Cohabiter avec son corps

Posted on Nov 17 2015 - 3:38 by annah

Le culte de l’apparence abîme notre corps !

Le travail sur le massage m’amène immanquablement vers la problématique attachée à l’image du corps, celle que l’on pose sur son corps, celle que l’on projette sur le/la partenaire et celle que vous croyez que le/la partenaire à sur vous. Cela fait beaucoup de corps ! 🙂

Nous vivons une époque où le corps est instrumentalisé pour vendre. C’est un levier d’achat pour une voiture même si le mannequin qui la présente ne repart pas avec vous. Elle laisse supposer qu’en l’achetant vous pourriez prétendre à l’attirer idem pour les pubs de voyages.

On nous vend une image idéale pour prétendre au bonheur au bien-être et à la longévité

Cette apparence conditionne notre gestuelle et notre relation à l’autre, que vous le souhaitiez ou non. Il est préférable si on vit en occident, d’être blanc mince et bronzé avec une constance, être d’apparence jeune !

On ne nous apprend pas à nous aimer, mais à correspondre à une image.

corps

Les signes particuliers anodins tels : taches de rousseur, strabisme, grain de beauté, oreilles, décollées, dissymétrie faciale, rougeur, taille et forme du nez évoquent déjà aux jeunes parents des difficultés futures que leur enfant devra relever et surmonter.

En grandissant vient se rajouter les problèmes de surpoids, la blancheur de la peau, la maigreur, et chez les filles l’arrivée précoce ou tardive des seins, reste une problématique, qu’ils soient petits ou gros, ronds, en poire ou en gant de toilette après une grossesse.

La grossesse parlons-en ! Elle met à l’épreuve la résistance de la peau qui 1 fois sur 2 fissure, vergetures au ventre, fesses et cuisses qu’il faudra cacher. La peau est distendue, de jolis bourrelets ont fait leur apparition autour des hanches, le grain de la peau s’est dilaté.

Je sais l’état des lieux n’est pas des plus alléchant, mais voilà, c’est avec ce corps qui vous faudra cohabiter. On ne peut s’en débarrasser comme un voisin parasite. Ce corps est le vôtre quelque soit son apparence, il vous porte, il endosse le poids de votre vie et encaisse les coups.

Mal le traiter, ne va pas arranger votre partenariat ! Se déprécier ne va que rajouter de la tristesse dans votre quotidien et miner votre moral. Cela peut aussi altérer votre relation avec votre partenaire.

Il y a dans ce monde fort heureusement des hommes intelligents et empathiques qui comprennent vos difficultés, mais qui ont aussi la lucidité de comprendre que les cicatrices que vous portez à l’extérieur sont aussi la mémoire d’une vie passée ensemble.

Les bourrelets sont souvent liés à votre gourmandise et le bon petit plat que vous cuisinez pour toute la famille.

Famille qui s’est agrandie grâce à votre dévotion et les diverses cicatrices de césariennes sont la mémoire du passage de chacun de vos enfants, décidés ensemble. Oui, je concède que c’est vous qui portez le plus lourd tribut !

Je sais aussi que la vie serait plus simple si vous aviez la taille mannequin, sans les bouées avec une peau au joli ton ambré, mais ce n’est pas le cas.

Doit-on se morfondre sur ce constat où en tirer parti ?

corps

Pour info, il est amusant de voir les frontières de l’esthétisme se déplacer. A une époque pas si lointaine, la peau blanche était signe de noblesse, les poils également. Ils étaient là pour se démarquer des esclaves à la peau matte et imberbe.

L’utilisation de l’esthétisme est toujours construite au service de… et dans un but social.

Il ne sert pas l’être humain.

Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’individu et la femme.

Pour rencontrer souvent des groupes de femmes, la problématique sur leur image est une constante qui leur pourrit la vie.

C’est pourquoi là encore j’ai décidé de monter au créneau et donner de ma personne.

Je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler un canon de beauté, mon corps après plusieurs grossesses est comme celui de beaucoup de femmes, abîmé ! J’ai à ma défaveur d’avoir la peau blanche qui laisse apparente les veines bleues. Beurk 🙂

Très jeune, j’ai le souvenir de devoir me badigeonner d’autobronzant dès les premiers rayons pour espérer pouvoir me mettre en jupe. Ce que j’ai fini par m’abstenir de faire. L’odeur et l’irrégularité de bronzage entre les deux jambes. Il ne me restait plus qu’à bannir de ma garde-robe, les jupes.

En y repensant, c’est beaucoup de souffrance pour rien. Dans un monde plus tolérant, on devrait pouvoir exister pour ce qu’on est ! Ce n’est pas le cas, alors il est important de se poser la question pour qui on se rend malade. Pour plaire à qui et pour correspondre au bien-être de qui, nous sommes obligés de porter atteinte à notre bien-être physique et psychologique.

Les adolescentes ne pourront pas s’opposer à se culte de la beauté et leur besoin d’appartenir à la masse, au groupe sera le plus fort.

C’est donc à vous mesdames que je m’adresse, maman ou non c’est à vous et pour vous qu’il est important de revenir à plus de sincérité et aimer ce corps, votre armure, votre maison, votre cocon, votre outil de séduction.

Les cicatrices, les brûlures, les bourrelets ne sont hideux qu’aux yeux de ceux qui ne connaissent pas votre histoire. Ignorants de ce par quoi vous êtes passés, ce que vous avez enduré pour être là où vous êtes.

Je vous invite toutes à vous masser, vous caresser, vous faire des compliments, remercier vos blessures pour ce qu’elles représentent et montrent tout le chemin que vous avez parcouru.

J’ouvre dès à présent un album sensuel si vous souhaitez m’envoyez vos clichés pour l’enrichir c’est avec le plus grand plaisir.

corps

Je ne poste pas les clichés pour appréciation uniquement dans le but de confirmer l’idée que c’est bien l’angle sous lequel on se regarde qui nous rend belle.

J’encourage ces messieurs à prendre des photos de votre belle, pour collection privée. Montrez leur à au travers de vos yeux comme vous l’aimez.

La femme n’a aucun intérêt à enchaîner les régimes hormis pour mettre en danger sa santé et engraisser une industrie déjà très fructueuse

C’est l’harmonie dans son couple qui l’aidera à aller mieux, votre regard et votre bienveillance

Ces images ont pu voir le jour grâce à mon partenaire Kisskiss   lingerie

Je reviendrai en détail dans la rubrique test produit sur chacun des articles, peignoir, bas, string.

Leave A Response