Couple, qui détermine votre normalité ?

Posted on Sep 15 2015 - 10:35 by annah

Couple – Envisager un nouveau modèle.

Son vouloir jeter la pierre à qui que ce soit, il devenait urgent de se poser la question sur l’archétype du couple, seul acceptable par la société et l’église : un couple hétéro et monogame.

Dans les témoignages que vous avez la gentillesse de me laisser, ce modèle semble, ne pas satisfaire au moins 1/3 de mon lectorat.

Pour trahir l’ennuie et /ou prouver son autonomie, retrouver son identité, se rassurer sur sa sexualité, certains optent pour des choix assez périlleux et mettent en danger l’harmonie future de leur couple.

Les petites gâteries (prostitution sous toutes formes) pour s’assurer de répondre à de vraies envies qui restent souvent difficiles à partager, mais pourquoi ???

l’adultère : pour éprouver sa séduction et s’assurer que l’autre ne nous a pas complètement absorbé. Le besoin de transgresser pour éprouver des sensations !

L’échangisme : Pour les couples qui aiment se faire des frayeurs ou se perdre totalement entre le je et le nous. Faire de nouvelles expériences sexuelles consenties avec un autre partenaire et/ou regarder sa moitié le faire avec un ou une autre.(ce qui inclus les notions d’exhibition et de voyeurisme)

Peut être avez cédé pour tenter de briser une vie de couple trop monotone et repousser une rupture quasi programmée ?

Le cas de conscience : Est-ce plus respectueux de céder à l’échangisme qu’à l’adultère ?

Et la dernière catégorie très en vogue et surf la libération sexuelle.
le libertinage pour s’affranchir des normes en vigueur et repousser ses propres limites sexuelles. À faire seul ou en couple.

Les couples donnent une préférence, en cas de doutes ou de problème de communication, aux plaisirs de la chair, mais toujours dans une dynamique de dominance. Le premier arrivé, ou l’acceptation d’un autre partenaire tant qu’il n’y a pas de concurrence possible.

couple

Toutes ses configurations permettent un regard intrusif sur les choix que sera amené à prendre l’autre !

Ce type de pratique n’engage pas, sur le même plan, le plaisir de la chair et l’amour. Trop dangereux !

Jusqu’à présent, je n’étais pas convaincue du sens à donner à des choix qui traduisent plus un manque affectif (couple ou parental), une quête éperdue de se définir par rapport à une norme qu’une réelle prise de conscience de l’autonomie possible, l’affirmation d’envies profondes ou l’obtention du respect pour soi.

Une orientation nouvelle est à donner à son couple !

couple

photo tumblr ba523424, pas d’auteur!

Cette question sur la place de l’amour et le sens du mot couple, je me la pose tout comme vous.

Avant même de former un couple, ne serait-il pas intéressant de se poser la question de : qui est-on et ce qu’on s’autorisera à être? Qu’est-ce qui est bon ou non dans l’instant, tout en gardant à l’esprit, l’ouverture de pouvoir changer d’avis ?

Seulement, voilà vous et moi, avons déjà signé le contrat, situation satisfaisante ou non, mais qui heureusement, dans tous les cas, sera amené à bouger dans les années à venir.

Il n’est donc pas trop tard pour se poser la question !

Comment réussir à s’épanouir sans risquer de perdre ou mettre en danger le couple actuel, si jamais le binôme se mettait à évoluer en parallèle ?

Est-il d’ailleurs possible de passer toute sa vie avec la même personne ?
Ne serait-ce pas là, le nœud du problème, cela sous-entend que l’on doit « Aimer, une seule personne »

Sur les principes enseigner par l’église, aimer plusieurs personnes est interdit et donc il vous sera impossible tout comme à moi, d’envisager cette idée, au risque d’une sentence divine et/ou d’un divorce houleux.

Point final, les questionnements intérieurs sont clos. Nous serons monogames, on ne discute pas !

Mais comment peut-on aimer qu’une seule personne ?

couple

C’est comme de demander à une maman d’aimer qu’un seul de ses enfants. Son cœur n’est pas tari après la première grossesse. Il s’ouvre bien au contraire pour accueillir les suivants.

Penser que parce qu’on a aimé, on ne pourra plus après un divorce ou deuil semble compréhensible quoi qu’ utopique, mais que dire si on est déjà en couple.

Peut-on aimer ou s’autoriser à aimer profondément, une personne qui ne soit pas son/sa partenaire exemple : une amie, un mentor, un collègue et lui réserver une place à part entière dans sa vie.

Ce n’est pas franchement quelque chose sur lequel on a de l’influence. Dans une société où l’on vit en communauté, on est forcément soumis à un moment donné à la tentation.

Éprouver de la passion pour un être humain(homme ou femme), sentir une interaction passer, c’est du domaine du possible.NON ???

couple

Gerhard Riebicke. Publicité Photocadre de moyen de forcer et Beauté Film, directeur Wilhelm Praguer, UFA-film. 1925 tumblr_noz5kdxdQJ1tp18cso1_500

Ressentir des doutes sur son orientation sexuelle aussi

  • Être hétéro mais désirer une personne de même sexe.
  • Ou être homosexuel mais vouloir faire l’expérience d’avoir des relations hétérosexuelles
  • Être bisexuel pour ne pas se restreindre dans sa pratique de la sexualité
  • Débuter sa sexualité et ne pas souhaiter se classifier dans un genre mais garder à l’esprit l’idée d’aimer la personne rencontrée et non son sexe.
  • Aimer son/sa partenaire mais vouloir ouvrir plus large l’amour à offrir

Vous aurez le choix de refuser ou de succomber, mais si vous vous laissiez l’opportunité d’y réfléchir.

Qu’est-ce que cela engagerait de votre couple ? Quelles seraient vos attentes et vos peurs ?

Je reste persuadée qu’à ce stade, il serait bon de discuter de cette éventualité et être franc sur les relations que vous entretenez avec votre entourage.
Déterminer les fondamentaux sur lesquels repose votre amour et bien dissocier le couple, de la personne humaine.

coupleIl est certain que les couples fondés sur la peur (de soi et/ou de l’autre), la dépendance avec option soumission aveugle, ont peu de chance de survivre à ce type de situation. Au risque de voir le pourcentage de crimes passionnels augmenter !

C’est là aussi une des résultantes de la confusion entre l’amour et la passion.

Comment sommes-nous arrivés dans un élan d’expression de sentiments passionnés, à annihiler l’autre et rendre acceptable l’idée qu’il vous appartient corps et âme ?

Une relation d’amour n’implique pas, nécessairement, la relation sexuelle. Le plus dur est d’intégrer cette notion !
On peut aimer une personne sans la désirer physiquement, aimer une personne sur un plan platonique, intellectuel et avoir besoin de ses valeurs pour constituer un ancrage dans sa propre vie.

Ou damned, avoir envie sexuellement d’une autre personne sans éprouver d’amour, juste de la curiosité pour lui ou sur soi.

Avoir envie de faire d’autres expériences individuelles sans pour autant remettre en cause l’amour du couple. Cette expérience n’est pas égoïste même si l’autre n’est pas impliqué.

Elle sert votre autonomie et les questionnements personnels. S’ouvrir d’une manière ou d’une autre permet de continuer d’évoluer.

Attention, je ne donne et d’ailleurs ce n’est pas à moi de vous donner le sésame pour de joyeuses tromperies sans état d’âme, ni conséquence. Ils sont de votre responsabilité !

Je dis juste qu’il y a possibilité de faire différemment !

De l’angle où je me place, c’est de savoir si pour vous ce serait dramatique de vouloir ou pouvoir aimer une 2e personne voire plus?

couple

tumblr_nr4s50yUi21srpfebo1_500.jpg

Comment réussir à allier les attentes et les conventions sociétales du couple avec les envies d’un individu, VOUS ?

À l’intérieur de cette entité « couple » vous restez 2 personnes autonomes, en constante évolution.

À ce stade, est-il entendable de pouvoir proposer une autre alternative ? Seriez-vous prêts pour cela ?

Car comment, accepter de museler le plaisir, physique et intellectuel, l’amour avec un partenaire supplémentaire, une sexualité plus ouverte ou accepter une pratique différente de celle usitée ?

couple

2181607817_1

Quel autre schéma (monogame hétéro), ce tiers des couples , vous, peut-être, pourriez vous inventer ?

Même si vous n’optez pas pour le changement, faire le point, sur ses vraies attentes, permettra de savoir quelle direction donner au chemin de vie à poursuivre.

Si vous êtes bien et restez curieux, les bénéfices se reporteront automatiquement sur le couple ??????

Tenir compte de ses envies, pour se donner la chance d’avoir le couple que l’on veut, même s’il ne convient pas au plus grand nombre. Vous avez votre vie !

Prendre conscience que vous ne rentrez pas dans la norme est-ce si dramatique ?

Dans tous les cas, il est urgent de prendre conscience que c’est par vous et pour vous, qu’un nouveau model de couple est à redéfinir.

De mon côté, c’est fait sinon je ne pourrais pas vous écrire sinon 🙂

Pour les personnes désireuses de développer leur connaissance en matière de sexualité  coach de vie

Toutes les photos ou dessin sont issues de tumblr. Elles sont sans filigrane ni signature Merci de votre compréhension !

Leave A Response