Se toucher!

L’importance du toucher

La haine et la destruction ont fait leur lit dans le désert affectif. Le manque de contacts physiques et sensuels dès la petite enfance rendra l’homme en devenir plus dur envers lui-même et son entourage.

La caresse d’une main bienveillante qui parcourt la peau nourrit l’âme et le cœur d’une personne. Freud disait à juste titre et les taôistes l’avaient affirmé bien avant : notre santé mentale est en lien avec la satisfaction sexuelle.

Pour les Orientaux faire l’amour est aussi essentiel que  respirer ou manger, c’est dans l’ordre des choses.

Je vous ai présenté sur facebook le livre de Jolan Chang « le tao de l’art d’aimer » et pour l’auteur le besoin d’équilibrer les forces (terre et ciel) est essentiel. Cette théorie se vérifie en matière de plaisir. L’union de l’homme est de la femme, du yin et du yang, une ambivalence présente en chacun de nous.

L’éveil des sens : l’eau et le feu – la douceur et la force – la lenteur et la puissance – la douleur et le plaisir.

Qu’ avez-vous retenu de mon dernier article sur le massage

Mon but était d’éveiller votre sensualité et d’avoir un prétexte tendre et généreux pour rencontrer l’aimé(e).

Certains parmi vous, je ne dis pas que c’est vous, cher lecteur qui lisez ces quelques lignes, mais les autres:)  ceux qui se sont égarés en chemin. Ils n’arrivaient plus ou ne savaient plus comment provoquer la rencontre.

Un peu trop de routine, à force on se perd de vue.

Donc, si c’est moi qui  le recommande comme exercice d’approche en préliminaires, voilà qui vous donnera à tous, le sésame et, vous dédouanera d’avoir les idées mal placées 🙂

Ce qui m’intéresse, c’est vous aider à rallumer l’étincelle. Si ça tourne mal, vous pourrez toujours me le mettre sur le dos, n’est-ce pas ?

L’intérêt de se toucher

> de l’auto-massage vers des caresses partagées dans le couple

cela ne relève pas de la performance, un doigté délicat à la rigueur, de la douceur c’est certain, mais de l’observation surtout.

Ecouter son corps et ses besoins!

Quelles zones se toucher,  avec douceur ou fermeté, avec de l’huile ou avec un jouet (roulette de rotenberg, pinces, plume )?

Être peau contre peau ( votre main ou celle de votre partenaire sur votre corps ) réveille très vite votre sensualité sans obligation d’aller plus loin. À moins d’êtres gauches se toucher et se caresser est à la portée de tous.

À quoi ça sert d’allumer le corps si vous ne pouvez gouter au fruit ?

Apprendre la patience, faire monter l’excitation et attiser votre désir puis seulement se poser la question : quelle suite à donner. Enlever l’obligation de faire pour faire – faire par hygiène – par devoir conjugal,  permet de revenir à ses besoins et ses envies.

Vous pouvez batifoler sans baiser, vous échauffer et réserver la suite pour plus tard ou vous apprivoiser et vouloir approfondir le sujet. C’est toujours vous qui êtes aux commandes, à vous de décider ce qui vous plaira de développer ensemble.

Mon conseil

Faire durer l’échange ! Apprendre à détecter les signes avant le point de non-retour

Immédiatement, vous penser à l’homme, mais chez la femme aussi c’est intéressant de prendre son temps, d’explorer, soulevez les plis et replis, étirer, contourner, caresser, mordiller, sucer laper et humer sa vulve.

Et vous mesdames, vous pouvez frotter votre tête dans sa poitrine, sentir la chaleur de sa peau, son odeur, caresser son corps le griffer. Soupeser, étirer, contourner, effleurer, presser et chatouiller son membre.

Une fois la performance retirée du jeu, il est plus facile de s’amuser et d’inter changer les rôles.

On est tour à tour au-dessus puis en dessous, le masseur puis le massé, le dominant et le soumis celui qui contrôle et celui qui se laisse aller.

Le corps n’est plus un objet, mais une passerelle vers l’expression de vos désirs !

À vous d’être créatif !

Partagez votre expérience vos petites astuces pour mettre l’ambiance

et toujours pour les personnes qui souhaiteraient comprendre les blocages dans leur couple, une coach vous attend

[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »bubbles » background= »#2defe7″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »coach de vie »]coach de vie[/su_button]

Annah

Le couple et le rituel érotique

Le couple et la sexualité

Si je devais trouver ou me référer à un modèle de couple pour comprendre comment me construire. C’est vers la chine antique que je me retournerai. Ils prenaient le temps de s’aimer!

couple
Anonyme (début du XVIIe siècle) /Rouleau de peinture érotique (shunga). Encre de Chine, couleurs, et poudre d’or et d’argent sur papier, avec application de feuille d’or et d’argent. Tiré d’une série de douze rencontres érotiques. Un homme d’âge mûr et une jeune femme sont étroitement enlacés. À droite, une autre femme ajuste la couverture qui recouvre en partie le corps des amants.

Les Chinois avaient saisi l’essence même du bonheur dans un couple. Ils ne considéraient pas l’activité sexuelle comme tabou, en attestent les nombreuses gravures et estampes érotiques !

Le shunga faisait office de manuel d’éducation sexuelle pour les jeunes couples. L’art de la chambre à coucher était transmis de mère en fille.
Les partenaires avaient le sésame pour tout oser.
Comme les auteurs étaient des hommes la représentation et la place d’un phallus fantasmé était prépondérante.

Hormis cet aparté, vous l’aurez compris la sexualité tenait une place importante dans la vie du couple. La fréquence des rapports était le gage de bonne santé, au vu des très nombreuses postures acrobatiques, il valait mieux:) cela avait au moins le mérite de mobiliser le cerveau pour savoir comment s’y prendre.

Ils avaient l’art et la manière de « manger des cerises sous l’arbre »

couple
Nishikawa Sukenobu (1671-1751) /Estampe érotique (shunga). Impression sur bois rehaussée de couleurs, sur fond vert. (1711-1716)  Scène de séduction entre un homme et une jeune femme

Le 1er reste mon préféré !

  1. Toujours s’assurer de faire jouir la femme en premier, et ce, plusieurs fois avant de la pénétrer.
  2. Préparer un terrain favorable à la femme pour qu’elle puisse jouir de la pénétration. Un vagin gorgé et excité pour ressentir les différents coups
  3. la variation des postures (48)
  4. la multiplicité des coups
    six façons différentes d’introduire le pénis dans le vagin
    neuf façons de l’y agiter
    dix manières de bouger pendant l’accouplement
  5. le sens caché du coït – soigner des maux
  6. la conscience – l’accouplement est utile pour aider la mécanique physique et psychologique de l’être humain
  7. L’importance du Qi (l’énergie vitale), mobiliser cette énergie pour qu’elle remonte vers le haut pour régénérer les cellules du cerveau et ensuite redescendre pour dynamiser tout l’organisme.

dans un couple chacun son utilité

La femme avait besoin de la force yang de l’homme pour contre balancer le côté doux et passif du yin et l’homme plus actif ne devait pas perdre son énergie et répandre son sperme inutilement. Il devait apprendre la patience, gérer le plaisir autrement, gagner en résistance et utiliser sa respiration.

En un mot, il devait faire appel à sa part interne de yin

Cette union permettait de faire les vases communicants. Chacun se servait de son énergie sexuelle pour renforcer et nourrir l’autre

Voilà qui donne du sens à l accouplement et ce n’est pas que pour faire des bébés!

Le bien-être au sein du couple est obtenu grâce au partage !

couple
Kitagawa Utamaro (1753-1806) Utamakura (Poème-oreiller) /Estampe érotique (shunga). Impression sur bois rehaussée de couleurs. (1788) Illustration (n° 10) tirée d’une série de douze estampes réunies dans un album. Chaque estampe est montée séparément. Sur l’éventail que tient l’homme, on peut lire le poème de Yadoya no Meshimori qui figure au début de cet article.

Moi, ça me laisse songeuse et vous ?

Si vous souhaitez partager votre avis sur le sujet, laissez un commentaire si dessous.

si vous avez des difficultés à parler sexualité avec votre partenaire, un conseiller conjugal, un coach ou un thérapeute pourront vous aider .[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

bonne journée

Annah

les image sont issues d’une exposition intitulée Shunga : Sex and Pleasure in Japanese Art, au British Museum de Londres organisé 2013

La femme et son plaisir

La femme une inconnue, son plaisir une énigme.

Beaucoup de questions en perspective sur le plaisir.

Pour bien comprendre, parlons avant tout de la femme.

Que mettez-vous derrière la représentation de la femme ?

La femme se fait : chatte, câline qui se love près de vous ou chienne, louve aux instincts primitifs qui vous dévore. Elle est vile, orgueilleuse parfois odieuse pourtant si charmante. Une femme est tantôt sèche ou généreuse, aimante et détestable

Un concentré d’émotion dans ce corps si sensuel. Pas si simple d’être dans la peau d’une femme.

Le dilemme plane toujours au-dessus de sa vertu !
Doit-elle choisir entre la mère et la putain, être une femme et/ou une maîtresse. ?

Putain, geisha, dhilo ou skases, selon vos origines, quelque soit cette appellation reste galvaudée et péjorative pour cette femme qui vit son plaisir.

En un mot, elle est une femme du 21e siècle. Elle choisit sa sexualité.

En quoi est-ce mal d’assumer son savoir-faire, porter le plaisir en son corps et le partager avec la personne de son choix ?

Doit-on la punir de vibrer, de jouir et de s’exprimer ?

Qui préférez-vous rencontrer ?  :

  • L’experte qui renvoie l’image d’autosatisfaction pour vous valoriser à grand renfort de jérémiades
  • ou la femme discrète et timide qui se laisse chavirer…… parfois………par surprise
    par un râle sourd venu des profondeurs qu’elle tente d’étouffer par convenance

Maintenant que vous avez fait votre choix.

Comment l’aider à accueillir ses orgasmes et leur laisser de la place pour grandir ?

La jouissance est-elle une question résumée à la connaissance technique de son anatomie ou naît-il dans un espace sécurisé ? Est-il préférable de l’obtenir seule ou de le partager ?

Auriez-vous peur, de votre femme ou de vous !
Peut-être doutez-vous de vos compétences, si elle jouit  supposez-vous qu’elle simule ?

Et si la femme prend du plaisir sa jouissance doit-elle être sonore

  1. un souffle ?
  2. Un grondement ?
  3. Un spasme ?
  4. Un hurlement ?

Dites-moi,  comment jouissez-vous ?

Messieurs, vous qui souhaitez tant lui offrir la jouissance

……Que se passera-t-il si votre femme se libère ?

Êtes-vous prêts à découvrir une autre facette d’elle-même ?

Qu’êtes-vous prêts à lâcher, de vos habitudes sexuelles,  pour l‘y conduire ?

La jouissance fait mal !

  • elle se heurte
  • elle se perd
  • elle se dévoile
  • elle se déploie

Elle se nourrit de votre histoire

Ainsi, elle va, elle vient, elle grossit, avec le temps s’amenuise

Le plaisir tout comme le désir n’ont pas de « bouton on » !

Il est impossible de reproduire deux fois le même contexte pour que la jouissance s’invite et vous donne satisfaction à tous les deux

Il vous faudra vous adapter à chaque fois et donc pas de recette miracle.

C’est facile d’accuser l’autre quand son couple va mal !

Mais ……Quand on voit toutes les interrogations que soulève le plaisir, on comprend mieux que la sexualité n’est pas si naturelle à vivre.

Gardez à l’esprit que cette impression d’échec n’est qu’un résultat non désiré sur l’un des râteaux et non le reflet de votre couple.

Pensez à communiquer, verbalisez vos envies et joignez le geste à la parole. 80% de votre communication passe par votre posture et votre attitude.

Pour nourrir se désir et passer une soirée en bonne compagnie, je vous propose un vieux film de Bertrand bélier (2005) « combien tu m’aimes ? » avec Monica Belluci, Bernard Campan, Gérard Depardieu, Édouard Bert et Jean-Pierre Daroussin admirable dans son rôle du médecin pragmatique qui  n’a que 5 doigts à offrir à l’amour 🙂

retrouvez encore plus d’actu sensuel sur mon facebook et sur ma chaîne youtube

pour ceux et celles qui auraient besoin de conseil [su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Bonnes vacances à ceux qui auront le loisir d’en prendre.

Je vous embrasse tous

Annah

Le poids des mots.

Comment par l’auto-programmation, et l’emploi de mots négatifs, on peut briser son union ?

Se voir accéder au plaisir, être en accord avec son/sa partenaire, aide sensiblement les couples qui seront amenés à rencontrer des difficultés et/ou vivent des moments d’éloignement à glisser dessus, La situation qui se doit d’être vécue pour leur apprentissage, sera rendue moins pesante.

N’oubliez pas cet adage « c’est dans la relation à ‘l’autre que l’on apprend sur soi, c’est l’effet miroir»

La projection mentale de leur désir accompli renforcera leurs liens.

On est heureux ensemble, nous partageons une sexualité épanouie, j’aime ses imperfections, je découvre tous les jours de nouvelles choses sur l’autre, je suis bien à ma place. C’est avec elle que je vieillis.

Évidemment, ces personnes ont des coquilles tout comme vous et des tracas dans leur couple, mais ne perdent pas de vue l’idée que le plus important est d’être ensemble.

Il n’y a pas de manuel ou de recette miracle !
Le couple se travaille, la cohabitation, l’entente, le partage, la parentalité, les familles, la sexualité.

Certains parmi vous, sont plus visuels que verbales cela n’a guère d’incidence sur le résultat projeté. L’important étant de garder à l’esprit que les mots comme les images sont des semences.

A vous de choisir quel type de récolte vous souhaitez.

Les mots pèsent!

Il me semble assez logique d’affirmer que si toute la journée, vous vous répétez en boucle que votre couple va mal. Vous n’arrivez plus à communiquer ensemble. Le désir est tari ! Le soir, au moment de se retrouver ni l’un ni l’autre n’aura envie de faire le premier pas et partager un moment agréable.

De même si vous avez des images péjoratives de son corps, de ses manières ou si vous projeter un idéal du couple à l’opposé de celui que vous avez décidé de former, cela ne va pas aider.

A cela vient se rajouter, les personnes qui se disent bienveillantes mais qui n’attendent que de vous,  la séparation de votre union, et confirmer égoïstement leur avis qu’elles avaient de votre choix.

l’emploi de la négation

Exemple de phrases positives avec les bons mots pour vous et votre couple :
Vous n’avez rien à faire ensemble, elle ou lui n’est pas assez bien, il ne te mérite pas, etc..

Tout ce fatalisme et ses non-dits occuperont une place entre vous et se chargeront de vous éloigner un peu plus chaque jour.

Dans le formulaire que beaucoup d’entre vous ont eu la gentillesse de remplir, beaucoup pensent à tort que la source de leur problème est uniquement liée à la posture de leur partenaire.

C’est elle qui a arrêté , c’est lui qui ne veux pas, c’est elle qui depuis le début n’aime pas, ce n’est pas la peine de lui soumettre de toute manière, il/elle ne voudra pas, nous ne partageons plus rien, etc..

Il serait d’ailleurs amusant de poser les questions au dit conjoint(e) sur ce qu’il pense de vous. Il y a fort a parier qu’il aura sans nul doute les mêmes griefs et vous retournera les reproches.

Il me présente toujours le même scénario, il se sert de moi, il ne m’a jamais sécurisée pour que je me lâche, il s’est moqué de moi après avoir partagé mes sensations, il/elle pensent que mes envies sont anormales alors puisque je ne peux les partager, je préfère ne rien faire. J’évite tous contacts ou situations qui nous conduiraient vers…..

C’est ainsi que le DÉSIR prend ses quartiers d’hiver…. Au fond, bien au chaud, très loin.

Pourtant, c’est bien d’elle ou de lui que vous êtes tombés amoureux ! C’est bien, cet autre qui vous faisait vibrer.

Pas si simple de se battre pour ses idées et de s’affirmer dans le temps !

Comment se fait-il que vous l’ayez laissé partir ?

N’oubliez jamais que vous êtes des êtres désirants !

Pour le moment, il faut juste admettre que la libido s’est déplacée vers un axe qui vous semblait plus utile : le travail pour être performant, dans une activité, dans vos loisirs, avec vos enfants, vous êtes de super parents attentifs toujours à proposer de nouvelles activités ou vers vos amis, toujours disponible pour une épaule réconfortante, une activité ou des soirées.

Si c’est vraiment votre envie de booster votre couple et pas seulement pour qu’elle arrête de faire la gueule parce que cela gâche vous moments en solitaire.

Posez-vous les questions suivantes

  • Qu’ aviez-vous à gagner à vous éloigner de l’autre ?
    Il y a forcement quelque chose qui vous plaît dans cet inconfort
    sinon vous ne pourriez tenir si longtemps sans que cela vous pèse vraiment amorcer le changement.
  • Qu’est-ce qui vous oblige à supporter cette situation ?
  • Pourquoi le bien-être d’un autre serait-il plus important que le vôtre ?
  • De quoi aviez-vous peur en continuant la sexualité.
  • Qu’est-ce qui ne pouvait absolument pas être surmonté que vous avez préféré, laisser glisser.
  • Qu’est-ce que ça implique pour vous la sexualité ?

Il est facile de se plaindre, de rendre l’autre responsable, mais avant, il faut être vraiment sûr de soi.

Si vous le voulez, tentez de répondre sincèrement à ses questions ensuite, proposez à votre binôme, si c’est son envie, d’y répondre.

Ensuite vous aurez une vraie base pour entamer la discussion.

Si vous n’y parvenez pas seul, vous avez toujours une personne neutre à votre écoute .[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Et parce que j’aime bien vous taquiner.
On se répète en boucle, c’est le mantra Annah :

« chaque jour, ma relation s’améliore, ma sexualité va de mieux en mieux  » 

Je ne mets pas l’image de « prendre son pieds » sinon vous allez gagner en souplesse et non en plaisir. 🙂

Annah

comédie – « Comment lui dire » ?

Une comédie décapante !

Cette problématique de verbalisation s’insinue dans le couple à un  moment de l’union et ce quelque soit l’âge. Il faut avouer que notre société très sexualisée pose plus de questions qu’elle ne propose de réponses.

Comment parler à l’autre, la personne désirée, de ce qui nous trouble et nous anime ?

Comment peut-on avoir une bonne manière de dire, ce qui ne se dit pas et réussir à le proposer sans trop de maladresse ????

Enfin, un petit bout de ficelle à dérouler !

Attention ce n’est que mon point de vue, je pense que la finesse d’écriture de son auteure, Violaine Arsac, vous offrira un petit bout de ficelle.

C’est une petite perle de comédie qu’elle a concocté et je sais saura vous toucher.

À la fin de la représentation vous pourrez délier le langage pour enfin aller vers….Qui bon vous semble !

Bien entendu, je me permets d’insister , le sujet est proposé avec beaucoup d’autodérision.Les 16 leçons sont des situations parfois ridicules souvent attendrissantes absolument pas un manuel de bonnes manières.

comédie

C’est sans détour que vous plongerez dans le vif du sujet, sans déballage agressif, voire obscène.

Cette comédie est ludique et très juste avec un lexique qui tourne autour du sujet fondamental «  COMMENT lui DIRE »….. Le désir de. quelques unes des interrogations qui vous hantent. Comment évoquer ses limites et parler de ses tabous sans être ridicule.

Tu me plais, j’ai envie, mais attention à la ligne comme aller ensemble au-delà, comment dire et faire sans paraître coincé, inexpérimenté ou pervers.

Comment poser des mots sur ce qui se passe dans l’intime ?

ça ne se dit pas, on n’a pas appris, on ne sait pas, on n’ose pas

Après cette comédie, ce sera envisageable sans vous tordre (sinon de rire) avec le sourire aux lèvres.

Qu’en est-il des acteurs?

C’est sur leurs épaules que pèse le poids des mots.

Comment permettre au message de passer sans le tourner au ridicule ? Sujet, on ne peut plus difficile et complexe, la sexualité.

Et bien, il aura fallu compter sur le panache et le jeu subtil de ce quatuor, dès plus pétillant

J’ai eu la chance de participer à la représentation et j’avoue m’être délectée.

Ils ont su me captiver au détour de scènes cocasses.

J’ai ri et j’en souris encore à son souvenir.

Si vous avez besoin de prendre du recul et poser un peu d’autodérision sur le sujet, c’est la pièce qu’il vous faut !

Cette comédie se joue en ce moment au MÉLO d’AMÉLIE et restera à l’affiche jusqu’au 9 janvier 2016.

C’est une mise en bouche succulente à qui voudrait passer une bonne soirée.

> Merci aux spectateurs, de nous envoyer leur avis sur la pièce.

Bon spectacle !

Annah

« Comment lui dire ? »

Une comédie écrite par Violaine ARSAC

Mise en scène de Xavier LETOURNEUR assisté de Catherine MARCHAL

Les acteurs Sophie LE TELLIER, Laetitia VERCKEN , Christophe DE MAREUIL et Jérôme PAZA

Théâtre Mélo d’Amélie

Paris 2
4 rue Marie Stuart
Métro Étienne Marcel

  • Du mardi au samedi 20h dimanche 18h • Plein tarif : 22€ • Tarif réduit : 14€
  • Pour les réservations, suivez le lien 
  • Tél. 01 40 26 11 11

 

Désir, aux abonnés absents!

Le désir diminue, puis un jour il n’est plus là!

Bonjour, chers lecteurs

J’avoue être quelque peu désappointée par le sondage que je vous ai soumis ces derniers jours.

Je ne comprends pas comment il peut y avoir un si grand nombre de personnes aussi malheureuses dans leur couple.

Comment arrivez-vous à endurer autant de pesanteur sans réagir et subir ? À cause ou grâce à vous, je rentre dans les statistiques. 30% de mes lecteurs, dont VOUS, connaissez un problème de LIBIDO.

Ma première réaction est : POURQUOI ensuite vient le COMMENT et l’interrogation, mais est-ce possible de lire des articles sur la sexualité, être abonné et pourtant de ne plus avoir de DÉSIR???

désir
tumblr_nv0w8pabJh1txnmcao1_500

Ce que je vous offre ne vous titille pas, même pas un tout petit peu 🙁

Vous avez à peu près 250 articles en libre accès, faites vous plaisir ! C’est un peu comme sur l’étale du camelot, il y a de grandes thématiques ensuite il faut fouiller. Persévérez, je suis sûre que vous trouverez quelque chose qui vous intéressera.

Le désir est lien direct avec votre curiosité et pas seulement pour les choses du sexe. La curiosité de l’autre. Toutes les interrogations que vous vous posez sur la vie. Vous avez des yeux pour voir, des oreilles pour percevoir des paroles douces engageantes, des paroles qui vous mettent en émoi, une peau bourrée de capteurs sensoriels, pour peu que quelqu’un s’approche de trop prêts et vos poils se hérissent, vous avez un nez pour plonger, une langue pour déguster.

Qu’avez-vous fait de vos 5 sens  dans ce monde où vous êtes en permanence stimulé ?

désir
tumblr_inline_nv2w6oSNBc1tsyaxx_540

Le désir est une sensation spontanée qui parfois provoque des situations un peu gênantes.

Un homme sent son érection occuper la place dans son pantalon à la vue d’une scène qui se déroule devant ses yeux. Il n’a pas fantasmé. Il n’a pas cherché à alimenter une envie. Il a juste réagi physiquement à la vue de la femme assise plusieurs sièges devant lui qui a une jupe qui laisse dévoiler une jarretelle. La femme ne l’a pas séduit. Ils ne se sont pas regardés. C’est juste un instant fugace

Une femme qui lit un roman. L’histoire est bien ficelée, elle est prise à chaud par la passion décrite. Elle n’a pas cherché à s’identifier aux personnages. Elle n’a pas envie du héros et pourtant il y a fort à parier qu’elle aura mouillé sa petite culotte. Le désir était là il s’est réveillé au mauvais moment,

La question n’est pas de savoir ce qu’il ou elle en fait mais bien prendre conscience que le DÉSIR n’est pas allergique à vous. 🙂

Il est là, tapi, prêt à surgir.

Des situations comme celles-ci, il y en plein autour de vous, à moins de vivre en ermite.

désir
tumblr_njrtmxKrn61sgqhowo1_500

Donc, si je fais un check, comme disent les ados, des leviers qui permettent de l’appeler :

  1. des stimulus extérieurs OK
  2. des stimulus entretenus par votre pensée OK
  3. Votre organe du plaisir bien vissé au dessus de vos épaules OK
    Votre CERVEAU a emmagasiné pendant l’enfance une palette incroyable.

Sauf si des problèmes hormonaux viennent perturber la mécanique….ou si vous êtes en convalescence après un très grave problème neurologique ou qu’un problème de santé mobilise toute votre énergie et attention…

A priori, vous avez toutes les cartes en main pour développer le DÉSIR, le vôtre d’abord et celui de votre partenaire ensuite.

Vous l’avez négligé, ranger dans un coin, vous vous êtes mis en parenthèse. Aujourd’hui manifestement vous ramez pour vous souvenir, de ce que vous en avez fait !

Pour vous donner des pistes de recherches, je crois que le premier e-book à venir portera sur le DÉSIR 🙂

En attendant pour ceux et celle qui souhaiteraient secouer un peu le cocotier, une personne est à votre écoute. Même si la solution vous appartient, un peu d’aide pour comprendre ce qui bloque et accélérer le retour à la normal.

[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#8fef2d » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Ah, si les choses étaient, aussi simples, qu’elles n’y paraissent !

Toutes les photos sont issue de tumblr sans le nom du photogtaphe

Couple, qui détermine votre normalité ?

Couple – Envisager un nouveau modèle.

Son vouloir jeter la pierre à qui que ce soit, il devenait urgent de se poser la question sur l’archétype du couple, seul acceptable par la société et l’église : un couple hétéro et monogame.

Dans les témoignages que vous avez la gentillesse de me laisser, ce modèle semble, ne pas satisfaire au moins 1/3 de mon lectorat.

Pour trahir l’ennuie et /ou prouver son autonomie, retrouver son identité, se rassurer sur sa sexualité, certains optent pour des choix assez périlleux et mettent en danger l’harmonie future de leur couple.

Les petites gâteries (prostitution sous toutes formes) pour s’assurer de répondre à de vraies envies qui restent souvent difficiles à partager, mais pourquoi ???

l’adultère : pour éprouver sa séduction et s’assurer que l’autre ne nous a pas complètement absorbé. Le besoin de transgresser pour éprouver des sensations !

L’échangisme : Pour les couples qui aiment se faire des frayeurs ou se perdre totalement entre le je et le nous. Faire de nouvelles expériences sexuelles consenties avec un autre partenaire et/ou regarder sa moitié le faire avec un ou une autre.(ce qui inclus les notions d’exhibition et de voyeurisme)

Peut être avez cédé pour tenter de briser une vie de couple trop monotone et repousser une rupture quasi programmée ?

Le cas de conscience : Est-ce plus respectueux de céder à l’échangisme qu’à l’adultère ?

Et la dernière catégorie très en vogue et surf la libération sexuelle.
le libertinage pour s’affranchir des normes en vigueur et repousser ses propres limites sexuelles. À faire seul ou en couple.

Les couples donnent une préférence, en cas de doutes ou de problème de communication, aux plaisirs de la chair, mais toujours dans une dynamique de dominance. Le premier arrivé, ou l’acceptation d’un autre partenaire tant qu’il n’y a pas de concurrence possible.

couple

Toutes ses configurations permettent un regard intrusif sur les choix que sera amené à prendre l’autre !

Ce type de pratique n’engage pas, sur le même plan, le plaisir de la chair et l’amour. Trop dangereux !

Jusqu’à présent, je n’étais pas convaincue du sens à donner à des choix qui traduisent plus un manque affectif (couple ou parental), une quête éperdue de se définir par rapport à une norme qu’une réelle prise de conscience de l’autonomie possible, l’affirmation d’envies profondes ou l’obtention du respect pour soi.

Une orientation nouvelle est à donner à son couple !

couple
photo tumblr ba523424, pas d’auteur!

Cette question sur la place de l’amour et le sens du mot couple, je me la pose tout comme vous.

Avant même de former un couple, ne serait-il pas intéressant de se poser la question de : qui est-on et ce qu’on s’autorisera à être? Qu’est-ce qui est bon ou non dans l’instant, tout en gardant à l’esprit, l’ouverture de pouvoir changer d’avis ?

Seulement, voilà vous et moi, avons déjà signé le contrat, situation satisfaisante ou non, mais qui heureusement, dans tous les cas, sera amené à bouger dans les années à venir.

Il n’est donc pas trop tard pour se poser la question !

Comment réussir à s’épanouir sans risquer de perdre ou mettre en danger le couple actuel, si jamais le binôme se mettait à évoluer en parallèle ?

Est-il d’ailleurs possible de passer toute sa vie avec la même personne ?
Ne serait-ce pas là, le nœud du problème, cela sous-entend que l’on doit « Aimer, une seule personne »

Sur les principes enseigner par l’église, aimer plusieurs personnes est interdit et donc il vous sera impossible tout comme à moi, d’envisager cette idée, au risque d’une sentence divine et/ou d’un divorce houleux.

Point final, les questionnements intérieurs sont clos. Nous serons monogames, on ne discute pas !

Mais comment peut-on aimer qu’une seule personne ?

couple

C’est comme de demander à une maman d’aimer qu’un seul de ses enfants. Son cœur n’est pas tari après la première grossesse. Il s’ouvre bien au contraire pour accueillir les suivants.

Penser que parce qu’on a aimé, on ne pourra plus après un divorce ou deuil semble compréhensible quoi qu’ utopique, mais que dire si on est déjà en couple.

Peut-on aimer ou s’autoriser à aimer profondément, une personne qui ne soit pas son/sa partenaire exemple : une amie, un mentor, un collègue et lui réserver une place à part entière dans sa vie.

Ce n’est pas franchement quelque chose sur lequel on a de l’influence. Dans une société où l’on vit en communauté, on est forcément soumis à un moment donné à la tentation.

Éprouver de la passion pour un être humain(homme ou femme), sentir une interaction passer, c’est du domaine du possible.NON ???

couple
Gerhard Riebicke. Publicité Photocadre de moyen de forcer et Beauté Film, directeur Wilhelm Praguer, UFA-film. 1925 tumblr_noz5kdxdQJ1tp18cso1_500

Ressentir des doutes sur son orientation sexuelle aussi

  • Être hétéro mais désirer une personne de même sexe.
  • Ou être homosexuel mais vouloir faire l’expérience d’avoir des relations hétérosexuelles
  • Être bisexuel pour ne pas se restreindre dans sa pratique de la sexualité
  • Débuter sa sexualité et ne pas souhaiter se classifier dans un genre mais garder à l’esprit l’idée d’aimer la personne rencontrée et non son sexe.
  • Aimer son/sa partenaire mais vouloir ouvrir plus large l’amour à offrir

Vous aurez le choix de refuser ou de succomber, mais si vous vous laissiez l’opportunité d’y réfléchir.

Qu’est-ce que cela engagerait de votre couple ? Quelles seraient vos attentes et vos peurs ?

Je reste persuadée qu’à ce stade, il serait bon de discuter de cette éventualité et être franc sur les relations que vous entretenez avec votre entourage.
Déterminer les fondamentaux sur lesquels repose votre amour et bien dissocier le couple, de la personne humaine.

coupleIl est certain que les couples fondés sur la peur (de soi et/ou de l’autre), la dépendance avec option soumission aveugle, ont peu de chance de survivre à ce type de situation. Au risque de voir le pourcentage de crimes passionnels augmenter !

C’est là aussi une des résultantes de la confusion entre l’amour et la passion.

Comment sommes-nous arrivés dans un élan d’expression de sentiments passionnés, à annihiler l’autre et rendre acceptable l’idée qu’il vous appartient corps et âme ?

Une relation d’amour n’implique pas, nécessairement, la relation sexuelle. Le plus dur est d’intégrer cette notion !
On peut aimer une personne sans la désirer physiquement, aimer une personne sur un plan platonique, intellectuel et avoir besoin de ses valeurs pour constituer un ancrage dans sa propre vie.

Ou damned, avoir envie sexuellement d’une autre personne sans éprouver d’amour, juste de la curiosité pour lui ou sur soi.

Avoir envie de faire d’autres expériences individuelles sans pour autant remettre en cause l’amour du couple. Cette expérience n’est pas égoïste même si l’autre n’est pas impliqué.

Elle sert votre autonomie et les questionnements personnels. S’ouvrir d’une manière ou d’une autre permet de continuer d’évoluer.

Attention, je ne donne et d’ailleurs ce n’est pas à moi de vous donner le sésame pour de joyeuses tromperies sans état d’âme, ni conséquence. Ils sont de votre responsabilité !

Je dis juste qu’il y a possibilité de faire différemment !

De l’angle où je me place, c’est de savoir si pour vous ce serait dramatique de vouloir ou pouvoir aimer une 2e personne voire plus?

couple
tumblr_nr4s50yUi21srpfebo1_500.jpg

Comment réussir à allier les attentes et les conventions sociétales du couple avec les envies d’un individu, VOUS ?

À l’intérieur de cette entité « couple » vous restez 2 personnes autonomes, en constante évolution.

À ce stade, est-il entendable de pouvoir proposer une autre alternative ? Seriez-vous prêts pour cela ?

Car comment, accepter de museler le plaisir, physique et intellectuel, l’amour avec un partenaire supplémentaire, une sexualité plus ouverte ou accepter une pratique différente de celle usitée ?

couple
2181607817_1

Quel autre schéma (monogame hétéro), ce tiers des couples , vous, peut-être, pourriez vous inventer ?

Même si vous n’optez pas pour le changement, faire le point, sur ses vraies attentes, permettra de savoir quelle direction donner au chemin de vie à poursuivre.

Si vous êtes bien et restez curieux, les bénéfices se reporteront automatiquement sur le couple ??????

Tenir compte de ses envies, pour se donner la chance d’avoir le couple que l’on veut, même s’il ne convient pas au plus grand nombre. Vous avez votre vie !

Prendre conscience que vous ne rentrez pas dans la norme est-ce si dramatique ?

Dans tous les cas, il est urgent de prendre conscience que c’est par vous et pour vous, qu’un nouveau model de couple est à redéfinir.

De mon côté, c’est fait sinon je ne pourrais pas vous écrire sinon 🙂

Pour les personnes désireuses de développer leur connaissance en matière de sexualité [su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#8fef2d » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Toutes les photos ou dessin sont issues de tumblr. Elles sont sans filigrane ni signature Merci de votre compréhension !

Désire-moi ! (injonction piège)

Je t’aime, désire-moi !

Nous sommes en couple, désire-moi !

Le désir est un sentiment fugace et paradoxal.

Est-il acceptable d’être allongé sur le sable et regarder les badauds défiler sous vos yeux…..(de multiples configurations possibles)

S’arrêter sur l’un d’entre eux et se rendre compte avec horreur

qu’il ou elle provoque de l’émoi sur votre entre-jambes.

Est-il possible de ressentir de l’attraction pour une personne inconnue ? et pire de la désirer

Votre cerveau vous joue des tours. 🙂

Vous imaginez ce que ses mains pourraient vous faire.
A ce moment-là, même la chaleur de ses doigts est bien réelle

Le petit vélo s’est mis en route, les fantasmes vont bon train.

Mais pourquoi , alors que vous ne manquez pas d’amour ?

Vous êtes en couple, quelqu’un sous la main à priori pour répondre aux plaisirs de la chair

Qu’est-ce qui ne va pas?
Pourquoi laissé la porte ouverte à la débauche ????

Vite, reportez votre attention sur votre amour endormi sagement près de vous.

Le doute s’insinue dans votre tête.
Se pourrait-il que vous deveniez infidèle ?

Auriez-vous envie d’aller voir si l’herbe ne serait pas plus verte, mais meilleure?

STOP !

Oui, vous avez fantasmé sur une autre personne, la belle histoire.

Vous venez de vous rendre compte que vous n’êtes pas de bois.

Et vous voulez savoir autre chose, vous êtes bien vivant doté d’une palette d’émotions.

Maintenant demandez-vous plus tôt ce qui vous a attiré chez l’autre, qui ferait défaut à votre partenaire actuel

le désir et l’amour ne vont pas de paire

Pourtant, voici ce que vous avez sans doute fait………..

« En cet instant mon corps désire, il a besoin d’être assouvi

Tu es près de moi et pourtant si absent de moi.

Le plaisir m’échappe

Désire-moi, pour me rassurer.

J’en ai besoin, car j’ai des doutes

Je ne communique pas avec toi, mais….

Je veux juste, subitement que tu me désires…. Sauvagement.

Devenir ton centre de gravité

Désire-moi. 

C’est pourquoi je sors de ma torpeur

et te pose cette question »

As-tu envie de moi ?

> tout redevient réel

Votre partenaire hébété, il y a de quoi ???

Là, tout de suite, maintenant

Euh, c’est une question piège ???

Il faut que je réponde tout de suite, tout de suite…

« Mais bien sur mon/ma chérie, je te désire. »

Il est temps de vous perdre dans l’amour

 

Hic, qu’avez engagé ?

De ce corps à corps,

L’un de vous sortira perplexe et sûrement assouvi.

L’autre, vous sans doute, sera plus circonspect peut être triste

Le poids des non-dits et de la culpabilité.

 

Si jamais vous souhaitez une écoute attentive pour alléger la situation.

Je vous attends sur coach de vie http://coachdevie-lyon.fr/contact/

Voici un autre article sur le sujet épineux du désir

http://coachdevie-lyon.fr/desir-si-tu-m-echappes/

Bonne rentrée!

Annah

Photo issue de tumblr
david-lunch-et-isabella-rosselini-tumblr_m45mrctKgE1qbi1iko1_540.jpg

Genre et l’identification de la sexualité?

« Le genre (théorie)» c’est quoi encore ce truc pour nous enfermer dans une case.

Le genre c’est facile on l’a appris en primaire ; le genre d’un mot c’est le féminin ou le masculin
Et j’insiste bien sûr le « ou », car quand cela s’applique à l’HOMME bien que nous soyons à la fois ying et yang, il semble difficile de prendre certaines caractéristiques du sexe qui nous est opposé.

L’être humain n’est plus identifié par son genre, mais par sa sexualité et le statut attaché.

Je suis hétérosexuel du côté femme. Je me dois d’être passive/soumise délicate douce et sexuellement attirante avec des attributs bien apparents. J’attends inconsciemment d’être protégée et je m’évalue quand fonction d’une appréciation extérieure.

Mon mari est hétérosexuel du côté homme. Il se doit d’être un mâle viril, représentation de la toute-puissance et se positionne comme dominant.

Là où les choses se compliquent si l’homme toujours viril et dominant n’est pas attiré par moi la femme délicate, mais par un autre homme. On remet non seulement en cause sa place, mes ses attributs. C’est une tarlouze, tantouze, un pédé, un sous-homme sur le simple fait de sa préférence sexuelle (homosexuel).

Même effet côté fille, une femme qui aime une autre femme se voit masculinisée comme pour rétablir l’équilibre précaire homme-femme. Et se voit attribuée de non incompréhensible et dévalorisant : Gouine, la pelouse, goudou et j’en passe.

L’être ne peut exister dans son genre !

Voici une bande-annonce, ma manière de vous éveiller en douceur à une problématique qui me touche.

Comment être compréhensif avec des personnes qui dès l’enfance ne s’identifient pas à leur sexe?

La dite « notion de genre » très en vogue dans les revues de presse prend un sens.

Avoir un pénis et pourtant être femme ou avoir un vagin et se sentir homme. C’est bien que la chose est plus complexe qu’il n’y paraît.

Un film réalisé par François Ozon avec Romain Duris, Anaïs Demoustier, Raphaël Personnaz

Après la mort de sa meilleure amie, Claire a fait une profonde dépression, mais une découverte surprenante sur le mari de Son Amie d’enfance va la sortir de sa léthargie et lui redonner le goût à la vie.
Romain Duris est tout simplement sublime !

Le sexe ne détermine pas qui on est, encore moins notre sexualité !

Et s’il l’on pouvait faire preuve de tolérance et de respect pour l’humain sans distinction d’attributs ou de sexualité pour nous flatter.

Comment peut-on accepter de tuer l’humain? Enfermer les enfants et continuer cette éducation sectaire.

Les garçons sont doués en géométrie, les filles en français. Les filles sont studieuses, car plus calmes. Les garçons sont plus dissipés et bordéliques donc ils seront en retard scolaire dès le primaire.

Il faut les faire jouer à des jeux de garçons et surtout pas à la poupée ou la dînette quand on sait que beaucoup de grands chefs sont majoritairement masculin idem pour les grands couturiers. Ils ne sont pas tous « pédés » !

Ces questions s’opposent essentiellement à un problème de parentalité et de modèle. Sommes-nous moins aptes à éduquer un enfant si l’on change les codes imposés par l’église. (Leurs peurs portent sur la déconstruction de la famille et problème de la filiation, ou sur la reconnaissance d’orientations sexuelles diversifiées.

Choisir sa sexualité et créer son propre fonctionnement

Ces questions ne sont pas là de trouver un bout de solutions quand on voit le simple fait de vouloir apporter une initiation à la sexualité dans les écoles. Tenter d’inculquer le respect comme valeur première, les parents boycottent l’école. Est-ce pour protéger leurs enfants ou eux même ?

Je vous joins une vidéo sur Jazz c’est ce que la société appelle un transgenre!  Je n’aime vraiment pas cette appellation trans qui sous-entend une transgression.

La langue française est riche nous avons déjà le pronom indéfini; les uns, les autres, tous, autrui!

C’est juste une petite fille.

Elle est née avec le corps d’un garçon, mais dans sa tête, elle s’est toujours considérée comme une fille. C’est parent on fait preuve de persévérance et de lucidité face à la société qui crée la problématique.

C’est émouvant et complexe.

retouvez d’autres vidéo sur Jazz sur ma chaîne youtube

Merci aux personnes velléitaires de se dispenser des commentaires injurieux et homophobes ou vouloir brûler vive cet enfant comme indiquer dans la vidéo !

Je rajouterai qu’un mot : la tolérance

à bientôt
Annah

La fessée – que se cache t-il derrière ?

Avec la fessée faites amis avec la libération!

Décidément, vos pauvres fesses vont en voir de toutes les couleurs !
Après la fessée punitive – la fessée sadique — la fessée érotique

la fessée thérapeutique !

Questions

  1. Pourquoi torturer un corps qui souffre déjà tant ?
  2. Proposer un outil dans un couple qui s’est déjà perdu et à tant de mal à se retrouver.
  3. Comment utiliser une arme dangereuse sans apprendre à s’en servir ?

Là encore, qui, je ne sais pas, mais le fait est, la fessée est en passe de se banaliser !

Votre surconsommation d’apparats et de nouvelles figures érotiques dans le seul but d’occuper le temps, combler le vide ou pour faire comme les copines, bien que peu satisfaisant, normalisent pour les générations à venir certaines pratiques.

À force de dénaturer et ridiculiser la fessée en l’imposant à toutes les sauces comme « préliminaires ordinaires », on finit par ne plus vraiment quoi faire avec cette nouvelle tapette.

Je ne suis pas sur que ce soit vers cette sexualité que vous souhaitiez vraiment aller. Il est peut-être temps de se poser et réfléchir sur vos motivations.

Arrêtez de vous plaindre d’être enfermés dans une sexualité qui ne vous convient pas, car à par vous, qui vous oblige vraiment à suivre la norme réductrice ?

Ne soyez plus surprise d’avoir mal, si vous tendez la cravache pour vous faire taper.

Dans cet article, j’emploie le féminin ne vous en offusquez pas ! Qui dit fessée sous-entend,  jeu de domination/soumission et malheureusement l’inversion des rôles est rarement en la défaveur de l’homme. La femme joue d’emblée la soumise.

Malheureusement, on vous apprend à faire l’amour comme on remplit les cases d’une peinture à numéro.
On vous donne une place, un rôle à tenir, et vous faites de votre mieux pour vous y tenir, la libération sexuelle n’a pas influer sur la donne ! Parler et vivre sa sexualité reste tabou et les places restent globalement inchangées

Avant d’aller plus loin , je vous soumets quelques questions :

Savez-vous vraiment pourquoi vous avez besoin de vous faire punir et/ou d’avoir mal ?

De quoi vous sentez-vous consciemment ou inconsciemment coupable ?

  1. Pas assez douée au lit
  2. Pas assez cochonne
  3. Ou trop
  4. Vous ne vous aimez pas
  5. Votre corps vous révulse
  6. Vous ne méritez pas ce que vous avez
  7. Vous n’êtes pas digne de votre partenaire
  8. Vous vous sentez honteuse de quelque chose (amant dans le placard) (abus sexuels)
  9. Vous vous reprochez une attitude (trop de colère)
  10. Vous avez envie de sortir quelque chose qui coince (un sanglot, mais vous n’avez pas pourquoi, pas de raison apparente et là c’est l’occasion)

On vous a dit qu’allier plaisir/douleur allait émoustiller vos ébats. Après avoir testé, qu’est-ce que cela vous a apporté dans votre sexualité ?

  1. Vous êtes-vous sentie seule ?
  2. Avez-vous réussi à parler de vos peurs ?
  3. Qu’est-ce que cela a raconté de votre couple ?
  4. Le loup est-il sorti de la bergerie ?
  5. Comment vous a-t-on proposé le jeu ?
  6. Est-ce que cela a attisé votre désir ?
  7. Que reste-t-il sous les rougeurs ?

Attention, je me répète, accepter de faire quelque chose à contrecœur, par peur de perdre l’autre à des conséquences. Vouloir à tout prix, former l’image imaginaire et idyllique du « couple parfait branché et super actif au lit » n’est pas miser sur la longévité et l’harmonie de votre couple.

Pour moi, utiliser la fessée juste parce que c’est tendance, c’est vide de sens !

Pour ceux qui voudraient vraiment connaître ce qui est en jeu. On lit la suite…

Voici un des aspects cachés possible d’explorer avec la fessée.

Le besoin de douleurs physiques pour expier une douleur morale.

Eh oui, c’est tout de suite moins érotique !
Pourquoi est-on si mal ? Beaucoup de colère, de frustration et si pour une fois les normes de la société pouvaient coller avec notre besoin d’évacuer les tensions et la détresse interne.

Dans ce cas, la fessée pourrait devenir un outil thérapeutique.

Des transferts sont possibles, attention aux dérives !

Oui, le SM plane encore au dessus de vos têtes.

Certains choisiront une méthode peu orthodoxe pour libérer les tensions et expier un gros soupçon de culpabilité et/ou de honte.

Éprouver de la douleur physique et sentir l’instrument de torture pincer la chaire. Quoi de mieux qu’un rendez-vous auprès d’une maîtresse SM pour se faire flageller ? Vous serez au bon endroit pour vous faire punir des fautes passées.

On en revient la fessée punitive de nos parents, justifiée pour notre bien dans le cadre d’une bonne éducation.

Que vous, vouliez l’entendre ou non, c’est un des moyens trouvés par un bon nombre de personnes pour essayer d’aller mieux. Même si cela passé sous silence, ça ne veut pas dire que personne ne s’y adonne.

L’aide de prostituées, les clubs échangistes et les donjons sont des lieux propices à cette pratique. Question libération, accompagnement et compréhension de la problématique, je ne parierais pas que vous trouviez la bonne personne ! Par contre, être choquée après avoir violenté si brutalement votre corps et se sentir encore plus perdue, là, c’est quasi certain.

Est-il possible d’affirmer que les États-Unis ont trouvé une parade ?

Des thérapeutes officient légalement pour accompagnent leurs patients dans cette démarche de transfert.
La France est-elle plus rétrograde, puritaine avec un code de déontologie plus strict ou mal informé ??

Oui, il existe bien la possibilité de poser une fessée dans un cadre strict et sain pour aider le corps à expulser des angoisses.

La sexualité est un outil avec lequel j’ai choisi de travailler, pour vous aider.

Mes connaissances dans ce domaine me permettent de m’adapter à vos envies du moment, mais avec un savoir-faire et toujours à l’esprit, les enjeux et les déplacements qui s’opéreront, et ce, très important dans un cadre sécuritaire.

Il me semble intéressant d’utiliser vos jouets et vos habitudes pour progresser en terrain familier. Cela permet aussi d’entretenir une certaine curiosité envers soi et son/sa partenaire sans rajouter trop d’angoisse

Aujourd’hui, si vous voulez en apprendre davantage sur le sens et les bienfaits de la fessée qui sera prodiguée par votre binôme dans aucune configuration cela pourrait être moi !

Je suis là, pour vous accompagner et transmettre des infos. N’oubliez pas que je suis une souffleuse de mots. Vous pourrez vous inscrire sur « coach de vie intime » et demander un accompagnement personnalisé.

Voici en supplément 10 questions que vous êtes en droit de vous poser avant de pratiquer l’art de la fessée

  1. Pourquoi faire ce transfert
  2. Où frapper ?
  3. Quelles zones sont à éviter
  4. Comment frapper ?
  5. Combien de coups ?
  6. Qui décide ?
  7. Est-ce que cela doit faire mal ?
  8. Comment arrêter les coups ?
  9. Doit-on faire l’amour après ?
  10. Est-ce un jeu érotique ou un moyen d’évacuer les tensions ?

Ne restez plus seule, je vous attends !

Je vous expliquerai vraiment le sens cacher d’un tel acte et ce que vous pouvez espérer améliorer dans votre vie grâce à la sexualité.

L’art et la manière de soulager son âme pour avancer plus légère, « accepter ses envies même les plus farfelus »

Votre sexualité vous appartient, il est important de comprendre que la solution vous revient. Ce type d’actes est à poser en pleine conscience et uniquement entre personnes concernées.

Pour les indécises voici d’autres articles plus soft

Il vous appartient de choisir laquelle de ces fessées, vous plaira 🙂

À bientôt

Annah

annah
Coach de vie intime
contact@annah.fr

* image issue de tumblr

 

coach de vie – un accompagnement personnalisé

Coach de vie (intime) mais pour quoi faire ?

Mon envie,  vous vous aménager une consultation qui soit un lieu de parole libre, sans faux semblant.

Je ne vous juge pas, ni ne critique votre positionnement.

Je suis là, pour vous tendre la main.

La consultation permet de réfléchir ensemble à la manière de sortir de l’inconfort ou de l’impasse où vous êtes.

Je pointe du doigt des évidences et vous aide à déchiffrer votre comportement amoureux. Je vous écoute et ensemble, nous mettrons en place, à votre rythme, un accompagnement personnalisé.

« Vous pourrez vous trouver, vous libérer et vivre pleinement votre sexualité,
sans tabou, uniquement connectée sur vos envies profondes. »

Mon objectif de coach de vie (intime)

Le coach de vie est là pour vous encourager et éviter de passer à la trappe votre sexualité.

Vous aider à atteindre des objectifs réalistes et les mettre en place
Vous aider à laisser derrière vous la honte et les emprises émotionnelles étouffantes
Vous aider à créer une vie sexuelle qui réponde à vos attentes
enfin se sentir pleine d’énergie

 « Pour pouvoir faire les choix qui s’imposent, il est important de connaître toutes les options qui s’offrent à vous »

La consultation s’adresse aux femmes, car c’est à travers vous et votre prise de conscience que les hommes s’ajustent et votre couple avance.

Si vous rencontrez quelques-unes des difficultés suivantes :

  1. Vous doutez de votre érotisme.
  2. Vos envies représentent des problèmes, créées des conflits internes ?
  3. Vous êtes en panne sans comprendre le motif ?
  4. Vous manquez d’envie ou d’enjouement et vous vous sentez incomprise.
  5. Vous éprouvez de la lassitude
  6. Vous avez de la difficulté à communiquer avec votre partenaire ?
  7. Vous doutez de votre orientation sexuelle. Peur de vous êtes trompée sur votre identité.
  8. Vous redémarrez une nouvelle vie ou vous avez perdu vos repères. Vous ne comprenez pas les désirs de votre nouveau partenaire .
  9. Vous souhaitez élargir votre champ d’action, mais comment l’envisager dans la dynamique de votre couple.
  10. Vous ne vous voyez que des défauts et cela vous gêne pour vous montrer devant votre partenaire.
  11. Vous ne connaissez pas l’orgasme. (10 % des femmes n’atteignent d’aucune manière que ce soit l’orgasme – 65 % de femmes n’ont jamais connu d orgasme vaginal. La femme est majoritairement clitoridienne et atteint le plaisir plus facilement ou du moins plus rapidement seule. Seulement 6% des femmes jouissent à chaque rapport !)
  12. Vous souhaiteriez découvrir le plaisir d’être une femme fontaine.
  13. Vous avez envie d’inviter quelques scénarios érotiques agrémentés de jouets, mais vous avez peur de tomber dans des techniques extrêmes.

Annah votre coach de vie, souhaite vous ménager un moment pour apprendre à cultiver votre féminité et faire jaillir l’érotisme sous-jacent.

A bientôt

Annah

http://sexcoach.annah.fr/
mailto : contact@annah.fr

coach de vie

 

 

Pénis – quelle est ta place?

Le pénis, une nouvelle place à prendre !

Nous sommes à la croisée des chemins pour créer de nouvelles sexualités.

Sortir de l’image mère — putain et le patriarche inflexible:) le mâle dans toute sa puissance

Le 21e siècle est époque charnière !

À nous de proposer et nous investir dans de nouvelles manières de donner vie à un couple sexué.

  • Le couple n’a jamais pris autant de place.
  • Être ensemble par amour et non par raison ou convention est un concept nouveau.
  • La sexualité à une vraie place et non un simple rôle reproductif.
  • La femme n’a jamais été aussi libérée
  • l’homme a le droit d’être ce qu’il veut et non une représentation stéréotypée du mâle
  • Quelle place est réservée au pénis?
  • Que peut-on faire d’un pénis?
  • Comment utiliser un pénis?
  • Bander, est-il nécessaire pour avoir une relation sexuelle?
  • La relation induit-elle nécessairement la pénétration?
  • Quel regard portez-vous sur le sexe de l’homme — son pénis?

Il faut parfois laisser la place à des personnes qui connaissent le sujet et trouvent les mots pour toucher.

Retrouver d’autres vidéos de Solange te parle

PÉNIS : INCLINEZ-VOUS !


Personnellement, je trouve la rencontre tout aussi intéressante !

Que mon homme ait un pénis mou ou dur, cela n’est en rien représentatif de son désir ou non désir.

Seul compte sa présence et l’envie qu’il a de me toucher, de partager un moment coquin.

J’aime sa curiosité à vouloir me toucher. Faire vibrer ma peau que ce soit avec sa langue ses doigts ou équipé d’un toys.

C’est sa chaleur, ses attentions et l’intention qu’il met en oeuvre qui font que je me sens désirée

Info utile : pour voir la tête de votre clito 🙂

Merci aux hommes de poster un témoignage sur leur vision.

  1. Trouvez-vous pertinente cette idée de devoir être en érection pour prouver votre désir à l’autre?
  2. Comment souhaiteriez-vous que la femme se comporte?
  3. Quelles sont vos attentes?

Bien évidemment, ce que je vous propose, c’est de redéfinir ensemble une nouvelle image du couple et sa sexualité et non de faire un monologue sur le pénis!

à bientôt

Annah

 

Annah