Patchy Paul vibromasseur version G5

Posted on Juil 1 2015 - 9:14 by annah

Patchy Paul – un sex-toys a t-il le pouvoir d’apporter du plaisir?

j’avoue que je n’arrive pas à adhérer à cette optique de voir les vibromasseurs montés comme des formules 1. Il est certes fort intéressant de savoir les fabricants novateurs et à la pointe de la technologie. Mais d’un autre côté, mon vagin n’est pas une cavité totalement inerte qu’il faut décaper et récurer, pour allumer.

Je n’ai plus la moindre incidence sur ma montée de plaisir, et/ou le scénario, si dès la 1ère vitesse, je crépite pour exploser dès la première poussée. Enfin, c’est ce que je m’étais imaginé avec cette nouvelle version G5, surpuissante du Patchy Paul .

La réalité fût tout autre alors si comme moi vous surévalué votre jouet attention à l’atterrissage.

Enlevé aussi de votre petite tête que vous seriez mieux avec un toys plutôt qu’un homme. On ne se tourne pas par dépit vers un sex-toys

Le sex-toys reste un complément, un accessoire de jeu dans l’amour à deux. Si vous l’utilisez bien c’est une invitation à …….beaucoup plus.

Dans le cadre du plaisir solitaire, il devient le partenaire complice qui aide à saisir ses zones érogènes. Comment guider l’autre si on ne se connaît pas ?

Investir une relation sexuelle avec tellement de frustration et d’attentes qu’il est impossible pour l’autre d’y répondre. Arrêtez de sublimer ou fantasmer vos rencontres.

Qu’est-ce qui n’allait pas avec l’ancien « Patchy Paul » ??

Je ne connaissais pas l’ancienne version du  Patchy Paul, je ne saurais vous dire ce qui a poussé le groupe de testeurs à demander une amélioration question puissance. Car bien que vous fassiez quelques retours utilisateurs, c’est bien les testeurs qui donnent le ton !

Je vous propose mon retour impression sur la dernière version G5  du Patchy Paul.

G5, c’est quoi ? en gros par rapport à l’ancien model, il serait plus flexible avec des vibrations, si j’ai bien lu : 6 vitesses de vibrations et 6 rythmes différents dont un quart, seraient plus puissantes.

Le moteur puissant a été amélioré afin que davantage d’énergie se concentre sur la partie vibrante. Les oscillations intenses du toy se répandent sur l’ensemble de l’enveloppe et jusqu’à son extrémité, sans perte de puissance, et le mettent en effervescence de manière agréable. funfactory

le G n’est pas là pour insister sur le POINT G mais pour préciser pleins de Gadgets 🙂

Patchy Paul

  • Contrôle intuitif à l’aide du pouce : PRESS FUN TO PLAY !
  • STOP immédiat : arrêt rapide avec la touche FUN
  • Touche de blocage pour un transport en toute sécurité
    il faut appuyer en même temps sur la touche « FUN  » et « – » Pour le débloquer, « FUN  » et « + « .
  • Témoin de niveau de charge

> J’aurai aussi la version Tiger G5 à vous proposer sur le même principe.

1er essai avec le Patchy Paul G5

Une grande déception sur ma version « usage dans le couple »

  1. Je ne l’ai pas trouvé confortable !
  2. Trop long !
  3. Presque irritée à l’entrée, dû à l’obstination de mon homme, et ce, pour ne pas obtenir satisfaction !!
  4. Une puissance si forte qu’après son utilisation et au moment de la pénétration avec un pénis de chair et de sang, j’avais encore cette impression de vibrations.

Mon interlocutrice chez funfactory (la directrice de com) Tina et moi avons eu quelques échanges assez toniques concernant ma déception.

  • Est-ce que cela valait le coup que je vous fasse part de mes ressentis ?
  • Après tout, vous ne m’aviez pas demandé mon avis sur le Patchy Paul ???
  • Et puis quel est l’intérêt de lui apposer une note si ce n’est pour me mettre à dos le staff des testeurs, qui soit dit en passant avaient obtenu le Saint-Graal.

Là, j’avoue, je m’en moque totalement, je reste très indépendante et autonome de mes choix et je n’ai pas pour habitude de suivre le troupeau. Le questionnement était plutôt entre les différentes moi !

Donc, je me suis demandée si vanter, ses qualités de conception étaient pertinentes, si au bout du compte, tout comme moi vous n’étiez pas satisfaites ?

A quoi sert d’investir (90€), si on ne comprend pas les mécanismes du plaisir ?

L’essor des sex-toys et leur normalisation poussent les consommateurs que nous sommes à une utilisation plus fréquente. Le problème réside dans l’accompagne que l’on souhaite avoir.

Patchy Paul

C’est pourquoi, je me suis questionnée sur les conditions sinéquanone à mettre en place pour ressentir du plaisir.

Si vous ne l’aviez pas saisi avant, dorénavant vous comprendrez que je ne suis pas une testeuse. Mon point de mire reste le rapport à soi et la compréhension du plaisir

Ce qui était important de regarder, ce n’était pas sa performance (ergonomie, qualité, robustesse, nombre de vitesses, souplesse, prise click and charge, toujours au rendez-vous )

mais sous quel angle moi, j’avais engagé l’activité sexuelle et ce que j’en attendais?

  1. Est-ce qu’il répondait à une satisfaction immédiate ou différée ?
  2. Avais-je le temps ou pas.
  3. Quel plaisir je recherchais ?
  4. Avais-je envie de quelque chose de subtil ou de plus corrosif ?
  5. Avec qui j’avais vraiment envie de m’amuser ?
  6. Pour qui je recherchais le plaisir ?
    pour m’exhiber et exciter mon partenaire – pour répondre au contrat qualité de la marque – pour moi, par ce que j’étais d’humeur curieuse ????

La défaillance n’est pas toujours le fait de l’homme ou de mon sextoys, parfois ………..seulement 🙂 je peux aussi m’imputer l’échec.

Le manque d’entrain, ou un scénario qui ne déverrouille pas le cerveau. Je suis restée câline sans passer en mode coquine. La curiosité du concept, mais pas réellement l’envie de ce toys, en particulier. Les causes peuvent être aussi diverses et variées et conduire à la frustration, si l’on reste ainsi !

La leçon à prendre quand la relation sexuelle prend l’eau et sans mauvais jeu de mots, il faut penser à revenir à soi !

Pas besoin de surjouer le mélo,  « je suis nulle, je n’y arriverais jamais, je suis anorgasmique et tout le patin couffin ». Aujourd’hui, ce n’était pas le jour !  On se concentre sur l’autre. Au cas où vous l’auriez oublié, nous étions deux et ce fût tout aussi frustrant pour lui que pour moi.

Ne pas atteindre ses objectifs ne veut pas dire que le moment partagé ne peut être agréable.

Vous le savez maintenant, il est possible de prendre du plaisir de bien des manières, il faut juste remonter en scelle 🙂

2e essai quelques jours plus tard
Nouvelle rencontre avec Patchy Paul et pour ne pas risquer de complexer une deuxième fois mon binôme, j’ai fait le test en solitaire.

  • Déjà, je répondais à un besoin, c’est plus simple pour obtenir des sensations 🙂
  • Piquée au vif, j’avais très envie d’en apprendre un peu plus sur cette petite chenille
  • Je n’étais pas en manque et plutôt détendue pour cette nouvelle rencontre avec moi-même
  • Je me suis octroyée du temps devant moi, pas stressée
  • Et un plan de secours le cas échéant, pas folle la guêpe

Dans de meilleures conditions, je n’avais plus qu’à me laisser bercer et profiter du voyage !

Résultat des courses, un très bon moment passé avec le Patchy Paul

comme quoi, même avec mes impressions, il aura joué au yoyo!

et je reprendrai les propos très juste  d’AVA  » la technologie est mise au service du plaisir féminin »

Patchy Paul

  1. Plaisir vaginal
    les va et vient avec une surface bullée et non raynurée, en plus de la matière en peau de pêche rendent les caresses très sensuelles. Une base un peu plus évasée qui donne l’impression d’être bien remplie.
    Des vibrations qui font écho dans toute la cavité même si elles restent trop invasives à mon avis!
  2. Fontainisation (grâce à sa tête chercheuse)
    Attention quand on sait localiser son point G, plus facile d’ailleurs au moment d’un forte excitation, on comprend qu’un jouet si long n’est pas utile! Il n’est reste pas moins efficace quand on l’a bien en main!
  3. Clitoridien mais là aussi c’est assez tendancieux.
    Sa flexibilité permet d’être en interne et en externe d’où sa longueur. Grâce à sa forme, le côté bubulles superposées, vous pouvez caresser vos lèvres mais aussi le clitoris. La vibration qui a été installée jusqu’à sa base, électrise tout sur son passage. Le tout réside dans son apprentissage c’est la raison pour laquelle la première découverte ne s’est pas avérée concluante. Ce n’était pas moi qui l’avais en main et je n’étais pas décidée à lâcher les commandes de mon corps à un tiers:)

Laissez-vous du temps pour vous familiariser avec l’objet de votre préférence. Celui-ci compte tenu de sa taille, demande un temps d’adaptation. Il est destiné aux femmes aimant les sex-toys  (long) attention toutefois il n’est pas si large!

Patchy Paul

Apprenez à vous découvrir, changez de position, prenez votre temps.

Quand vous serez sûr de vos sensations, alors mettez-le dans les mains de votre partenaire.

La qualité des produits Funfactory  est toujours au rendez-vous après je rajouterai que c’est plus une histoire de timing ou de sensibilité.

En prime le pdf du manuel d’utilisation.

Pour la vibration sur toute sa longueur, c’est à mon sens de trop. Et comme tous les goût sont dans la nature, il se pourrait qu’au contraire, pour d’autres, ce soit justement son plus!

Même si je vous concède que certains fabricants sont plus doués que d’autres pour vous proposer des produits érotiques, le mérite de la découverte du plaisir vous revient.

Pour conclure, Le Patchy Paul est un très bon vibromasseur.

Voilà, j’espère que ma mésaventure aura éclairé votre quête vers le plaisir !

Partagez vos impressions!

Je laisse aussi la parole aux VDI habituées de ce produit pour nous donner quelques infos supplémentaires.

Merci encore au service de com, chez Funfactory pour cet envoi produit

À bientôt

Annah

Leave A Response