« La sensualité est aussi importante pour le bien-être du corps que la nourriture.»
Vatsyayana, l’auteur du Kama Sutra

Dites-moi les filles, vous avez appris à apprécier de vous laisser emporter par des baisers effleurés ou appuyés mais surtout humide sur votre joyau, OUI. Vous appréciez leur dextérité. OUI. Est-ce que vous les imaginez humiliés d’être entre vos cuisses ? NON. Doivent-ils se sentir avili parce qu’ils sont à genoux ? NON. Alors, pourquoi leur rendre l’appareil, et faire une fellation à votre serait déplacé humiliant ou sale. Pourquoi continuer de véhiculer cette image dégradante pour la femme sexuée que vous incarnez ?

On part toujours du principe que vous vous êtes choisis pour avoir des relations intimes.
Qu’est-ce qui vous excite le plus, sinon savoir le mener au bord du précipice et exploser de plaisir?

Accepter de caresser son pénis, c’est reconnaître qu’il participe à son plaisir. Utiliser cette zone hautement sensible de toutes les manières possibles, ne représente pas un tabou. Vous le reconnaissez en tant qu’homme sexué et non plus juste comme le père de vos enfants ou votre compagnon. Vous avez le pouvoir d’agir sur son désir. C’est vous, qui lui procurez ses sensations. Votre petit manège de femme experte, de femme aimante et attentive excite sa libido et maintient le lien entre vous.

Le sexe doit être apprécié, célébré et exploré.

S’embrasser, se grignoter, se mordre et se lécher, ne sont que les quelques éléments de votre palette sensorielle.

Une femme passive, à moins d’aimer la nécrophilie, n’est pas très excitant.
Je ne sous-entends pas non plus qu’il faille le castrer, l’utiliser ou le brusquer. Tout comme toi, il a des attentes, des besoins et sa pulsion sexuelle ne colle pas toujours avec tes envies de l’instant.

Bienveillance, compréhension, curiosité et respect sont au cœur de votre relation.

Soies suffisamment finaude pour lui donner envie ou lui faire comprendre que c’est le bon moment pour vous rejoindre dans cet espace intime.

Oui, je sais vous avez été braves d’aller voir des vidéos et au final au lieu de ressortir avec un savoir faire, vous êtes écœurées ! C’est présenté d’une façon, que vous en gardez une image dégradante. Les filles sont des chaudasses. Loin de vouloir leur ressembler, l’idée de vous retrouver dans la même situation et votre cerveau bug.

C’est une comédie montée de toutes pièces pour exciter votre cerveau reptilien, leurs traits sont accentués. Elles sont montrées comme plus aguicheuses, plus soumises en attente du désir de l’homme. C’est aussi un fait, dans la réalité, il y a des femmes vulgaires avec des bouches de pipeuses, mais ce n’est pas vous. Je ne crois pas que vos hommes souhaitent vous voir vous comporter de la sorte. Leur réalité, leurs attentes en vers vous, sont toutes autres, rassurez-vous.

Le plaisir de la chambre à coucher est un art qui s’élabore avec consentement et confiance. C’est un savoir-faire autant qu’un savoir être. Donner ou procurer du plaisir, fait partit du jeu couple, il n’y a, je crois aucun honte à avoir.

L’expérience s’acquiert avec les années. Il faut oser, être curieux et revenir souvent sur la tache. 🙂

Personne ne vous regarde ni n’attend de compte-rendu après l’acte. Vos hommes n’attendent qu’une chose, c’est de pouvoir apprécier votre ingéniosité, votre espièglerie et votre savoir-faire. Libérez-vous de vos anciens schémas ou préjugés.



Voici un topo sur la manière de s’y prendre

Fait
Connaissance avec l’objet de ton désir

Tiens
Le pénis dans ta main, exerce une pression forte surtout sur la fin, mais ne le tord pas.
Reste dans l’axe de l’érection.

Resserre
Amuse-toi à monter et descendre jusqu’à la base.

Place
Son gland entre tes lèvres et fais des rotations avec ta langue comme si tu pressais un citron.
Tu peux assis le faire avec le plat de ta main droite pendant que la gauche le tient fermement à la base.

Grignote
Doucement la hampe du pénis du bout des lèvres.

Lèche
De haut en bas sa peau

Aspire
son frein

Pousse
la tête dans ta bouche comme s’il forçait le passage

Aspire-le

Glisse
sur sa longueur

Mets
tout son pénis dans ta bouche comme si tu allais l’avaler. (pour les expertes qui n’ont pas peur de s’étouffer)

Tout comme toi avec ton clito, pose lui la question de ce qu’il préfère. (soit de ce qu’il a connu ou de ce que tu lui offre comme possible). Ajuste ta technique mais surtout ne le fait que si toi tu y prends du plaisir. Vois ce que cela fait entre tes jambes quand tu t’amuses avec et que tu entends ses gémissements.

C’est existant ?? NON

Je n’ai qu’une recommandation : amusez-vous à vous découvrir et développer vos sensations. Créer un lieu et des situations propice pour déguster vos sucettes.
1. Changez le parfum avec des lubrifiants gourmands si nécessaire.
2. Utilisez un anneau pour augmenter son plaisir. Un piercing ou des glaçons voire des gels chauffants si comestibles.
3. Utilisez un étui avec des matières pour rendre plus sensible et ainsi apprécier la chaleur et l’humidité de votre bouche.

Montrez-vous inventives, gourmandes, ludiques et excitées par la pratique

Annah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.