Problème de couple

Posted on Oct 7 2013 - 2:49 by annah

Je vous le répète quasiment dans chaque article. Une bonne relation est basée sur la COMMUNICATION.

C’est là que vous vous défendez en me répondant.
Mon mari et moi communiquons très bien, nous parlons de tout …… Surtout du quotidien.

Oui, c’est bien là le problème. Il est plus délicat d’aborder le sujet de la sexualité.

problème de communication Image pinterest

Problème de communication?
Image pinterest

Quizz – posez-vous ces quelques questions :

  • Êtes-vous en mesure de lui dire vos préférences ?
  • Arrivez-vous à exprimer sans contraintes ni gènes, vos désirs ?
  • Avez-vous réussi à poser vos limites ?
  • Arrivez-vous à lui parler de vos fantasmes même ceux qui vous semblent inavouables
  • Vous à  t-il fait part de ses besoins ?

 

 

Quelle importance de faire cela, on s’entend, bien le sexe est intéressant, on s’accorde bien !

Parce que la compréhension de l’autre passe par le respect de ses différences.

Les obstacles liés à tous ces non-dits ne font qu’accroître la difficulté au sein de votre couple.

Attention, il subsistera toujours des obstacles même avec une bonne communication, mais l’environnement de confiance dans lequel vous évoluerez sera plus propice à les résoudre.

La qualité de vos échanges à un rapport direct avec votre contexte.
Exemple :

  • Si vous ne vous sentez pas suffisamment en sécurité pour exprimer vos difficultés personnelles
  • Si vous ne bénéficiez pas d’une intimité significative, cela peut tuer votre volonté de communiquer votre pensée.
  • Si vous avez peur de contrarier votre partenaire, parce qu’il exprime une opinion différente de la votre
  • Si votre conjoint n’est pas du tout ouvert au dialogue, vous hésiterez à entamer cette conversation et à exprimer vos attentes

Les 7 PRINCIPES pour aborder une communication saine
Ils sont issus de mon expérience personnelle (en couple depuis 20 ans) et celles de couples autour de moi.

1- Le bon moment

Surtout, n’arrivez pas de but en blanc : Bon, ce soir chéri/e il faut qu’on discute (il/elle sera sur la défensive et hermétique aux informations)

  • Évaluez son humeur
  • Préparer un terrain propice à la discussion.
  • Soyez calme et réceptive ( cf n°4)
  • Aménagez du temps
  • Couper le téléphone
  • Si vous avez des enfants, envoyez-les chez mamie ou attendez qu’ils soient couchés !

Si ce n’est pas le cas, mieux vaut reporter pour que cela porte ses fruits.

2- Avec douceur :
Parlez d’abord d’un sujet banal qui vous rassure tous les deux.
Attention, vous n’êtes pas là pour parler du comportement du petit dernier.
> Focalisez vous sur votre couple. C’est votre moment.

Ne lui demandez pas de deviner. Ne vous impatientez pas, il n’est pas dans votre tête ! Soyez sûre de l’endroit ou vous voulez l’emmener. Dirigez tranquillement la conversation vers votre sexualité. Soyez concrète. Ne prenez pas d’exemple avec votre copine votre sœur ou votre voisine, parlez bien de vous

3- Restez à l’écoute de l’autre:
La conversation n’est pas en sens unique.

  • Acceptez de recevoir le message et les opinions de votre partenaire.Évaluer les paroles pour réagir ensuite.
  • Laissez la porte ouverte même si le message ne vous plaît pas forcémen
  • Cette attitude permettra à votre partenaire d’approfondir le dialogue, voire de verbaliser ses sentiments librement.
  • Accompagnez-le en lui montrant que ce qu’il dit ne vous laisse pas indifférente, que vous le comprenez (ex : oui, je crois, je comprends ce que tu me dis…)

4- La position de votre corps
Votre corps parle souvent pour vous !

  • Adoptez une attitude ouverte au dialogue jambes et bras décroisés. Cela montrera votre réceptivité face au dialogue.
  • Il en va de même avec votre visage.
    Gardez une expression neutre, mâchoire desserrée, sourcils au repos et bouche à demi ouverte.
  • Une respiration lente permettra de contenir vos émotions.

Pendant les échanges, veillez à toujours garder un contact visuel. Les yeux expriment très bien les sentiments !

5- Le message :
Maintenant que vous avez clarifié le pourquoi de la discussion, soyez claire et concise !

  •  Prenez le temps régulièrement de refaire un point avec votre partenaire pour vous assurez de ce qui a été dit, a été bien compris. Pour cela, reformuler les propos de votre partenaire dans ses propres mots

Vous êtes toujours sur la même longueur d’onde, alors on continue.

6- Astuces pronom pour ne pas dire non !
Sautez le stade reproches : tu fais ça…. tu aurais….tu n’a…

Il est question de vos envies alors utilisez le « JE ».
Parlez à la première personne c’est lui faire comprendre que :
«je» mérite que mes besoins soient satisfaits

Exemple  «la prochaine fois que l’on fera l’amour, j’aimerais que l’on essaie cette position. J’aimerais essayer d’être dominante. J’aimerais te faire ça ! À vous maintenant !

Mon expérience :
Mon chéri, ça te dirait d’essayer cet objet dans la vitrine.
Euh non, pourquoi ? Pour rien ! (frustration, à qui la faute)
message pas clair. Il est pour qui le rosebud ? Qui a envie ?
2ème essai :
Mon amour, j’ai envie d’essayer ce rosebud. Je le trouve joli c’et une expérience que j’aimerai que l’on fasse ensemble. Je m’imagine souvent que tu me le mets quand je pars de la maison.
Accepterais-tu que l’on fasse cette expérience ?
Réponse sans équivoque. OUI…….. ou non

7- Découvrir les besoins de l’autre :
On a parlé beaucoup de vous ! Ce tango se dance à 2 alors qu’en est-il de votre partenaire ?

  •  Lui avez-vous demandé ce qui lui ferait plaisir ?
  • Posez-lui des questions qui appellent à des réponses par oui ou par non et qui ouvrent le dialogue

Exemple :
« Pourrais-tu me dire ce qui t’exciterait ? »
« Aimes-tu quand je te caresse de cette façon ? »
« Préfères-tu que je fasse ça ou ça ? »
« Aimerais-tu essayer une nouvelle position ? »
« Accepterais-tu que nous utilisions des jouets ? »
« As-tu un scénario que tu voudrais me soumettre ? »
« Souhaites-tu me parler d’un de tes fantasmes que tu voudrais faire avec moi ? »

Comme ceci ne relève que de ma propre expérience, il est possible qu’il subsiste des blocages.

> Surtout pas hésitez pas à consulter un spécialiste dans ce domaine.

  • Partagez avec moi votre réussite
  • Si vous avez échouez postez un billet, je verrais à vous aider pour rectifier le tire.

Bon courage, nous sommes nombreuses à être passées par là !

Leave A Response