Quelle jolie manière de parler de l’éveil du désir.

Extrait de l’album « Funambule » : https://GCM.lnk.to/Funambule

Suivez Grand Corps Malade sur
Facebook : https://www.facebook.com/GrandCorpsMa…
Twitter : https://twitter.com/grandcorpsmalade
Spotify : https://GCM.lnk.to/ProfilSpotify
Deezer : https://GCM.lnk.to/ProfilDeezer
Apple Music : https://GCM.lnk.to/ProfilAppleMusic

LES 5 SENS
Ecrit par Grand Corps Malade / Composé et réalisé par Ibrahim Maalouf
Arrangements : Ibrahim Maalouf
Piano & trompette : Ibrahim Maalouf

Les 5 sens en éveil à l’approche de la Belle — Les capteurs s’émerveillent, répondant à l’appel —
En un battement de cils, ils oscillent dociles — Vulnérables et puissants, équilibre fragile —
Ça commence par la vue, rien n’est fait au hasard — Comme elle ôte ses vêtements, il l’habille du regard —
Il la parcourt doucement, il n’a d’yeux que pour elle — Elle le tient, et il y tient comme à leur prunelle —
Elle n’a pas froid aux yeux, lui son oeil est rincé — Comme il navigue à vue, il voudrait l’embrasser —
Elle s’approche fébrile pour amorcer le jeu — Son visage et son corps, il en a plein les yeux —
Elle est tout près de lui, imposant son aura — Comme un réflexe bestial se réveille l’odorat —
Les pupilles se dilatent, les paupières sont fermées — Maintenant s’il la voit, c’est bien à vue de nez —
Il respire son parfum et l’odeur de sa peau — Son arôme est si fin, c’est un nouveau cadeau —
Et puisqu’il a du flair, elle va lui en donner — Il adore qu’elle le mène, par le bout du nez
Leurs bouchent se rejoignent, le baiser le plus doux — Ses lèvres et puis sa langue, il aime déjà leurs goûts —
Comme elle goûte à son charme, ils iront jusqu’au bout — C’est une femme de classe et c’est un homme de goût
On dépasse la tendresse, maintenant le temps presse — Les pulsions apparaissent au départ des caresses —
Car le sens qui prend place est celui du toucher — Ils étaient bien debout, ils seront mieux couchés —
Il l’effleure de ses doigts, de ses mains, de sa bouche — Il sent bien que sa manière de la toucher la touche —
Comme c’est un touche-à-tout, bien sûr il n’oublie rien — Elle n’est pas sainte-nitouche, alors elle lui rend bien
Pour être consentant, il est bon qu’on s’entende — Cette écoute est mutuelle et les muscles se tendent —
Oui le dernier des 5 sens est celui de l’ouïe — Il est proche de la transe quand elle susurre un oui —
Pas que les murs qu’ont des oreilles, les voisins vont comprendre — Quand le jour se fait attendre,
l’amour se fait entendre — Car de bouche à oreilles, j’entends dire aujourd’hui —
Que l’éveil des 5 sens a de beaux jours devant lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.