Comment faire le Massage du YONI

Ma belle, tu t’installes nue, dos sur la table ou sur le lit et tu écartes légèrement tes jambes. Oui, je sais, tu es timide. Tu tentes de préserver ta pudeur en gardant les cuisses fermées. Tu peux, certaines ont essayé, mais cela n’aura pas de prise. Je te rappelle que tu es là pour te faire masser …. Le sexe.
Et ton homme compte bien s’amuser, c’est vrai ou pas don juan ??

Je te donne le choix de la posture uniquement 🙂 Après, tu te laisses faire. Tu me le promets sinon les conseils que je vais donner à ton homme ne lui serviront à rien.

Selon tes douleurs
• tu peux positionner un oreiller sous ta tête
• soulager tes reins et positionner un autre coussin
• et si c’est désagréable plie les genoux, pieds à plat.
• ou fais la grenouille si tu es souple.

Tu peux me faire confiance, se faire caresser dans le creux du Yoni est un délice.

Maintenant ma douce, ton homme va passer à l’action

À nous deux, tu la laisses se détendre dans une pièce bien chaude avec une petite couverture. Tu allumes des bougies un peu d’huiles essentielles à la rose ou au géranium pour la touche féminine.

Écoute bien ce qui suit et ne me fais pas honte. Je te donne plusieurs essaies, mais après, je veux qu’ elle ressorte complètement chiffon. Il se pourrait que j’aille l’interroger alors pas de blagues. L’année 2019 sera ton année coquine.

Enduis généreusement ses courbes d’une huile onctueuse, chaude de préférence et pousse le vice à la parfumer.

La pièce embaume. La température monte d’un cran. Le paysage qui se dessine sous tes yeux est magnifique. Elle est  belle alanguie, elle n’attend que tes mains.
Commence par ses seins, pétris avec douceur, fais le tour, agace ses tétons, tire dessus pour électriser sa chatte. Oui, les deux sont connectés.

Redescends sur son ventre en passant par les côtes, fais de petits cercles qui laissent entendre les gargouilles de son ventre. Elle s’apaise. Hum, c’est un bon début
Regarde-la dans les yeux montre toi charmeur.

Continue ton chemin, contourne son sexe. NON, ce n’est pas encore le moment
Effleure juste avec tes avants bras et viens sur ses jambes. Elle relève la tête, oui, c’est gagné. Elle vient de te donner le sésame, elle aurait voulu plus…

Pense à faire une halte au-dessus de son aine, balaie comme si tu mimais un mouvement de tai chi

Oui, c’est bien ! Tu entends, sa respiration s’accélère !
Tu peux le confirmer. Laisse glisser ton doigt à l’entrée de sa chatte. Elle est toute mouillée. Le reste s’annonce bon.

Viens au contact de ce petit minou.
Amuse-toi avec ta paume, varie les pressions.
Tantôt, tu effleures, tantôt, tu glisses et emportes avec toi tous les replis de sa vulve.

Poursuis, elle se détend. Vas y, rends la folle.

Il est temps de remonter sur son mont de vénus. Serais-tu perdu en géographie ?
Alors viens, je t’accompagne sur le haut de son sexe, là où quelques irréductibles poils persistent à te cacher la vue.

Amuse-toi avec ses grandes lèvres le petit bourrelet de chair blanche. Un bon indicateur, plus tu les caresses et plus il se gorge de sang. C’est amusant de voir comment son sexe se modifier selon la montée de son plaisir.

Ton objectif touche à sa fin, écarte ses grandes lèvres, le petit bout de chair rose et fripé. Tu ne peux le manquer, il pendouille. Et bien qu’à cela tienne, tu vas le faire grandir. Tire dessus. Amuse-toi de le prendre entre ton pouce et ton index.

Varie les plaisirs : tu montes, tu descends, tu fais des cercles, tu effleures, tu tires, tu caresses.

Quand tu sens qu’elle va jouir alors je t’invite à ralentir. Pose ta main sur sa chatte, communique lui ta chaleur et retourne après titiller son clitoris
Attention, terrain dangereux, vois si tu décalottes ou pas son capuchon.
Mouille l’un de tes doigts en les portant à ta bouche. Ou mieux encore, demande lui de le sucer, profite pour l’embrasser. Rapproche ton visage qu’elle voit la fièvre qui allume tes pupilles.

Embrasse ses seins et redresse toi

Chiche, coquin ou pas ??

Reprenons là où nous nous sommes arrêtés : le clitoris.
Vas-y, doucement, fais de légers va et vient, c’est sensible.
Si elle jouit, c’est tout bon.
Je te le répète ce n’est pas une obligation.

Il est tout à fait possible d’en rester là avec la sensation d’être lourde, voire molle.

Version bis

Avec un peu de lubrifiant sur l’index, tu glisses ton doigt dans son vagin et tu viens chatouiller son point G. Si elle te dis qu’elle a envie de pipi, tu peux la rassurer, normal, tu es au bon endroit. Amuse-toi ! Qui sais, tu pourrais ouvrir la fontaine ?

Si son clitoris n’est pas trop sensible, double le plaisir en caressant dedans et dehors à la fois.

Version Bis ++

Pour les gourmandes et les femmes qui ont des difficultés à jouir
Rajoute un doigt de plus, mets ton majeur dans son anus. Même à la porte, la petite douleur va détourner son attention et les vannes vont s’ouvrir sur un nouvel orgasme.

Jouir pour une meilleure détente, voilà la belle excuse toute trouvée pour venir la caresser 🙂 YES, aux femmes multi-orgasmiques

Aller, je te laisse, tu auras compris le principe
Amusez-vous bien !

-Annah-

image trouvée sur pinterest pas de nom d’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram