womanizer – La course à la technologie !

Posted on Mar 23 2015 - 10:38 by annah

La réflexion d’@annahplaisir après l’utilisation du womanizer 100

womanizer – La technologie sert-elle toujours le plaisir féminin?

Jusqu’où sont prêts à aller les fabricants de sex-toys pour nous satisfaire ?

La difficulté avec ce type de sex-toys ultra performants, leur rapidité à procurer l’orgasme (clitoridien).

Je vous ai présenté la semaine dernière le test du  « womanizer 100 » 

Il semblerait après de multiples essais, effectués auprès des spécialistes du genre que ce soit « la bombe orgasmique de l’année ».

Vous voyez, je ne suis pas la seule à le trouver intéressant !

> Mais………le poser , attendre 1 min et obtenir satisfaction, c’est réduire son potentiel et l’usage que l’on pourrait en faire.

 Son utilisation est alors une réponse basique à une pulsion primaire. C’est comme devenir orgasmique précoce. On ne la pas cherché, on s’est laissé surprendre. 🙂

Vous me direz c’est une chose qui n’a rien d’handicapant puisque la femme a son super pouvoir multi-orgasmique. Il suffit de reposer la canule, and play again, again, again !

À condition, d’utiliser un jouet dans l’optique de décharger la tension de la journée, tout va bien.  Pourquoi ne pas utiliser nos doigts ?  Ils sont en libre-service, toujours prêts, et reste la solution la plus économique!

Quelles sont vraiment nos attentes concernant l’intégration d’un jouet au cœur de notre sexualité ?

Avez-vous envie de changement, de varier les plaisirs, d’intéresser et/ou de rendre plus actif votre partenaire, de prendre pleinement possession de vos capacités érotiques ou d’assurer vos arrières pour être sûr d’obtenir un orgasme!

Pour moi, le sex-toys à deux fonctions :

  1. m’amuser dans ma sexualité,
  2. ressentir des sensations différentes dans la jouissance

Pour se trouver, développer sa sensualité, se connecter avec son corps, utiliser des vibromasseurs ultras performants (trop) me laisse un arrière-goût de trop peu. Ma définition du plaisir en solitaire est de profiter et m’offrir ce temps.

L’appel de l’ hédonisme qui quand je commence une activité sexuelle doit contenter mon corps autant que mon esprit, sinon je reste sur sa faim ! J’aime pouvoir mettre en place un fantasme, m’imaginer dans une position ou une scène érotico sensuelle. Et non, réduire mon plaisir à un sprint au dessus de la cuvette des toilettes.

Pourquoi dans ce cas, payer une technologie si chère pour un plaisir certes garanti, mais écourté !

Cette question, appelle une réponse propre à chacun.

Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour obtenir du plaisir?

Quels moyens financier sommes-nous prêts à mettre en face pour répondre à ce besoin de renouvellement?

J’ai la chance pour le moment au travers du blog ne pas trop me poser cette question mais le jour ou j’arrêterais la question des moyens reviendra.

  • Est-ce nos envies qui poussent les fabricants à se renouveler et pousser toujours plus loin la surenchère technologique qui au passage fait grimper les prix en flèche?
  • Ou est-ce, les fabricants qui suscitent l’envie et nous qui craquons par besoin de combler un manque et l’envie de se joindre au plus grand nombre?

Posséder le dernier mac, la dernière tablette, le dernier I phone et la Rolls des sex-toys etc

On en revient encore à l’oeuf ou la poule lequel des deux vient en premier

Pourquoi envisager le sex-toys comme une course à l’orgasme? 

J’ai la possibilité de ne pas avoir à me culpabiliser de prendre du plaisir et aucune crainte de me faire surprendre au risque d’être jugée, pire, réprimandée d’être surprise les doigts dans le pot de confiture. Et vous, plaidez-vous coupable ? Alors, pourquoi se presser ?

J’aime caresser mon corps, le rassurer. Adoucir les contrariétés de la journée, apaiser les contractions. Quoi de mieux, pour cela, que de recevoir une décharge électrique qui balaie tout sur son passage et me met les idée à l’envers.

Finir essoufflée, le corps totalement apaisé et mettre un moment à redescendre. Flotter le reste de la journée ou soirée, shootée aux endorphines.

Jusqu’où doit aller l’avancé technologique, si on ne peut pas dépasser la 1re vitesse ?

Nous sommes entrain de reproduire le même schéma qu’avec l’homme, la quête de performances !
C’est le voyage qui est intéressant pas la destination !

C’est bel et bien à nous, de choisir notre sexualité au risque de se laisser mener par les machines et répondre à l’appel de la surconsommation !

Il est dès à présent, intéressant d’imaginer la découverte sous un autre angle.

Il faut trouver un sens à cette dépense, à mon sens un peu excessif, 159€, ce n’est pas rien tout de même !

  1. Une utilisation quotidienne, jusqu’à overdose et dans 6 mois, il restera au chaud dans son coffret.
  2. S’il en faut un, le seul et l’unique sex-toys de la maison, ce sera le womanizer 100 et rien d’autre !!! bah à d’autres, ce n’est déjà pas votre premier , je doute qu’il soit le dernier J!
  3. Ou alors, essayez d’optimiser son pouvoir.

J’opte pour la 3ème, puisque j’ai eu la chance qu’il me soit offert par NEOPLAISIR

Le womanizer 100  est capable de bien des prouesses à condition de ne pas le laisser mener la danse !

La première variation apporte une réponse positive, il est important de déplacer légèrement l’objet.

Pour faire durer le plaisir, mais aussi pour exciter une surface plus grande et surtout en profondeur.

Il a cette force de succion qui provoque la montée en chaleur de vos nerfs. Si vous laisser le sang affluer, gorger tout votre sexe, la partie interne du clitoris, celle qui se trouve près du point G va aussi être stimulée. C’est comme de rester au bord sans tomber. C’est à ce moment que le supplice commence prendre conscience de cet état. Vouloir le maintenir et sentir des zones plus profondes chauffer, rend l’exercice intéressant.

On est maintenue à un fil, tendu comme un arc. Vos extrémités se contractent. Tout le plaisir se concentre pour rentrer à l’intérieur puis grossit. Votre souffle devient erratique. On ressent les battements qui progressent dans la cage thoracique et envahissent le haut du corps, les bras.

Enfin, la libération, c’est l’explosion de votre être en petits morceaux.

C’est un orgasme plus global ! Enfin, ce que j’en dis ne tient qu’à mon expérience !

À vous de décider, de quelle manière vous dégusterez votre plaisir !

Pour celles qui souhaiteraient le détourner comme masseur corporel, c’est peine perdue, l’utilisation sur monsieur idem. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux.

Ce stimulateur clitoridien « womanizer 100 » est à la portée de toutes les femmes même celles déjà amatrices de pompe à clitoris. Attention toutefois, il n’existe qu’une seule taille de canule donc si votre clitoris est très protubérant, il se peut que les sensations de succions soient plus faibles ! Quoique, comme cette zone est plus sensible 🙂 c’est possible que le plaisir monte rapidement.

Prenez garde à ne pas vous laisser surprendre !

retrouvez le test ici

> pour vous offrir le dildo womanizer

Annah

image de couv issue de tumblr 4845b474fe65896c10cffe17ff25dfd6!
je ne connais pas l’auteur de ce tableau

Leave A Response