Vous lapez comme un chien pressé d’en finir d’étancher sa soif.
Vous êtes doués à n’en pas douter pourtant, l’échange sensuel doit-il être si empressé ?

POURQUOI, POUR quoi, pourquoi ….?? C’est tellement bon de partager quelque chose de personnel. Cet échange avec votre partenaire est singulier. Il réaffirme le lien. Il vous sécurise, vous apaise.

Vous pouvez certes la préparer à vous accueillir, mais pas avec cette idée que si vous lui accordez ce plaisir, alors, vous aurez tout loisir de vous servir de son écrin. Sous-entendu, à votre guise puisqu’elle sera cotonneuse, shootée aux endorphines, vous pourrez faire comme bon vous semble. À vrai dire, puisqu’elle a déjà son content pourquoi se préoccuper de lui accorder plus ?? C’est votre tour !

Je vous plains sincèrement de ne pas avoir notre faculté multiorgasmique.:)

D’abord, les femmes ne sont pas dupes. Elles vous voient arriver avec vos gros sabots. Pourquoi, parce que souvent certains goujats, non-non pas toi, mais d’autres hommes, trouvent leurs partenaires trop longues à jouir, et les abandonnent à leur état insatisfait pour s’occuper de leur plaisir. Il ne faudrait pas déconner, quand même !
Se pourrait-il qu’ils ont mieux à faire que d’honorer leurs femmes de leur corps et transmettre leur amour inconditionnel ?

D’autres iront jusqu’à les accuser d’être frigides. C’est peine perdue de s’évertuer à les caresser. (oui, comme tu le constates, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.). Avec un comportement de bourrin, chauffé son joyau à froid sans lubrifiant, accompagnés d’idées grotesques, au mieux je dirais que le résultat obtenu, c’est l’irritation de sa muqueuse et son esprit.

Une attitude rigide face à un tabou inculqué ou une image de soi dans l’abandon qui pose problème n’a rien à voir avec la capacité de son corps à orgasmer et d’ailleurs, on le voit quand elles changent de partenaire. Oh miracle, ça fonctionne.

Combien de temps ont-ils mis pour tirer leur jus ? Pas loin de 3 min, grand max??
Le quickly est intéressante si les deux partenaires sont chargés de désir, sinon cela se résume à du travail bâclé.

Il ne faudrait pas confondre passion et empressement.

Revenons-en à toi.
Comment tu t’y prends pour lui donner du plaisir ?
• Est-ce que tu aimes vraiment descendre astiquer son berlingot ?
• Qu’est-ce qui te plaît dans cette pratique ?
• Est-ce une habitude prise, d’aller dans cet ordre, où est-elle demandeuse ?
• Est-ce ton pêché mignon pour avoir l’ascendant sur son corps ?
• Tu préfères la lécher, les jambes écartées, bien installé entre ses cuisses pour avoir la meilleure vue et le loisir de lui caresser l’intérieur de l’aine.
• Ou est-ce pour être bien positionné parce qu’elle aura besoin de sentir l’effet cumulé d’un doigt dans le vagin en même temps que tu montes et tu descends sur sa friandise ?
• Tu la lèches en faisant des cercles et tu lui aspires l’abricot parce que tu sais que c’est comme ça qu’elle prendra du plaisir, ou c’est de cette manière que toi tu aimes le faire ?
• Sais-tu si elle aimerait un doigt dans l’anus, dans le vagin, l’un plus que l’autre ou les deux ?
• As tu constaté si elle jouissait plus vite de cette manière ?
• Se défend t-elle d’en avoir besoin mais, est-ce que tu constates que son plaisir reste tiède ?

• As tu pu tenter d’autres positions ?

1. elle, sur le dos, les jambes penchées sur le côté
2. à 4 pattes
3. assise sur ton visage
4. en 69
5. elle, debout adossée contre un mur une jambe reposée sur ton dos et toi à genoux
6. elle, assise et tu lui effleure la vulve avec tes doigts ta langue ou un jouet
7. elle, assise dans un fauteuil et toi à 4 pattes devant sa vulve
8. crois-tu qu’avec un bandeau sur les yeux, elle serait plus à l’aise
9. ou si te regarder l’excite
10. a-t-elle besoin de plus et ajouter au plaisir venir, une forme de douleur (pinces à seins, un bondage, une dilatation, griffure, morsure etc.)

• Mais surtout quel contexte tu crée pour qu’elle soit excitée ?
• Et ta partenaire, comment se comporte t-elle quand tu sous-entends que tu désires la lécher ?

• D’ailleurs comment lui fais tu comprendre que tu désires descendre. ?

1. Tu tapes sur son sexe et tu lui montres la chambre.
2. tu commences à te frotter ton bassin contre le sien
3. tu la plaque contre le mur et tu glisses ta main dans sa culotte
4. ou vous êtes nus et l’habitude fait que vous déroulez cunnilingus fellation pénétration fait du coït.

Plus elle sera excitée et plus ses glandes se gorgeront et son sexe gonflera et plus vite l’orgasme aura de chance de se préciser.

De quoi aurais-tu besoin pour que vous preniez tous les deux davantage de plaisir ? Selon toi, qu’est-ce que tu pourrais améliorer ?

Abordons ensemble une variante.
Dois-tu forcement la pénétrer ???

Le cunnilingus, est-il une pratique en soi ou un préliminaire ?

Dans cette éventualité, ne pourrais-tu pas dérouler le rapport de la sorte
Une proposition parmi tant d’autres 🙂

Tu la lèches avec passion, elle gourmande à souhait, sur d’elle, elle en redemande et s’abandonne dans une position lascive. L’orgasme explose.

Plusieurs choix s’offrent à toi ;
1. tu te masturbes tranquillement pendant qu’elle reprend ses esprits
2. tu la pénètres et elle remonte en flèche jusqu’à son 2nd orgasme
3. tu te colles à son corps, vous vous frottez, sa main descend vers ton entre-jambes et te caresse. Tu pourrais éjaculer sur son corps et pourquoi pas revenir la lécher ?
TOUT EST POSSIBLE.

C’est quoi pour toi un rapport sexuel ?

J’attends de vous tous, que vous partagiez votre pratique, vos constats sur la manière d’apporter du plaisir à votre femme pour aider d’autres couples à s’épanouir

Annah

One thought on “Le cunnilingus”

  1. Le cunnilingus est le partage le plus intime entre un homme et une femme ( ou deux femmes ) . Le plaisir de goûter ( au sens propre du terme ) toute l’intimité sensuelle de sa partenaire et boire à sa source son plaisir. Ressentir la montée de son plaisir est un moment de jouissance totalement partagée. Je ne peux envisager le cunnilingus comme un préliminaire mais comme une relation sexuelle à part entière , que je trouve parfois, bien plus profond que la pénétration souvent pratiquée après un cunni de trois minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.