Coucou mes petits amants,

Je reviens après quelques semaines de sevrage érotico/sensuel 🙂
Alors qu’avez-vous fait de vos vacances. Avez-vous mis à profit les petites astuces piochées sur le site annah:)

De mon côté, j’en ai profité pour plonger dans l’actualité et ainsi tenter de vous nourrir d’amour et de corps-à-corps.

Pour la rentrée, je vous propose 3 séries.
Deux existent en roman, ce qui est toujours plus complet et laisse libre court à votre imaginaire.

Néanmoins, toutes le 3 sont bien tournées et montre l’amour, le genre, l’égo, les lignes de pouvoir, les valeurs humaines, l’engagement perçu d’une manière bien différente selon l’époque.
J’aurai pu différencier l’âge, mais dans ce domaine nos petits sont tout aussi viles et féroces.

sens 8

Huit personnes résidant dans des pays différents vivent des événements inexplicables qui les rapprochent de façon hallucinante.

Ce qui devrait diviser le groupe par la singularité individuelle, rapproche. Comment une Asiatique pourrait aider un noir autrement ?? Une indienne, très protégée, succomber au charme d’une petite frappe allemande, une finlandaise dj expatriée meurtrie s’attacher à un flic américain pragmatique, un trans que l’on veut lobotomiser pour ses choix, remettre en cause les capacité artistique d’un homme pour cause de penchants sodomite. Comment cela pourrait être possible si ce n’est par la magie du cinéma.

Mais je dirai, que c’est soutenu par scénario bien ficelé qui n’édulcore pas la réalité. Elles nous montrent ce à quoi, chacun doit s’attendre pour mener son combat.

La couleur de peau, les origines, l éducation, l’orientation sexuelle nous interpellent sur notre propre identité et notre position face au regard de l’autre.
Une course au travers de 8 villes et une introspection tumultueuse à l’intérieur de la vie de chacun

C’est la seule série où j’ai pu apprécier de belles scènes d’amour quel que soit le genre : trans, homo, bi, hétéro. Une nudité et un acte d’amour qui ne sont pas vulgaires selon mes critères

Après le scénario est une autre histoire qui vous plaira ou pas. Neflix n’a pas poursuivi l’aventure pourtant le regard des sœurs Wachowski était pertinent. L’audience frileuse a été très partagée entre haine et amour.

Pour moi, c’est une belle avancée dans la manière de proposer la vie et les rapports humains.
Pas d’orgie vulgaire, de la sensibilité, de la sincérité, de l’engagement à toutes épreuves. Rien de lisse, des blessures, des conflits, des situations sur le fils du rasoir.

Ne cherchez pas de sauveur richissime ni de cruche qui voudrait sauver le héros, ni de caméra pour filmer à la manière des « feux de l’amour » avec des musiques de merde. (passionflix)

Série courte de 24 épisodes et une saison 2 pour le final
À retrouver sur toutes les plates-formes de séries streaming et Netflix

outlander

Claire Randall, une infirmière de la Seconde Guerre Mondiale, se retrouve projetée dans le passé, en 1743. Forcée d’épouser Jamie Fraser, un Écossais rebelle, elle en tombe amoureuse et doit alors composer avec deux amours à deux époques différentes. Claire doit apprendre à vivre au XVIIIe siècle dans un monde violent et imprévisible tout en menant une guerre sans merci pour sauver le coeur et l’âme de Jamie.

Mon chouchou parce que je suis gourmande et je n’aime pas voir venir la fin d’une histoire. C’est un pavé en 10 volumes que nous a livré Diana gabaldon

En quelques mots, le sujet se résume à cette question :
jusqu’où seriez-vous prêt à aller et faire pour votre épouse ?

Résumé Tome 1 :
Ancienne infirmière de l’armée britannique, Claire Beauchamp-Randall passe des vacances tranquilles en Écosse où elle s’efforce d’oublier les horreurs de la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari.
Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743.


On pose le cadre, mais vous comprendrez que cette saga sera encore plus complexe. Un mélange entre le fantastique et le roman historique, je ne garderai que l’étonnante passion entre les âmes sœur.

Je vous la présente en fin de vacances, car elle comporte 10 tomes …. bien détaillés ; Vous aurez de quoi remplir les soirées à venir.:)

Un sujet chargé d’émotions. Une histoire d’amour en temps de guerre et sur des siècles différents (seconde guerre mondial puis Ecosse/Angleterre, un détour en France à la cour du roi, aux Antilles – Angleterre/Amérique pour finir avec la guerre qui sépare le nord et le sud de l’Amérique, sans oublier le massacre des Indiens autochtones)

Au menu : trahison, complot, espionnage, amour, mort, naufrage, démence, esclavage, piraterie, sauvagerie, viols, blessures physiques et psychologiques et pas nécessairement dans cet ordre

Malgré tout, les couples Claire/Jamie et Claire/Franck sont très addictifs. On veut vraiment savoir ce qui va leur arriver. Des rebondissements à tout-va ! Le quotidien avec des responsabilités. Pour l’un : laird et/ou seigneurie, chef de clan, général, milicien, contestataire du pouvoir et des inégalités, sans oublier son statut de chef de famille, un climat difficile qui s’accompagne de beaucoup de violence et la perte d’amis chers

Et pour l’autre, chef de famille historien, accusé d’avoir tué sa femme puis l’a retrouve avec un supplément de bagages Ce n’est pas gagner, dans un cas comme dans l’autre
Le bien-être, la vie paisible, le droit au bonheur ne sont pas des notions prises en compte dans aucune de ces deux périodes.

Évidemment, la partie qui m’a intéressé, c’est la condition de la femme.
Elle n’est pas sans rappeler la vie réelle de non arrières, arrières grands mères et arrières grands mères. Ce n’est pas si loin !

Au plus proches de nous, nous voyons la position rétrograde des hommes qui refusent la connaissance à la femme. Le mari doit veiller à ses lectures. Elle est cantonnée au rôle de la femme au foyer. Le droit aux études supérieures contesté.

Et pour ce qui concerne la femme du 18ème, c’est un objet que l’homme possède avec tout pouvoir de correction ‘ceinture, cravache ou à coup de poings, si besoin est. Et où, le comment se substituer à l’obligation d’assouvissement des pulsions des hommes n’est même pas une hypothèse.

Une vie courte jalonnée de labeurs avec des moyens minimes et éreintants.
Vous vous doutez que le désir des femmes soit complètement occulté, mais s’accompagne des grossesses non désirées avec des risques de mortalité accrues.

Nous avons oublié à quel point, il nous est facile de faire des choix ; grossesse ou rapport sexuel.
On peut comprendre que les conditions d’hygiène, le risque élevé de mortalité en couche puisse altérer l’envie des femmes d’avoir des rapports. Quand elle n’attrape pas la petite vérole ou la syphilis transmissent par des maris qui assouvissent leurs envies auprès de filles de joie dans l’un des nombreux bordels. Ils sont loin, enrôlés dans une des armées. Ils subviennent aux besoins matériels de leur épouse quand c’est possible. Il semble logique d’être compréhensif sur les écarts. Pour les classes inférieures, femmes et enfants suivent, donc tout va bien.

Les graines ou les éponges imbibées d’alcool semblent peu efficaces. Les grossesses arrivent, on ne sait pas comment ?? C’est une histoire de femmes ! La notion d’hérédité est ébranlée quand on prend conscience de la fornication à droite et à gauche et des viols successifs même si la relation ne porte pas toujours ce nom. Les alliances forcées, les mariages des jeunes filles avec des hommes dits murs pour ne pas nommer de vieux pervers, la vision de la chose, l’éducation des filles compliquent l’envie de s’y adonner.

Même si ici, c’est un roman nous sommes héritières de ces souffrances et croyances portées par la généalogie des femmes de notre famille.
Finalement, il semble logique d’avoir peur de la sexualité et du plaisir.

En revanche, je salue l’audace de l’auteure pour nous avoir concoctées des scènes d’amour, coquines et passionnées.

pour les fainéants la série tv à retrouver sur netflix, jusqu’au tome 4

13 reasons why

Clay Jensen découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant.

Il est question du suicide d’une adolescente et je vous parle de sexualité. Où tout ce qui se passe dans l’anti chambre des sentiments, des incompréhensions, des non dits et des secrets qui se passent dans le microcosme d’un lycée.

A cet âge, c’est le besoin d’amour qui est au centre des préoccupations et la sexualité est le meilleur moyen d’y accéder.

Qui de mieux placé pour parler de la sexualité aux ados. On pourrait penser que ce sont les parents. Le fait est comment dévoiler l’éros, la pulsion, le désir sans dévoiler le premier attachement. Oui, vous mère et père avez été les premiers à provoquer chez votre progéniture le désir sexuel. (L’oedipe) Ce dilemme salvateur est pourtant porteur de honte. Souvenez-vous à quel moment vous avez rompu ce lien d’attachement ? Quel combat vous avez mené à votre époque pour tue ce père trop près de votre maman, voluptueuse et attirante ? Ou cette mère amante plus jolie que la petite femme tout juste sorti de l’oeuf. Comment ne pas paraître une pale copie, insipide aux yeux du père, héro ?

Alors, vous comprenez cette difficulté à demander de l’aide maintenant qu’ils se considèrent grand.

Pourtant, ils ont besoin de vous. Il ne faut rien lâcher

Les mots restent difficiles à sortir. C’est pourquoi, je vous propose un temps à passer ensemble.

Tout est passé au crible sans détours ni filtre. Amour, réputation, viol agression morale, pouvoir autorité, institution, éducation lien, familiale, amitié, mensonge, secret, égo

comment chacun se protège, se préserve s’attache à sa tribu au détriment de la vérité.

On ferme la main sur la détresse, on fait la sourde oreille, on se rejette la faute.

Une vie brisée par la lâcheté

Vous serez tous dérangés à un moment ou un autre des épisodes.

Pertinente !

le best seller existe en version papier et format pdf pour liseuses

Bonne rentrée

annah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.