Comment vaincre les problèmes de libido ?

Posted on Fév 16 2015 - 6:07 by annah

La libido, satisfaction sexuelle et longévité du couple, cohabitent!

Toute femme qui a lu et survolé un livre érotique a noté que le prince charmant peut durer des heures . Il peut sans trop de difficultés réussir à couvrir sa belle, d’orgasmes multiples, lui faire l’amour et recommencer toutes les heures, sans jamais faiblir !!!

Même cas de figure dans le porno !!! Hormis les ados qui s’y adonne comme modèle éducatif, l’adulte aguerri, sait que derrière la caméra, c’est une autre réalité qui se dévoile. Les prises sont faites en plusieurs fois, ils jouent avec les effets spéciaux. Les acteurs se font gonfler le pénis enfin ceux avec qui mère nature n’a pas été aussi généreuse.
CÔTÉ GARÇONS
• Quand est-il pour monsieur tout le monde, votre mari , vous ?
• Pas trop dur la comparaison, problème d’égaux ou d’érection, peut être ?
• Avez-vous toujours envie d’elle ou de lui
• êtes-vous toujours satisfait de vos rapports ? Un peu bâclés peut-être ?

Pas si simple après tout, de tenir le rythme. Vous abandonnez ? Vous optez pour le moindre effort.
Le désir ardent du début est loin. Vous, souvenez-vous la dernière fois où vous l’avez plaqué contre une porte parce que vous ne teniez plus ? Ces moments de baise torride sont relégués aux oubliettes. Le soufflet est retombé ! Non, vous avez évolué, mûrit. Vous attentes ne sont plus les mêmes. C’est tellement simple que l’on ne fait plus attention l’autre. On ne se fixe plus de rendez-vous qui nous faisaient tant languir.
CÔTÉ FILLES
• Comment ça, vous n’êtes pas brûlantes de désir ?
• Fatiguées peut-être ?
• Marre de prendre des initiatives ?
• vous jouez au yoyo avec la taille de vos vêtements, plus aussi à l’aise qu’avant avec votre corps
• Vous n’avez pas envie de vous déguiser en bimbo botoxé avec la jupe au raz du terrain de jeu !! oh bas, c’est bête !
• Vous, vous négligez, vous ne vous rasez plus aussi souvent ?
• Les ensembles dépareillés, la première culotte qui passe sous la main et on remet le soutif de la veille qui traînait dans la salle de bain, vous paraît une habitude si lointaine ??

Il en résulte de la frustration, car à trop se voir, on ne se voit plus. Vivre ensemble, à force, c’est vivre à côté.

Et pour les exceptions qui croyaient qu’un couple solide, rime avec baise torride performance et quantité, vous avez ou vous allez déchanter !!!

Nous ne pouvons appliquer un modèle parfait dire que cette position ou cette fréquence de rapports est bien pour tous. À partir de tel âge, il est bon d’avoir des rapports ou arrêter d’en avoir . De même, pourquoi une orientation serait-elle mieux qu’une autre ? Nous ne sommes pas des animaux à peine évolués et réduire notre histoire individuelle à une norme sociale patriarcale ou un besoin hormonal, me semble scléroser l’individu et sa nature profonde.

Dans la pratique

On place de grands espoirs dans les désirs de l’autre. Qu’il est envie pour deux! On veut aussi qu’il nous apporte, ce que nous sommes incapables de faire pour nous même !!!

Dire que l’autre n’a plus envie de vous au prétexte qu’il s’endort sans vous toucher. Alors que vous peinez à garder les yeux ouverts !!
Vous pensez qu’il vous évite juste parce qu’il passe plus de temps au travail comment lui en vouloir, car de votre côté vous faites de même et préférez vous atteler aux tâches ménagères lors de vos seuls moments en commun ????

De la négligence, la flemme, un manque d’intérêt , une mauvaise organisation?

Vous essayez d’y remédier, au début !
Malheureusement, le rendez-vous n’est pas satisfaisant, voire décevant !!

POURQUOI ?
Tellement heureux de vous toucher, vous tirez au but en deux va-et-vient
Vous fondez tellement d’espoir qu’au final, vous négligez les préliminaires, l’ambiance. Avec cette épée Damoclès, « je dois être bon ou attirante » au dessus de la tête, pas simple de se détendre et profiter du moment.
Cela prend des tournures de rapport plus hygiénique qu’érotico torride.

Qui accuser ? Qui fait le moins d’effort ? Qui s’est négligé en premier ?
Vous voulez vraiment rentrer dans ce type de compte d’apothicaire ??

Cette histoire était courue d’avance
Croire qu’il suffisait de s’installer, pour que tout roule comme sur des roulettes. Rentrer socialement dans la norme. Consommer de temps en temps, puis se marier. Faire 2.5 bébés et se rendre compte que l’on s’ennuie. Finalement, ce n’était pas le prince ou la princesse si charmante. On scelle l’histoire par un divorce ou deux ou trois.. Fin de l’histoire? Non trop simple, on recommence, mais cette fois on repart avec les casseroles du précédent et toute la batterie de non-dits.

Pour moi, là où vous voyez la fin, c’est le début et pas avec un/une autre.
ENFIN, l’histoire va pouvoir débuter sur des bases saines.

• Vous allez apprendre à formuler vos désirs.
• Vous allez pouvoirs échanger sur vos envies et vos limites
• Et prendre le temps de vous rencontrer

Suis-je bête j’avais oublié qu’il était plus simple de trouver un autre partenaire de jeu pour un 5 à 7 torride que de le faire avec son/ sa partenaire !!!

La surconsommation, le mal de notre époque.

À vous de savoir qu’elle implication et qu’elle issue vous souhaitez donner à votre histoire.
Peut-être que ceux qui arrivent se donnent un peu de mal !

J’aime cette citation du sexologue Francois de Carufel

« La sexualité est parfaitement naturelle, mais pas naturellement parfaite »

Il est tellement simple, en effet de trouver le premier partenaire, de s’emboîter mécaniquement, de répondre à une pulsion ou une norme sociale, surtout ne plus être vierge avant ses 18 ans. Il est facile d’oublier la contraception et faire des enfants comme des grands ! Les maladies,pouf , c’est bien connu ne sont réservées qu’aux autres ! Se servir égoïstement de l’autre, le soumettre, faire du chantage . Utiliser la peur, la culpabilité ou la honte comme moyen de pression, tellement banal !

Concevoir un couple comme une construction de vie dans laquelle pourrait émerger une sexualité unique, basée sur la discussion, de pas vers l’autre, d’acceptation, d’expérimentations dans des conditions variées . Utopiste, irréaliste ou candide, à vous de cocher la bonne case

C’est en gardant l’esprit ouvert que vous découvrirez votre nature, vos besoins profonds. Si vous vous acceptez, vous vous ouvrirez et vous pourrez avancer !

*photographe iconnu pour la photo de couverture

Leave A Response