Ouvrir son cœur – Apprendre à s’aimer !

« Quand on se conforme aux choses extérieures
le cœur peut voyager »
Tchouang Tseu

S’il y a une chose que j’ai appris avec le temps, c’est la difficulté (homme comme femme) à s’aimer.

On fuit les moindres instants avec soi. On devient hyper actif ou mère dévotion. Désolée de parler au féminin, c’est en connaissance de cause mais ça fonctionne aussi au masculin

On se met en couple parce qu’on projette sur l’autre ce qui nous est impossible de nous donner.

Et le pire des sentiments que nous redoutons, la solitude.

Une grande majorité des couples sont voués à l’échec justement à cause de cette peur.

On ne veut pas rester seul (e). On hurle le besoin d’être aimée mais on est le plus souvent enfermée dans sa propre souffrance incapable de s’ouvrir à l’autre.

On pense à tord en sorti du cocoon que c’est à l’homme de nous fournir une forme de protection, la sécurité si absente à l’intérieur de notre corps.

Les hommes tout courageux qu’ils sont, tentent vainement d’y répondre par une présence matérialiste. Ils nous comblent de petites et grandes attentions ; assoient la sécurité du foyer.

Malheureusement l’un comme l’autre, vous, vous projetez dans des rôles qui vous dépossèdent de votre essence. La société à évoluer pourtant chacun se bornent à stagner dans une posture qui on le sait rend malheureux.

Pas besoin de se culpabiliser, c’est un mécanisme de défense normal. L’inconnu et le changement d’ habitude est encore pire sur l’échelle des peurs

coeur

Comment réussir à ouvrir son coeur?

  1. Reconnaître notre propre imperméabilité aux gestes affectifs

On dissocie le cœur et le corps pourtant si utile dans la construction de la sexualité des femmes.
Vous ne pourrez pas sortir de l’image de la femme objet si vous n’avez que votre corps physique à donner à l’autre. On veut toute le grand amour et l’amant mémorable. Pourquoi croyez-vous que 50 nuances de gris ait fait autant de vente ? Il surf sur notre frustration !

Un test simple pour se confronter à sa résistance. La dureté comme réaction à la douleur physique comme émotionnelle. Voyez vos réactions quand on vous fait mal où que vos enfants se blessent. « Ça va passer, ce n’est rien, on enfouit, on refuse d’en reparler, on minimise. »

  1. avoir une relation avec son corps plus apaisé

Quand on se connait, il est plus facile d’identifier ses envies et ses besoins sans être en attente de l’autre ou de l’approbation d’un tiers. C’est en prenant soin de son corps de son intime tout en restant à l’écoute des mouvements qu’il est possible d’avancer avec plus de respect et de compréhension. Le plaisir est accepté comme étant un tout qui vous compose. Vous pouvez lâcher la culpabilité, la honte et le jugement négatif. Il est également plus facile de vivre à votre rythme

  1. La confiance en soi avec des objectifs clairs

Avec plus d’assurance et  moins de peur s’ouvrir à l’autre devient naturel. La communication est plus authentique. Vous êtes plus joyeux et la relation s’en ressent. Vous serez en mesure d’apporter de nouvelles réponses à vos problématiques sans craindre de finir seule. Le travail du 1er chakra racine le palais céleste et la zone intime, aident.

  1. Prendre son temps pour murir

A vouloir tout, tout de suite, il est des compromis pas toujours heureux. La patience s’épuise ainsi que l’espoir d’être heureux. Accepter qu’il y ait plusieurs étapes en lien avec les différents âges de la femme. Prendre son temps de les vivre tout en gardant à l’esprit qu’un nouveau cycle viendra.

  • L’envie de s’émanciper
  • L’envie d’enfants
  • L’envie de vivre pour soi
  • L’envie de partager

Vous aurez envie de consommer l’autre, de vous consumer puis de revenir à la source, intérioriser pour vous élever. Chacune de ces étapes est utile ! A vous de repérer à quelque niveau vous êtes et si vous en avez envie, identifier la suivante. Il est un cheminement sans jugement.

Avec le temps les cuirasses tombent, le cœur se remplit, vous vous ouvrez à vous puis au monde qui vous entourent. C’est dans la conscience de vouloir faire bouger les choses dans votre vie que le mouvement se mettra en marche.

« Jusqu’où votre cœur sera-t-il capable de voyager ? »

Si vous ressentez le besoin de faire le point, de discuter on se retrouve sur le site de coaching intime.

Echanges par mail et skype où que vous soyez en France

Bise

Annah

L’après Saint Valentin

Bonjour à tous et à toutes

Je viens aux nouvelles après le jour J. 🙂

Comment se porte votre couple après la fête des amoureux ?

  • Vous savez, le jour ultime où il ne fallait pas se louper.
  • Le jour par excellence pour démontrer votre amour.
  • La date siglée d’un cœur sur le calendrier de votre vie.

Je m’amuse à regarder les couples autour de moi, se chamailler à cause de cette journée de Saint Valentin.

Il me semble aberrant de se dire que votre amour doit se concentrer en nectar doucereux sur une seule journée. Dégoulinant d’attention et d’affection sur simple motivation d’un tiers

Si ça n’a pas été le cas, peut être connaissez-vous un peu d’eau dans le gaz?

Une Saint Valentin ratée, c’est  synonyme de rupture imminente .

Un manque d’implication au sein du couple et vous précipitez votre fin ?????OUI /NON

Y-a-t-il, péril en la demeure si vous avez omis de vous déclarer et de mettre les petits plats dans les grands?

A cette question, vous et votre aimé (e), pouvez y répondre.

Ne trouveriez pas absurde de réduire une année d’amour, à une journée?

Comme si le désir que vous éprouviez pouvait se résumer à un florilège de niaiseries extérieures au langage de votre couple.

C’est bien que vous puissiez constituer des repères pour ne pas vous laisser happer par le quotidien

A contrario, comment imaginer être surpris, se laisser guider, être ému par la relation quand les choses sont aussi orchestrées?

Votre amour ne se résume à une check liste que l’on coche !

Il n’y a plus de légèreté à répondre à l’appel des sens si la Saint Valentin devient une contrainte.

Je suis obligée de me parer d’un ensemble coquin ….rouge de préférence parce que je vais avoir le droit à l’expression érigée du mâle dans toute sa splendeur. Moi, femme, je serais heureuse de me plier à ses fantasmes parce qu’il aura eu la gentillesse de m’offrir des fleurs et/ou du chocolat.

À quel moment, j’écoute mon désir
…..entre la poire et le fromage ?

Si je n’aime pas le rouge, suis-je vraiment obligée de porter ce déshabillé pour conférer à cette soirée un soupçon de romantisme ?

Juqu’à quel point, je cautionne la fête des amoureux.

Le plus important

J’ai envie d’attentions, mais j’ai surtout besoin d’être au diapason avec mon homme.

Lui aura peut-être passé une journée de mer…….. et n’aura peut être pas l’énergie pour courir les boutiques en quête d’un cadeau un tant soit peu original. Alors quoi, ça veut dire qu’il ne m’aime plus ou pas.

La relation se baserait alors sur une démonstration d’affection purement matérialiste.

Je ne donne pas cher du plaisir et de la longévité des couples montés sur ce modèle.

De mon côté, je trouve plus simple de vivre chaque moment comme de petits cadeaux, d’apprécier les attentions, les clins d’oeil et la complicité chaque jour renforcée plutôt que de miser sur une journée qui je tiens à vous le rappeler était synonyme de sacrifice.

Pour ceux qui en éprouveraient le besoin, vous pouvez déposer sur le blog quelque temps fort de votre soirée ou partager votre conception de l’amour.

Je vous embrasse

  1. À ceux qui auraient gardé de l’amertume ou refoulé leurs sentiments.
  2. Ceux qui auraient préféré se dérober mais qui s’y sont pliés

Votre coach de vie intime à votre écoute pour apaiser les tensions[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »bubbles » background= »#10dde0″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »coach de vie »]http://coachdevie-lyon.fr/[/su_button]

Annah

image de couv trouvée sur Tumblr 7abad20297004c86e0626f96f1a41224, je ne connais pas le photographe