« Il n’y a pas de règles, pas de bien ni de mal, et pas de honte concernant ce qui se passe entre un homme et une femme si tous deux y trouvent du plaisir. »
Megan march

Je vous le répète, rien ne sert de vous offusquer devant un passage sensuel, débridé ou cru.

Vous tapez au cadre de vos propres résistances. On s’en fout de savoir les motivations de l’auteur, à vous de faire une sélection d’un genre qui vous corresponde.

  • Si vous aimez les livres historiques avec de belles romances, allez dans la section des highlanders, ou cantonnez-vous à une période le 19e par exemple.
  • Si vous préférez les lectures qui traitent de perversions  et que vous êtes encore curieuse, mais sans oser passer à l’acte, trouvez des livres sur la domination et la soumission. Ils vous ouvriront un champ de possible insoupçonné.
  • Si vous souhaitez rester dans une romance un peu cochonne, sélectionnez  les contemporains. Le bad boy, le milliardaire, le gangster ont toujours le complexe du sauveur et traitent leur partenaire comme une reine.

Cherchez ce qui vous fait du bien, rien de plus!

L’histoire vous intrigue et c’est bien mais c’est encore mieux si elle vous fait réagir.

Moi, ce qui m’intéresse, c’est qu’elle vous fasse agir. Le corps en émoi, la libido boostée, il est plus simple de se laisser entrainer dans l’hédonisme.

Quand je lis un livre érotique voici ce que je pense et la raison pour laquelle je vous aiguille vers un livre plutôt qu’un autre

On commence le décryptage avec MOUNT de Mégan March

MOUNT – le roi sans pitié

LA NOUVELLE-ORLÉANS M’APPARTIENT.

RESUME
Vous ne connaissez pas mon nom, mais je contrôle tout ce que vous voyez et tout ce que vous ne voyez pas. Mon pouvoir n’a pas de limites et mes envies sont toujours satisfaites. Elle ne sait pas qu’elle a attiré mon attention. Elle aurait dû être plus prudente. Elle va m’appartenir. Il est temps de récupérer ce qu’on me doit. Keira Kilgore, vous êtes maintenant la propriété de Lachlan Mount.

 

 

 

AVIS ANNAH
ça se lit très vite, beaucoup de scènes de sexe qui n’ont absolument rien de torrides. c’est juste le contexte et ce rapport de force entre les deux protagonistes qui rend la chose explosive. Je vous le répète ce n’est pas cela l’essentiel.
  1. Ecoutez votre corps qu’est-ce qui vous crispe?
  2. Qu’est-ce qui vous énerve ?
  3. Qu’est-ce qui vient vous chercher ?
  4. A quel moment vous vous passionnez pour l’un des personnages?
  5. Qu’auriez-vous fait de différent ?
  6. Qu’est-ce qui vous manque pour mouiller ?
  7. De quoi avez-vous envie à la lecture des passages érotiques ?

JOUER AVEC UN TOYS POUR FAIRE GRIMPER LA TENSION

« Soulève ta jupe, penche-toi en avant et enfonce-toi ce jouet, sinon je m’en charge moi-même. Il s’arrête un instant, son sourire devient pervers. – En fait, baise-toi avec. Si tu ne le fais pas immédiatement, la prochaine chose que ton con sentira, ce sera ma queue pendant que je te sauterai sur ce comptoir et que je t’observerai en train de jouir dans ce miroir. Mon Dieu ! Je me couvre la bouche des deux mains pour stopper le halètement que je ravale. Les paroles salaces qui sortent de ses lèvres me pénètrent directement, je me mets à mouiller comme une folle au point que ça manque dégouliner le long de mes cuisses. J’attrape le jouet d’une main et je soulève aussi discrètement que possible ma jupe

Je pousse un soupir et je lui obéis, en poussant et en tirant le jouet, en me titillant les petites lèvres. Je l’enfonce plus profondément, je n’ai plus besoin que d’une minuscule stimulation de mon clito pour me faire grimper au rideau. Mon autre main s’avance, mais il me lance un ordre en grondant. – Arrête.. »

ANALYSE D’ANNAH

  • IL EST IMPORTANT DE JOUER LE JEU DU DOMINANT ET DE LA SOUMISE

  • L’un commande l’autre s’abandonne, mais les deux sont aux supplices

  • si vous positionnez l’oeuf ou le vibro et attendez que quelque chose se passe sans créer un cadre propice, sans y prendre également du plaisir à vous sentir coquine, vous aurez la vulve électrisée mais rien de transcendant.

« …une de ses mains plonge dans sa poche et que le jouet se réveille et vibre en moi. Mes genoux fléchissent et je m’accroche maladroitement au bord du comptoir pour rester debout. »

L’ATTENTE, LA PEUR, L’ ANTICIPATION

« Il ne va quand même pas le mettre en marche pendant que je suis au boulot,

Je manque de laisser tomber mon verre. Les hommes vident leur whiskey sans remarquer que je dois lutter pour lever mon verre jusqu’à mes lèves à causes des vagues de plaisir qui me parcourent à vitesse grand V

Le vibromasseur se remet en route, mais uniquement pour quelques instants cette fois-ci. Assez longtemps pour que mes tétons n’aient plus la moindre chance de disparaître sous ma blouse. J’attrape le bord de la table, et des mots que je ne pensais jamais dire sortent tout seuls »

ANALYSE D’ANNAH

A vous de faire ce constat sur la réaction de votre corps. Joues rouges, augmentation de la chaleur corporelle, pétéchies, plaques rosées sur la poitrine, gonflement des grandes lèvres, étourdissement, halètements etc.

LA PEUR DE LA PUNITION

« Ne t’avise pas de l’enlever sans mon accord. Je te promets que tu n’apprécieras pas ta punition si tu le fais. »

voilà que le jouet se réveille à nouveau. Je trépigne devant les portes en acier comme une petite fille sur le point de faire pipi dans sa culotte et j’appuie frénétiquement sur le bouton

Je vais avoir un orgasme. Il n’y a plus aucun doute, c’est évident. J’ouvre la porte d’un coup d’épaule et je me rue à l’intérieur. Je vais gémir de soulagement lorsque le jouet s’arrêtera.

ANALYSE D’ANNAH

C’EST AUSSI CELA LA RESPONSABILITÉ DU COUPLE ET DU PARTENAIRE FAIRE QUE CHACUN S EPANOUISE MAIS AUSSI PREND CONSCIENCE DE SON POTENTIEL.

« Comme je ne bouge pas, il glisse une main dans sa poche et le bourdonnement reprend, cette fois de façon beaucoup plus intense. Je serre les poings et je retiens un gémissement lorsque le plaisir m’envahit. Toute la matinée, il m’a excitée jusqu’à la limite de la jouissance, du coup je réagis presque du tac au tac. – Tu n’as pas intérêt à jouir, putain, m’ordonne- t-il en grondant. – Je ne peux pas m’en empêcher. Ça vient. J’y suis presque, je serre les cuisses et j’attends l’extase qui va me submerger. »

Et ça s’arrête LE CONTROLE qui quand comment

«…Je m’attends à ce qu’elle aille directement à ma chatte, mais il se contente de remonter un doigt le long de l’intérieur de mes cuisses. – Tu mouilles à cause de moi. Son doigt passe dans la boucle du jouet et tire dessus. Ce mouvement inattendu me tire un gémissement guttural. Il le retire à moitié et le renfonce, en me baisant lentement, encore et encore. Il essaie de me tuer en me maintenant à la limite de l’extase. Je me mords la lèvre et je ferme les yeux. – Ne sois pas lâche. Ouvre les yeux, putain. Je croise son regard noir. Il est triomphant. »

– Il suffit que tu me demandes. ALORS VOUS DEMANDEZ A JOUIR OU PAS ?

Son pouce effleure mon clito. C’en est fait de moi ON LA REMET AU SUPPLICE

ELLE SE LAISSE SURPENDRE

 » L’orgasme déferle en moi comme un ouragan. Incontrôlable. Sauvage. Indompté. Je tente d’étouffer mon gémissement, mais c’est impossible. Je jouis en fixant les yeux noirs et sans âme d’un homme que je hais, mais qui joue avec mon corps comme s’il en possédait un mode d’emploi dont j’ignore l’existence. Il presse plus fort mon clito, et je chevauche la tempête. Je n’y peux rien. C’est trop bon pour en laisser une seule miette. Quand il retire le jouet, je ne suis pas prête. Ma bouche s’ouvre en grand. Une idée jaillit à mon esprit, mais je suis encore trop partie pour parvenir à l’exprimer. Renfonce-le. Je veux que tu le renfonces. Il tient le vibromasseur noir et or, luisant de mon fluide, entre nous et je suis bien obligée de regarder ma honte en face. »

Alors, c’est qui LE MAITRE DE VOTRE PLAISIR ?

On nous n’en sommes qu’au tome 1 🙂

rrrrrrrrrrrrrrr

Annah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.