La Contraception, Féminine : QUELLE PILULE CHOISIR ?

Posted on Mar 31 2014 - 10:25 by annah

« la pilule », contraception par excellence, choisit par de nombreuses femmes dans le monde, après le préservatif chez les hommes.
Elle reste le moyen le plus sûr pour éviter une grossesse.

2 Types de pilules vont sont proposés par votre médecin, votre gynécologue ou  votre sage femmes
> Les pilules œstroprogestatives  ou dites combinés ( PC) vous avez dû en entendre parler aux informations. Problème de thrombose avec les pilules de 3 et 4ème génération !
>Les pilules progestatives

Ce moyen de contraception est efficace à 99% toutefois,  il semblerait que beaucoup de femmes oublient de la prendre ce qui fait chuter sont taux à 91% !!!

Réel problème d’organisation, manque de prise de conscience sur les risques encourus ou trop contraignante à prendre à heure fixe!!!

Comment remédier à cet oubli, de la prise de pilule!

  1. Pensez à associer la prise de pilule avec un geste quotidien matin
    ou soir sinon programmez l’heure sur votre i phone.
  2. Prévoyez toujours une plaquette de rechange dans votre sac, si jamais vous n’êtes pas chez vous à l’heure dite
  3. Gardez l’ordonnance dans votre sac, si besoin, un jour en déplacement vous pourriez toujours vous faire délivrer une nouvelle plaquette auprès de la pharmacie la plus proche.
  4. Si vous êtes du genre tête en l’air, ou dépassée par un travail sans horaires fixes , envisagez peut être de prendre un autre moyen de contraception.

Comment les pilules contraceptives agissent-elles ?

Ce moyen de contraception utilise des hormones très proches de celles produites par les ovaires (œstrogènes et progestérone) et qui bloque l’ovulation au niveau des ovaires et/ou provoque des modifications au niveau des trompes.
L’endomètre et la glaire cervicale empêchent la pénétration des spermatozoïdes à travers le col utérin et rendant la nidation de l’œuf fécondé dans l’endomètre impossible.

Comment la prendre la pilule?

La pilule et toutes ses variantes,
Cette contraception s’absorbe par voie orale, sous la forme de comprimés et de façon quotidienne.

  • Plaquette de 21 comprimés, avec un arrêt d’une semaine entre deux plaquettes.
  • Que faire si l’intervalle de 7 jours a été dépassé ?Attention, vous n’êtes plus protégée.et même si vous avez redémarrez une nouvelle plaquette, il vous faudra pendant 15 jours cumuler avec une autre protection (préservatif)Risque éventuel, d’ovulation pendant cette période.
  • Que faire si l’intervalle d’arrêt est de 3 ou 4 jours ?Ce ne sera pas nécessaire de finir votre plaquette.
    Attention, protection préservatif ou abstinence oblige vous n’êtes plus protégéeAttendez un nouveau cycle pour redémarrer une nouvelle plaquette.Evitez de les prendre toutes en 1 seule prise, cela n’aura aucun effet !
    Dixit, fait rapporté dans un cabinet de gynécologie !
  • Ou si vous en prenez plusieurs le même jour !!
    Oui, c’est arrivé à certaines!Ca n’a pas de conséquence! Hormis quelques saignements sans gravité durant 1 ou 2 jours
    Le lendemain, reprenez une posologie normale. Vous êtes toujours protégée.Attention, il ne reste plus suffisamment de pilule sur votre plaquette, soyez prévoyante avec une plaquette de secours.
    Plaquette de 28 comprimés sans interruption avec toujours un intervalle de 24 heures entre 2 comprimé

    Que faire si vous oubliez de prendre la pilule ?

    En cas d’oubli de plus de 3 heures, une autre méthode contraceptive doit être absolument rajoutée pendant au moins 7 jours. (Préservatif)

    Décalage inférieur à 12h

  • Prendre immédiatement le comprimé oublié
  • Poursuivre la plaquette à l’heure habituelle
    (2 comprimés peuvent être pris le même jour)
  • Vous continuez à être protégéDécalage supérieur à 12h
  • Prendre immédiatement le dernier des comprimés oubliés
  • Poursuivre la plaquette à l’heure habituelle
    (2 comprimés peuvent être pris le même jour)
  • Pendant 7 jours suivant l’oubli, utiliser en même temps une contraception non hormonale (préservatifs)Si l’oubli concerne un des 7 derniers comprimés :
  • Continuer votre plaquette
  • Supprimer l’arrêt de 7 jours
  • Enchaîner directement une nouvelle plaquette
  • (il est possible que vous n’ayez pas de règle)En cas de rapport sexuel, dans les 5 jours précédant l’oubli, prendre la contraception d’urgence. (Pilule du lendemain)
    En cas d’inquiétude, faire un test de grossesse 3 semaines après la date de l’oubli.
    Il ne sert à rien de faire pipi sur la languette dès que vous vous en rendez compte !
    SURTOUT, ALLEZ CONSULTER VOTRE GYNECOLOGUE POUR VOUS RASSURER.
    CA NE SERT A RIEN DE PSYCHOTER !

    Contre indications de cette contraception

    Pour les femmes avec des problèmes de santé grave

  • AVC
  • ANGOR
  • INFARTUS
  • PHLEBITE
  • Les femmes présentant des problèmes artérielles,  héréditaires ou confirmés par votre médecin
  • DIABETE
  • TENSION ELEVEE
  • CHOLESTEROLE
  • PANCREATITE
  • PROBLEME DE FOIE
  • INSUFFISANCE RENALE
  • CANCERLes premières années avec les pilules PC risque de thrombose veineuse ou artérielleIl est fortement déconseillé aux fumeuses de plus de 35 ans de prendre ou d’arrêter la pilule.

    Les différentes pilules contraceptives

    à choisir suivant sa tolérance, son mode de vie et sa vie sexuelle.

  • Pilules œstroprogestatifs :
    contenant un estrogène et un progestatif
    proches des actions des estrogènes et de la progestérone naturelles sécrétées par vos ovaires.
  • Les pilules œstroprogestatives normo-dosées 
  • Les pilules oestroprogestatives mini-dosées 
  • Le contraceptif œstroprogestatif comportant un estrogène semi-naturel : commercialisé en France en 2010, cette pilule œstroprogestative est composée d’une estrogène semi-naturel avec un schéma de prise des 28 jours.
  • Le contraceptif œstroprogestatif comportant un estrogène naturel : commercialisé en France en 2011, cette pilule œstroprogestative est composée d’un estrogène naturel avec un schéma de prise des 28 jours.
  • La pilule progestative
    (hormone à action proche de l’action de la progestérone naturelle sécrétée par les ovaires) :La prise de ces pilules est continue sans arrêt entre deux plaquettes (28 comprimés par plaquette).
  • Les pilules progestatives micro-dosées ou les microprogetatifs contiennent une quantité très faible d’un progestatif ; cette quantité n’empêche pas l’ovulation
    Elle entraîne :
    – des modifications au niveau de la glaire cervicale dans le but d’empêcher la pénétration des spermatozoïdes dans le canal cervical et la cavité utérine- des modifications dans la mobilité des trompes utérines empêchant la migration de l’œuf fécondé vers la cavité utérine. des modifications au niveau de l’endomètre pour empêcher la nidation en rendant cet endomètre incapable à recevoir l’oeuf fécondé.
  • La pilule microprogestative bloquant l’ovulation, 28 comprimés par plaquette
    Attention !
  • Un comprimé par jour chaque jour sans interruption à la même heure, de sorte que l’intervalle entre la prise de 2 comprimés soit toujours de 24 heures.
  • Le premier comprimé doit être pris le premier jour de règles.
  • Le premier comprimé de la plaquette suivante doit être pris obligatoirement le lendemain du jour où la plaquette précédente a été terminée.
  • Les femmes déjà traitées auparavant par un contraceptif progestatif faiblement dosé peuvent commencer le traitement n’importe quel jour, sans période d’interruption entre les comprimés.
    Elle convient le mieux aux femmes qui allaitent et à celles qui ne peuvent pas ou ne veulent pas utiliser les œstrogènes.
  • Les pilules progestatives normo-dosées qui contiennent une quantité suffisante pour empêcher l’ovulation si la prise par voie orale est poursuivie durant 20 à 22 jours successifs par cycle (cycles de 28 jours)

    Son coût

    Selon le type de pilule, le coût est de 1,88 à 14 €/mois. Certaines pilules sont remboursées à 65%. Elles existent aussi en génériques.

    Mon Avis

    il n’y a pas, à propremment parlé, de bonnes ou de mauvaises pilules!
    C’est un moyen très efficace pour se prémunir d’une éventuelle grossesse, pour peu qu’on la prenne régulièrement.:)
    Il suffit de choisir, votre pilule contraceptive,  adaptée à votre rythme de vie, à vos tolérances chimiques mais surtout à vos habitudes sexuelles.

2 Comments so far. Feel free to join this conversation.

  1. genevieve Won 9 mai 2014 at 10 h 48 min - Reply

    bonjour Annah,

    C’est vrai que l’on ai souvent dans l’embarras dans le choix de notre moyen de contraception.

    C’est presque souvent le medecin qui nous l’a choisit, de façon souvant arbitraire.

    Vos articles sont très bien , et nous aident souvent à prendre conscience de nous, de nos envies, mais aussi à choisir, et à prendre nos decisions.

    Amitié Genevieve 🙂

    • annah 9 mai 2014 at 11 h 08 min - Reply

      Merci à vous geneviève
      oui je trouve que part habitude, par conditionnement ou par fidélité à notre mère On a trop souvent tendance à faire des choix qui ne sont pas vraiment les notres!

      le blog est là pour vous montrer qu’il existe d’autres façons de faire, sans jugement.
      A vous de faire vos choix.
      à très bientôt

Leave A Response