Orgasme féminin, nouveau nom : point J – la joie

Posted on Oct 29 2014 - 11:33 by annah

Bonjour à tous

Ce matin, j’ai reçu un très joli cadeau dans ma boite mail, une analyse de la relation homme femme, une redéfinition du plaisir féminin.

Vous connaissez tous, mon penchant à aller embêter les professionnels de la santé!

Une fois n’est pas coutume après mon article sur L’ORGASME FEMININ , je suis allée demander conseil auprès du psychanaliste et sexothérapeute Alain Héril.

Pour ceux et celles qui écoute l’émission radio sur RMC « Lahaie, l’amour et vous » ont certainement déjà entendu  Alain s’exprimer avec finesse et humour.

J’étais curieuse de connaître sa vision de  professionnel, celle de l’homme mais aussi celle de l’ écrivain, » la place de la femme et son plaisir ».

Cette sensibilité exacerbée au contact des femmes avait donné naissance à un très beau livre sur lequel je reviendrai dans le mois « les continents féminins »

Je me doutais qu’il ne pouvait rester indifférent, alors je lui ai laissé  carte blanche pour s’exprimer quand il le souhaiterait sur le blog.

C’est chose faite!
Je vous livre son écrit, comme quoi, il n’y a pas meilleur plaidoyer qu’un homme respectueux et amoureux de la femme.

comme la femme est belle dans son plaisir!

Comme la femme est belle dans son plaisir! Vous ne trouvez pas?

Le point J

Le corps des femmes a été souvent nié et bafoué, il a aussi été adulé au point de l’idéaliser pendant des siècles.

Depuis le début du XX° siècle et la compréhension de la douleur sexuelle des hystériques il est considéré de manières différentes par les psys et la médecine. Mais il reste toujours objet d’interrogations, de suspicions.

C’est comme si la jouissance féminine faisait peur et que l’expression de celle-ci constituait un scandale qu’il fallait mesurer, maintenir dans des normes faciles à repérer et à inscrire dans des nomenclatures.

Il y a derrière tout cela une peur de la fougue, de la puissance des femmes.

Car, à y bien réfléchir, la femme porte en elle, en son corps, les éléments libertaires d’un rapport à la nature qui est plus proche de l’animisme* que des interdits monothéistes.

Car c’est bien de cela dont il s’agit : mettre l’homme, le père, le pouvoir patriarcal au centre des enjeux relationnels et ne laisser à la femme des droits à la jouissance essentiellement cadrés par la science, la psychologie, les règles d’un pouvoir masculin.

C’est pour cela que le corps féminin est encadré, scruté, parcellisé avec des points, des zones, des lieux qu’il faut connaitre et activer. Comme s’il s’agissait de l’apprentissage d’un mode d’emploi infaillible.

Où est la liberté de jouissance dans ce cadre là ?
Où sont les possibilités de surprises, d’inattendus ?
Où peut se trouver les espaces pour une vision souple, ample et non cadrée du rapport de chaque femme à son propre plaisir, à son propre corps ?

La sexualité contemporaine devient axe de performance pour les hommes comme pour les femmes. Nous devenons soumis à des diktats impérieux qui ne nous laissent que très peu de place à la créativité et à la joie de l’instant.

Le point G devrait être remplacé par l’espace J comme joie.

Et cet espace là appartient à chacune car il n’engage pas une partie du corps mais l’Etre dans son entier et sa vibration unique et singulière.

Alain HERIL.

*L’animisme dans ce cadre c’est formaliser l’essence de la femme comme une entité animé. La femme a dans sa nature le pouvoir de faire bouger les choses.
Quelque chose de non palpable mais essentielle!

> petit Bonus une piste de plus pour maintenir la relation, la faire évoluer et qui sait arriver au plaisir!

la Construction du Désir. Extrait.

Bon et après tout ça, vous ne pourrez plus dire qu’il est impossible d’être heureux/se. Tout ceci dépend un peu de vous!

le couple

Nous sommes complémentaires!

à bientôt
Annah

PS : merci beaucoup Alain, quand vous voulez pour partager à nouveau!

1 Comment so far. Feel free to join this conversation.

  1. Alain Héril 31 octobre 2014 at 17 h 36 min - Reply

    C’est moi qui vous remercie Annah pour ce que vous dites, ce que vous entreprenez… Ne changez rien! Alain Héril

Leave A Response