La femme et son plaisir

Posted on Oct 22 2015 - 10:27 by annah

La femme une inconnue, son plaisir une énigme.

Beaucoup de questions en perspective sur le plaisir.

Pour bien comprendre, parlons avant tout de la femme.

Que mettez-vous derrière la représentation de la femme ?

La femme se fait : chatte, câline qui se love près de vous ou chienne, louve aux instincts primitifs qui vous dévore. Elle est vile, orgueilleuse parfois odieuse pourtant si charmante. Une femme est tantôt sèche ou généreuse, aimante et détestable

Un concentré d’émotion dans ce corps si sensuel. Pas si simple d’être dans la peau d’une femme.

Le dilemme plane toujours au-dessus de sa vertu !
Doit-elle choisir entre la mère et la putain, être une femme et/ou une maîtresse. ?

Putain, geisha, dhilo ou skases, selon vos origines, quelque soit cette appellation reste galvaudée et péjorative pour cette femme qui vit son plaisir.

En un mot, elle est une femme du 21e siècle. Elle choisit sa sexualité.

En quoi est-ce mal d’assumer son savoir-faire, porter le plaisir en son corps et le partager avec la personne de son choix ?

Doit-on la punir de vibrer, de jouir et de s’exprimer ?

Qui préférez-vous rencontrer ?  :

  • L’experte qui renvoie l’image d’autosatisfaction pour vous valoriser à grand renfort de jérémiades
  • ou la femme discrète et timide qui se laisse chavirer…… parfois………par surprise
    par un râle sourd venu des profondeurs qu’elle tente d’étouffer par convenance

Maintenant que vous avez fait votre choix.

Comment l’aider à accueillir ses orgasmes et leur laisser de la place pour grandir ?

La jouissance est-elle une question résumée à la connaissance technique de son anatomie ou naît-il dans un espace sécurisé ? Est-il préférable de l’obtenir seule ou de le partager ?

Auriez-vous peur, de votre femme ou de vous !
Peut-être doutez-vous de vos compétences, si elle jouit  supposez-vous qu’elle simule ?

Et si la femme prend du plaisir sa jouissance doit-elle être sonore

  1. un souffle ?
  2. Un grondement ?
  3. Un spasme ?
  4. Un hurlement ?

Dites-moi,  comment jouissez-vous ?

Messieurs, vous qui souhaitez tant lui offrir la jouissance

……Que se passera-t-il si votre femme se libère ?

Êtes-vous prêts à découvrir une autre facette d’elle-même ?

Qu’êtes-vous prêts à lâcher, de vos habitudes sexuelles,  pour l‘y conduire ?

La jouissance fait mal !

  • elle se heurte
  • elle se perd
  • elle se dévoile
  • elle se déploie

Elle se nourrit de votre histoire

Ainsi, elle va, elle vient, elle grossit, avec le temps s’amenuise

Le plaisir tout comme le désir n’ont pas de « bouton on » !

Il est impossible de reproduire deux fois le même contexte pour que la jouissance s’invite et vous donne satisfaction à tous les deux

Il vous faudra vous adapter à chaque fois et donc pas de recette miracle.

C’est facile d’accuser l’autre quand son couple va mal !

Mais ……Quand on voit toutes les interrogations que soulève le plaisir, on comprend mieux que la sexualité n’est pas si naturelle à vivre.

Gardez à l’esprit que cette impression d’échec n’est qu’un résultat non désiré sur l’un des râteaux et non le reflet de votre couple.

Pensez à communiquer, verbalisez vos envies et joignez le geste à la parole. 80% de votre communication passe par votre posture et votre attitude.

Pour nourrir se désir et passer une soirée en bonne compagnie, je vous propose un vieux film de Bertrand bélier (2005) « combien tu m’aimes ? » avec Monica Belluci, Bernard Campan, Gérard Depardieu, Édouard Bert et Jean-Pierre Daroussin admirable dans son rôle du médecin pragmatique qui  n’a que 5 doigts à offrir à l’amour 🙂

retrouvez encore plus d’actu sensuel sur mon facebook et sur ma chaîne youtube

pour ceux et celles qui auraient besoin de conseil coach de vie

Bonnes vacances à ceux qui auront le loisir d’en prendre.

Je vous embrasse tous

Annah

Leave A Response