l’ ÉJACULATION PRECOCE, le dossier du mois : Partie1

Bonjour à toutes et à tous

Ce mois-ci, j’inaugure les dossiers à thème, plus portés sexo que rigolo
J’ouvre les hostilités avec le sujet très, très sensible de l’ÉJACULATION.

Il semblerait que cela touche entre 15 et 30 % des hommes. On démarre par le pubère qui s’asticote de trop et trop vite de peur de se faire surprendre. Il n’a pas su prendre le temps et comprendre la montée du plaisir.

Attention cela touche aussi les plus anciens.

Oui le 3e âge et même ceux, en maison de retraite continuent de faire l’amour ! Le problème, c’est qu’à leur âge les réflexes ne sont pas au top, les différents traitements n’arrangent rien et chercher aussi un problème fonctionnel ne serait pas du luxe.

On ratisse large dans le sondage !

Je vais très certainement, vous poster des vidéos et avis de spécialistes. Je devrais, je pense vous faire au moins 3 ou 4 articles sur le sujet.

Je préviens d’emblée, les personnes concernées qui vont vouloir trouver le produit miracle pour remédier à ce problème, au plus vite, car on ne change pas ses habitudes !

L’homme a la fâcheuse tendance à un mettre un pansement et repartir. Les causes psychologiques, à d’autres, pas le temps, il faut rester compétitif !

Je ne suis pas sexologue, ni médecin donc pas de prescription de Priligy® , super en vogue pour doubler votre endurance. Conseillé aux hommes avec une éjaculation inférieure à 2 min. Il faudra demander conseil à votre médecin traitant et lui expliquer que le problème dur depuis plus de 6 mois.

Toutefois, je trouve cette approche alambiquée. Mettre votre santé en jeu, alors que l’on sait que l’utilisation unique du pénis comme objet de plaisir est non satisfaisante pour la femme. Pourquoi vouloir vous obstiner à tirer au but et exploser en moins de 4 min pour les plus chanceux ?

À ce stade, peut-être est-il envisageable d’aborder sa sexualité sous un nouveau jour ?

Déjà, pour bien comprendre le phénomène, il faut se mettre dans la tête que l’éjaculation ne se contrôle pas.

Arrêtez de vous culpabiliser ! Ne soyez pas défaitiste, il y a des solutions!

Pas la peine de serrer des fesses quand arrive le « point de non-retour » le va ou le vient qui signe votre perte. C’est avant qu’il fallait agir. Apprendre à distinguer les différents paliers de votre excitation pour ensuite calmer le jeu.

video

A ce stade la partie est-elle terminée? Non, uniquement le plaisir pénien!!

Si vous n’acceptez plus d’être touché, ce n’est peut être pas le cas de votre belle.Il y a encore des choses à développer. Et si vous êtes jeune, vous avez encore une chance de pouvoir recharger rapidement.

Ce serait bien de continuer !

Le problème de l’éjaculation est un problème d’époque, d’engagement et de vision du couple et/ou d’angle.

La sexualité des femmes a tellement changé. Terminer l’époque où nous devions recevoir sans mot dire monsieur. Aux oubliettes, l’idée de faire l’amour pour la survie de l’humanité.

Il est question de plaisir et la femme ne compte plus se restreindre.

Oui, au plaisir clitoridien, mais aussi au plaisir vaginal. Eh, oui, la femme est devenue exigeante ces 30 dernières années ! Elle réclame son dû. Si les copines peuvent, elles aussi veulent goûter aux orgasmes.

La barre ne serait-elle pas un peu haute pour vous, messieurs ?

De votre côté, vous êtes-vous vraiment adapté au changement !
Certains ont débuté très tôt, plus tôt , trop tôt leur sexualité d’adulte. Vous en revanche, pas tenté, pas l’occasion, timide peut être, pas vraiment à l’aise avec votre corps. Vous vous sentez déjà en retard.

Voilà, la machine est lancée, la sexualité et le rapport à la femme restent anxiogènes. Les ex, le référent celui qui a fait mieux ou qui a ouvert la porte à des plaisirs que vous ne pouvez lui offrir.

Vous souffrez de comparaison, vous ne tenez pas la longueur.

Problème d’endurance ! Problème d’approche, à vouloir tout contrôler tout vous échappe.

pour ceux qui souhaitent partager leur expérience , laissez un témoignage!
à bientôt

mes articles sur le sujet

partie 2

partie 3

Annah

dessin pris sur  tumblr_nk99q6QUdI1qjzyxso1_500.jpg aucune idée de l’auteur!

D

EJACULATION PRECOCE – Que faire?

Je relais de l’emission sur RMC « Lahaie – L’amour et vous » avec Brigitte Lahaie et Bruno Martin sur l’éjaculation précoce , quelques conseils pour gérer son excitation, mesures d’urgence!

Bonne semaine
Annah

EJACULATION PRECOCE OU PREMATUREE

les répercussions sur la masculinité et la confiance en soi.

ejaculation prématuré
éjaculation prématuré

Un Français sur trois aurait déjà connu un problème d’éjaculation précoce (appelée également « éjaculation prématurée ») et seulement 5% serait considérés réellement comme éjaculateur précoce.

Le problème est suffisamment important pour que nous soyons soumis aux publicités sur ce sujet à une heure de grande écoute.

Petite définition L’éjaculation précoce survient en général quelques secondes après la pénétration : l’homme ne peut pas contrôler son excitation car l’éjaculation survient involontairement.

Car on ne peut quand même pas inclure les dérapages dû à une forte excitation ou une faiblesse pour cause de rhume ou d’un stress !!

A ne prendre en compte uniquement,
>  si vous ne pouvez pas contrôler votre éjaculation
> si vous jouissez avant que vous ne le souhaitez
> si vous êtes incapable de contrôler votre orgasme lors de plus de 50% des rapports

Attention
Il y a aussi le cas où c’est un problème relationnel lié à sa partenaire :
Certains hommes éjaculent précocement qu’avec certaines femmes seulement et ne présentent aucune anomalie avec d’autres partenaires.

C’et un cercle vicieux qui s’installe comme dans de nombreuses anomalies de ce type :
le stress favorise l’éjaculation précoce qui elle même provoque une angoisse qui aggrave davantage l’éjaculation précoce.

Signes annonciateurs :
> l’inévitabilité éjaculatoire : pour les sexologues c’est une sensation que l’homme ressent avant le moment fatidique de l’éjaculation.

Les hommes qui n’en souffrent pas sentent ce moment et décident ou non de continuer. Ils peuvent à partir là se calmer et ralentir le jeu

  • Si vous avez du mal à vous retenir d’éjaculer avant même pénétration.
  • Si vous éjaculez sitôt votre sexe au chaud dans votre partenaire

Tout s’explique !
Il est parfois dans l’apprentissage et la découverte de son corps des moments moins  propices ou un environnement non sécuritaire qui incite les jeunes garçons à se masturber vite, trop vite.

Les raisons sont simples :
La peur d’être surpris par un membre de la famille
La culpabilité de faire ce type d’acte suivant l’éducation religieuse reçue
L’anxiété vis-à-vis de ce corps que l’on ne maîtrise mal.
Une partenaire inexpérimentée qui souhaitait que l’acte se termine rapidement

Le schéma mis en place à la suite est « en finir au plus vite »
Pas toujours évident de changer les mécanismes, en devenant un homme. Vous avez gardé cette habitude de vous satisfaire vite même si et surtout  vous ne le souhaitez plus.

C’est là que ça devient un problème, votre corps ne répond plus à votre attente et vous n’avez pas encore de contrôle dessus.

Comme vous avez pu le lire sur différents forums ou articles, il est fait mention que l’éjaculation précoce relève essentiellement d’un problème d’ordre psychologique.

Donc avant de penser aux petites pilules et elles sont nombreuses dans ce domaine.

Je vous conseillerais d’envisager pour ceux qui on un peu de temps : de consulter un sexologue et d’entamer une thérapie sexocorporelle basé sur la respiration et la « ré-éduquer » de certains muscles comme le muscle pubo-coccygien (muscle à la base du processus de l’éjaculation). Le sexologue pourra aussi vous précisez dans quelle catégorie vous vous trouver et dédramatiser votre situation. Il est important de reprendre confiance en vous.

Pour ceux qui n’osent pas encore en parler, il y a un petit  exercice simple mais régulier à faire : STOP AND START :
Vous allez vous stimuler jusqu’au point de vouloir jouir, et de vous arrêter juste avant.
Vous recommencerez une fois que vous vous serez plus calme.
Après chaque essai, ce laps de temps avant chaque stop deviendra plus long.

Je vous en ai parlé plus haut le fameux : l’inévitabilité éjaculatoire

Je reviendrais aussi sur vous mesdames car je suis un peu déçue d’avoir lu qu’à chaque fois que ces messieurs ont eu le courage d’avouer leur problème qui plus est, n’est pas insurmontable !
elle m’a quitter
elle a rit,
elle m’a regardé de travers puis elle est partit sans essayer de me comprendre.

D’abord, c’est pas sympa et en plus cela agit sur la confiance en soi ce qui n’arrange pas ces hommes !

Vous épouse ou compagne êtes en mesure jouer un rôle considérable dans le traitement de ce disfonctionnement, par la discussion et le ralentissement des caresses préliminaires

Nous avons tous à un moment ou un autre eut un problème. Un peu de clémence !

  • Il n’y a pas que les performances qui comptent dans l’épanouissement. Prenez-le comme un jeu, c’est une chance de pouvoir se découvrir et passer cette épreuve ensemble !

Dans les prochains mois, j’essaierai de vous concocter un ebook avec des exercices