Soumise, une nature contrariée

Posted on Sep 20 2017 - 2:18 by annah

SOUMISE – novice- disciple- meiko

peu importe l’étiquette!

Loin d’être masochiste l’idée d’être contrainte physiquement et psychologiquement me faisait mouiller ma petite culotte. C’est dur à admettre ! Aimer être au service du plaisir de l’autre. Vous m’imaginez moi, la femme indépendante dans le rôle de soubrette qui attend des ordres d’un dominant pour pouvoir goûter son plaisir ………cela venait heurter le cadre de ma morale, malgré la réaction physique.

Soyez franches les filles, combien parmi vous acceptent vraiment leur nature ?

Il m’aura fallu près de 2 ans pour me rendre à l’évidence. Et oui, je ne suis pas plus douée que vous ! Mon corps et ma tête sont en désaccord. Pas si simple de faire ce qu’on veut de moi. Je comprends d’autant mieux vos réticences, pour être passée par là.

J’ai beaucoup tourné autour du pot, nié souvent puis discuté..beaucoup..longtemps avec mon mari et dominateur. Rencontré des acteurs de ce milieu, lu des ouvrages techniques comme érotiques. Je ne peux pas dire que j’étais séduite à ces perspectives. Trop hard, trop extrêmes, Trop cruel. Loin de l’image que je supposais de notre devenir de couple. Vraiment à l’opposé de moi. Le côté communautaire, la frontière entre le jeu et la réalité, le risque de tomber dans le tableau maître/esclave, la perte de mon libre arbitre bref j’en passe vous avez sans doute les vôtres.

Ces croyances qui nourrissent nos peurs et nous rendent l’accès au plaisir cahotique.

Après tout, QUI m’empêche de trouver une certaine latitude dans cette pratique ? Mon dominateur et moi, sommes les seuls à pouvoir développer cette activité consensuelle. Tout comme vous ! La chose la plus dure en faite, c’est de s’accepter telle que l’on est, au lieu de réprimer sa nature. Avec l’auto flagellation intellectuelle aucun plaisir ! Autant faire bouillir vos sens sous la caresse appuyée de votre partenaire 😉

Qu’est-ce que la soumission m’apporte ?

La dynamique Dominant/Soumise me permets de tenter des expériences qui dans la vie courante me seraient impossible à mettre en place. Il n’y a que dans ce jeu où je peux retrouver mon âme enfantine mutine et joyeuse. Je peux passer sur mes traumatismes et leur imprimer une nouvelle donne. Je peux transformer la femme timide en louve. Je suis entendue et accepter dans mon évolution. Dans les bras de mon dominateur je m’apaise.  Je me sens désirée, au centre de ses attentions. Je sais que je suis en sécurité.

Combien parmi vous ressentent cela dans leur relation vanille ? Combien sont satisfaites après leurs rapports ? Un indice > Impression de flotter, le corps complètement libéré de ses tensions peut être la sensation d’être shootée. un orgasme ou deux. OUI/NON je ne sais pas trop. pas bien sentie passé inaperçu.mon vagin a servit de dévidoir à sperme et il s’en est allé. A quoi servent mes seins???

Pour la plupart, si je ne m’abuse c’est vide/frustration/solitude au menu

Si j’écris ces lignes, c’est pour vous aider à trouver un juste équilibre entre l’ombre et la lumière. Attention, je ne vous invite pas à pratiquer le BDSM mais juste à faire un point entre vos désirs et ce que vous vivez. La manière d’entretenir votre désir et les fantasmes qui vous envahissent. L’envie d’expertise et la maladresse qui colle à votre conjoint.

De mon côté, le chemin est encore à déterminer et déjà je vous confirme être une novice peu docile :). C’est de la bonne volonté à pimenter l’échange, non?? J’aime surtout l’idée de jouer carte sur table, pouvoir m’abandonner pour un temps, me couper du quotidien, lâcher les responsabilités et devenir qui j’ai envie. D’ailleurs mon côté espiègle, se raccroche à cette phrase souvent entendu « pour être un bon dominant, il faut goûter son châtiment » alors lors de certaines séances, je switch. C’est jubilatoire ! Est-ce que cela fait de moi une dominatrice en herbe ? Pas le moins du monde !

C‘est le blog annah qui m’aura fait prendre conscience de mes besoins grandissants. J’espère qu’il vous aidera

Voici la liste non exhaustive de mes pêchés ? Si vous cochez BON sur chacune, vous êtes perdues :)!

  1. SHIBARI
    J’ai posté quelques articles sur le shibari d’où le bondage est issu. Je lui préfère ce nom d’ailleurs. Il parle à ma fibre artistique. Je n’oublie pas son origine. Pour ma part, j’aime l’idée de lui servir de toile vierge, sa concentration à nouer la corde autour de mon corps. Le sentir m’effleurer appuyer et révéler certaines parties pour le séduire. J’aime cette patience dans la construction. Le jeu de cache-cache qui s’instaure, mon abandon réel devant son savoir faire
  2. FESSEES
    Je ne suis pas peu fière de moi depuis la parution des articles sur la fessée et/ou les jouets si référents même s’ils tenaient plus de l’ordre du plaisir que de la torture. Quelques postérieurs ont pris une teinte rosée 🙂
  3. BRULURE
    J’ai allumé le feu avec le jeu des bougies de massage. De très bons scénarios de glissades au senteurs de patchouli cannelle et crème brûlée
  4. JEUX DE ROLES
    Je vous ai soumis l’idée d’inversion des rôles et j’ai insisté sur l’importance de ne pas se prendre au sérieux. Quelques hommes ce sont vu affublé d’une petite robe noire d’autres auront joué le pompier ou le médecin pour le plus grand plaisir de ces dames.
  5. OBJETS DE TORTURE
    PINCES A SEINS, ROULETTE DE ROTENBERG, BARRE D’ÉCARTEMENT, MARTINET, CRAVACHE BADINE, FOUET , MENOTTES. Il me reste la croix les écarteurs les spéculums mais je suis moins chaude.
  6. SEXTOYS
    Je crois m’être bien dévouée à la cause.Vous avez dans la rubrique dédiée un florilège de jouets pour hommes et femmes. Vous ne m’en voudrez pas si j’en reste là.
  7. BOULES DE GEISHA
    Était-ce là un signe ? Se préparer pour mieux le recevoir et maîtriser son corps pour mieux le servir 🙂

Je vous ai également parlé de contrat entre adultes consensuels.  Je vous ai invité à poser vos limites sexuelles (oui, non, peut être). A redéfinir, si vous doutez si vous avez évoluez ou si vous avez changé de partenaire. J’ai insisté plus que nécessaire sur la nécessité de communiquer

Il ne manquait plus que l’étiquette. Est-ce vraiment utile? l’avenir me donnera raison ou pas.

Il ne suffit de se glisser sous la couette pour savoir allumer le désir surtout après quelques années.

Et vous qu’elle sera la direction empruntée pour allumer votre désir ces 7 prochaines années ?

Sensuellement vôtre

ANNAH

image couverture http://ffffound.com/image/d1a3ddd12af5784e0cc5d0025bb6c1b1bb823824

Leave A Response