J’ai toujours des difficultés à vous expliquer une pratique sans support visuel, à contrario voir des scènes pornographiques même si certains se sentent excités, elles ont quand même la fâcheuse tendance à calmer les ardeurs des femmes. Se voir écarté ou brutalisé est un peu trop « too much », trop directe, tribale, voire bestiale.

J’ai supposé, partir d’une scène écrite serait plus approprié. À vous de me faire un retour. Est-ce plus explicite ?

Ce qui suit est issu de l’un des livres, conseiller pour cet été : série MOUNT tome 2 : La reine de pique

Mount désire sodomiser KEIRA  

Il est conscient qu’elle est vierge de toutes activités anales.

Quelles sont les précautions suggérées pour la préparer et ce qui fera la différence dans le réel entre : aimer et y revenir et détester, pas touche, ni pense même pas ?

  1. Pas d’empressement
    se découvrir, faire monter tranquillement la pression
  2. Susciter l’envie.
  3. Induire la posture de la honte à genoux déculottée pour favoriser l’excitation visuelle.
  4. Vous pouvez aussi vous frotter sur son érection si vous la sentez.
  5. Sortir votre côté exhibitionniste.Pensez-vous pouvoir vous mettre à quatre pattes  et vous faire prendre par-derrière ? Cela vous excite ou pas? Est-ce que cela vous excite de le savoir excité par cette posture. ça fait des nœuds 🙂

 « ….Je tente de me raccrocher à ma fierté, mais elle est déjà en train de s’évanouir lorsque je m’allonge à plat ventre sur ses genoux comme un enfant qui a fait une bêtise et qui va recevoir la fessée. Sa main caresse l’arrière de mes cuisses, ce contact me fait sursauter. Je parviens à rester muette en me mordant les lèvres lorsqu’il remonte ma robe, découvrant ainsi complètement mes fesses uniquement revêtues …

Être curieux s’attarder, faire monter la pression et découvrir l’autre.

 » …Il glisse un doigt le long de la ficelle du string, là où elle est coincée entre mes deux fesses qui se contractent. Ma réaction le fait un peu rire, mais il n’arrête pas pour autant son exploration tranquille en passant le bout de son doigt sous la ceinture et en le faisant glisser de part et d’autre. Chacun de ses mouvements est délibéré. Il me fait apprécier quelque chose que je voudrais détester, et la pression de son sexe contre mon bas-ventre m’indique qu’il apprécie beaucoup, lui aussi. Cela ne devrait pas me faire plus d’effet que cela, pourtant c’est le cas… »

Il important de prendre du plaisir et de communiquer sur l’idée que c’est avec votre partenaire que vous avez envie de vivre cette expérience . Ce n’est pas le fantasme d’être sodomisée par l’étalon de service, le Bad boy ou le gangster de vos lectures. Votre partenaire (homme ou votre femme) est la personne qui vous gonfle la vulve de plaisir, vous fait vous liquéfier au point d’inonder son pantalon et frétillez du croupion sous ses caresses, toujours avide de plus.

« …Une claque atterrit sur mes fesses, assez forte pour me piquer avant que j’en ressente la brûlure. – Tu n’as pas la moindre idée de ce que je pourrais oser faire te concernant. Il attrape la ceinture avec un doigt et baisse mon string en forçant le passage entre mes cuisses serrées. – Est-ce que tu mouilles déjà pour moi, Keira ? La question est posée sur un ton calme, mais dégage autant de puissance que ses ordres les plus violents. Comme je ne réponds pas tout de suite, il me soulève les hanches en appuyant son érection contre mon ventre. Impossible pour moi de ne pas remarquer le volume de son sexe dur. – Parce que tu me fais bander…. »

LA FESSEE
Sujet toujours délicat. On se revoit enfant corrigé par un parent, les joues aussi rouges que la fesse, honteux d’avoir pris une dérouillée.

Pourtant, ajouter une tape sur les fesses excite les sens, fait monter le sang dans le postérieur. Après l’impression de douleur qui n’est que passagère, le relâchement bienfaiteur. Vous pouvez vous en amuser et aider le corps à accueillir l’objet du délit.
A vous de poser un cadre plus coquin loin de celui de vos parents. Choisir peut être une tapette ou une badine, si vous gardez encore une mauvaise impression avec la main.

A vous de décider comment aider au mieux votre corps et vous jouer des codes

  • Tu mouilles tellement pour moi bien faire ce constat pour que votre cerveau prenne acte que vous aimez cette situation et qu’il n’y a ni perversité ni danger à aimer

SE PRÉPARER A L’INTRUSION LE JOUR J

> Prévoir un tube de lubrifiant
> On détourne l’attention pour biaiser le cerveau . (surcharge neuronale)
C’est très simple, vous monopolisez plusieurs zones en même temps
Devant et derrière
> Induire la peur
> Rajouter des mots cochons, si elle aime
> Lui offrir un orgasme clitoridien
> Masser ses zones érogènes entre les cuisses, ses fesses, ses seins
> Beaucoup l’embrasser

Ensuite après avoir chargé son cerveau d’hormones du bonheur, son corps sera plus relâché. C’est le bon moment pour tester la zone, voir si elle est contractée et si elle accepte l’intrusion pour relancer la vague de plaisir.

À vous de sentir, si c’est le bon moment pour présenter votre sexe.

Moi, je vous conseillerais de procéder par étapes. Faire une première approche pour l’aider à s’habituer à cette idée dite contre nature. Éveiller l’envie et voir si vous êtes à l’aise avec cette nouvelle étape ensuite lors d’un prochain jeu venir avec un rosebud ou un finger.

Et ainsi de suite, augmenter la taille du plug pour faciliter le jour J, la venue de votre sexe en elle.

Attention, à votre intention. Est-ce pour se servir de son corps à votre seul plaisir ou pour prendre du plaisir ensemble et éveiller sa personnalité cochonne ?

Le fantasme de la double pénétration

Certaines femmes rêvent de se faire prendre par deux hommes. Je parle de fantasme qui n’a pas vocation à se réaliser. Toutefois le besoin corporel reste, l’envie de se sentir rempli.

Donc, si votre partenaire ose évoquer cette envie, vous pourrez abonder dans ce sens et cumuler une pénétration vaginale et l’introduction d’un jouet entre ses fesses par exemple.

Ou un doigt dans chacun des orifices

Ou votre langue sur son clitoris

plusieurs doigts dans son vagin et un plug dans son anus

Bon, vous avez compris le principe de multiples combinaisons s’offrent à vous, avant de penser libertinage.

Nota bene : le doigt de l’anus ne revient pas sur la vulve au risque de la contaminer par des bactéries présentent dans les intestins. La flore vaginale est très sensible. Utiliser que des jouets conforment aux jeux sexuels.

ETAPE 1 l’anus

le lubrifiant. Je vais ensuite entrer un doigt dans ton petit trou du cul vierge, et tu vas aimer autant que quand je fais ça. Il appuie sur mon clito, ce qui déclenche l’orgasme qui montait depuis qu’il a commencé ce jeu dangereux. Des vagues d’extase me submergent pendant que Mont dessine des cercles de plus en plus appuyés sur mon anus, sans arrêter de solliciter mon clito. Mon cerveau est coupé en deux, je suis incapable de ressentir la jouissance et de la crainte en même temps. – Laisse-moi entrer, Keira. Donne-moi ton cul. Un autre orgasme monte et je me détends. Le bout de son doigt passe à travers l’anneau serré du muscle. Je ressens les choses intensément. Des terminaisons nerveuses dont j’ignorais l’existence se réveillent et je me contracte à nouveau en le repoussant. – Ne m’empêche pas d’entrer dans ton cul. Il est à moi, je vais le baiser et, bon sang, tu vas me laisser entrer. Un second orgasme m’envahit et son doigt s’enfonce loin dans ce trou inviolé qu’il vient de revendiquer. Je chevauche encore les vagues du plaisir qu’il commence déjà des mouvements de va-et-vient, et je me tortille contre lui, sans savoir si j’accentue la pression contre mon clito ou mon cul. À dire vrai, je ne veux pas le savoir. Lorsqu’il ressort son doigt, le tissu de son costume caresse mes fesses. Je sais qu’il tend la main pour attraper le plug et, encore une fois, je me tétanise. – Tu peux le supporter, Keira. Il est nettement moins épais que ma queue et à peine plus que mon doigt. Non seulement tu vas très bien le supporter mais tu vas adorer avoir le cul rempli avant même que je te dise de l’enlever. Je ne veux pas le croire, mais la sombre séduction de ses paroles est plus puissante que tout. Sa main droite reprend ses taquineries sur ma chatte et mon clito pendant qu’il appuie le bout du plug sur mon trou refermé. – Tu es sur le point de découvrir ce que ça fait d’avoir les deux trous remplis en même temps

ETAPE 2 l’anus et le clitoris

Secret : c’est l’un des moyens pour réussir à faire jouir une femme sans pénétration vaginale. Idéales pour les femmes qui se croient anorgasmiques.

Un frisson parcourt mon corps alors que son nez remonte à l’intérieur de ma cuisse. Il respire mon parfum, puis referme sa bouche sur mon sexe et se met à me dévorer. Il titille mon trou d’un doigt, je me liquéfie de plus en plus, il l’enfonce enfin, tout en suçant vigoureusement mon clitoris.

ETAPE 3 et 4 rajout du plug. Double pénétration pénis et plug

Tu vas découvrir quel effet, ça fait d’être baisée des deux côtés en même temps. Une autre giclée de fluide coule entre mes cuisses. C’est un de mes fantasmes les plus lubriques. Il relâche la pression et ouvre le tiroir de mon bureau. Quelques secondes plus tard, le lubrifiant coule sur mon anus. Il enfonce le plug tout en me caressant la chatte. Je dois me retenir pour ne pas frissonner et le supplier. Mont m’attrape par les cheveux et tourne mon visage sur le côté. Il hoche la tête. Son regard est sombre et son sourire hautain. – Tu es faite pour moi. Et sur cette déclaration choquante, il appuie sa queue contre moi et me pénètre. – Oh mon Dieu ! Ma voix n’est plus qu’un murmure de plénitude intense, mais je me mets à gémir lorsqu’il s’enfonce un peu plus. – Ma bite rentre à peine dans ta petite chatte avec ce plug. Putain de bordel de Dieu ! Je perds la tête. Mon plaisir dépasse toute pensée rationnelle. Mont me pénètre lentement et se met à me baiser complètement, penché sur mon bureau, jusqu’à ce que je ne sois plus que supplications et gémissements.

Évidemment, ceci ne relate qu’une toute petite partie des scènes érotiques de ce livre. Pour celles qui se sentent d’humeur coquine, je vous invite à plonger dans la lecture et/ou à passer à l’acte.

Bise

Annah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.