STOP PIPI une abérration!

Posted on Oct 24 2014 - 4:10 by annah

Bonjour à tous

en ce moment, je suis entrain d’étudier l’éventualité de mettre en place un programme Vidéos sur  8 semaines.

Je suis toute oui si jamais vous voulez me donner votre avis. Est-ce que cela pourrais vous intéresser?

Thème
> augmenter le tonus et  intensifier les sensations aux plaisirs vaginal

Attention, je ne suis pas une professionnelle de la santé !

Ce programme n’est pas la, pour remplacer la personne physique : sage femme ou le kiné après un accouchement ou dans le cas de problèmes urinaires!

Je l’envisage davantage dans l’optique d’un rendez-vous hebdomadaire, dans le cadre d’échanges gratuits d’ informations.

Je vous offre ainsi le prétetxe de vous programmer un moment de détente avec vous même.

Seule c’est toujours : oui je vais le faire, demain, pendant les vacances quand j’aurais plus de temps. Au final, on court tout le temps!

Même si aucune étude s’accorde à valider une corrélation réelle entre un périnée en forme et l’accroissement des orgasmes ou leur intensité puisqu’on ne peut réduire la capacité de la femme  à générer un orgasme ou non, sur une réponse d’ordre uniquement physiologique ou musculaire.

L’orgasme féminin est plus complexe et relié à des facteurs multiples, l’entente et la confiance avec son partenaire, les expériences passées, la facilité à fantasmer, son positionnement face à l’acte sexuel, son éducation, sa religion et son état physique et émotionnel.

En résumé, avec toute la volonté du monde quand on arrive pas à réunir plusieurs facteurs de son côté, c’est difficile d’atteindre l’orgasme.

Je continue ma progression et je  replonge dans les bouquins de médecine et voilà je tombe sur les exercices de Kegel. Très bien ce devrait être mon point de départ.
Tout le monde en a entendu parlé au moins une fois dans son magazine féminin.

Petit problème auquel je suis confrontée, on parle du  STOP PIPI pour identifier la région des muscles à travailler.

C’est vrai qu’en 1940, il n’avait pas le recul nécessaire sur les problèmes de résidu mictionnel avec le risque de surinfection et cystistes à répétition, à ne pas vidanger complètement la vessie.

Donc, je suis encore allée embêter mon référend dans ce domaine Paul Kiné sexologue et spécialisé dans le réeducation et voilà une info qu’il vous offre concernant le STOP-PIPI.

Un mythe à tuer : le stop-pipi

On a longtemps préconisé cette technique comme moyen de rééducation du périnée. Elle consiste à interrompre le jet urinaire pendant la miction. Lorsqu’on connaît les mécanismes-réflexes de la miction, on comprend à quel point il s’agit d’une aberration neurophysiologique.

Dans la paroi de la vessie se trouvent des fibres musculaires à commande tout-à fait involontaire. Ce muscle s’appelle le détrusor.

Son rôle est celui de la main qui presse la poire.

detrusor

 

Lorsque nous relâchons nos sphincters pour uriner, le détrusor se contracte pour vider la vessie. C’est lui qui donne la pression du jet.

Une fois sa contraction démarrée, le détrusor  la maintient jusqu’à ce que la vessie soit vide. Si vous mettez un obstacle à la vidange urinaire, le détrusor va augmenter l’intensité de sa contraction, de manière à vaincre cet obstacle et assurer sa mission de vidange. Il va donc se renforcer, se muscler davantage, au point de ne plus pouvoir se relâcher suffisamment pour permettre un remplissage normal de la vessie.

La lutte entre le détrusor et le périnée va s’intensifier au fur et à mesure de l’évolution de cette soi-disant « rééducation ». Les deux vont se muscler avec pour résultat :

  1. Une vessie à la paroi hyper-musclée, de petite  capacité, avec l’obligation de passages fréquents aux toilettes
  2. Une vidange incomplète de la vessie, car le détrusor ne vaincra jamais complètement la puissance du périnée
  3. Cette vidange incomplète entraînera un résidu mictionnel, avec risque d’infection, de cystites à répétition

Cette technique est non seulement inutile pour la rééducation de votre périnée, elle est en plus nuisible, et donc à proscrire totalement. Paul

Dans tous les cas, même si le projet n’aboutissait pas, on aura tous appris quelque chose!

et puis pour ne pas rester sur une note trop sérieuse, vous n’êtes pas sur un site médical, voilà une illustratrice avec un bon coup de patte

blog Margaux MOTIN
son Facebook

Bon week end

Annah






 inscription liste2

Powered by AWeber Email Marketing Software

Leave A Response