Une main tendue pour combattre les violences sexuelles

À mes détracteurs qui me taxent de fille facile, car il paraît simple d’écarter les jambes et tester des toys enfin c’est le résumé qu’il est fait de ma fonction ????? Il l’est moins d’ouvrir les bras et de faire preuve de tolérance. Alors si vous trouver que ma place est confortable, je vous invite à ouvrir un blog et vous mettre à nu à votre tour !

Certaines personnes qui survolent le blog
pensent que c’est un blog de cul, obscène et sans grand intérêt.

C’est possible quand on base son jugement sur un seul article et qu’on le lit avec des œillères !

poivrière et salièrePourtant, je ne pense pas donner dans le hard, le graveleux, ni vous inciter à devenir des stars de X. loin de moi, l’idée de faire de cet acte généreux, une pratique pervertie et obscène.Ou d’imaginer qu’une victime arrive si facilement à l’épanouissement en postant quelques articles dits « cochons » !!!

 

Ensemble, nous avons un long chemin de montagne, tortueux et rempli de caillasse pour enfin apercevoir la vue dégagée et respirable.

Chacun son opinion et j’avoue ne pas pouvoir faire grand-chose, ni avoir l’envie de me justifier ou encore moins envie d’essayer de convertir au bien-être ces personnes obtus, bornées et peu enclin à tendre la main au voisin en difficulté. C’est tellement plus facile de se faire les gorges chaudes du mal être de la bouboule mal habillée ou l’androgyne hostile, la frigide de passage ou encore l’écorché vif qui porte ses cicatrices à l’extérieur, sûr d’être supérieur.

Que dieu vous garde d’être confrontés de près ou de loin à cette petite mort. Cet enfermement muet et et être anesthésié en son propre corps.

Ce qui m‘intéresse au travers de ce blog, les plus assidus pourront peut être le confirmer,
c’est partager et relayer l’information.
Au travers de mon témoignage de survivante, vous sensibiliser aux ravages des violences sexuelles.

Les chiffres continus chaque année de m’effarer malgré les nombreuses campagnes d’informations et l’accès à l’éducation. Prendre connaissance de chiffres toujours croissants en dit loin sur notre humanité. Si l’on se réfère aux chiffres de l’institut national des hautes études de sécurité et de la justice, il est commis en France pas moins de 12 000 viols et 13 000 harcèlements/an.

Alors que de son côté, l’INSEE-ONDPR, c’est plus de 95 000 violences sexuelles hors ménage et 65 000 viols et tentatives. Ne sont pas totalisées toutes les victimes anonymes encore amnésiques ou trop honteuses pour avoir accepté de répondre au sondage ou porter plainte !!!

Les résultats sont discordants entre les de force de l’ordre et les organisateurs de la manifestation.
Et pour plus de sérieux retrouver mes sources ici 

quel est mon but?

Permettre aux lecteurs que vous êtes de vous exprimer en terrain protégé. D’avouer l’inavouable d’avoir une écoute qui ne vous mettra pas, mal à l’aise. Vous faire comprendre que vous n’êtes pas seul et qu’une issue heureuse est possible.

Utopiste ? Je ne le crois pas surtout quand on accepte de partager avec moi l’issue heureuse après 20 ans de frigidité ou la personne dépressive qui aperçoit de la lumière au bout du tunnel ou la grand-mère qui se voyait bonne pour la maison de retraite et retrouve un souffle de plaisir .(histoires vraies de mes lectrices)

Non, je ne suis pas une professionnelle de la santé pourtant,je reste persuadée que nous avons tous un rôle à jouer aussi minime soit-il au bien-être de nos congénères et ma contribution aussi insignifiante au regard des grandes institutions, n’est pas totalement un coup d’épée dans l’eau !

Pour ceux qui arrivent aujourd’hui, :

  • je suis libre dans ma parole.
  • Je m’amuse souvent,
  • parfois je pousse un coup de gueule quand la digestion des informations m’est intolérable.
  • Je donne des techniques pour améliorer et augmenter le plaisir dans votre sexualité.
  •  Je parsème de petites souris à qui veut bien regarder de plus près.
  • Il m’arrive de vous expliquer pourquoi vous ressentez de la honte
  • et comment elle est entretenue par l’entourage.

À qui profite le crime ?

Je ne porte pas de jugement sur votre situation, ni sur vos connaissances en matière de pratiques sexuelles. Je me permets juste de vous suggérer d’autres plaisirs . La solution est parfois à portée de mains . Un petit rien peut déverrouiller une porte et permettre de passer à l’étape suivante.

Je pointe du doigt les tabous pour vous aider à comprendre l’origine de votre culpabilité et de replacer les légendes urbaines.

Il est primordial de comprendre que nous ne sommes pas des obsédés,
mais des personnes mal informées sur notre droit à l’usage de notre corps ainsi que son réel potentiel.

Je continue toujours de travailler sur moi après 7 années en sexothérapie ! Le travail ne s’arrête jamais pour celui qui veut comprendre et pas seulement guérir.
Mon couple reste le terrain de jeu de mes expériences. La sexualité est le râteau sur lequel, j’ai choisi d’évoluer. Si mes mots sont vos maux et vis et versa, au moins, les abus dont je fus la victime auront pris un sens positif.

Je ne crois pas au hasard et les raisons qui m’ont fait vivre ce calvaire ont pris tout leur sens quand j’ai compris que l’éducation parentale et sexuelle tenait un rôle important !

Je suis adpete de cette adage « Il est préférable de prévenir que de guérir » !

Surtout après avoir été enfermée dans tout un tas de pathologies : l’amnésie, l’anorgasmie, la dépression, la fibromyalgie, les mutilations physiques et morales, l’anorexie, la boulimie, la perte d’équilibre, alitée et être obligée de réapprendre à marcher à 40 ans A cela s’ajoute sont lots de bobos cystites mycoses fibromes et j’en passe. Cette colère, il faut bien l’évacuer quelque part à commencer par la reporter sur soi. Forcément tout ce qui est arrivé était de votre faute.

Dans ce combat qui oppose l’enfant VS l’adulte, il n’y a pas de gagnant mais un grand perdant : l’enfant.

Je vous rassure, on en guérit pour ne garder que la cicatrice de moins en moins douloureuse.

La parole et l’écriture sont des outils thérapeutiques que je me suis appropriés pour soulever cette chape de plomb qui me lestait et m’empêchait d’avancer. J’espère qu’au travers de ce blog, vous trouverez encore cette année de quoi vous redonner le sourire et suffisamment d’espièglerie pour aller de l’avant.

Il faut beaucoup d’humilité et de courage aux victimes pour oser parler et mener le combat vers la guérison !

A ceux qui ont accepté de partager leur parcours, je vous remercie.
Vous m’avez permis de grandir, trouver du sens. Je n’ai pas encore trouvé l’issue pour vous être le plus utile, car je ne pense pas qu’une méthode ou un spécialiste puisse avoir la solution ultime, mais que la solution réside dans une réponse collégiale.
C’est pourquoi à cause ou grâce à vous j’ai décidé de me professionnaliser .

Je vous dis à très bientôt
Portez-vous bien !
Annah

Avis à ceux dont j’écorche les yeux avec mes fautes d’ortographe, n’hésitez pas à me les signaler. Mon ortographe ne s’est pas améliorée!

je travaille bénévolement, seule et sans budget

*pour le crédit photo, je ne connais pas l’auteur!
merci à celui-ci de se signaler.  Si le cas échéant apparaître sur mon blog représente une difficulté pour votre travail, je ferais le nécessaire pour le retirer au plus vite. Merci de votre compréhension!

Comme je le signale en page d’accueil, les photos sont issues de tumblr ou pinterest rares sont celles avec filigrane et signature. Donc, nul besoin sortir les chiens de garde sur les réseaux sociaux et pousser à la diffamation.

Une femme qui a le corps marqué est-elle moins belle?

Comment définir les canons de l’esthétisme?

Redéfinir la norme.

A quoi est sensé ressembler une femme qui donne la vie?
Les traces de ce moment de vie à jamais gravées sur son corps sont-elles pénalisantes pour sa sexualité?

Une photo prise par Jade Beall

Une photo prise par Jade Beall

On vous rabat les oreilles avec des images de tops modèles sylphides aux mensurations parfaites à la peau dorée, lisse et sans imperfection. Les mêmes qui postent de selfies enceintes proche du terme et vous ressemblent  quand vous n’étiez qu’à 2 mois et  le comble c’est qu’elles retrouvent la ligne aussitôt, formidable!

Vous ne vous sentez pas du tout coupable.

Je ne suis pas certaine que ces images qui font exceptions de bimbos édulcorées puissent nous être d’un grand secours sur le chemin de l’acceptation de soi!

Il y a peu je vous ai relayé un article sur le bellâtre, l’homme parfait le prince charmant des tabloïds très loin de l’homme de votre vie avec ses poignées d’amour, un petit ventre rond et du poils aux pattes !

Aujourd’hui, c’est autour de l’apparence de la femme d’être réactualisée. Donc comme pour les hommes, les femmes qui vous sont proposées ne sont pas parfaites mais elles n’en sont pas moins belles.

C’est à la suite de sa grossesse et les transformations de son corps que Jade Beall à d’abord voulu témoigner au travers d’un blog puis est né l’idée d’un livre « a beautiful body project »

body of motherABBPCover

Avec ses photos de femmes comme vous et moi, elle nous pousse à porter un autre regard sur les transformations que subit le corps de la femme pendant et après la grossesse.

Cette quète de vouloir à tout prix coller aux canons esthétique de la mode en papier glacé, nous torture. Résultat, on se déteste encore plus et certaines tombent dans la dépression de ne pouvoir y arriver !

Je vous rassure vous n’êtes pas vilaine et surtout il faut arrêter de vous dissimuler derrière des colles roulés et pantalon jusqu’aux chevilles. N’oubliez pas ces icônes sont retouchées. J’aime les appeler  des photoshopettes!

Moi, ce que j’aime, ce sont les femmes de caractères, les femmes qui savent d’où elles viennent et pourquoi leur corps à cet aspect. Les femmes qui s’assument!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais je me passionne pour les portraits. J’aime regarder toutes sortes de visages brutes qui reflètent l’image d’une vie, avec des rides d’expression, des pattes d’oie aux coins des yeux. On ne peut pas dire que l’une d’entres elles soient laides. Elles ont du caracère, elles sont expressives ou du moins je les trouve plus intéressantes que ces femmes au visage botoxé et lèvres tirées.

Je pense que comme le visage le corps porte la mémoire de nos abus, de notre maturité, notre transformation. C’est une cartographie de notre évolution qui s’est dessiné à fleur de peau. J’aime qu’un corps parle, sa peau, son rapeux, sa rondeur, ses cicatrices ont un sens. On ne peut pas toutes être grandes, belles, minces avec une chevelure à la princesse réponse!! J’ai loupé le coche.

_JTB3936

Je dirais qu’après mes grossesses,je ressemble davantage à une nymphéa du début du 19ème, avec ma blancheur diaphane et mes hanches larges et mon petit ventre rond et ses imperfections qu’à Victoria beckam bronzée mince, tout bien!!! Alors je fais quoi ? Je me cache, je reste chez moi et je ne fais plus l’amour à mon mari. Je ne suis plus assez désirable aux yeux de la société!!

Je suis comme un fruit gâté qu’il faut vendre à rabais car sa forme et son aspect, le déserve. Pourtant nous sommes en droit de nous poser la question. »A-t-il moins de saveur? » En faite, concernant la femme, je dirai que c’est tout le contraire. Après avoir réussit à accepter ses blesssures, elle ne peut qu’être sûre d’elle et devient plus aventureuse. Elle met en valeur d’autres atouts.

Je pense que plus, on nous proposera d’images différentes de femmes « normales », comme vous et moi, il y aurait moins d’écart avec la réalité. On sera moins choquée !

Je pense que le problème de notre mal être, ne vient pas de ce que nous sommes mais de ce à quoi on veut nous faire ressembler, ce qui acceptable ou non.

Ne peut-on pas redéfinir cette norme sociale?

Je dirai qu’en tant que femme, vous avons un grand rôle à jouer.
Nous devons d’abord nous affirmer et nous assumer

Ensuite, nous ne devons plus accepter la critique pour quelque chose que l’on subit et sur laquel nous n’avons pas d’emprise. Personne ne fait le choix consciemment d’être marquée ou déformée. Cette grossesse vous l’avez voulu ensemble pourtant rien chez lui contrairement à vous n’a été modifié à moins que monsieur n’ai fait une couvade !!!

On ne doit plus tolérer des réflexions de ce genre : Quand est-ce que tu vas maigrir? Qu’est-ce que t’es moche ? Ca pendouille, tu ne peux pas faire quelque chose ? Non mais, t’as vu tes fesses, toutes ces vergetures sur le côté, tu devrais porter un shorty, t’a culotte de cheval, tes seins qui tombent. Ces paroles blessantes laissseront, elles aussi une trace indélébile.

1

Qu’ils postulent dans ce cas pour le petit 3ème. Cette petite merveille qu’ils sont heureux de montrer à tous,preuve de leur fertilité.

« Valoriser un corps, quelque soit sa taille et de la forme, de la couleur ou un aspect, un corps qui a imprimé sur elle les marques d’avoir un jour cultivé, porté, donné naissance et nourris un autre être. Un corps qui montre les cicatrices, les rainures et les vergetures tout en manifestant la douleur et des émotions variées. » leticia Valverdes photographe 

Alors messieurs, on l’adule cette femme qui sacrifie son corps pour perpétuer votre nom. Si ce n’est pas facile pour vous essayez de vous mettre à sa place.

Ensemble, il est important d’éveiller, nos enfants, les filles comme les garçons pour redéfinir ce que peut être la normalité.

Ne pensez vous pas, qu’il serait plus sain d’expliquer le bonheur que l’on a eu.
Le plaisir ressentit d’avoir vu ce ventre s’arrondir. Nous avons éprouvé notre réssitance à les mettre au monde. Les vergetures, cicatrices, plis  ne sont que les traces (indélébiles) d’un moment merveilleux, révolu et qu’il faut les aimer pour cela.

Au-delà de l’initiative artistique, « a beautiful body project » c’est véritable mouvement qu’à suscité  Jade Beall.
Grâce à elle, de nombreuses femmes ont accepté de partager leur vulnérabilité.


Si vous avez envie que je mette en place une galerie pour accueillir vos photos c’est possible.

Avis aux amatrices, des ventres, des fesses et des seins rien de nominatif ni pornographique.

à bientôt

Annah

Mots d’encouragement!

 La peur que ça ne marche pas

La peur que cela soit impossible

La peur que ce ne soit pas pour moi

La peur que je sois toujours malchanceux

La peur que je ne gagne jamais

brisez les attaches!
brisez les attaches!

> OUVREZ les yeux – BRISEZ les liens

La certitude que cela marche

La certitude  cela soit possible

La certitude que cela soit parfaitement fait pour moi

La certitude que je sois toujours chanceux

La certitude que je gagne toujours

trouver sa moitié
Trouver sa moitié!

Le double sens du mot PUTAIN

Ce que les hommes désirent, c’est une vierge qui soit putain. »
Edward Dahlberg

mata hariVous savez, je vous parle souvent de vous lâcher pendant l’amour.
Improviser des moments torrides. BAISER

Endosser un rôle, pour vous amuser.
Et donc vient le moment où des mots cochons sortent de votre bouche.
Les hommes dans ce domaine sont plus prolixes

L’homme c’est du style :
Tu la sens ma grosse queue, ma bite. Je vais te défoncer!!!

Vous
Oh oui !!hihi
vas y baisses moi, encore, plus fort,  oui, ahahha

Comment ? Vous osez dire, ça pourtant, ce n’est pas vous. 🙂
Ça fait du bien ! Il but n’est pas d’être poétique mais de déconnecter le cerveau pour se libérer 

Il renchérit
Ta chatte m’excite, si tu savais. Je suis sûre que tu aimes ça, ma coquine
T’es vraiment cochonne – Ma chienne

> Et le mot de trop!

Tu es vraiment une putain!

Même accompagné d’adjectif petite ou jolie, ça a dû mal à passer !courtisane 2

Le jeu est terminé. C’est une douche froide sur votre libido.
Verrouillage des portes.
Votre sexe est aux abonnés absents.
Votre moral berne.

Comment le jeu a-t-il pu déraper de la sorte ?

Il ne me respecte pas alors ? Si bien sûr, c’est un malentendu dans l’emportement, les vulgarités du langage courant remontent.

Voici quelques exemple du langage vulgaire

  • Putain de merde
  • Putain que c’est bon
  • Putain comme j’suis beau
  • Putain Ta Gueule salope
  • Putain, mate-moi ce cul

Et je vous passe le florilège, des plus fleuries !

Pour bien comprendre les mauvaises habitudes de la langue française beaucoup de mot sont détournés de leur sens premier.

La sexualité n’a pas été épargnée par ce phénomène.

Spécialement le plaisir féminin et son organe sexuel

Pendant l’antiquité

Vous aviez la matrone ou la courtisane

livre les professionnelles de l'amour sous l'antiquité

    La matrone :  femme vertueuse et la garante de l’évitement de la souillure familiale et du respect de     la patrilinéarité .

En gros son rôle se limitait à la procréation (perpétuer la race) et devait éviter d’avoir un amant. Son     désir était nié. Au risque d’être lapidée en place publique

    La courtisane  ( synonyme aujourd’hui de prostituée): bénéficiait quant à elle d’un tout autre rôle.

Celui de soulager ces hommes frustrés qui avaient des pulsions  sexuels et qui ne pouvaient      assouvir avec leur femme. Ainsi ces courtisanes garantissaient la fidélité des maris.

C’est elles qui ont fait bouger les choses sur le plan juridique. Une matrone qui trompait son mari  était tuée mais ni l’amant ni le mari impuissant ou négligeant n’étaient inquiétés

C’est elle qui a fait admettre juridiquement la responsabilité de chacun et assouplir la cruauté de la    sentence

Même si ce n’était pas une choix de leur part d’endosser ce rôle, elles étaient choisies par la prêtresse VENUS et bénéficiaient d’une place de choix dans la construction politique et religieuse.

Les prêtresse ou courtisanes avaient un rôle initiatique au plaisir de la chair.

Je vous rappelle aussi la fréquence des rapports entre hommes autorisé à cette époque et non qualifié d’homosexuel.

C’est courtisane étaient propres épilées entièrement et lavées plusieurs fois par jours par des novices. Elles vivaient dans le confort d’un temple.

Il n’y a donc à l’époque pas de connotation avilissante ou vulgaire.

Ce n’est qu’à partir du  12ème siècle la femme était considérée comme sale.

courtisane
pastel portrait d’une courtisane au temps des rois

Certaines femmes étaient appelées Putain à juste titre.
En latin, putain vient de pue et puant, fétide. Ce qui a bien son sens en rapport avec l’odeur.

A l’époque la toilette des parties n’était pas chose fréquente .
Entre le sang, les pertes  et une mauvaise hygiène , le sexe de la femme puait !

Ce n’est qu’après que le mot Putain a été détourné pour qualifier les femmes de petite vertu.

La femme qui a un amant est une pute

Et seulement au  18ème siècle qu’il est assimilé à fonction et attaché à la Prostitution.

liane de Pougy courtisane du 19ème
liane de Pougy courtisane du 19ème

Et comme je ne me trouve ni sale ni vulgaire ni libertine, le mot putain prend un autre sens.

C’est à vous de choisir qu’elle signification ou poids porte un mot.
Pour ma part, je garderais donc la définition du Larousse
La putain est une femme qui veut séduire

je veux bien me déguiser en courtisane!
je veux bien me déguiser en courtisane!

En ce sens nous sommes d’accord puisque nous voulons séduire l’être aimé.

Dans ce cas j’accepte intellectuellement de devenir la jolie putain de mon mari

J’espère juste ne pas avoir le même dessein de la putain du roi 🙂

Relativisez !
Une fois la porte de la chambre refermée chacun reprend sa place.

Partagez avec moi votre petit nom 🙂

Annah

un peu de lecture

Honoré de Balzac
« Splendeur et misères des courtisanes »

honoré de balsac courtisane

 Viriginia Rounding « Grandes Horizontales »

les horizontales

 

 

 

 

Qui de vous deux prend du plaisir?

Le sexe pour faire plaisir à l’autre !

Vous vous sentez dans l’insécurité, vous avez des peurs, peur d’être quittées.

> Vous acceptez des pratiques qui ne vous conviennent pas !

Vous utilisez votre docilité comme monnaie d’échange.

C’est vouer votre couple à l’échec, assurément.

Faire l’amour et s’épanouir.

Il faut pour cela que vous vous sentiez bien, pour partager.

Il faut prendre du plaisir, pour érotiser le jeu.

Par exemple :
quand vous faites une fellation, il faut que vous aimiez cela que vous vous sentiez gourmande et que vous ayez envie de le faire frémir sous vos coups de langue.

couple épanoui 5

Il faut penser à votre plaisir.  Si vous en prenez, vous mettez davantage de chance de votre côté, pour atteindre le plaisir physique et intellectuel.

Vous prenez du plaisir, il en prendra !
Chose étonnante l’inverse n’est pas nécessairement vrai.

Si vous n’aimez pas le sucer, vous serez maladroite. Vous risquez de le blesser. Et pour que la corvée cesse, vous allez le pomper comme une brute, vous allez l’expédier et le frustrer.

C’est souvent l’image que vous avez de vous en train de le faire qui vous coupe du plaisir à prendre !

Apprenez à vous aimer, et à accepter vos envies et à aimer le corps de l’autre.

couple épanoui 2

Qu’il soit, petit, rond, poilu, blanc et sans tablette de chocolat, bon, mais peut être pas toutes ses qualités en un !!! 🙂

C’est, celui qui vous a fait vibrer. C’est lui qui a allumé l’étincelle dans vos yeux alors, continuez à faire bruler cette flamme.

Acceptez-vous et explorez-vous !

Petites différences à prendre en compte

Nous, les femmes, sommes plus dans le mentale.

Nous avons besoin d’érotiser notre corps. Il faut nous caresser, embrasser, nous toucher, nous palper, nous regardée, et nous complimenter.

  • Il nous fait du temps pour nous allumer et nous aimons en général un démarrage en douceur, ne zappez pas préliminaires si vous voulez être un bon amant!
  • Nous avons besoin de fantasmer pour atteindre le nirvana.

Pour votre homme c’est différent.
Il est nécessaire de lui porter votre attention, d’être douce avec lui.
Il démarre cependant plus vite dès lors qu’il est excité visuellement, il est prêt, au garde-à-vous.

  • Il a davantage besoin d’être rassuré sur sa virilité.
  • Il a besoin de savoir qu’il est dans la norme, que ce qu’il fait vous fait du bien.

C’est à vous alors d’être délicate, de lui expliquer que la pénétration vaginale n’est pas une finalité et qu’il peut tout aussi bien vous satisfaire autrement.

Il n’en sera pas moins un homme.

Ensemble, ouvrez le dialogue pour cela, touchez-vous, regardez-vous soyez honnête.

Tentez de nouvelles expériences qui vous amuseront tous les deux!

couple épanoui

Si vous dites : je n’aime pas, je ne veux pas ou ce n’est pas pour moi – il vous répondra : puisque tout est dit, le dossier est clos !

Soit il s’abstiendra, soit il ira voir ailleurs !

Et vous ne serez pas plus avancée et encore moins rassurée !

Ceci n’est pas une bonne méthode.

Je pense qu’à ce stade on peut mieux faire.

Avoir une sexualité épanouie, c’est sortir des sentiers battus. Arrêtez de vous conformer aux normes en vigueur.

Quoi, moi, mais pas du tout, je suis une femme libérée.

Non, vous êtes comme la plupart des gens, vous rêvez votre sexualité. C’est aussi pourquoi les romans érotiques fleurissent sur nos étagères.

Je pense tout de suite à la sodomie c’est en générale le sujet qui fâche.

couple épanoui 4

Petit quizz

Répondez franchement !

  1. Combien de fois avez-vous pratiqué la sodomie ?
  2. Pourquoi, vous n’acceptez pas ce plaisir même si vous le faites pour lui faire plaisir. Aussi dévouée que vous soyez, vous ne ressentez rien à part de la douleur.
  3. Alors, c’est lui qui ne s’est pas vous préparer ou c’est vous qui ne vous abandonnez pas et vous vous sentez coupable au point de vous refuser à ressentir le plaisir ?

(Quoi !! Parce qu’on peut prendre du plaisir, mais tu te moques de nous, Annah ?)

  1. Pourquoi n’est-ce pas pour vous ?

Monsieur fantasme parce qu’il est de nature rebelle. Il aime transgresser. Il apprécie ce fourreau plus serré qui comprime sa verge. Il aime la vision de vos fesses pendant qu’il vous malmène.

Quel plaisir auriez-vous à gagner à accepter un doigt ?

Il n’est plus derrière, il nous vous avilie pas, mais il est positionné en cuillère allongée contre vous. Il vous caresse délicatement. Il a mis beaucoup de lubrifiant.

Alors toujours pas intéressée ?

Bon, c’est vrai, je vous ai pris en traitre.

Alors autre quizz

La masturbation, sujet moins tabou !

couple épanoui 6

  • Est-ce que vous masturbez au moins 1 fois par semaine ?
  • Est-ce que votre mari le sait ?
  • Est-ce que vous lui envoyé un texto pour lui dire ce que vous allez faire ou avez fait ?À quoi ça va vous servir de faire cela ?
    Pour le faire languir, l’allumer à distance pour focaliser son attention sur vous ! Vous faire désirer.
  • Vous est-il arrivé de le faire devant lui ?
    Il est visuel, vous aviez oublié ? En plus, s’il vous sent libérée, il va prendre en assurance.
  • Vous demande-t-il de le faire ?
  • Arrivez- vous à vous masturber, s’il vous regarde ?
  • Le plaisir est-il le même ?

Gagnez en confiance, c’est aussi pour vous que vous faites l’amour.

Tous ceux-ci ne sont que des pistes pour envisager une nouvelle sexualité.

SI vous avez répondu non ou jamais à tout, c’est qu’il est grand temps de faire quelque chose.

Je suis à votre disposition si vous avez des questions.

Sinon j’attends les réponses des plus courageuses.

OSEZ POSTER VOS COMMENTAIRES

Je vous embrasse.

Bonne semaine!

ANNAH

 

La femme est-elle faite pour prendre du plaisir ?

« On ne naît pas femme : on le devient. »

ce n’est pas la première fois que je site Simone de Beauvoir ni la dernière 🙂

Grande question !!

Vous allez, toutes me répondent, mais bien sûr puisque nous avons du plaisir à faire l’amour.

Nous avons au moins un orgasme par coït, pour les plus chanceuses. Hihi

> Si on se refaire à l’histoire de l’humanité
La réponse est OUI

> Si on se refaire à l’image que l’on renvoie sur l’homme  la réponse est NON

Je m’explique
Dieu, le Tout-Puissant ou l’Eternelle créa l’homme et chaque être vivant puis il puisa dans la corne d’abondance et souffla une once de sensibilité.

> À ce moment de l’histoire, il n’y a pas de femme….

Toutefois, Il estima qu’il n’était pas bon de laisser l’homme seul et créa une compagne.
Déjà, on été conditionné malgré nous pour le servir !!!!!

Le problème,  c’est qu’il a pris un morceau de l’homme pour créer la femme, il déversa sur elle le reste de la corne d’abondance.

Donc, je résume : un peu de la sensibilité de l’homme,  plus tout le reste de la corne fait de nous un être plus sensuel. Nous avons une érogénisation naturelle sur l’ensemble du corps et pas uniquement  autour des parties génitales comme chez l’homme

La racine du problème !
>Nous avons la possibilité de nous embraser sous l’effet d’un baiser, d’un massage, d’un malaxage ou d’un frottement.
Nous sommes multi orgasmiques

Rien que nos seins bien caressés peuvent nous porter au 7ème ciel

Notre clitoris, notre vagin, le renfort de nos genoux, les lobes d’oreilles, derrière dans le creux, l’aine les pieds, les cheveux, etc. nos zones érogènes sont multiples et c’est notre peau qui s’enflamme.

Contrairement à l’homme, nous n’avons pas de phases réfractaires.

Vous pouvez jouir avec vos tétons et jouir à nouveau avec votre clitoris. Votre partenaire vous pénètre et à nouveau vous remontez avec l’orgasme du point G. Il peut en simultanée s’attaquer à votre anus et c’est reparti.

La seule limite est votre résistance physique. KO par orgasmes.

Essayez l’expérience suivante après que votre homme ai  éjaculé,  de lui toucher les tétons. Vous aller voir sa réaction de répulsion. Non ne me touche pas, c’est sensible !! 🙂

Dès lors, l’homme n’a eu de cesse de vouloir défaire ce que l’Eternelle a créé.

Il a peur de devenir léthargique ou de pouvoir satisfaire nos besoins.

Et si nous descendons du singe, les femelles primates ont une exigence bien supérieure à celle de l’homme comme d’ailleurs en règle générale dans le règne animal.

Plus tard, L’homme à fait usage de sa force pour imposer sa loi et réprimer sa compagne.

(à ce jour, nous déplorons que certains tiennent du Neandertal et frappent toujours leur femme)

Au fil des époques cette dévalorisation de la sensualité de la femme ne s’améliora pas.

D’après Aristote (en -300 av JC) qui avait pour idée d’étudier la nature des choses en les observant.

Il avait émis l’idée que la femme était inférieure, car non pourvu de capacité à produire du sperme.

Selon lui, le sperme renfermait la composition de l’être humain en entier !! (L’âme)

La femme ne servait qu’à nourrir le fœtus avec une nette préférence pour les garçons, utiles à la guerre ( la matière)

La forme prend le pas sur la matière l’homme est de ce faite supérieur à la femme.

« Un mâle est mâle en vertu d’une capacité particulière, une femelle est une femelle en vertu d’une incapacité particulière »

L’arrivée des religions monothéistes n’a fait qu’accroître le contrôle de la femme et rendre tabou sa sexualité et continuer de la réduire à l’état de procréatrice.

L’Église a instauré le « Péché de chair » et punit toutes femmes qui voudraient vivre sa sexualité.

 > Nous sommes devenues des pécheresses.

La domination sociale et familiale de l’homme est rentrée en vigueur !

Notre seule rédemption après avoir perpétuée la généalogie dans le pêché de chair, c’est de maintenir une longue période d’abstinence.
Réduites à réceptacle à sperme, nous devions en plus accoucher dans la douleur pour nous punir.

Autre choix plus avisé, rester vierge. Pas simple puisque la jeune fille était mariée de force.

Je ne vous parle pas du droit de cuissage.

Le 19e siècle ; l’ère du puritanisme

d’un côté les verticales et les hommes prêts à débourser des sommes considérables.

De l’autre, leurs épouses cloisonnées dans leur rôle de mère à la maison
Ne souhaitant sous aucun prétexte rencontrer ou être assimilées à leurs concurrentes de petites vertus.

Ces femmes, que personne n’aurait pu convaincre de changer de condition pour revendiquer le plaisir ou l’épanouissement, synonyme à cette époque de débauche.

Ce n’est donc pas étonnant que la femme ait tant de mal à prendre du plaisir sans se sentir coupable.

> C’est avec l’engagement de femmes comme Simone Veil, Simone de Beauvoir  et  Ménie Grégoire et bien d’autres encore moins célèbres, que les femmes des années 70  ont pu obtenir un semblant de reconnaissance et le droit de disposer de leur corps  et d’en jouir.

« Jusqu’ici les possibilités de la femme ont été étouffées et perdues pour l’humanité et il est grand temps dans son intérêt et dans celui de tous qu’on lui laisse enfin courir toutes ses chances. » 

Simone de Beauvoir.

Quel héritage portons-nous encore de nos aïeuls ?

Quel visage montrons-nous devant le plaisir ?

Ma question pour celles qui souhaiteront s’exprimer.

Arrivez-vous à jouir sans aucune culpabilité, pleinement, et à profiter de ce que votre corps à offrir dans toute sa bonté ?

N’hesitez pas à me laisser votre avis

je vous embrasse toutes

Annah

La caresse, promesse de tendresse….

La peau à la faculté de transmettre à tas d’émotion.

C’est notre premier indicateur de désir.

Le courant passe ou ne passera pas !

Vous avez le choix lors des premiers contacts avec une personne

  • Soit vous la trouvez antipathique et vous avez le poil qui se hérisse, voir vous avez la chair de poule, si elle vous inspire la peur.

Ou au contraire

  • Vous avez un courant électrique qui remonte le long de la colonne.
    Vous avez chaud et vous FRISSONNEZ DE PLAISIR.

Cette première attraction va se concrétiser, s’amplifier au moment des caresses érotiques.

Avoir une personne dans la peau.

couple allangui

Il est impératif d’entretenir ses mains. Nos yeux sont au bout des doigts. La pulpe, nous transmet le plaisir de la personne massée. Elle agit comme un capteur qui renvoie l’information au cerveau.

C’est une émotion et une communication avec l’autre.

Je ne vous parle pas que de préliminaires, mais bien de tendresse ou de démonstration de possessivité. Ce contact, c’est de la chaleur c’est une promesse de plus qui  éveille vos sens.

Le coït n’est pas le but ultime ce n’est que le résultat. Trop d’hommes croient encore à tort que leur pénis est la seule source de plaisir. Pour cela, ils s’inquiètent de sa taille, de sa grosseur et du temps  qu’ils vont bien pouvoir tenir !!!

Je sais que la nature profonde de l’homme ne vous prédispose pas à être tendre, à aimer les caresses ou à en prodiguer. Vous êtes plus enclin à peloter les seins ou pincer les fesses. Pour ce qui est de recevoir et apprécier, il vous faut laisser parler la partie yin du corps. Montrer votre sensibilité !!! Abandonner les rênes du jeu. Un dilemme !

Je ne vous propose de passer tout de suite sur la table de massage et de vous enduire d’huile, mais déjà d’établir le contact avec votre dulcinée.

La vie n’est simple pour personne. Nous avons peu de temps. Nous sommes stressés.
C’est pourquoi il est primordial de se toucher. Penser à respirer pour apprécier. Vous allez aider vos muscles à se détendre.

Il y a plusieurs types de caresses

  1. Les caresses qui montrent que l’on a de l’affection pour l’autre.

    On lui touche le visage, la joue, les lèvres. On lui caresse le cou ou les avant-bras. On exprime notre assentiment quand l’autre est triste ou fatigué. On lui affirme notre soutien par ce simple geste.

Prendre du temps au réveil, se caresser avant de plonger dans le grand bain. Montrer à l’autre l’importance de sa présence. Abreuver ce corps de douceur.

Je sais que certaines parmi vous, ont des maris absents la semaine et donc il vous est impossible de bénéficier l’un et l’autre de cet échange. Rattrapez-vous le week-end. Provoquez le contact. Touchez-vous les fesses, passez la main sous le vêtement. Égarez votre main dans ses cheveux.

Vous n’êtes pas des étrangers qui vivent à côté l’un de l’un, mais bien ensemble.

  1. 2.     Les caresses en préliminaires

Pour stimuler le corps avec diverses pressions sur des endroits stratégiques. Excite votre corps le prépare à la sensualité.

Un peu d’huile et vous commencer un massage global du corps pour le détendre puis concentrer vos mains sur le pourtour des volutes. Ensuite, posez-vous la question de vos zones érogènes. Nous n’avons pas tous les même, acquises,  au cours de notre petite enfance le rapport à la mère, et c’est ensuite élargi au cours d’expériences solitaires et sexuelles avec différents partenaires. Pour finir, axez –vous sur les organes génitaux et leur périphérie.

  1. 3.     Les caresses après l’amour.

Je suis une gourmande invétérée et celles-ci ont sur moi un pouvoir apaisant après l’orgasme. Il calme mon corps me fait redescendre en douceur et m’aide à une transition moins brutale.

On baise comme des dieux, on est repu ou pas puis on se tourne et chacun s’endort. !!!!

  • J’insiste : la femme n’est un objet.
  • Il est important soit de lui montrer votre reconnaissance et continuer l’échange.
  • Soit vous n’avez pas su y faire avec votre pénis et donc il est important de continuer pour la satisfaire tant sur le plan corporel que psychique.
  • Le massage est utile à l’extérieur sur l’ensemble du corps, mais aussi à l’intérieur et pour cela 2 doigts suffisent pour mener à bien un massage vaginalLa femme est extrêmement sensible.

Caresser une femme peut provoquer des spasmes que vous ne soupçonnez pas encore.

Dites-vous bien, plus la préparation est bonne et plus il y a de chance pour que nous soyons réceptives et fort à parier que nous saurons nous montrer généreuse à notre tour.

Il y a tout à gagner dans la réciprocité.

A bientôt

Annah

Le plaisir et la sexualité

Je pense qu’on gagnerait en plaisir à apprendre davantage sur la sexualité.

couple 6
On engage encore trop souvent l’acte sexuel dans le but de la procréation et on oublie le plaisir.

Après s’être mis en ménage, bébé arrivé, l’acte devient vite un devoir conjugal presque une obligation dont il faut se débarrasser.

Je ne dis pas que c’est le cas pour tous les couples, mais je suis surprise du manque de connaissances de la jeune génération malgré l’accès facile à l’info.

Ils manquent de repères dans une société hyper sexualisée. L’être humain en devient asexué.

Les hommes ne se retrouvent pas ! Les repères qu’ils prennent en visionnant des films pornos leur montrent des acteurs capables de bander pendant des heures, avec des membres énormes qui sont loin de refléter la réalité.

Les femmes voient des chiennes qui hurlent qui se font prendre dans tous les sens, loin de correspondre à l’éducation transmise par la religion, la famille et la société.

Une femme doit bien se tenir recevoir l’homme et surtout ne pas trop crier.

Il y a vraiment trop d’écart entre la nature profonde de chacun et ses besoins

Comment faut-il s’y prendre pour avoir du plaisir sans se culpabiliser ?

couple 9
Tous actes spontanés deviennent répréhensibles et sujets à discussion : la masturbation, la sodomie l’utilisation de toys, l’emploie de liens, le bondage, l’association de la douleur et le plaisir, boire le sperme ou voir les fluides corporels

Un exemple tout simple :

la fellation

Les hommes rêvent de femmes s’y adonnant avec gourmandise et pourtant s’il rencontre une femme libérée qui n’a pas besoin d’être convaincue pour se mettre à genoux, un doute subsiste.

L’homme apprécie la cochonne comme aventure plaisante de courte durée, mais est-il raisonnable de la prendre comme femme ?

> Se peut-il que la mère de ses futurs enfants se comporte ainsi ???

Une femme peut-elle être à la fois – une femme, une mère et une maîtresse

couple 8

La sexualité est tellement compartimentée qu’on en arrive à ne plus pouvoir passer d’une case à l’autre.

Cette société moralisatrice façonne des hommes et des femmes frustrés.
Comment peut-on être bien dans son corps quand on véhicule tant de préjugés et de tabous ?

Il est plus que temps de réapprendre à cultiver le plaisir et se faire du bien.

couple 7
Lâchez prise et acceptez ce que votre corps a à vous offrir.
Soyez curieux
À vous de poser vos propres limites.
La seule contrainte, vous faire du bien.
Communiquez et amusez-vous.
Annah

Neuf mois et après…. Le sexe et la grossesse !

Le soleil pointe son nez, les beaux jours ce sont installés.

Les petites pépettes célibataires, ne craignent pas se dévoiler, les armes de séduction sont de retour !

Non pas que vous n’étiez pas séduisantes cet hiver, mais l’écharpe, le bonnet et le nez rougit par le froid, n’était pas dès plus aguicheur !!

Rien de tel pour contraster que de belles jambes mises en valeur avec une mini-jupe et de hauts talons, ou un joli pantalon saillant avec un décolleté avantageux. On ne lésine pas sur la couleur. Des  ongles acidulés : rouge, rose, jaune ou vert. Et puis vos lèvres, l’arme secrète, parée de gloss, elles deviennent de vrais petits bonbons gourmands qui n’appellent qu’à être sucées !

Une belle promesse d’étreintes passionnelles à n’en pas douter !

Tout est bon pour resserrer le piège! Mais pourquoi se donner tant de mal ?

On répond à un besoin primaire, l’horloge tourne.
Difficile de se détacher des idées reçues.

Et puis cette petite phrase qui tourne en boucle dans nos têtes « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » nous y avons toutes le droit. La chasse est ouverte. On cherche inexorablement « le prince charmant » pour faire des bébés.

sexe et grossesse
sexe et grossesse

Alors attention, à la tentation, quoique vous avez peu de chances d’y réchapper 🙂

Çà y est! Vous avez en main le sésame ! Ce petit trait bleu va changer votre vie ! Vous êtes foutu:). Elle a réussi, à vous convaincre à grand renfort de soirées sexy et de lingerie affriolante qui on fait monter le baromètre et vous a fait perdre la tête. Désolée ! Mais à ce jeu, on est très doué.

enceinte 5

Passé l’émoi des premières échographies, le ventre qui s’arrondit, les premiers coups de ce petit miracle de la vie.

Arrivez-vous à vous retrouver ?
Qu’est devenue la femme sexy et dispo ?

Elle a troqué le shorty en dentelle pour la culotte de grand-mère en coton !!!
Elle vomit sitôt le pied posé au sol, finit les câlins tendres et langoureux du matin.

L’accueil, le soir est devenu orageux parce qu’elle vous a attendu toute la journée et pourtant vous vous n’aviez que 10 minutes de retard sur l’horaire. Vive les hormones, pas toujours évident de faire sa place entre les larmes et la mauvaise humeur.

Vous ne la reconnaissez plus ! Normal, vous avez troqué mon amour pour l’appeler maman. Et malgré votre sourire plaqué en permanence sur votre visage d’homme fier d’être papa, vous ne pouvez la voir autrement que comme un bonhomme Michelin avec des chevilles comme des saucisses et une démarche de culbuto ! 🙂

sexe et grossesse
sexe et grossesse

Je sais ce n’est pas facile tous les jours.

Il faut vous ménager des moments de quiétude et de complicité sexuelle.

Armé de patience, d’une bouteille d’huile pour le corps et d’un gel lubrifiant.

Je ne vous l’avais pas dit, mais en plus d’avoir la libido en berne, peu de prédisposition à faire l’amour, la sécheresse vaginale est au rendez-vous. C’est tout à fait normal et votre femme, n’est pas un cas isolé 🙂

dites-vous bien que tout ceci, ne sont que de petits désagréments à court terme. Elle va bien, le bébé aussi. Vous pouvez surmonter et contourner le problème. Soyez plus espiègle !

grossesse et sexualité
grossesse et sexualité

Il va falloir redoubler d’efforts. Aménager si possible votre emploi du temps !! Réserver une pause pour un câlin dans l’après-midi, ce serait l’idéale.

Même si vous considérez qu’elle ne fait rien, elle sera moins fatiguée que le soir ! N’oubliez pas que bébé prend beaucoup de son énergie.

Alors, si vous avez la chance d’avoir une salle de bain équipée d’une baignoire ou une douche avec jets, en abuser pour qu’elle se détende. Un bon massage pour finir de la faire fondre et au lit.

Dès le 5e de grossesse

  • La position debout, fesses relevées, les mains en appui contre le mur, un dossier de chaise ou le rebord d’une table, l’homme derrière. Pas confortable en fin de grossesse à cause du poids du bébé.
  • La position de la cuillère est idéale, moins de poids sur le ventre. Il lui sera plus facile de se concentrer sur son sexe et vos caresses. Idéale pour se lover, plus de points de contact.

    la position de la cuillière
    la position de la cuillière
  • Elle positionnée sur le dos, surélevé sur une table, vous au bout. Aucun appui sur le ventre mieux que le missionnaire dans le lit !
  • La variante du missionnaire dans le lit avec une jambe relevée posée  sur votre épaule, mais il faut être souple !
  • À cheval, vous allongé vue sur ses fesses, elle s’empale sur votre sexe dos à vous. Elle pourra prendre appui sur vos jambes (tendues ou pliées), se pencher si besoin. Pour le clitoris, la masturbation, les caresses des seins, c’est elle. Vous, vous aurez comme zone uniquement ses fesses et son dos.
  • À cheval avec la variante sur une chaise ou un tabouret
    Vous assis, elle à califourchon
    2 choix : elle vous fait face soit, elle est dos à vous. C’est elle qui contrôle la position. Vous l’aidez dans le va-et-vient avec vos mains placées sur les hanches.
    Pour titiller le clitoris à vous choisir soit vous, soit elle. L’accès est facile pour les deux

Attention aux seins, zone sensible difficile de résister depuis qu’ils ont pris 2 tailles 🙂 à palper avec douceur et appliquer beaucoup d’huile.

enceinte 2

Ceci n’est pas une liste exhaustive, ce n’est qu’une base, à vous de les faire varier en fonction de votre confort.

Au fait, il existe de la lingerie sexy même en grande taille !
Visez le plaisir et amusez-vous bien !

Annah

4 CONSEILS POUR LA PREMIERE FOIS

1er conseil

Avec qui avoir son premier rapport ?

Faut-il attendre le prince charmant?
Cette question incombe plus aux filles.

Désolée ! Nous sommes d’éternelles romantiques.
C’est peut-être d’ailleurs pour ça que nous sommes souvent déçues.
On fantasme beaucoup trop sur notre 1ère fois.

> Il y a de plus en plus de courant venu des États-Unis où des couples font vœux de chasteté jusqu’au mariage.

> Ou encore le cas, de père qui offre un anneau de pureté à sa fille. Elle doit garder sa virginité le plus longtemps possible sinon tout le monde sait qu’elle a fauté !!!!

> Il y a des associations qui réunissent leurs adhérents et s’entraident pour garder leur virginité et ne pas tomber dans la dépravation !!

Il faut arrêter de se leurrer, vous, nos ados vont, font et feront  l’amour.

Pour vivre une sexualité épanouie et ne plus considérer le rapport uniquement dans le but de la procréation, il faut pouvoir pratiquer dans de bonnes conditions.

S’initier avec une personne de confiance est déjà un bon point de départ.

> Établir une relation amoureuse, apprendre à se connaître, se découvrir physiquement. Evoluer ensemble un moment, est un atout quand on souhaite explorer ses envies sexuelles.

> Avoir des affinités, s’écouter, prendre du temps, se parler, se toucher et cerise sur le gâteau si le corps de l’autre vous émoustille, si ces caresses vous liquéfient, ses petits plus, rendront le moment plus agréable et dans une ambiance saine.

Alors, l’homme idéale des contes de fée ou nouveau romans érotiques qui viennent enlever leur belle ou le spécialiste, qui la déflore sans douleur et lui offre de multiples orgasmes pour sa première nuit!!!

120px-Attentionne soyez pas si naïve.

Vous jeune homme, contentez vous d’être honnête de faire de votre mieux, lentement et en douceur. Ne vous conduisez pas comme un salop qui a eu son dû et largue la miss dès le lendemain !

2e conseil

Où avoir son premier rapport ?

Cette partie est plus simple quand on a au moins 17 ans, car on a toujours un copain, d’un copain plus âgé qui a son studio ou sinon simplement chez vos parents pendant qu’ils travaillent.

Plus facile de trouver un créneau d’intimité. Pour la première fois, il est important d’avoir du temps devant soi ?

Ne pas risquer d’être interrompu évite l’embarras de la situation. Fermez la porte à clé !

Évitez dans tous les cas, de le faire dans un recoin sombre à la va-vite contre un arbre ou à l’arrière d’une voiture, dans les douches du dortoir, gymnase ou tout autre « baisodrom » à disposition dans les écoles, à la vue de tous.

 

Il faut pouvoir vous détendre avoir un lieu clos et chaud, c’est un premier pas. Pouvoir mettre des protections à portée de mains, une serviette sur le lit ou canapé, un tube de lubrifiant, des préservatifs, des lingettes.

Et si vous êtes dans une maison, pouvoir bénéficier de la douche, vous ôtera de la tête l’idée de ne plus être présentable. Peur d’avoir du sang partout. Ces pensées peuvent vous parasiter au moment de l’acte et viendront contracter vos muscles et rendre la pénétration douloureuse.

Bien fait supplémentaire, après l’amour une douche bien chaude va détendre vos muscles.

pinterest narouto
pinterest narouto

3e conseil

le taux d’excitation

Pour que ce moment se passe au mieux. Une pénétration agréable. Il est important d’être excitée: le taux d’excitation

1-      Il faut vraiment avoir envie de le faire

2-      Avoir fait de longs préliminaires

3-      Se sentir en sécurité

4-      Prendre son temps

5-      Un tube de lubrifiant à portée de main (non vous n’êtes pas frigide ! C’est juste le stress qui agit sur vos glandes. A la place de mouiller beaucoup, vous avez l’effet inverse, c’est normal et vous n’êtes pas unique dans ce cas:)

Soyez visuelle!

Une belle lingerie aura toujours de l’effet. Je crois aussi que vous avez un gros avantage pour le mettre au supplice.

Nul besoin de la version ultra mini du string qui ne cache plus rien ! Il existe de très beaux dessous qui vont affoler son baromètre.

Faites vous désirer, si vous êtes à l’aise avec votre corps, lancez-vous dans un effeuillage sexy, un strip-tease même maladroit, il aura de l’effet sinon ça aura eu le mérite de détendre l’atmosphère.

Vous terminerez la soirée dans un éclat de rire et de bons souvenirs à raconter. Un vent de neuf dans votre foufoune! Vous pouvez changer :

> la forme, ticket de métro,

> épilation intégrale

> les colorer

> ou mettre des brillants (vajazzeling  http://comment-faire-l-amour.fr/comment-transformer-son-intimite-en-boule-a-facette)

J’ai aussi une anecdote à vous raconter quand j’étais jeune un copain avait eu une petite amie qui pour leur première fois, s’était fait faire une couleur aux poils de pubien. Étrange! Peu importe que vous vous imaginiez le faire. L’effet avait été au rendez-vous. Il avait été tellement surpris de voir sa chatte avec une touffe rose, que ça l’avait rendu dingue. Il avait apprécié l’effort. Il l’avait trouvé gonflé de faire un truc pareil. Il la trouvait super sexy. Ce n’était pourtant pas grand-chose.

4ème conseil

les préliminaires

J’aurai peut-être dû mettre les préliminaires comme le point le plus important en haut de la liste. Apparemment, cette phase fait défaut à beaucoup de personnes, hommes comme femmes!

Pourquoi négliger cet aspect? C’est la clé de votre orgasme.

Vous avez cru qu’il suffisait de pénétration pour monter au 7e siècle.grave erreur. C’est le contexte, vos baisers, vos caresses, vos mots d’amour ou cochons susurrés qui vont préparer le terrain, détendre les muscles pelviens, faire mouiller votre belle, électriser ses zones érogènes, lui mettre le feu au ventre.

La mettre dans de bonne condition pour accueillir votre sexe. Si vous êtes expérimenté que vous avez une parfaite connaissance du corps féminin, vous aurez une petite chance de la mener à l’orgasme sinon je vous recommanderais de vous axer sur les préliminaires pour lui offrir ses premiers frissons.

Apprenez à découvrir son corps, déceler ses changements.

> l’augmentation de ses mamelons

> l’agrandissement des tétons

> l’élargissement de ses petites lèvres

> la couleur de sa peau, plus rose

> les frissons qui la parcours suivant les zones touchées : cou oreilles, lobes, bouches, langues, seins, nombril, entre-jambes, sexe, pieds et doigts de pieds et il faut la retourner nuque, dos, bas des reins, fesses, entre-jambes, pli des genoux, chevilles.Certains aiment sucer les orteilles!

Faites preuve pendant ces préliminaires, de douceur, de lenteur, apprivoisez vos corps. Faite durer le plaisir. Mettez beaucoup de sensualité dans vos baisers e caresses.

Si nécessaire, n’hésitez pas à lui masser le corps, l’ enduire d’huile et pour son sexe rajoutez du lubrifiant. Il vaut mieux trop mouiller que pas assez ! Plus la demoiselle sera lubrifiée, plus elle a de chance d’apprécier la pénétration.

Mesdemoiselles, j’ai donné des conseils à vos partenaires! Si vous avez des zones érogènes à ne pas négliger, il en va de même pour eux. Oui, oui! N’hésitez pas à lui tirer sur les tétons, lui lécher les mamelons. Caressez son entre-jambes, jouez avec ses bourses avec beaucoup délicatesse. Ses lobes d’oreilles sont aussi sensibles que les vôtres. Vous pouvez aussi vous amuser avec leurs fesses.

Il n’y a pas que son pénis !

Je sais que vous angoissez beaucoup sur la pénétration, mais dites-vous que votre partenaire est aussi dans ses petits souliers. Il est obligé de vous rassurer, de faire très attention à ce qu’il va dire ou faire, et cela, à un prix.

Il se peut

> qu’il soit plus maladroit que d’ordinaire,

> qu’il éjacule trop vite. Soyez sympa si vous voyez que ça dérape prenez les devants.

Aidez-le à mettre le préservatif. Il y a de grandes chances qu’il ne soit pas tellement plus expérimenté que vous.

Caressez-lui les tétons pour qu’il ne débande pas de trop. Dites-lui ce que vous aimez, encourage-le ! Évitez l’impair l’un comme l’autre :

> critiquer l’anatomie

> ou de piquer un fou rire à la vue de son corps.

C’est le meilleur moyen de casser votre libido. Conseil aux filles, évitez d’abuser des push-up.

Amusez-vous 🙂

N’hésitez à me laisser vos avis ci dessous

ANNAH

COMMENT DETERMINER L ORIGINE D UN PROBLEME D ORDRE SEXUEL?

Souvent quand on a un problème sexuel, la première démarche est d’aller chercher des informations sur le net.

Ce n’est pas forcement la bonne solution, surtout si c’est un problème de fond!

Exemple:

Madame, demande un nouveau rapport sexuel, juste à la fin du premier.
Question que l’on doit se poser
Est-elle gourmande,
Est-elle insatisfaite
Est-elle anorgasmique.

Ou est-ce monsieur qui est maladroit, éjaculateur précoce etc..

Le problème, c’est qu’il faut savoir se poser la bonne question.

Il est important de consulter un spécialiste dans ce cas, lui seul pourra départager le vrai du faux dans le couple.

Moins de 10% des personnes atteintes d’un problème sexuel majeur consultent un sexologue.

Sur le net
C’est pourquoi, il émerge sur le net tant de sites, forums et blogs dont je fais partie pour parler des problèmes sexuels de façon plus anonyme et ainsi répondre à ses propres questions.

Cela ne fait pas de moi une spécialiste, je ne substitue pas à la compétence et l’expérience d’un sexologue.

Je suis là aussi pour relayer l’information dans ce domaine

Je pense qu’il n’est qu’un premier pas pour entamer une discussion et s’adresse peut être aux plus timides d’être vous !

C’est un site de sexologues qui comme pour une consultation en cabinet, ils répondront à toutes vos questions mais avec une webcam. A vous ou non de l’activer de votre côté.

La démarche me semblait suffisamment intéressante et souple surtout quand on connaît la rigidité de la structure médicale et des instances supérieures!

Mon avis :
Le prix à mon goût un peu excessif de la consultation 49€ pour 20 min.  (Même coût quand cabinet mais pour 50 minutes en moyenne)

Surtout si vous optez pour l’anonymat complet le sexologue ne pourra interpréter vos gestes et attitudes.  Dommage quand on sait que Les mouvements du corps sont  souvent plus révélateurs que la parole

Libre à vous !

Annah

EJACULATION PRECOCE OU PREMATUREE

les répercussions sur la masculinité et la confiance en soi.

ejaculation prématuré
éjaculation prématuré

Un Français sur trois aurait déjà connu un problème d’éjaculation précoce (appelée également « éjaculation prématurée ») et seulement 5% serait considérés réellement comme éjaculateur précoce.

Le problème est suffisamment important pour que nous soyons soumis aux publicités sur ce sujet à une heure de grande écoute.

Petite définition L’éjaculation précoce survient en général quelques secondes après la pénétration : l’homme ne peut pas contrôler son excitation car l’éjaculation survient involontairement.

Car on ne peut quand même pas inclure les dérapages dû à une forte excitation ou une faiblesse pour cause de rhume ou d’un stress !!

A ne prendre en compte uniquement,
>  si vous ne pouvez pas contrôler votre éjaculation
> si vous jouissez avant que vous ne le souhaitez
> si vous êtes incapable de contrôler votre orgasme lors de plus de 50% des rapports

Attention
Il y a aussi le cas où c’est un problème relationnel lié à sa partenaire :
Certains hommes éjaculent précocement qu’avec certaines femmes seulement et ne présentent aucune anomalie avec d’autres partenaires.

C’et un cercle vicieux qui s’installe comme dans de nombreuses anomalies de ce type :
le stress favorise l’éjaculation précoce qui elle même provoque une angoisse qui aggrave davantage l’éjaculation précoce.

Signes annonciateurs :
> l’inévitabilité éjaculatoire : pour les sexologues c’est une sensation que l’homme ressent avant le moment fatidique de l’éjaculation.

Les hommes qui n’en souffrent pas sentent ce moment et décident ou non de continuer. Ils peuvent à partir là se calmer et ralentir le jeu

  • Si vous avez du mal à vous retenir d’éjaculer avant même pénétration.
  • Si vous éjaculez sitôt votre sexe au chaud dans votre partenaire

Tout s’explique !
Il est parfois dans l’apprentissage et la découverte de son corps des moments moins  propices ou un environnement non sécuritaire qui incite les jeunes garçons à se masturber vite, trop vite.

Les raisons sont simples :
La peur d’être surpris par un membre de la famille
La culpabilité de faire ce type d’acte suivant l’éducation religieuse reçue
L’anxiété vis-à-vis de ce corps que l’on ne maîtrise mal.
Une partenaire inexpérimentée qui souhaitait que l’acte se termine rapidement

Le schéma mis en place à la suite est « en finir au plus vite »
Pas toujours évident de changer les mécanismes, en devenant un homme. Vous avez gardé cette habitude de vous satisfaire vite même si et surtout  vous ne le souhaitez plus.

C’est là que ça devient un problème, votre corps ne répond plus à votre attente et vous n’avez pas encore de contrôle dessus.

Comme vous avez pu le lire sur différents forums ou articles, il est fait mention que l’éjaculation précoce relève essentiellement d’un problème d’ordre psychologique.

Donc avant de penser aux petites pilules et elles sont nombreuses dans ce domaine.

Je vous conseillerais d’envisager pour ceux qui on un peu de temps : de consulter un sexologue et d’entamer une thérapie sexocorporelle basé sur la respiration et la « ré-éduquer » de certains muscles comme le muscle pubo-coccygien (muscle à la base du processus de l’éjaculation). Le sexologue pourra aussi vous précisez dans quelle catégorie vous vous trouver et dédramatiser votre situation. Il est important de reprendre confiance en vous.

Pour ceux qui n’osent pas encore en parler, il y a un petit  exercice simple mais régulier à faire : STOP AND START :
Vous allez vous stimuler jusqu’au point de vouloir jouir, et de vous arrêter juste avant.
Vous recommencerez une fois que vous vous serez plus calme.
Après chaque essai, ce laps de temps avant chaque stop deviendra plus long.

Je vous en ai parlé plus haut le fameux : l’inévitabilité éjaculatoire

Je reviendrais aussi sur vous mesdames car je suis un peu déçue d’avoir lu qu’à chaque fois que ces messieurs ont eu le courage d’avouer leur problème qui plus est, n’est pas insurmontable !
elle m’a quitter
elle a rit,
elle m’a regardé de travers puis elle est partit sans essayer de me comprendre.

D’abord, c’est pas sympa et en plus cela agit sur la confiance en soi ce qui n’arrange pas ces hommes !

Vous épouse ou compagne êtes en mesure jouer un rôle considérable dans le traitement de ce disfonctionnement, par la discussion et le ralentissement des caresses préliminaires

Nous avons tous à un moment ou un autre eut un problème. Un peu de clémence !

  • Il n’y a pas que les performances qui comptent dans l’épanouissement. Prenez-le comme un jeu, c’est une chance de pouvoir se découvrir et passer cette épreuve ensemble !

Dans les prochains mois, j’essaierai de vous concocter un ebook avec des exercices