Bonne anniversaire, 57 ans déjà!

Hommage à Brigitte Bardot quelque peu oubliée et méconnue de la génération des 20-30 ans

En 1945, les femmes viennent d’obtenir le droit de vote.

La sortie de ce film, annonça la libération sexuelle

Brigitte bardot, nous offre un jeu d’actrice emprunt de sincérité et de liberté.

Le Vatican avait même tenté de la démonisée.

 L’image et la vie de l’actrice étaient associées au scandale, à l’immoralité, au péché de chair, au symbole de la dépravation. »

Cette actrice véhiculait dans sa vie publique  l’image d’une femme insouciante,  séduisante et rieuse !!

Au travers de ce film, elle exprimait son désir et vivait sa sexualité en agissant comme un garçon, sans tenir compte du rôle que la société voulait imposer à son sexe. Elle ne s’occupait pas des convenances, ni des travaux ménagers (pourtant dévolus exclusivement aux femmes des années 40)

La sexualité féminine prendra  un nouveau tournant, un changement irréversible.

Les femmes des années 50 vont se libérer. Ouvrir le chemin pour les soixante-huitardes

C’est parce qu’elles voudront vivre comme leur héroïne, une sexualité : légère de plaisir, sensuelle, naturelle, spontanée que nous pouvons aujourd’hui nous considérer comme leurs dignes héritières.

Merci à cette grande dame

One thought on “Et Dieu…. Créa la femme de Roger Vadim 1956”

  1. Oui merci au rôle dans le film qu’elle a joué et à l’image que les femmes ont pu en retirer. Merci aussi à toute l’évolution des consciences et des mentalités (même si du chemin reste encore à faire). Merci pour son combat dans la défense des animaux.
    Mais alors, PAS de merci du tout, mais pas du tout, pour l’image que Brigitte Bardot renvoie quand elle occupe assez bassement la scène politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.