SUR LA GAMME Tome 7 de la société – ANGELA BEHELLE

« L’habit ne fait pas le moine »adage avec lequel on pourrait qualifier Angela Behelle. Bien que nous sachions qu’elle est une auteure de romans érotiques à succès, elle n’a de cesse que de nous surprendre. Chaque opus nous dévoile des plaisirs érotiques des plus exotiques. Elle n’est jamais là où nous pensons la découvrir.

Sur la gamme tome 7 de la saga SOCIETE

est une fois encore un petit bijou de romantisme. Comme dans la vraie vie ses personnages vivent des aventures pleines de rebondissements. Il y a du corps et de la chair, des engueulades et de la passion.

Chaque fois que je termine un livre de ses livres, je me dis : « c’est  celui-ci mon préféré » et à chaque nouveau tome, je replonge. A vrai dire, je suis une inconditionnelle, je les aime tous !

L’érotomanie ne fait pourtant pas partie de ma névrose ???

J’ai adoré le caractère pimenté de Samuel, son côté bipolaire, artiste, exigent, pédant, noble, sensible, talentueux, tyrannique, colérique mais quel amant rrrrrrrrrrrr.

J’aime également l’idée qu’une lionne sommeil en chaque femme. Lalie en est le parfait exemple. Petite prof de musique au collège qui s’ennuie, peu volubile, pas d’ami. Seule distraction, la grand-mère titi parisienne au caractère bien trempé avec qui elle partage une très grande complicité. Une vie de none en somme !

C’était sans compter sur le génie et la délicatesse d’écriture d’Angela. Je vous le répète, elle ne tranche jamais dans le sens du fils. Elle nous fait prendre des chemins détournés dans les souterrains de la société secrète. La petite fille sage et lisse  cache une maîtresse femme quoi de plus normal pour une maîtresse d’école, me direz-vous ??

Si comme moi vous êtes sensibles à l’histoire, vous allez passer par toutes les couleurs, pester, fondre, rougir, mouiller, vous languir.

Un petit picking pour donner le ton

….C’est là que je les vois. Samuel Florent allongé sur un transat au bord de la piscine. Il est torse nu et ne porte que son jean. Il a surtout entre les jambes une jeune femme……Je suis pétrifiée. Je regarde sans pouvoir me détacher cette fille qui engloutit,…….. Dans un moment de recul maladroit je heurte une chaise et trahit à coup sûr ma présence…

_ Je croyais que vous étiez partie. Que faites-vous là ?
_ Je vous choque
_Oh ! pardonnez moi ma naïveté et mon manque de tact, mais il aurait été plus simple de me prévenir.
_ A moins que vous désiriez profiter du spectacle
_ Je ne comptais pas vous remercier. Le spectacle, comme vous dites n’en valait pas la peine.

Un florilège d’émotions, c’est ce qui rend si bons ses romans.

On en oublierait presque qu’ils sont si sulfureux. Ben oui, il fallait bien arriver au moment critique où les amants se rencontrent et quels amants. Ils se sucent, se lèchent, s’embrassent, se griffent, se mordent s’emboîtent et ils aiment ça! 🙂

Quand c’est bien suggéré, l’érotisme, c’est de l’hédonisme qui n’est ni plus ni moins que la quête de chaque être humain rien de sale ou ni d’obscène

Merci à vous chère Angela pour ce moment offert dans le plaisir des sens. Je n’aurai qu ‘un reproche, TROP BON!  Gourmande comme je suis, j’ai dévoré vos livres, ma fin est proche plus que 3 tomes avant l’arrêt de la saga 🙁

Je souhaite à toutes mes lectrices de passer un aussi bon moment
Pour vous offrir ou faire offrir cette jolie mélodie, c’est par [su_button url= » » style= »bubbles » background= »#10c9e0″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ desc= »livre érotique auteure Angela Behelle » title= »achat »]sur la gamme[/su_button]

Laissez vos impressions dans les commentaires

A bientôt

Annah

Au bonheur de ces dames – livre de janvier

[su_button url= »http://www.amazon.fr/gp/product/2846283591/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2846283591&linkCode=as2&tag=annahcommenfa-21″ style= »bubbles » background= »#e0a610″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »au bonheur de ces dames »]au bonheur de ces dames[/su_button]Au bonheur de ces dames

Voici un nouveau livre érotique pour bien commencer l’année.

Et quel livre ! Après la saga de la société et voisin voisine, Au bonheur de ces Dames est l’apogée, la maturité. Il est incontestable, Angela Behelle excelle dans son domaine.

Je n’ai pas lu la 4ème de couv avant de me plonger dans ce nouveau roman. Je voulais laisser le mystère planer. Je savais par expérience que je ne serais pas déçue. Étrange thématique à l’abord des premières pages que le dépucelage d’un jeune homme mal dégrossit aussi intelligent soit-il.

On aura pu croire que cela tournerait autour d’une banale histoire de gigolo??? C’était sans compter sur le raffinement et la plume experte et sensuelle d’Angela.

C’est une douceur sucrée qu’on se plaît à déguster…. lentement.

Ce livre est une merveille tant sur l’histoire, la place de la sexualité, la femme, l’amour et l’amitié. Oui aussi des scènes de sexe chargées d’intensité, occupent une bonne partie de notre de lecture, mais elles sont une belle leçon de la vie. Un appel à l’espoir et au dépassement de soi.

Ce livre est un sésame pour apprendre à vivre, pour soi sans tenir compte des carcans.

« Il ne faut pas se fier aux apparences ! » dixit l’auteure

Qui pourrait supposer de votre désir et la manière de l’assouvir. L’adage ne confirme t-il pas ses dires « ce ne sont pas ceux qui en parlent le plus qui le font le plus » Ce qui en parle de manière très crue, voire vulgaire, avec une place peu charitable de la femme remplacée par la putain cherchent surtout à cacher leurs peurs, passer à l’action et accepter leurs désirs profonds.

«  Le constat n’est pas de se retourner sur ce qu’on a fait, mais ce qui nous reste encore à découvrir »

On apprend la lenteur. On découvre ce qui peut éveiller le désir en soi, ce qu’il provoque chez l’autre et ce qui se répercute en nous. Comment chacun est amené à composé avec. La sexualité a une place déterminante dans notre avancé !

Ce livre est très émouvant !

Notre intérêt s’éveille page après page. Notre curiosité est piquée au vif à mesure que ce jeune impétueux s’éveille aux délices de l’amour

Fidèle à elle-même, l’auteure nous démontre l’importance de la femme dans le développement du désir. Nul gage que son âge soit un problème.

Son expérience et sa maturité sont des atouts de charme pour cette maîtresse à la poigne de fer. Elle est époustouflante digne d’une Scarlett des années 30 les bas de soie, le port de jarretelle, ses courbes assumées et une sexualité plurielle hédoniste et sans tabou.mmmm

Passé 40 ans nous avons que faire des conventions, il est venu le temps de réaliser ses pulsions !

Elle me semblait plus belle encore après cette courte séparation. Elle portait une robe noire dont la couleur contrastait magnifiquement avec sa peau laiteuse. Sa poitrine en paraissait d’autant plus voluptueuse.]

Je suppose que pour beaucoup d’adolescents Claudia est la représentation idéale de la femme pour leurs rêveries érotiques. Pourtant parmi eux, combien seraient-ils capables de relever le défi d’un parcours initiatique?

Prendre la place de Jérémy, n’est pas le gage de la facilité. Loin des clichés et la pauvreté de la sexualité des adolescents qui considèrent l’autre à leur service. Un étau serré dans lequel ils se vident maladroitement les couilles. Le cador qui rendrait service aux chiennes que nous sommes toutes en secret ?????

Je pense qu’ils seraient peu nombreux. Comment s’abandonner aveuglément, et ce même dans les mains expertes d’un ange, pousser se limites à son paroxysme, sans avoir peur ?

C’est à vous de trouver la réponse, au sein de ce livre incroyable

Il est une leçon en plusieurs chapitres sur : l’art et la manière de faire jouir une femme tout en augmentant sa capacité à prendre et profiter du moment

J’ai eu du mal à me déterminer si ce livre s’adressait en particulier aux femmes ou aux hommes.

N’est-il du fantasme de certaine d’imaginer un jeune plein de fougue et d’énergie s’évertuer à vous combler.Vous boire, vous téter, vous propulser sans vergogne vers de multiples orgasmes?

N’est-il pas du goût des hommes de piquer quelques astuces sur les plaisirs encore inavoués et inexplorés des femmes, pour devenir le conquérant de leur belle?

Alors, puisse ces quelques lignes, aider les nombreux hommes en devenir et permettre aux femmes d’éclore sans complexe.

EXTRAIT

Sa voix de velours s’infiltra comme un poison dans mes veines. Sa bouche revient se poser sur la mienne comme pour mieux me convaincre de l’impérieuse nécessité de lui obéir. Envoûté par le désir qu’elle ranimait sans cesse en moi, je ne pouvais que me soumettre. Et j’aimais ça à un point qui me faisait presque peur. Moi, le puceau de province, je ne me reconnaissais plus. Je m’apprêtais à enfourcher une femme sur ordre et j’en éprouvais, sur l’instant, une envie bestiale. Claudia me ramenait à la source, à la définition primaire de l’acte sexuel, au coït animal….]

[…Son parfum m’enveloppait comme un nuage invisible, protecteur et rassurant. J’étais de nouveau enfant après avoir été un homme.]

Vous pourrez retrouver plus d’informations sur la bibliographie de l’auteure via son site officiel

Et pour vous offrir cette histoire [su_button url= »http://www.amazon.fr/gp/product/2846283591/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2846283591&linkCode=as2&tag=annahcommenfa-21″ style= »bubbles » background= »#e0a610″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »au bonheur de ces dames »]au bonheur de ces dames[/su_button]

Je vous souhaite de passer un moment aussi agréable que fut le mien

Devenir Sienne – sélection novembre

Devenir sienne le roman d’eva Delambre

devenir sienne couverture

Pour un premier livre, c’est un sacré coups de pieds dans la fourmilière de nos petites perversités.

L’univers BDSM a trouvé un adversaire de choix. Cette jeune femme a choisi sa plume pour étaler son vice au grand jour et nous plonger sans ménagement dans l’univers particulier de la soumission.

C’est une manière comme une autre d’envisager la relation amoureuse!

tumblr_nuazo1PVPl1uwnlwvo1_540

C’est dernier temps, il s’est imposé à moi l’idée de trouver des biais pour comprendre les relations humaines.

Vous êtes malgré tout assez nombreux à vous véhiculer dans l’amour pluriel. Tentez de trouver des réponses à des problèmes de communication et trahir l’ennui.

Je dirai que la trame du livre parlera à quelques uns d’entre vous.

Le mythe de la secrétaire et de son patron est un lieu commun.

Enfin, c’est surtout l’opportunité de contact et la récurrence de la promiscuité qui favorisent le passage à l’acte. C’est pourquoi je travaille à la maison! 🙂 même pas la tentation du facteur puisque c’est une factrice.

Ceux qui n’ont pas franchi le pas, aimeraient bien, mais n’osent pas encore, tentent de trouver des réponses au travers de la lecture. De quoi s’émoustiller avant de pouvoir rencontrer l’aimé (e) et donner un peu corps à cette monotonie.

Ils caressent l’espoir secret de pouvoir transposer un peu du magnétisme du héros et sortir enfin de la routine.

Avec le livre d’Eva, toutes les images de votre photothèque seront nécessaire pour traduire son univers.

Ainsi, chacun sera torturé à des degrés divers suivant ce que vous mettrez derrière les mots exhibition, échangisme, maître, fouet, punition.

Vous serez et plus ou moins empathique pour l’héroïne qui semble avoir un sérieux penchant maso et de grosses difficultés à se résonner. Elle commet souvent le pêché d’orgueil pour plaire à son maître.

J’avoue avoir eu mal plus d’une fois quant au choix qu’elle prenait.

devenir sienne

La lecture nourrit l’esprit et à cet effet magique de nous transporter dans des mondes fabuleux ou monstrueux.

Ici, j’ai sélectionné pour vous plaire, un cocktail détonant curiosité/passion – peur/douleur

Le style érotique à cette particularité en plus de nous parer de sensualité, de nous déculpabiliser. Il permet de vivre par personne interposée, des fantasmes par encore assumés.

« Après tout si elle le fait, si ce qu’il lui fait et c’est indéniablement, une source de plaisir et d’ailleurs moi-même blotti derrière mes pages je suis stimulée, retournée, excitée mouillée…..
Je ne fais de mal à personne ! Avec mes petits fantasmes, je suis blanche neige. »

On cherche tous à s’amender d’avoir des rêveries érotiques dérangeantes et surtout trouver le sésame de pouvoir passer à l’acte.

Vous, vous interrogez beaucoup sur vos envies.
• Sont-elles fondées ?
• Où prennent-elles naissance ?
• Sont-elles avouables ?

…trop de honte et de culpabilité portées pour réussir à vivre en toute liberté votre sexualité et libérer vos fantasmes.

devenir sienne

Pour la petite histoire, j’ai fait la connaissance D’Eva au travers des réseaux et cette une rencontre totalement fortuite qui m’a amené à vous présenter son livre « devenir sienne » .

Elle s’est inscrite sur mon compte twitter!

Ma première idée…Encore un spam ! Une chienne en chaleur qui au travers de propos inappropriés, vous laisse penser qu’elle souhaite nouer un contact et plus si affinité. Oui twitter et moi ne cohabitons pas bien !

Curieuse, je me rend sur son compte « auteure… soumise dans l’âme » oui, mais encore ! je pousse plus loin et effectivement, c’est une auteure de romans érotiques. Une bonne nouvelle qui s’amorce, peut être trouverai-je  mon bonheur ?

J’avoue avoir fait pas mal le tour des écrits tout public et j’ai même dernièrement repris la collection désir chez Harlequin, c’est vous dire si ma rubrique livre commençait à patiner.

C’est pleine d’enthousiasme et d’espoir que je décide de rentrer en contact auprès d’Éva Delambre. C’est une auteure très accessible, gentille et réactive. Rapidement, elle m’a envoyé une copie de son manuscrit et j’ai plongé tête baissée dans son univers. Pourtant je ne suis pas soumise 🙂

Entre mes derniers romans et Devenir sienne s’est un grand écart réalisé!

Je mets le holà aux petits curieux qui vont s’enflammer. Je ne voudrais pas vous écoeurer.

Ce livre « devenir sienne » est un récit assez cru sur le thème du BDSM.

devenir sienne

Pour les âmes sensibles, rien ne sert de se faire mal, vous pouvez tourner la page et sauter certains passages dérangeants !

J’insiste aussi auprès du jeune public, les moins de 18 ans, ce livre ne vous est pas destiné! Vous risqueriez d’imaginer que c’est envisageable malgré votre inexpérience en sexualité.

Il est question de l’abnégation d’une femme envers un homme pour qui elle nourrit des sentiments et une attirance certaine.

Je ne peux pas dire que tout se passera en douceur. . Dès lors qu’elle accepte de se donner à son patron, aucune ambiguïté ne subsiste quant au type de binôme à venir. C’est une relation de Domination/soumission et rien d’autre !

devenir sienne

J’ai cru à tort que c’était autobiographie, il n’en est rien. C’est bel et bien un roman qui pose les bases du BDSM et nous fait entrer par la petite porte dans un univers fermé, réservé aux initiés, d’une sexualité hors norme pour le quidam que nous sommes !

Si vous souhaitez pimenter votre vie sexuelle et trouver quelques scénarios, vous serez au bon endroit
Rien de banal dans ce roman !

Certes, certains passages sont plus difficiles à vivre et je repense au différentes excursions dans la demeure de Hantz, aux portes de Paris. Ce maître se plaît à recevoir ses homologues allemands férus de soirées glauques et amateurs de plaisirs extrêmes.

Le sadomasochisme tel qu’on se le représente dans son extrémisme, entre les fouets, le latex, la douleur, les piercings, le marquage, les cages, chaînes et diverses entraves pour contraindre et humilier les soumises consentantes et parfois volontaires. Si, si c’est possible, d’où l’appellation masochisme

Beaucoup de brutalité vous attend … balayée par le plaisir et les cris. Vous serez ballottés sans cesse d’un extrême à l’autre douleur/plaisir.

Je vous le présente, non pour porter un jugement sur ces pratiques romancées ou réalistes du monde BDSM mais bien pour savoir ce que ça vous fait et quel endroit de votre corps se met en branle ? 🙂

Et je l’espère vivement avant même sa fin, vous aurez crépité et pris du plaisir avec votre moitié. Mon petit conseil, n’attendez pas que certains passages viennent refroidir la température.

devenir sienne

Je suppose que tout comme pour moi, cela éveillera des sentiments paradoxaux. Il est impossible de rester indifférent, c’est trop aux antipodes de notre petit confort, à la sexualité pépère sans désir parfois. 🙁

Plus question d’ennui. Devenir Sienne est un coup de fouet qui va réveiller vos instincts primaires.

De l’attente, de la peur, de l’intrigue, des récompenses, de la douleur, du dépassement de soi. On imagine bien la soumise dans l’abnégation d avec cette montée en puissance des coups et sa fréquence, que penser du maître, son rôle et son implication ?

Son maître a semble-t-il, un sérieux penchant sadique d’où son choix pour le fouet. Extension de sa toute-puissance ; juste pour le plaisir de marquer le corps et laisser des zébrures.

Il modèle sa soumisse au fur et à mesure qu’il dévoile sa personnalité.

Ensemble, ils vont révéler leur vraie personnalité!

La question qui me brûle les lèvres, quel est son moyen pour nous faire passer la pilule ?

Serait-il possible de faire tout ça sans amour ? Ce roman proposerait alors qu’un enchaînement décomplexé de scènes de baise, dans le but d’ activer votre cerveau reptilien ?

À mon avis, il n’en est rien ! Vous et moi, savons que l’amour peut parfois se montrer sous différents aspects et revêtir un autre visage. L’auteure l’a bien compris et nous a fourni un bel exemple.

Elle écrit sans entrave ni compromis, mais c’est quand même une histoire d’amour qui nous est livrée.

devenir sienne

L’important n’est pas de renvoyer une image de couple idéalisé pour satisfaire l’extérieur, mais de décrire une histoire peu commune, dérangeante de l’extérieur qui ne souffre aucune référence sur la normalité. Et bien, vous me croirez ou non, cette dichotomie fonctionne

Sans aller aussi loin, et le prendre exemple, ce roman reste libérateur à celui qui saura lire entre les lignes!
À vous d’élaborer un nouveau dialogue, jouez de vos corps et partager des moments forts.

Avoir une vie sexuelle à la mesure de vos attentes qui correspond vraiment à vos envies profondes même les plus farfelues

Le jeu réside dans la posture. Vous commencez à comprendre que le désir ne se suffit pas à lui-même. C’est un mot prononcé sur un autre ton, une insinuation bien glissée, un regard soutenu ou une pensée inattendue qui sera l’étincelle du feu qui vous consume.

Il faut parfois aller dans les extrêmes pour se sentir libre et s’affranchir de son éducation oppressante.

Si vous êtes toujours ensemble, c’est que vous avez pressenti de l’autre que vous pouviez avoir confiance pour grandir et vous épanouir. Vous apprenez depuis à repousser chaque jour vos propres limites.

Aujourd’hui, malgré les hauts et les bas, je ne vous demande pas de souffler sur votre couple. Vous mettre en quête du maître ou de la soumisse qui pourraient vous aider à vivre votre petite perversité.
Il ne faudrait généraliser ni dans un sens ni dans l’autre. Vous évoluez dans le monde réel

Le livre fait étale d’un maître respectueux et bienveillant envers sa soumise. Oui d’ailleurs c’est un mot à garder le respect de soi et de l’autre.

devenir sienne

Croire qu’en contrepartie d’orgasmes fabuleux, vous pourriez tout encaisser où que la personne face à vous puisse être un modèle de santé mentale serait un leurre. Nier que des soumisses ne finissent dans la prostitution et la dépression serait voir qu’un seul côté de la pièce. Dans la distribution du rôle de maître, se trouvent également de vrais sadiques, des manipulateurs et/ou psychopathes qui seront à même d’annihiler toute volonté même chez les plus costauds.

Comme dans tout extrême, le danger plane.

Vous êtes bien ensemble pour partager ce type de jeu. De toute manière, vous y avez déjà goûté:)

Soyez conscients que vous avez tous à des degrés divers, expérimentés la soumission /domination.

On se plie à son exigence de porter une tenue sexy ou un ensemble de lingerie à la défaveur du confort, juste pour lui plaire. On a accepté de descendre le sucer, le prendre en bouche sur un simple regard insistant et taquin. On s’est amusé de cette position peu confortable alors qu’il aurait fallu un simple coup de crocs pour lui rappeler qui était vraiment le maître. Savoir que vous êtes passé au-dessus de certaines appréhensions et constater cette petite lueur dans ses yeux, n’avez-vous pas ressenti un peu de fierté ? Savoir que pour lui, vous êtes allez dans un club alors que ce n’est pas votre tasse de thé.

Vous voyez vous aussi, êtes capable de beaucoup pour l’autre, ne serait-ce pas un peu d’abnégation de votre part?

Arrêtez de rêver votre sexualité, c’est le moment de vous lancer. Acceptez vos envies, discutez-en !

Vous le savez maintenant, je ne suis pas critique littéraire et donc pour moi la forme n’a que peu d’intérêt. J’aime les livres qui ne me laissent pas insensible. J’aime entre cueillie, malmenée, bousculée, séduite. Ce fut le cas, j’avoue, avec ce livre d’EVA DELAMBRE « devenir sienne »

Tout l’érotisme de ce livre réside dans l’équilibre des forces.

devenir sienne

Je retiendrai ; ses extrêmes , sa brutalité, sa passion, son attachement entre les divers protagonistes et au-delà de tout le lien humain !

Pour vous donner envie et sans casser le suspens
Voici un extrait :

Il fit pivoter le fauteuil et se trouva presque face à moi, lui assis, moi debout, il glissa sa main le long de ma jambe. Ma respiration s’accéléra d’un coup, je sentis une chaleur merveilleuse m’accaparer tout entière. Après tout ce temps, cela arrivait enfin.
Incapable de bouger ou de parler de peur d’interrompre cette douce caresse, je restais figée.
— Là, tu es censée me dire d’arrêter.
— Je sais oui, je… je vais le faire…
Il glissa sa main plus haut, jusqu’à la dentelle de mes Dim-up.
— Quand ?
Je me pinçais les lèvres, basculant ma tête en arrière dans un soupir.
— Je n’ai pas envie que tu arrêtes…
— Je sais.
Son autre main vint se poser sur moi, sous ma robe, caressant mes cuisses, mes hanches, remontant encore le long de mon ventre. Il se leva tout contre moi, son torse se colla à ma poitrine, je sentis son souffle dans mon cou qu’il commença à embrasser tendrement. Je lâchais un gémissement incontrôlé. J’avais tellement envie de lui, le désir m’envahissait tout entière. Je sentis entre mes jambes les conséquences de ce désir. J’osai finalement, et posai mes mains sur lui, sur ses hanches d’abord, puis je me serrai encore un peu plus contre son corps. Une de mes mains remonta dans son dos alors que l’autre alla caresser ses fesses. Nous nous embrassions enfin, c’était un baiser sensuel, excitant, plein de promesses sur ce qui allait suivre.
Il attrapa le bas de ma robe et la remonta le long de mon corps jusqu’à me la retirer. D’un coup, je perdis mon assurance, je me retrouvai devant lui presque nue. C’était troublant, intense. Il passa sa main dans mes cheveux et les saisit fermement, m’obligeant à rejeter la tête en arrière, il se pencha alors dans mon cou et embrassa ma poitrine. De son autre main, il détacha mon soutien-gorge et me le retira avant de caresser mes seins. Je ne retenais plus mes gémissements de plaisir, je ne contrôlais plus rien. Je frottai mon corps au sien et sentis son sexe dur contre mon ventre. Je tentais de me rapprocher de lui, de lui arracher un nouveau baiser, mais il resserra son étreinte et me parla à l’oreille à voix basse.
— Tu as envie que je continue ?

À vous maintenant de tourner la page, bonne lecture
vous pourrez retrouver « devenir sienne »

sur Amazon, il vous suffit de cliquer sur l’image

ou sur le site D’Eva Delambre  ou suivre son actualité via son facebook

Retrouvez d’autres articles sur le sujet BDSM du blog 

N’ayez pas peur de donnez votre avis, je vous attend.

A bientôt

Annah

photo issu de tumblr sans le nom des photographe

 

June Summer – Un peu de lecture!

Pour continuer notre voyage  dans la sensualité, je vous propose de retrouver les personnages créés par June Summer

J’aime décrire l’érotisme de manière élégante, poétique, esthétique, dans une vision d’épanouissement des êtres…

June summer et ses histoires d’amour passionnel!

Vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver une histoire à vote goût soit sur le site de June Summer , en libre accès sur le site d’atramenta ou en vente sur Amazon et n’oublions pas le Facebook

voici une ode aux délices qui glisse assez bien sur  le corps à corps proposé hier (l’huile de massage) 🙂

L’été est mon ami, il me rend solaire, il me fait plaire.
Le soleil est son complice, pour de brûlants délices…
La chaleur envahit mon corps, je me laisse faire…
J’attends mon amant pour de charmants supplices,
Des caresses coquines, des attentions à mon calice,
Des attaques à mes fesses! J’attends, et j’espère….

Je vous ai déjà proposé

les chaussures Rouges 
Entre désirs et fantasmes, voici le récit original et excitant d’une rencontre sensuelle dans un décor complètement inédit, celui du salon de l’Automobile de Genève…

http://comment-faire-l-amour.fr/livre-du-mois-les-chaussures-rouges-de-june-summer/

J’ai lu pour vous :

Aventures Libertines, le Cap !
Passer des vacances dans un haut lieu du naturisme et du libertinage n’est pas anodin… Cela se révèle parfois excitant, sensuel, et coloré de plaisirs torrides et inédits…

Pour les adeptes de naturiste, vous ne serez pas dépaysés par certaines situations. Pour le personnes en plein questionnement sur le cap à donner à leur vie sexuelle, quelques réponses sur le libertinage.

5 Défis pour un Mariage
Pour fêter son enterrement de vie de jeune fille, Héloïse a organisé une soirée très spéciale : elle a invité quatre amies tout un week-end dans un gîte de campagne.

Celui-ci est intéressant pour les personnes en manque d’idées 🙂

Un Voyage inavouable 1 & 2
Le voyage de JEN va lui faire découvrir un monde de Soumission sexuelle, qui règne à bord de ce train étrange…

pour continuer dans la série du SM. Attention ce n’est plus du sexe vanille.

Rencontres Clandestines
Lors d’un séjour à la montagne, Julie, frigorifiée, coincée devant un téléski en panne, suit un inconnu qui lui propose de prendre un raccourci pour rentrer plus vite à la station.

celui-ci sera mon projet livre en attente sur ma tablette.

J’espère avoir éveillé votre curiosité
Je vous souhaite à tous, de bonnes vacances!

Annah

* L’image de couv est issue de la collection personnelle de June Summer vous pourrez visionner le reste sur son Facebook

La fille du boudoir d’Angela Behelle – roman érotique

La fille du Boudoir d’Angela Behelle

le boudoir

Encore cet auteur, me direz-vous. Tu n’en as pas marre !

Non, effectivement je ne me lasse pas de son écriture.

Elle apporte une autre image de la femme dans ses romans érotiques.

Elle ne tombe pas dans le niant-niant ou le roman à l’eau de rose.

Ses histoires ne sont ni chastes ou prudes ni vicieuses ou perverses.

Elle appelle un chat un chat et si son héroïne doit se faire sodomiser, elle ne va pas par 4 chemins pour trouver la lune. Elle n’omet pas la violence ni l’ambiguïté des sentiments .

Elle met à l’honneur tout l’éventail de pratiques sexuelles à la portée de tout à chacun pour leur plus grand plaisir.

L’amant est rarement éconduit et se serre sans vergogne du corps de la femme.

Prise de positions différentes de ses confrères :  la femme le choisit et/ou l’assume.

Elle en joue.
C’est elle la sirène et l’homme qui se prend dans les filets. Féministe, je ne crois pas !

Il y a une vraie interaction entre ses personnages. Il est bien question de relations amoureuses.

Elle replace la femme dans sa séduction et le pouvoir qu’elle peut exercer sur les hommes.

La femme est mise à l’honneur.

Elle est toujours grandie, embellie, fantasmée, adulée, aimée.

isabelle

L’homme quant à lui est montré sans détour, avec ses penchants, ses fantasmes, ses faiblesses mais n’en reste pas moins à une place de choix.

Amoureux et respectueux de sa belle, il est prêt à toutes les folies.

Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est son rôle d’instigateur.

C’est lui qui a chaque fois décèle la vraie personnalité de la femme, son tempérament de feu, sa gourmandise, sa féminité.

Le magicien qui fait sortir le papillon de sa chrysalide

Il prend part à la transformation.

  • Employé à bon escient cela donne naissance à de jolies histoires., celle-ci est la sixième.

Des romans pour les femmes au travers des yeux d’une femme épanouie.

Elle ne rentre pas dans le cliché à la mode du dominant et la soumise.

On n’est pas dans une course effrénée où la femme se fait enfiler par tous les trous ou subits l’assaut de dizaines d’hommes !!!!  ou subit les caprices d’un dominateur.

C’est vrai qu’elle nourrit abondamment notre côté voyeur ! mais elle n’oublie pas notre côté romantique la quête du prince charmant. Torride Rrrrrrrrrrrr !

Elle parle de toutes les façons que l’on a de jouer de sa séduction, de la façon dont on tombe amoureux et les souffrances que cela implique de ne pas se retenir.

Aussi crues que peuvent être les scènes sexuelles, on reste dans le raffinement et l’élégance. Elle ne tombe jamais dans le graveleux.

Je partage sa vision sans tabou et c’est pourquoi je plonge inexorablement dans ses romans et me laisse piéger par ses héroïnes.

Ce roman « La fille du Boudoir » est une pure merveille et ne fait pas exception à la règle.

 

Je n’ai toujours pas su me départager. Je les aime tous !

Toujours aussi fourni et peu avare de détails croustillants dans ses scènes érotiques, sexy à souhait.

trio t6 fille du boudoir

Je n’en démords pas. J’aime ces héroïnes et leur caractère de chien.
Ces femmes aux multiples facettes  qui se laissent prendre au jeu de la séduction.

J’aime ses personnages qui se révèlent et assument leur sexualité.

Nos envies changent en fonction de l’âge seul les besoins du corps nous guident dans nos choix.  Pour moi reste, il est indissociable de l’amour.

La passion n’a que faire de la raison.

© Carmelo Blazquez

Il me semble que les besoins du corps, le manque que créer l’autre ne peut  s’altérer avec le temps ni le remplacé. Ce roman en est une belle démonstration.

On aurait pu s’attendre à une baisse, une lassitude dans l’écriture voire un essoufflement dans les passions amoureuses.

Si les plaisirs de la chair restent au cœur de ce nouveau roman érotique, c’est sans compter sur l’ingénue auteure qui se cache derrière.

Angela Behelle nous mène tantôt vers la passion, la violence, le déchirement, la tendresse voire le romantisme !! pas trop cul-cul, enfin 🙂

Vous l’aurez compris, le feu ardent ne s’est pas éteint, bien au contraire !

Pour continuer la balade au sein de cette organisation secrète, Angela a trouvé de nouvelles connexions entre les membres de la société.

L’entrée d’Isabelle Marle, membre respecté au sein de la société est très sollicitée par Alexis Duivel  pour une raison encore inconnue.

Fille d’un des membres fondateurs, elle a repris à la mort de ses parents l’hôtel familial et inclut les  petites manies aussi extravagantes qu’intensément sexuelles de ses habitués.

Et cette petite phrase qui complique la vie d’Isabelle et qui se déroule tout du long  « Votre plaisir est notre devoir »!

Qu’implique-t-elle ?

Qui devait succomber aux plaisirs ?

Tous les ingrédients étaient réunis

  • Transgresser un interdit :
    tomber amoureuse d’un client !
    Coucher avec les membres d’une même famille.
  • la discrétion:
    membre active de la société et l’adepte de ses principes
  • l’anonymat préservé jusqu’à s’en mordre les doigts.
    La dissimulation d’identité, fonction ou âge, reste une constante dans l’écriture d’Angela. Les secrets entretiennent le mystère
  • L’amour
    Ludovic et Isabelle ou colombine et Loick
    Ludovic et Gwen
    ou Loïck et Emilie peut être Ludovic et Valentine
    on s’emmêle un peu !

J’aime la fidélité  sans faille que déploie chacune de ces héroïnes pour la société et ses représentants.

Isabelle ne fait pas exception à la règle et fait abnégation de sa personne, s’il le faut !

A méditer,
Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ?

Je vous laisse deviner le sort réservé à Isabelle

Cette histoire ne manque pas de rebondissement.

Je suis sûre qu’elle saura vous séduire tout autant que moi !

Résumé
pour vous mettre un peu l’eau à la bouche devant de beaux spécimens !

Le Boudoir est hôtel d’un genre particulier. C’est dans cet endroit insolite que certains initiés viennent se vouer à la luxure la plus raffinée et jouir des services que peut leur offrir ce joyau niché en plein cœur de Paris.

Ce fleuron de la Société est aujourd’hui dirigé par la fille de l’un de ses fondateurs. Fidèle à la mémoire de son père et toute dévouée à cet établissement qu’elle considère comme sa maison, Isabelle Marle connaît toutes les ficelles de son métier ainsi que tous les rouages de l’organisation secrète. Ce n’est pas un vain mot que d’affirmer qu’elle s’y consacre corps et âme.

C’est précisément ce qui pousse Alexis Duivel à faire appel à elle quand se présente une occasion exceptionnelle pour la Société d’étendre ses ramifications jusqu’en Bretagne, quitte à bousculer sérieusement le quotidien de la jeune femme.

Ce 6e opus vous mène vers de nouveaux horizons, où la passion est soumise aux tempêtes et aux déchaînements des sentiments contrariés.

Prévoyez un pull pour la traversée, il fait un peu frais au large

Je ne suis pas critique littéraire alors les commentaires sur la construction du texte, les fautes ou le comment du pourquoi l’auteur a imaginé cette histoire, sont des extrapolations dans lesquelles je ne m’aventure pas. Je laisse ce soin à d’autres

Moi, je vois donne juste mon sentiment de lectrice

Verdict : sans surprise > J’ai adoré!

la fille du boudoir

Tous les stratagèmes qu’elle use pour captiver son lectorat fonctionnent, sur moi.

Et ce n’est pas fini !

À la fin du livre, en bonus, vous aurez un lien que je ne vous donne pas.
Je vous sais trop curieuse pour résister. 🙂

  • je ne vous en dis pas davantage

Si vous voulez vous faire plaisir, c’est une piste à suivre

Je vous laisse découvrir La fille du boudoir aux éditions de la Bourdonnaye

pour vous offrir ce nouveau roman[su_button url= »http://www.amazon.fr/gp/product/B00GG8K94W/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=B00GG8K94W&linkCode=as2&tag=annahcommenfa-21″ style= »bubbles » background= »#e0a610″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »la fille du boudoir »]la fille du boudoir[/su_button]

Toutes les photos sont issues du pinterest d’angela 

et son site officiel

Bon week-end à toutes et à tous.

Annah

Livre du mois : SHUNGA d’Odile Bréhat

gentleman à louer - SHUNGA d'odile bréhat
gentleman à louer – SHUNGA d’odile bréhat

Caroline fait appel à un escort-boy pour l’accompagner dans un restaurant un peu spécial. Elle ne sait pas encore où la mènera cette aventure..

Encore une belle pépite française à l’état brut.

SHUNGA

de son ancien titre, je le trouvais plus sensuel ! ca donnait un peu du mystère ! On s’attendait davantage à plonger dans l’univers des geishas ou dans le libertinage japonais.

Aujourd’hui c’est:

Gentleman à louer

> titre plus racoleur pour les lectrices de romans érotiques et plus vraisemblable avec l’histoire.
Dans tous les cas, cela ne retire rien au contenu qui est splendide.

Ce nouvel auteur vient à peine de plonger de l’écriture érotique.

Comme quoi des vocations arrivent à tout âge !

Et, je peux vous dire qu’ elle aurait des leçons à donner à ses paires. Les standards du genre mommy porn américains qui dégoulinent de superlatifs, qui étalent le luxe comme référence d’une interaction sensuelle et sexuelle. Des histoires vides et insipides comme peut en écrire Sylvia Day pour ne nommer qu’elle.

Je n’en pouvais plus de lire les mêmes scénarios,  l’idiote du village, la pauvre secrétaire ou l’étudiante qui tombe éperdument amoureuse  du plus bel homme de la planète, richissime surtout. Marre des contes de fées pour midinettes. Vous savez, les histoires des éditions Harlequin ennuyeuses à mourir.

Je cherchais ce que j’allais vous présenter ce mois-ci et je suis tombée par hasard sur Odile Bréhat.

C’est un auteur comme je les aime, humain, gourmand et hédoniste

J’ai plongé tête baissée dans son 2e roman, l’histoire d’amour très cochonne est dépeinte sans vulgarité, les fantasmes restent réalisables et semblent empreints d’une certaine expérience, un subtil mélange entre son vécu et une bonne dose d’imaginaire.

Son roman est plein de rebondissements. Le style est fluide et le vocabulaire élaboré. Enfin quelqu’un qui n’a pas besoin de dire ma grosse queue, mon membre ou ma bite pour parler de virilité.

Vous n’allez pas vous ennuyer !

Nous sommes de la même génération et avons en commun plusieurs auteurs érotiques. Tout comme moi, elle a un faible pour Sara Agnès. Je vous l’ai présenté, il y a déjà quelques mois avec le roman ANNABEL 1 et ANNABEL 2

Voici ce qu’elle en pense :

« Ce qu’elle écrit est délicieusement porno, les histoires sont bien construites, vraisemblables, on peut se projeter et surtout elle utilise un style simple qui rend l’histoire dynamique et vivante. »OB

  • Cette réplique peut tout à fait s’applique à Odile Bréhat

J’aime son parti pris, la sincérité de son écriture. L’histoire d’amour en toile de fond se tient sans compromis. Elle malmène ses protagonistes. Vous allez retrouver toute la palette des sentiments  que l’on peut ressentir lors d’une rupture. Toutefois, elle a su alléger le récit en parsemant de petites touches d’humour.

Je repense notamment moment où Caroline est surprise sur les containers à poubelles en tenue de soirée juste pour pouvoir s’infiltrer dans une soirée privée ! et bien évidemment, elle se fera surprendre…

C’est une très belle histoire sensuelle qui met en avant les relations humaines, quelles qu’elles soient.
Elle montre joliment une autre manière de vivre l’amour, que l’on soit hétérosexuel, lesbien ou homosexuel.

Le plaisir sera au rendez-vous, bien sûr ! De scènes érotiques, celles du « dark shunga » sont incroyables, intenses à souhait, des détails intimes, un bon rythme, je ne doute pas qu’ils sauront vous donner quelques idées.

daito-keigo-2_jpg!xlSmall

Ce roman a réveillé la voyeuse qui sommeillait et peut-être que je me suis retrouvée dans le côté maso de Caroline.

Extrait :

J’envoie valdinguer la petite voix qui me dit de reprendre le contrôle et m’abandonne corps et âme à ses désirs…

Il caresse les manques qu’il a laissés sur mon corps et j’avoue avec trouble, j’adore qu’il me tatoue ainsi…

S’il me veut douce et obéissante, je saurais me faire douce et docile, parce que malgré moi, malgré tout, je lui fais confiance aveugle et je crois que j’ai follement envie de me laisser guider….

Petit plus, les scènes du restaurant shunga au début du livre, sont très visuelles.

peinture japonaise
peinture japonaise

Je suis allée faire quelques recherches et voici ce que j’ai pu dénicher sur le « shunga »

C’est une représentation érotique de la vie joueuse menée dans les palais japonais. Une satire représentant l’homme et la femme dans la vie quotidienne, habillés pour  bien mettre en valeur la partie dénudée et caricaturée (taille des organes génitaux peu réaliste)

Ces scènes offrent une grande variété de mise en scènes généralement hétérosexuelles, mais pas seulement. On peut voir notamment  des scènes homosexuelles, lesbiennes et même de scènes de zoophilie qui on trouvé clémence au travers de cet art.

Les peintures japonaises alimentent bien l’imaginaire sans rentrer dans la vulgarité

peinture érotique japonaise
peinture érotique japonaise

a-shunga-1_jpg!xlSmall a-shunga-4_jpg!xlSmall

Bonne lecture

On se retrouve la semaine prochaine pour l’interview avec Odile
Annah

LIVRE Irène CAO « tout entière »

Ce 3e volet

ceedit photo edition lattès
crédit photo edition lattès

Tout entière

est une pure merveille beaucoup plus intense que les 2 précédents. On est balayé par la force des sentiments. On est ému et attristé par son récit. On a la larme à l’œil parfois, mais c’est avec le sourire la plupart du temps qu’on accompagne la vie agitée de l’héroïne. Cette histoire est empreinte de tendresse.

On la suit avec autant d’attention qu’avec une amie qui vient partager un moment de vie.

Ce roman est vraiment émouvant sur bien des égards, l’amitié et ses travers dans le temps. La passion nourricière et dévastatrice. L’amour inconditionnel pour un homme, un amant, un mari pour découvrir que c’est son âme sœur.

> Elle ne fait pas dans les compromis, pas de platitude, de passages mièvres ou fleur bleue.

« Tout entière »

est surprenant dès les premières pages. Le besoin d’autodestruction, l’auteure n’épargne rien à son héroïne. Les rebondissements arrivent avant même de se lacer. Pas de redondances. Déjà les dernières pages sont là après 3 petites heures,  j’ai un goût de trop peu !

Un roman pour adultes qui n’occulte pas notre sexualité sans pour autant tomber dans le salace ou la pornographie

Mon reproche c’est tout bonnement trop court, une quinzaine d’heures m’auront suffit pour mettre un terme à cette trilogie passionnante.

Pas étonnement qu’elle remporte un tel succès.

Je finirais avec ce passage très encourageant

« Les gens heureux voient tout plus beau, parce que le regard qu’ils portent sur le monde reflète les couleurs de leur âme »

Auteure à suivre!

credit photo edition latès
credit photo edition lattès

Bonne lecture!

Je vous laisse en de bonnes mains avec cette trilogie italienne d’Irène CAO!

 

Pour vous mettre en appétit petit extrait

les jambes bloquées par les siennes, j’essaie de me retourner : une étincelle diabolique danse dans son regard de braise. D’une main, il me caresse les fesses, les malaxe avec délices pour détendre mes muscles. Un de ses doigts glisse alors au-dessus de mon vagin et s’immobilise juste avant mon anus. Il ne veut quand même pas…….

 

curieuse pour savoir la suite il faudra le lire 🙂

à très bientôt
Annah

 

Un nouvel auteur érotique CLAIRE DE LA CHATLYS

Avis aux ronchons du lundi, il vous est fortement conseillé de passer à une autre lecture!

La semaine d’après météo France s’annonce orageuse alors pour mettre un peu de baume au cœur et rappeler à l’ordre certain casanier caché derrière leurs écrans qui sont restés à l’heure d’hiver !

Je voulais partager avec vous, les écrits érotiques d’une auteure que je suis depuis presque 6 mois.

CLAIRE DE LA CHATLYS est un blog où vous trouverez bon nombre de publications, d’écrits érotiques, ebooks, textes et poèmes érotiques, peinture même.

claire de la chatlys
photothèque privée claire de la chatlys

L’artiste De la CHATLYS,  est complète dans le domaine de la sensualité.

Avec son accord, voici un extrait pour titiller votre libido, en ce début de semaine

Corsé

Le drap n’est plus. La nuit non plus. Étriquée dans mon uniforme, je me presse. Après la douche et mon café corsé, je rassemble mes affaires. En me dictant mes oublis possibles et impardonnables : Sacoche dans l’entrée à ramasser. Clefs sur le comptoir à récupérer. Baiser à te livrer…, et tout ça, juste avant de filer telle une chatte…

Allongé comme une offrande à l’air, tu dors. De ta beauté forte et fière. Me cachant ta toute-puissance. M’offrant le dessin de ta peau. Comme il serait plaisant de te succomber. De caresser ton dos. De me perdre sur tes fesses. De succomber entre tes cuisses. Et sans mots dire, de dévorer tes bourses pleines avant de gober ta grande bonté… 

Faites vous plaisir!

Tournez sur le blog et sa page facebook.

Régalez-vous de ses écrits érotiques, de ses mots taquins, la coquine est généreuse et sans chichi!

> Pour ceux qui souhaiteraient poster un commentaire, tous les encouragements seront les bienvenus!

120px-Attentionceux qui trouvent de la jouissance dans la descente en flèche, qui ont les mots durs et amers du frustré qui n’osent rien.

La demoiselle a du répondant!

C’est aussi pour sa plume acerbe que je l’apprécie.

A bon entendeur de l’auto-érection voici un petit texte qui résume bien ce que tout blogueur vie au quotidien

L’auto-édition du net ne doit pas devenir une auto érection. Elle doit être une base plurielle ouverte à tous afin de se faire plaisir. De se détendre dans la lecture d’informations dont on n’aurait pas forcément accès sans le net et la profusion des échanges immatériels.  la suite 

Bonne Lecture érotique et une Bonne semaine
Annah

Irène CAO : « POUR TES LEVRES » Tome 2

Sur tes yeux Tome 1
L’amitié, la promesse d’un amour sincère, un travail passionnant, la rencontre, le trouble et la désillusion.

Dans le tome 2,
on garde la même trame sensuelle, toujours très captivante !

L’art est toujours omniprésent, les doutes s’installent, des conflits intérieurs se révèlent, la passion prend le pas, la trahison, le déchirement et une rupture sont de mise, l’érotisme prend toute sa place !

Nous nous sommes quittés à Venise avec le cœur d’Elena en miette après une rupture inattendue !

3 mois ce sont écoulés après avoir touchée le fond, déprimée recluse dans son appartement.
Après avoir pleuré toutes les larmes de son corps et tari la source. Elle reprend le dessus et décide de s’excuser pour son attitude et qui sait reconquérir le cœur de Fillipo, son ami, son âme sœur.

Out Léonardo ! Amour 1 – Passion 0

Elle change de vie, de ville, d’apparence et coupe tout contact pouvant la faire replonger !

Ele a décidé que la raison prendrait le pas sur un amour passionnel et dévastateur.

Elle se persuade que de construire leur avenir ensemble à ROME est la meilleure chose à faire.
La sécurité des bras de Fillipo saura-t-elle, lui faire oublier les ombres du passé ?

Le destin en décidera autrement!

Leonardo, la tentation personnifiée, la sensualité à l’état brute.
Il tente le tout pour le tout, il ne peut se résigner à l’oublier. Il passe un pacte avec le destin !
« Si elle vient à lui après le clin d’œil de la fleur de grenade sur son gâteau d’anniversaire, il s’abandonnera dans cet amour avec sincérité et rien ne l’arrêtera.

L’étau se ressert ! La pauvre Eléna prise au piège.

> Dilemme, qui choisir ?
> Sa volonté, ses principes et son amour pour Fillipo vont-ils voler en éclat ?
> Va-t-elle s’abandonner à ce corps à corps où leur peau et leurs os ne forment plus qu’un tout?
> Va t-elle s’abandonner dans cet amour passionnel dont elle rêve avec Léonardo?

Je ne vous en dis pas plus !

J’ai retardé mon article le plus possible pour être au plus proche de la date de sortie de la suite et fin du Tome 3 « tout entière » le 5 Mai 2014

pour tes lèvres d'irene cao
pour tes lèvres d’irene cao

Mon avis

Cette trilogie est un petit bijou de sensualité tout le contraire de l’étalage de scènes de baises dans les Mommy Porn.

Ici l’auteure nous mène dans une grande aventure. Elle nous fait partager l’amour de son pays. C’est une incitation aux voyages. De Venise, nous passons à Rome. Elle nous dépeint la Dolce Vita à Italienne.
Au détour de la fontaine de l’Acqua Paola, le belvédère di Monteverde au coucher du soleil, la peau dorée au soleil sur un rocher chauffé à blanc. L’odeur des embruns, du sel, des algues, de la mer et des pins, nous embaument les narines.
La chaleur de la plage Sabaudia, toute droite sortie d’un tableau de DE CHIRICO, nous réchauffe le cœur !

Vos l’aurez compris, les amateurs d’art ne seront pas en reste dans ce tome 2
Une nouvelle restauration pour la fresque «l’Adoration des Mages » de Giovanni Baglione dans l’église Saint-Louis- des- Français ou ce tableau monumental « la Madone des Palfreniers » du Caravage.

Elle nous porte hors du temps comme ses amants maudits.

Après s’être découverts, apprivoisés, aimés, ils se sont déchirés.
Le dénouement est très loin encore de la fin espérée.
Irène Cao va continuer à nous tenir en haleine jusqu’aux dernières lignes de la trilogie.

J’ai hâte de suivre la nouvelle aventure d’Elena, survivante prête pour le bonheur.

Elle a su créer un personnage auquel toute femme moderne peut s’identifier !
Comme Elé, on se cherche, on s’affirme, on se bat, survit, on rebondit !
Tout comme elle, on sait exactement ce qu’on attend de la vie.

Je soupçonne une part d’autobiographie dans cette œuvre.
Il faut avoir connu la passion, pour savoir la mettre en scène !

> Je vous le recommande d’autant que les ponts de mai arrivent à grands pas.

Bonne lecture !
Annah

Lecture érotique SUR TES YEUX de l’italienne Irène Cao

Best-seller en Italie déjà traduit dans 10 pays. Les éditions Lattès sont déjà à la 2e réédition plus de 100 000 exemplaire pour ce premier tome

la trilogie du moment!

« sur des yeux », « pour tes lèvres » tome 2 sortie prévue pour début mars, « tout entière » sortie encore inconnue.

livre érotique
livre érotique

Enfin, une aventure érotique tellement européenne et actuelle !

 

J’ai suivi Eléna au travers de Venise, passé les petits ponts de bois, pris le vaporetto, poussée la porte de petites chapelles pour y découvrir de vrais trésors de la Renaissance. J’ai flâné, je me suis laissé imprégner des embruns et  éclabousser par la marée qui montait.

Quel beau voyage ! Le texte est délicat, empreint d’une belle sensualité. Le trio amoureux tellement bien ficelé que l’on plonge tête la première. C’est une belle histoire faite pour les épicuriens.

Eléna est entourée d’amants, d’amies, tous aussi haut en en couleur, pour l’accompagner dans ce voyage initiatique. Découvrir qui elle est vraiment. Ce qui au départ n’était qu’un jeu instauré par le bel amant Léonardo, un défi à relever, va s’avérer plus intense, plus possédant. On se laisse prendre.

Bercé par luxuriance de Venise, son architecture, son carnaval, son histoire et ses mystères au détour d’une vieille porte cochère. On tombe dans l’hédonisme. Quel bonheur ! Si j’avais eu le tome 2, je crois que je n’aurais pu me résoudre à le lire sitôt le premier terminé.

Ce livre est comme un bon vin qu’on savoure. On garde en bouche sa douceur et sa chaleur hmmm…

Résumé

tableau de titien, venice l'assomption de la vierge
tableau de titien, venice l’assomption de la vierge

 

Si on pouvait capturer le plaisir, Elena le ferait avec les yeux. Âgée de vingt-neuf ans, d’une beauté innocente, mais radieuse, elle ignore encore ce qu’est la passion. Son monde est fait d’art et de couleurs – celles de la fresque qu’elle restaure à Venise, la ville où elle a vu le jour – jusqu’à sa rencontre avec Leonardo, un chef cuisinier de renommée internationale. En entrant dans sa vie, celui-ci emporte tout sur son passage : son histoire d’amour naissante avec Filippo, l’idée qu’elle s’est toujours faite d’elle-même et, surtout, sa façon de vivre les plaisirs de la chair.

Leonardo, qui vient de s’installer dans le palais où elle travaille, s’apprête à lui ouvrir les portes d’un paradis inexploré, dont lui seul possède les clés. Il sait que le plaisir doit conquérir tous les sens, qu’il a une forme, une odeur, une saveur, et va initier Elena à une condition : qu’elle ne tombe jamais amoureuse de lui. Mais comment résister au magnétisme de cet homme et au tourbillon des sens qu’il éveille en elle ?

Traduit de l’italien par Léa Tozzi

> N’hésitez à me donner votre avis

Bonne lecture!
Annah
La critique pour le moins élogieuse rare dans ce type de lecture érotique sensuelle ou mommy porn je vous laisse l’appellation.

Madame Figaro : Sur tes yeux
 » Dans la veine de Fifty shades of Grey, mais en beaucoup plus subtil et mieux écrit (cela mérite d’être souligné), dans une ambiance plus propice aux polissonneries et à la sensualité, voilà le premier volet d’une « Trilogie italienne » dont on attend la suite avec impatience ! » V.G.

Femme actuelle : Sur tes yeux
 » Une sorte de parcours initiatique, aussi voluptueux que licencieux, auquel on adhère sans retenue. Vite, on veut a suite ! » M.P.

Marie France : Sur tes yeux
Le style extrêmement fluide, un scénario bien ficelé (il y a un autre homme dans la boucle) et des scènes hot d’une belle puissance évocatrice nous mettent l’eau à la bouche pour connaître la suite de cette quête du plaisir. BB

FIFTY SHADES of grey – 50 nuances de gris plus claires

«La pornographie, c’est l’érotisme des autres» Apollinaire

Je vous avais promis qu’on se retrouverait pour le tome 3.

Isabelle Lafont, directrice des éditions lattès

Chacun y trouve son plaisir.

Le livre du mois met un terme à la trilogie « cinquante nuances de gris ». Tant pis pour le lectorat français des 20-40 émoustillé à la lecture des scènes de « baises perverses » !!! Oh les vilaines cochonnes !

Si vous souhaitez le relire, EL James sort ce mois-ci, le tome 1 et les 2 autres dans la foulée, au format poche et c’est reparti !

Pour celles qui ne sont pas encore tombées dans la saga qui a défrayé la chronique, nul besoin de courir chez votre libraire et de vous trouver devant un rayon vide. De nombreux sites proposent l’achat neuf ou d’occasion voire même une version numérique.

EL.James en est presque à 2 millions de ventes rien que sur le territoire français et on ne compte pas les dérivés. 50 millions de ventes dans le monde!!!! Alors, ne vous culpabilisez pas d’y succomber!

Pour les autres, je suppose que vous ne m’avez pas attendu pour le lire.

Ce livre est comme une addiction. On le critique. L’héroïne pas si naïve nous énerve et pourtant on ne peut résister à l’envie de lire la trilogie d’une traite voir pour certaines de se replonger de multiples fois ! Oui, oui, il y a de vrais fans

Aux États-Unis, les journaux sont même allés plus loin. D’après eux, il y aurait une corrélation entre la récente augmentation de la natalité et la lecture massive du roman ! Vous y croyez au » baby-boom fifty shades  » ?

Résumé pour le suspens fait par une lectrice sur le site de book-node

Annick69 le 10/13

 

La rencontre d’Ana Steele et de Christian Grey, chef d’entreprise ambitieux, mais tourmenté, les a précipités dans une histoire d’amour torride qui a irrémédiablement bouleversé leurs existences.

Ana a toujours su que son amours pour son « Cinquante Nuances »  serait orageux: leur vie commune pose des défis que ni l’un ni l’autre n’avaient envisagés. Ana doit apprendre à partager le style de vie opulent de Grey sans sacrifier sa propre intégrité ou son indépendance ; Grey doit surmonter son obsession de tout contrôler, et exorciser les horreurs qui le hantent.

Enfin réunis, ils ont tout : l’amour, la passion, l’intimité, la richesse et une infinité de possibles.

Mais alors même que la vie les comble, le malheur et le destin conspirent pour plonger Ana dans le pire des cauchemars…

Mon avis

Une petite romance pas si torride ! Une histoire d’amour absolument inconcevable entre le bel entrepreneur richissime et une très jeune, naïve et modeste étudiante mais passons. Ah, le mythe de cendrillon !

Il n’y avait vraiment pas de quoi en faire un tel tapage.

Tant mieux pour ceux et celles qui ont passé un bon moment. A l’origine l’auteure l’avait écrit que pour lui plaire.

A méditer

Le succès vient souvent quand on fait les choses pour soi et par plaisir sans se soucier de l’avis général !

Je ne vous parle pas du film déjà sur médiatisé. Les Américains ne savent pas s’arrêter quand ils détiennent le filon.
Le casting est déjà décevant, le scénario a été revu pour satisfaire la CSA américain et éviter la censure !!

2015, ne sera pas l’année des scènes torrides mais bien du politiquement correcte. Dommage, il y a avait matière à faire!

LIVRE DU MOIS : LES CHAUSSURES ROUGES DE JUNE SUMMER

Cette fois, je ne vais pas vous emmener dans du lourd ! Des relations tumultueuses, des rapports ambigus, des orientations sexuelles adressés à quelques initiés BDSM ou libertins.

 Le rouge que je vise cette fois est plus celui de la passion !

 

Présentation

Sébastien, cadre bancaire à Genève, travaille dans un bureau doté d’une fenêtre située de plain-pied avec une rue très fréquentée. Un jour, il voit passer une paire de chaussures portées par une inconnue qui l’électrisent et l’entraînent dans des fantasmes érotiques très sensuels. Il fera tout pour rencontrer cette femme aux chaussures rouges, dans une quête qui devient existentielle.

MON AVIS

Un roman léger et sensuel qui nous ouvre la petite porte du monde des fétichistes, où l’excitation sexuelle est causée par le contact visuel d’un objet, dans le cas présent ………. « Les chaussures rouges ».

L’attente interminable, ses va –et viens au bord de la fenêtre

Cette histoire érotique nous replonge dans les prémisses d’une relation amoureuse. Le coup de foudre : fantasmer, attendre, s’impatienter, la monté de désir, l’excitation, la déception….le doute

Son roman est très fluide, sans vulgarité, ni fausse pudeur ! Les scénarios sont bien montés et riches de détails. June Summer est très subtile dans son écriture et l’on se laisse prendre au jeu

Elle nous inclut davantage, nous prend à parti contrairement à ses écrits habituels. Le protagoniste dépose ses impressions, ses pensées intimes. On s’attache à lui, on devient son confident.

On voudrait presque gifler l’une de ses collègues de bureau !

Tous les personnages : l’amie, les collègues de bureau, le patron qu’ils soient principaux ou secondaires jouent un rôle important et donnent du corps à l’histoire.

A lire sans complexe!

vous pouvez retrouver June Summer à cette adresse http://www.june-summer-d-eros-auteure.com/#!books/cnec

Annah

chez Atramenta, Amazone
Format Kindle   2,99€  
Broché —         14,15€