T’AS JOUI ? NON ! ALORS, CHÉRIE, TU Y METS DE LA MAUVAISE VOLONTÉ !

https://www.instagram.com/p/BnUMo73hYvh/

Quel partenaire êtes-vous pour oser poser cette question ?

La suffisance du goujat
Alors c’est bon, t’as joui !

Le cro magnon qui n’est toujours pas descendu de son arbre
Je suis doué !

Le lourdaud
Euh, est-ce que tu as pris un peu de plaisir ? Je n’ai pas eu l’impression ???

“T’as joui” question somme toute totalement idiote car une femme qui jouit ça s’entend, ça se voit, ça se ressent, ça se sent ! Je suppose dès lors que si tu poses la question, c’est que tu connais déjà la réponse. C’est NON. L’Etat de fait est peu reluisant malheureusement et c’est le deuxième effet kiss cool, tu ne t’intéresses pas à la réponse pour rectifier le tire, mais à priori pour savoir si on ne t’en tient pas rigueur ???

Cette affirmation appelle le besoin d’être rassuré. L’égo dans toute sa splendeur. Un, dit-le, je suis un bon coup, je me débrouille bien, dit, je suis un gentil garçon. Tu ne nous prendrais pas pour ta mère ????? Car en plus d’être restée en rade, il nous faut t’excuser voire te cajoler. C’est le monde à l‘envers.

Et en bonne gourdasse que nous sommes parfois, nous en rajoutons. Hypocrite : oui, c’était bien ! Allez va, ce n’est pas grave, ça arrive. Je n’étais pas très disponible. On ne se connaît pas, ma préférée, on fera mieux la prochaine fois.
Mais d’où on fera mieux, c’est ici maintenant, l’opportunité se présente et mon désir est à son paroxysme. C’est maintenant que je veux que tu me prennes, que tu me griffes que tu me retournes et que tu me pénètres. Non pas demain, enfin si aussi, mais là tout de suite, d’abord ! 🙂

Désolée de ne pas paraître pour la douce timorée sentimentale qui attend son prince charmant.
Moi, je veux baiser et si possible prendre du plaisir jusqu’à plus soif.
Oui, la révolution sexuelle est passée et j’ai acquis cette prérogative de demander mon dû.
J’ai le droit d’utiliser mon corps à sa seule fin, tirer du plaisir, de la jouissance, de la sueur, des cris à en avoir mal à m’asseoir.

Évidemment, pour ça, j’ai besoin d’un peu de participation de la part de mon partenaire. Mon vagin n’est pas étudié pour limer ta verge. Tu peux aussi bien le faire avec ta main. Il est conçu pour accueillir l’autre, son plaisir éventuellement, mais surtout pour me générer des ondes, de la chaleur des picotements pour nourrir mon plaisir.

Ta queue, tes doigts, ta langue si elles sont bien employées ont pour vocation de nous permettre ensemble d’augmenter notre sensorialité. Et quand on a des soucis avec son érection, il existe aussi des toys, des prothèses ou tout un panel de produits efficients pour nous faire jouir. Stop aux excuses bidons, les femmes n’aiment pas faire l’amour. D’où la femme jouit moins que l’homme ? D’où tiens-tu cette ineptie qu’elle n’aime pas te voir sauvage. (OK, Non au bourrin, à l’empoter, au macho d’un autre siècle.)

As-tu déjà rencontré une femme, à qui tu as offert des orgasmes en cascade et qui t’en a fait le reproche. Que de bonnes excuses pour la garder dans la position de la frigide alors que tu es et resteras un mauvais coup !
Ensemble, nous pouvons devenir de bons amants. La connaissance respective de nos corps et l’écoute de nos besoins, mis en commun sont a priori fait pour que nous fassions des étincelles.

Et pourquoi suis-je en colère ?

Peut-être parce que tu vis très bien avec la certitude qu’elle n’a pas joui sans rien changer à tes rapports !

C’est du gâchis ! Et dans ce cas, l’expression qui dit que c’est donner de la confiture à un cochon est très mal employé, car si tu étais plus cochon à respirer son sexe, à mettre tes doigts pour lui chatouiller le point G ou la dilater, on n’en serait pas là.

Sais-tu qu’il existe des sites pour accueillir les complaintes des femmes qui après un ou plusieurs rapports ne jouissent pas, TOUJOURS PAS. Il est plus que temps pour ton ego d’écouter ce que ces femmes disent des hommes. https://www.instagram.com/tasjoui

Alors oui, je te l’accorde, tu n’es pas seul en cause.
L’orgasme est une chose mystérieuse à provoquer. Les femmes ont beaucoup à apprendre sur elles. Mais il est aussi question de plaisir et là encore elles bottent en touche.

Il est idiot, si tu fais toujours la même chose, de penser avoir une nouvelle réponse à tes ébats.

Et si au lieu de changer de copine, tu changeais de technique ???
Je t‘interroge
• quand vas-tu vraiment t’intéresser à ta partenaire ?
• quand vas-tu apprendre à utiliser correctement ses courbes, sa chatte, son odeur, ses tétons ?
• que t’inspirent ses fesses ?
• comment t’y prends-tu pour tendre l’élastique ? ( La faire monter jusqu’au moment où tout lâche et elle tombe dans les limbes. )
• comment l’as-tu allumé ?
• quelle position te permet de taper le point A ou G.
• quel toucher électrise sa peau
• qui dois-tu être, pour qu’elle s’abandonne ?

Si tu penses que ta plastique suffit à la faire mouiller autant, te masturber devant elle, ça lui fera plus d’effets ! Au moins, là, elle pourrait fantasmer que tu la fasses jouir.

Allez les filles, laissez vos commentaires sur vos parties de jambes en l’air. À quand la dernière fois où vous avez joui ? Savez-vous ce qu’est un vrai moment de plaisir partagé ?

Et les gars, vous ne pouvez pas continuer à être aussi mauvais qu’elles le disent !

Voici des illustrations pour vous donner des idées https://www.instagram.com/safiabahmedschwartz/

Illustration couverture safiabahmedschwartz

: https://www.instagram.com/p/BYYDUiVgrO5

– Annah –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook
Twitter
Pinterest
Instagram