Comment faire l’amour ?

Posted on Oct 10 2016 - 9:11 by annah

La question piège > Comment faire l’amour ?

Ma base ligne et pour cause cette question ne cesse de me tarauder.

Nous vivons une époque où faire l’amour est tellement codifié qu’il est presqu’impossible d’arriver vierge d’images, de postures, pour se laisser guider par l’instant présent.

« Il faut, on doit, c’est comme ça, tout le monde le fait ».

Vous comprendrez mieux pourquoi je m’insurge contre les livres érotiques où la jeune femme, belle de préférence mais toujours un peu mal dégrossit, tombe en pâmoison devant le bellâtre, riche surtout, dès qu’il la regarde et jouit à peine la main posé dans sa petite culotte.

Summum de l’extase quand il la pénètre, ils jouissent en simultané ????????

Non mais franchement, les auteurs n’ont-ils pas de vie sexuelle pour nous dépeindre une relation aussi stigmatisée

Je vous passe le corps à corps musclé où l’ingénue jouit debout plaquée contre le mur, les jambes verrouillées autour de sa taille.

A moins d’avoir 15 ans et pesé 30 kg toute mouillée peu de femmes parmi mes lectrices connaissent le plaisir de la sorte.

Comment trouver des repères pour vivre sa sexualité ?

Vous l’aurez compris hormis les détails cités plus haut, vivre sa sexualité et s’épanouir reste compliqué !

Nous profitons de la libération sexuelle, faire des expériences de toutes sortes restent autorisées et pourtant qui aujourd’hui peut clamer vivre la sexualité de ses rêves ???

Revers de la médaille, l’amour et le plaisir ne vont pas toujours de paire. Je suis choquée 

Nous pouvons éprouver beaucoup de sentiments pour un partenaire sans pour autant réussir à traduire ce sentiment en intensité sexuelle.

L’idéal serait de réunir les deux ! oui, non ??

Le but de ce blog est de vous permettre de vous interroger. Sortir de la dite « normalité » Trouver le rythme qui vous convient. Vous appuyer sur mes recherches. Avoir quelqu’un avec qui échanger sur vos doutes. Osez, parce que vous aurez les mots pour dire ce que vous aimeriez faire et /ou recevoir de votre partenaire. Exit la peur la culpabilité et la honte de jouir de votre corps comme bon vous semble.

La sexualité, s’il est un impératif, se doit d’être joyeux !

Marre d’osciller entre perversion ou pathologie.

Pourquoi ne pourrions-nous pas vivre simplement la sexualité qui nous fait envie ?

Nous passons notre temps à nous buter contre des étiquettes.

Ce ne sont plus nos envies ni les messages du corps qui nous guident mais la bienséance et la morale.

On peut pester autant que nous le voulons, nous insurger. Nous sommes malgré tout formatés !

Oui, il faudra faire avec ses croyances son éducation et ses peurs et ses inhibitions

Le corps et l’esprit ne sont pas toujours d’accord. Et s’est une bonne chose, cela oblige à se repositionner sans cesse.
Nager à contre courant ne sert à rien à moins de vouloir vous épuiser et rester frustré

En sexualité, nous souhaitons mais ce n’est pas pour autant que nous le pouvons.

Je ne dois pas je ne peux pas mon corps s’y refuse (enfin non plutôt mon cerveau et vis et versa) oui mais je ne lubrifie pas, je ne bande pas, j’ai envie, le scénario m’obsède mais je ne passe pas à l’acte. Finalement je plonge mais je suis déçue car ce n’est pas avec la bonne personne. Je vis d’une certaine manière au grand jour puis d’une autre en back stage. C’est une torture, n’est-ce pas ? 

Mon début de réponse

Il est important de vivre ce que nous sommes et non l’image que l’on voudrait être.

Il y a de bon jour de bonnes périodes et puis il y a le creux de la vague, c’est ainsi mais pas non plus dramatique.

La vie que vous avez à quelque chose de bon à vous apprendre surtout dans la difficulté

Laissez-vous du temps pour grandir et mûrir.
Ne vous jugez pas trop durement.

Essayez de libérer votre parole

Sortez de l’isolement, ne restez plus à souffrir dans votre coin emmuré dans votre silence, beaucoup de femmes vivent également les mêmes problématiques. On se retrouve sur le site de coaching intime

Et vous quelle solution avez-vous adopté pour être bien?

Laisse ton avis dans les commentaires

A bientôt

annah

Leave A Response