Les mots CRUS

Posted on Sep 21 2013 - 9:11 by annah

L’une de mes amies m’a confié tout récemment une gêne.

Son partenaire au cour de leurs ébats l’avait traitée de SALOPE. !!
Pour elle, ce fut le summum de la goujaterie. Lui c’est sentie mufle et depuis un mal être c’est installé.

QUESTION

Est-ce qu’un vocabulaire crus pendant certains moments de « baise » et non d’amour ou l’amour bestial auquel on s’adonne emportés par la passion et la recherche de sensation extrême, trahit –il un manque de respect pour son/ou sa partenaire?

sussurez des mots crus.  photothèque PINTEREST

sussurez des mots crus.
photothèque PINTEREST

  • Les mots qui fâchent employés par tous !! Oui, oui ce n’est pas qu’une affaire d’homme !
    Voici un échantillon des petits noms basiques que l’on peut s’échanger sous la couette.
    Coquine,Ma grosse coquine, Ma libertine, Ma salope, Ma chienne, gourgandine, oui maîtresse, Mon petit pédé, Mon étalon

Et dans ce cas le pronom à tout son sens c’est à vous qu’on s’adresse et qu’on nomme ;
Vous avez accepté tacitement pour cet instant, de lui appartenir

  • Les  mots peuvent devenir plus explicites et flirter avec la vulgarité pour accompagner nos actes :
    serre-moi, suce-moi, encule-moi, mets-moi un doigt, plus profond, baise-moi, tu aimes ma bite hein ?allez lèche moi le minou, prends moi la chatte, regardes-moi dans les yeux quand tu me suces, c’est qui ton maître ??? (homme et femme)

Si vous ne me croyez pas, allez sur les forums vous seriez surprises.

Il faut sortir de sont cocon. C’est ce que j’ai expliqué à mon amie.

Parler cru, dire des insultes à l’autre peut être excitant, surtout pour les personnes qui sont très prudes dans la vie ! C’est ou c’était le cas de mon amie.

Je lui ai expliqué que de braver un interdit et repousser ses limites suscitent alors une excitation qui complète parfaitement un moment très érotique !

Nous sommes des adultes consentants! Nous avons besoins parfois d’utiliser des mots crus ou les entendre. C’est stimulant, cela excite notre libido et favorise un lâcher prise. C’est comme de jouer un rôle (l’infirmière, la serveuse sexy, etc.)

Tous ceci sont des dérivatifs pour jouer un tour à notre inconscient. Ce n’est qu’après acceptation que nous pouvons nous abandonner et laisser éclater notre désir.

Ces mots sortent lors d’un émoi intense, pris dans l’élan du désir, dans un tourbillon de tendresse
Les plus délicats d’entre vous les susurreront pour ménager les sensibilités.
Pour les plus aguerris, ils sortiront comme manifestation de vie échauffés par le désir

Il n’est absolument pas question de jeux de DOMINATION et SOUMISSION et d’avilir l’autre.

C’est un moment à part, qui ne remet en rien en cause l’amour et le respect de l’autre.

Discutez-en, établissez des limites à ne pas franchir. Etablissez une liste de mots très coquins.

Je vais vous donner un exemple ;

Moi j’aime que mon mari m’appelle sa VICIEUSE !!
Pas facile si on intellectualise.
> Ce terme c’est imposé à moi, alors pourquoi le renier ? Il peut me servir pour sauter les tabous alors j’ai fait une recherche qui m’a permis de mieux l’appréhendez.
> Il faut savoir que c’est le nom que l’on donnait aux femmes (non prostituer) qui avaient des rapports sexuels autres que dans la position du missionnaire  (la seule accordée par l’église).
> Elles pratiquaient  l’amour dans toutes les positions, à la recherche du plaisir, sans ce soucier de l’église. On les appelle aussi des libertines, des gourgandines.
> L’église considère un acte sexuel pratiqué hors la position normal comme un vice, une anomalie, voila pourquoi le mot « vicieuse ».
> Ce mot est passé dans le langage courant en ne gardant qu’une connotation péjorative, alors qu’il n’en est rien.  Depuis, j’aime être cette femme qui recherche le plaisir.

Témoignage
Je remercie le témoignage anonyme de cet homme très explicite et empreint de respect envers sa partenaire qu’il appelle « Ma salope »

Faire l’amour (bestialement) sans y joindre le verbe serait terriblement insipide, voire carrément ennuyeux !
J’ai appris à aimer commenter ce qui demeure souvent invisible pour ma partenaire, afin d’encourager son lâcher prise …
Il y a effectivement les femmes qui s’emballent très rapidement sous les assauts de mots crus, tandis que le dosage est plus subtil chez d’autres. Mais en final je n’en connais aucune qui n’apprécie pas !
Ce fameux lâcher prise pour les entendre, est tout aussi important pour les prononcer …
De Coquine à Chienne les variantes son nombreuses, mais il demeure celle de Salope, véritable barrière psychologique pour un garçon bien élevé comme moi !
Car évidemment en le distillant à l’oreille de son amante, il y a toujours ce doute persistant sur le fait qu’elle est MA Salope, mais que ce n’est en aucun cas une salope …
Je suis tout à fait rassuré quand elles m’avouent avoir adoré entendre ce qualificatif qui les ont propulsées avec le reste, dans une autre dimension d’où elles ne reviennent jamais vraiment …
J’ai connu une femme qui se voulait ma Putain Privée !

Maintenant que vous connaissez vous goûts

Amusez-vous N’oubliez jamais que l’amour doit être ludique et que vous êtes des adultes consentants

Lequel de vous va se lâcher en premier ? Cru mais avec plaisir

4 Comments so far. Feel free to join this conversation.

  1. coquine 26 mars 2014 at 14 h 35 min - Reply

    Pour ma part j’avoue prendre un immense plaisir à « baiser » ou à « me faire baiser » avec des mots crus en accompagnement.
    Cela m’excite fortement pour ma part…
    M’entendre dire quand il me pénétre « tu aimes sentir ma grosse queue de défoncer la chatte » me rend toute chaude… j’aime entendre ce qu’il ressent, je « joue » beaucoup dans mes relations, j’aime me mettre ou qu’ils se mettent dans la peau d’un autre…
    cela donne du pigment dans l’acte et une jouissance toujours différente. Enfin moi j’aime prendre mon pied dans la baise voilà…

  2. janine 10 juin 2016 at 17 h 25 min - Reply

    c’est mon homme qui me la demandé, il aime me dire des mots crus, çà m’excite d’être sa petite salope, il tient à moi. quelquefois il m’envoie des SMS: je vais bientôt rentrer ma chérie, j’ai envie de te baiser, enlève ta culotte, attends moi à 4 pattes en tenue de sou brette, j evais te défoncer la chatounette.> je me prépare comme il aime, et dès qu’il est là, viens mon chéri, montres moi t abelle bite, viens me défoncee la chatte,

  3. françoise 22 juillet 2016 at 7 h 58 min - Reply

    j’avoue aussi aimer ce genre de situation, au début je trouvais çà bizarre, puis j’y ai pris gout avec mon homme, j’ai vu que çà lui plaisait de me dire quelques mots crus, c’est devenu un jeu excitant, on se fait des petits scénarios hard, j’aime qu’il me domine, qu’il me baise………..

    • annah 22 juillet 2016 at 9 h 04 min - Reply

      bonjour françoise
      ce qui est important à saisir avec les mots crus c’est que ce n’est en rien de la vulgarité étalée pour manquer de respect à sa son partenaire. C’est un jeu encadré dans un contexte érotique avec pour but de sortir de sa zone de confort « sage et prude ». Ils permettent de se désinhiber. On déverrouille la partie reptilienne du cerveau. Une fois l’instant passé chacun reprend sa place. La seule difficulté avec ce jeu c’est d’accepter de montrer une autre image de soi! Une fois la barrière tombée, la complicité s’installe. On se sent mieux avec soi et avec l’autre. Bravo à vous
      je vous souhaite encore beaucoup de moments de plaisir

Leave A Response