Pourquoi est-il si bon de se masturber ?

Posted on Nov 6 2017 - 11:03 by annah

La masturbation(ma-stur-ba-sion) s. f

Genre de libertinage solitaire, nuisible à la santé. 🙂 (déf dico)

Heureuse de savoir la libération de la femme en marche

Les femmes de ma génération sont rentrées dans la sexualité avec des images candides de la libération sexuelle. « Le plaisir féminin est désormais pris en compte voire revendiqué. » oui mais………..on ne sait toujours pas comment s’y prendre.

Qu’attendent réellement les femmes de la sexualité?

Elles veulent que quelqu’un s’occupe d’elles et leur offre des sensations, les rassurer sur leur corps pour devenir une petite chose désirable, sexy mais pas trop ! Répondre au besoin impérial de se sentir désirée. Elles ont besoin d’être rassurée sur leur technique (bien meilleure que la précédente petite amie) 🙂 . Elles attendent d’être valorisée et rassurée sur leurs  mensurations « où il faut comme il faut » ni trop petit, ni de trop gros.  Oui mais j’ai des hanches, des petits seins, des jambes comme ci, des fesses comme ça. Es tu bien sur que tu les aimes ? et surtout, elles veulent pouvoir s’exprimer sans être cataloguée de…super cochonne 🙂

Vous êtes dans la relation à l’autre, une position de retrait et d’attente. La peur du regard de l’autre, le besoin de sécurité prime.  Vous n’êtes pas dans une dynamique de plaisir, ni de découverte de votre corps ou celui de votre partenaire. Le cadre est posé et celui-ci est déjà lourd à porter.

1er constat : vous portez vos attentes vers l’extérieur

Et face à vous se place un homme aux supers pouvoirs, plus érotique, plus sensuel et surtout plus expérimenté. Croyance tenace, l’homme est censé permettre à la femme en devenir, d’atteindre le nirvana, facilement.

Est-ce vraiment son rôle à notre époque ??

Souhaitez-vous une relation sous lui ou avec lui ?

Quoi de plus simple comme raccourci, imaginer l’homme en expert de l’anatomie féminine au motif qu’il aime perdre ses doigts dans sa moiteur. Il est inébranlable puisqu’il bande à la vue d’une petite culotte et/ou d’une paire de seins un peu trop généreux qui ne demande qu’à sortir du décolleté.

Erreur, réduire l’acte sexuel à l’emboitage  de brique lego agrémenté d’un soupçon de stimulation visuelle. S’il suffisait de s’emboiter pour que tout se passe bien ça se saurait. 🙂

Revenir aux fondamentaux et prendre le temps d’apprendre …

Comment fonctionne votre sexe ? Quelles zones vous préférez ?  Quels type de caresses vous préférez, aux doigts, avec langue, la main, une plume, griffures, avec ou sans huile, peau contre peau? Dans quelle position ? Quel fantasme permet de mettre en marche le petit vélo ?  Quel cadre vous plaît ? Quelles odeurs

Vous voyez bien que votre partenaire ne peut répondre à toutes ces questions.  Seul votre regard, votre implication, votre passage à l’action et votre curiosité envers la chose pourront donner si ce n’est une réponse un début de piste pour apprendre à vous connaître et appréhender le plaisir sexuel.

Pour remédier aux manques, je ne vois plus qu’une seule chose à faire

Petite vidéo pour bien comprendre l’importance des choix

La masturbation est la seule drogue qu’on a toujours sur soi.

jean hedern hallier

Etape 1 : se découvrir ou redécouvrir le petit berlingot et gouter sa perle de rosée

L’Onanisme vous parle ou vous le classifiez toujours en perversion sexuelle ???

Pratique d’auto érotisation pour parvenir à l’orgasme normalement pratique solitaire en dehors de la pénétration pénis/vagin. Se caresser dans le seul but de se donner du plaisir pas nécessairement un orgasme mais surtout s’adonner à une pratique sensuelle en dehors du but de procréer.

Si l’on se réfère à cette définition, cela nous laisse un champ d’action énorme pour s’adonner au plaisir solitaire ou en couple. Il n’y a pas que le vagin qui comprend des zones érogènes. On pourrait même dire que c’est la zone la moins réactive puisque désensibilisée pour permettre de rendre tolérable le passage de l’enfant. Par conséquent, n’importe quelles zones du corps stimulées pourraient très bien faire l’affaire pour se donner du plaisir. Un téton, un coude, un lobe d’oreille, un doigt, un pied.  On parle pourtant de masturbation et non de relation intime ???? étrange

Le terme masturbation garde une connotation honteuse pour une pratique où la main est souillée. (Lat. manus, main, et stuprare, polluer.) L’utilisation de toys ergoniques n’y aura rien change.

Se caresser reste tabou !

Madame, vous ne risquez plus l’enfermement, ni le qualificatif d’hystérique. Les hautes instances sauf dans certains pays pour des raisons magico religieux, ne brûlent plus le clitoris pour éradiquer toutes envies qui grattent ou pour éloigner la tentation ou le mal. Dans les pensionnas, on n’attache plus les jeunes filles même si pour vous le traumatisme est encore vivace.

Il y a du bon dans la masturbation

Un plaisir sensuel remis au goût du jour par et pour les femmes

Aujourd’hui, VOUS avez la possibilité de reprendre le contrôle de votre corps et la manière la plus sur de lui procurer un plaisir, c’est de vous caresser.

Cela vous donnera du peps pour la journée, réduira votre niveau d’anxiété, permet à vous organes internes de se nourrir de ce feu. Vous offrira une meilleure circulation à vos gonades. Les endorphines libérées au moment de l’orgasme est un bon régulateur.

Alléluia, la répétition décharge la pression ça vous rendra moins sujette à la dépression

Le bonus de la pratique masturbatoire

  • Bien se connaître, c’est bien guider son partenaire et se donner plus de chance de s’épanouir en couple.
  • Savoir obtenir un orgasme seule met plus de chance de l’obtenir en couple

Contrairement aux idées reçues, l’activité sexuelle ne nuit pas à l’activité intellectuelle !

Vous n’allez pas devenir bête ou sourde, si vous vous me masturbez.

A notre époque une place est accordée à la santé sexuelle, cette pratique fait partie des jeux de couple. L’héritage de notre culture judo chrétienne n’est plus aussi prégnant sur nos bonnes mœurs.

Je vous pose la question

Qu’est-ce qui vous empêche encore de vous découvrir ???

la masturbation revient à mettre les doigts dans le pot de confiture  et cette peur associé de se faire surprendre. La vilaine petite fille désobéissante et trop gourmande. Pourtant on ne saurai imaginer prendre du plaisir si on ne connaît pas le potentiel de son instrument. Comment savoir si vous partenaire sait le faire vibrer sur la bonne note ??

De vous et moi, avez-vous déjà regardé votre vulve dans un miroir ? Ecarté ses plis, exploré ses recoins, mis les doigts dans sa fente, décalotté votre capuchon. Avez-vous pris conscience de sa complexité et de sa beauté unique ?

Et pour compléter le tableau

Il est intéressant pour favoriser la lubrification de stimuler vos glandes galactophores… encore une zone méconnue. décidemment le corps de la femme nous réserve bien des suprises.

Belle découverte

Sensuellement vôtre!

annah

 

Leave A Response