10 ETAPES POUR AVANCER DANS TON COUPLE

Bonjour à toi cher lecteur ou lectrice

Ce matin, j’ai eu envie d’écrire sur le faux problème du partenaire qui ne comprend rien!

As-tu déjà fait un flashback sur sur la création de ton couple ?
Revenir à tes motivations, te permettra peut être de comprendre que la personne qui partage ta vie est certainement celle qui te convient le mieux ! (en ce moment)

Oui, rien de moins dans une société kleenex où il suffit de jeter pour recommencer
Peu importe que le choix soit motivé par l’intervention d’un tiers, d’une mémoire familiale, d’un coup de cœur ou une soirée bien arrosée
Dans l’instant, face à elle/lui tu t’es senti bien. Tu as eu envie d’en connaître davantage et de partager encore plus de choses.
Tu as pris la décision de faire un bout de chemin avec cette personne. (j’espère qu’il y a eu consentement mutuel)

Puis, la mécanique c’est grippée, à cause d’elle ou de toi par négligence, habitude, incompréhension, rancœur ??? que sais-je ?

COMMENT AVANCER?

Je te propose un exercice pour débloquer la situation avant le crash

ETAPE 1
Inscris sur un carnet ou feuille volante le type de personne que tu aurais aimé avoir comme partenaire (homme comme femme) le genre dans ce cas ne subit pas les dogmes de la morale. Dresse la liste de ses caractéristiques physiques et psychiques et le type de passions communes

ETAPE 2
Sur une autre feuille, je te demande de dresser la liste des caractéristiques du partenaire actuel

ETAPE 3

A ce stade, peut être subsite un bug !
Croise les informations et essaie d’expliquer les raisons qui ont empêché d’y parvenir
Ex si tu aimes les femmes black à petite poitrine et au cul bien rebondi profil d’à peu près toutes tes ex mais que tu as épousé une femme à la peau claire avec de gros seins. Tu t’es comment dirais-je un peu éloigné du profil 🙂
Essaie de trouver un sens à ce revirement.
Surtout, il ne serre à rien de reprocher  à cette nouvelle personne de ne pas correspondre à ton type ou de vouloir la quitter pour revenir à tes premiers amours.

L’idée serait de mettre en évidence ce qui la/le caractérise et de comprendre que c’est bien ce dont tu as besoin ou recherche pour te sentir bien.

…………Passons à l’étape suivante!

ETAPE 4
J’aimerai que tu écris au moins TROIS choses qui ont de l’importance que tu voudrais faire mais que tu n’oses pas lui demander

ETAPE 5
Écris ce que tu penses qu’elle/il te donnerait comme réponse
Cette étape est très amusante car on ce fait toujours une fausse image du partenaire.

C’est bien souvent nos propres peurs qui façonne notre discours!

ETAPE 6
Est-ce que les réponses qui tu imagines correspondent à des peurs ?
Ex avoir une sexualité moins pépère. tu es une femme et tu souhaiterais expérimenter la sodomie
Tu as peur qu’il ne te respecte plus et dise de toi que tu es une salope ???
Est-ce que pour toi, l’image que tu offres qui a le plus d’importance ?
Même au détriment de tes désirs et ton intimité de couple
Ce qui coince pour t’épanouir et rencontrer ton/ta partenaire n’a peut être rien à voir avec la sexualité !

ETAPE 7
Transforme, j’ai peur de dire, de faire, de demander par j’ose….

ETAPE 8
Interroge-toi intérieurement sur ce que tu penses et ressens à cette évocation

ETAPE 9
De quoi as-tu le plus peur ?
Qu’elle ou il te voit comme pervers ou te dit non
Peut être que c’est le oui qui te fait peur
(Zut, plus de pare feu pour avoir un bon prétexte de ne pas assouvir un désir et passer sur cette peur):)

ETAPE 10
Est-ce que cette peur, tu ne l’aurais pas déjà ancrée en toi ?
As-tu dans ton souvenir entendu une personne prononcer ces mots et t’ont-ils fortement blessé ?

Si tu as besoin d’une personne pour démêler le nœud, n’hésite pas à me contacter ou sur le site coachdevie intime

Je vous embrasse tous et toutes
A bientôt
annah

l’ ÉJACULATION PRECOCE, le dossier du mois : Partie 3

Je me suis fait l’avocat du diable !

Dans les sondages, 1 hommes sur 3 souffre d’éjaculations précoces.

Je suppose que vous n’êtes pas tous dans la même configuration.

Vous savez que chaque problème trouve naissance à vos origines, si l’on s’en réfère à Freud.

Il est fort possible qu’une maman trop intrusive ait pu causer une gêne dans votre découverte. Vous étiez amoureux d’elle, la culpabilité de ce sentiment normal à tous les petits garçons (Oedipe non réglé ) vous conduit aujourd’hui à avoir peur du rapport, une femme est aussi une mère( présent ou futur). Si jamais c’est le cas, n’hésitez pas à consulter un sexologue ou psychothérapeute pour faire le ménage.

Maintenant, engageons le problème sous un angle plus fonctionnel. Vous avez consulté un urologue pour être certain d’éliminer toutes éventualités physiologiques.

Vous avez consulté votre médecin traitant et avez fait ensemble, le tour des effets secondaires liés à votre traitement.

Toujours rien en vue ?

Que vous reste-t-il comme source pouvant provoquer cette éjaculation précoce

Faites-vous l’amour aussi souvent que vous le souhaiteriez ?

Déduction logique, vu de l’extérieur, vous faites l’amour rarement (une fois par mois voire moins), l’envie vous taraude, mais vous ne vous soulagez pas ou peu. Il est normal d’imaginer une explosiez vitesse, grand V,  le jour J !!

Cercle vicieux, vous venez trop vite, elle est insatisfaite. Faire l’amour n’était déjà pas son dada, là ça devient une corvée, qu’elle espace de plus en plus. Vous le faites moins, vous venez de plus en plus vite

Vous êtes encore moins satisfaits et détendus les fois suivantes !

Les questions qui tournent en bouclent dans votre tête et vous empêchent de vous détendre
Fais-je y arriver ? Il faut que je tienne !  Il faut que je lui apporte du plaisir !

Cette situation devient douloureuse à vivre pour le couple et pour y remédier,  vous passer à la trappe ces moments de tendresse.

La question subsidiaire qui me brûle les lèvres.
Pourquoi ne faites-vous pas l’amour plus souvent ?

  1. Est-ce dû à une trop grande fatigue ?
  2. Un stress important qui joue sur votre libido ?
  3. Le manque de disponibilité de votre femme ? (après une grossesse)
  4. A-t-elle honte de son corps ?
  5. L’activité sexuelle est-elle devenue pour elle une activité anxiogène ?
  6. Peut-être se sent-elle mal à l’aise et impuissante devant votre problématique ? Ce qui rajoute du stress et de la culpabilité
  7. Ou alors elle déteste faire l’amour pour X ou Y raisons et dès que vous plongez en piqué, elle étrangle la tête de popaul, histoire d’abréger ses souffrances
  8. Si de votre côté, vous ressentez son angoisse sans la comprendre, cela peut agir aussi sur votre peur et accélérer l’éjaculation.

Si vous êtes ensemble, ce n’est pas pour rien ! C’est intéressant de travailler honnêtement sur vos ressentis et vos angoisses beaucoup trop de non-dits. On en revient encore à la communication, tient donc !

Vous voyez en dehors du problème de l’éjaculation précoce dite primaire ,  il y a plein de motifs dans une vie de couple pour se confronter à ce problème . À cela s’ajoutent la dynamique de votre couple et le regard que vous portez sur vous et votre sexualité.

À vous de faire le choix de mettre un pansement, d’engager une thérapie brève ou le grand nettoyage accompagné d’un professionnel de la santé.

Bien suivi et pris à temps, ce problème peut être passager.

Cet inconfort aura comme issue positive de reposer des bases et définir de nouvelles manières de s’apporter du plaisir jusqu’à complet rétablissement.

L’enjeu si vous êtes heureux ensemble reprendre les bases de la séduction s’accorder du temps, développer votre sensualité par le toucher et aborder la sexualité sous un autre regard.

Tous les professionnels le confirment, il y a une issue et des solutions adaptées à chacun !

Détendez-vous et amusez-vous !

Annah

retrouvez mes articles sur le sujet

partie 2

partie 1

image de couverture :  tumblr_ml6gghp5zR1qd3478o1_500