lingerie – corset oriens

de la lingerie, des photos artistiques (maison) pour ajouter un peu de sensualité et pimenter le quotidien

Il faut parfois se perdre sur des chemins entravés
pour réussir à se trouver.

Cohabiter avec son corps quand on est une femme n’est pas chose facile : la norme, la comparaison, les grossesses, la pudeur, les premiers signes de vieillesse, etc.

Il faut sans cesse se réajuster pour trouver le bon angle, l’attitude empathique pour ne pas détester ce corps qui nous fait défaut purement et simplement, d’un point de vue extérieur, j’entends.

C’est toujours très facile de donner des conseils aux autres

  • secoue-toi un peu,
  • fait du sport
  • teste ce régime,
  • porte des vêtements qui t’affinent
  • évite les sucreries.

Oui mes voilà, je suis gourmande, têtue et je ne compte pas me priver de mes petits plaisirs !

Tant pis pour les kilos superflus et le ventre mou, enfin, pas tout à fait !

J’ai ouvert la rubrique lingerie, c’est malin !

Je me suis tiré toute seule une balle dans le pied. Pourquoi ai-je fait cela, suis-je devenue maso ??

Non, à vrai dire j’aime relever les défis et j’ai, par le passé, constaté que c’est dans l’adversité que l’on retire le plus de bénéfices.

Je dois être particulièrement maladroite, j’avoue êtes souvent tombée ! Je ne dirai pas que je me saborde, mais pas loin.

Celui qui n’a jamais trébuché dans son parcours de vie ne pourra pas comprendre, ni imaginer les bénéfices que l’on retire à se relever.

Et dans le cas qui me préoccupe, faire avec ce que j’ai sans me miner.

Il serait plus facile de  prendre pour prétexte de ne pas avoir le corps idéal et ainsi m’empêcher d’avancer et faire ce qui me plaît

C’est pourquoi en ce début d’année, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et me fixer un objectif : travailler sur les zones qui me posent le plus de problèmes.

  1. Apprendre à me montrer
  2. Accepter l’épreuve
  3. Eviter de procrastiner

J’aime travailler dans l’intime pour d’autres ce sera le travail, les loisirs ou la famille.

lingerie

La sphère intime à cet intérêt où l’on rejoue sans cesse les problématiques du quotidien. C’est un peu comme donner une représentation à guichet fermé !

Le but n’est en aucun de contenter mon côté exhibitionniste. Il est probable que le résultat ne comble pas vos attentes. Il n’y aura pas de clichés pornographiques. Je garde toujours en trame de fond « la sensualité » accompagnée d’un travail graphique ou artistique.

Mon objectif

Réussir à passer au dessus d’une difficulté permet d’apprendre à contourner la problématique et trouver un point sur lequel prendre appui, voire à dépasser ses peurs (justifiées et irrationnelles

J’ai décidé de travailler sur mon point faible et contrairement aux apparences, ce n’est pas mon corps, mais ma timidité :). Mon but s’il en est un, est de gagner en assurance !

La mise en scène du corps est dans mon cas juste le prétexte pour me permettre de jouer ce rôle.

Bon et puis si c’est vraiment trop affreux, vous ne m’en voudrez pas de supprimer prématurément la rubrique 🙂

Le blog s’il n’est pas rémunérateur bien que je ne désespère pas de vivre un jour de ma passion. Il aura au moins le bénéfice de me permettre de tenter des expériences et nourrir mon sens artistique.

Pour se faire j’ai eu le concours de l’un de mes partenaires, je remercie vivement KISSKISS revendeur suisse de produits érotiques pour l’envoi de lingerie et accessoires.

Donc après le peignoir stéphanie Black voici ma vision du « corset Oriens«  de la marque Obsessive.

2 photographies??? c’est une blague!

je vous prépare une galerie  d’ici quelques semaines. Faire les choses correctement avec des logiciels graphiques prend du temps. 🙂

Apprendre la patiente est une des choses à intégrer dans l’érotisme.

Question

Comment arrivez-vous à surmonter vos peurs?
Quelle résolution avez-vous prise pour réussir à aller de l’avant ?

Comme pour l’année passée, si vous avez besoin de faire le point, un coup de pouce pour vous accompagner [su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »bubbles » background= »#2defe7″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »coach de vie »]coach de vie[/su_button]

Je vous embrasse

A bientôt

Annah

 

 

Test lingerie – Peignoir stéphanie – Beauty night

Nous ne ressemblons pas toutes à Doutzen Kroes !

Pour ce qui est de faire quelques coquineries dans l’intimité et se sentir sexy peut relever du parcours du combattant. Comment savoir quelle partie de notre corps mettre en valeur ? La sexualité est tabou, mais le corps ou la représentation que la femme s’en fait, est pire. D’ailleurs que l’on soit mince ou enrobée le problème est le même, on ne s’aime pas ! On se voit beaucoup de défauts, pas simple de se montrer sur son meilleur jour dans ce cas. Si on ne s’accepte pas comment envisager d’être à l’aise sous le regard de son/sa partenaire?

Quand il a été question de me pencher sur votre plaisir, je me suis focalisée sur l’outil pour y parvenir et j’ai occulté la phase juste avant, celle où ‘on commence l’effeuillage ou vous attisez le désir avec une lingerie sexy.

Le meilleur moyen pour le/la faire succomber, c’est de porter de la lingerie !

Ben oui quoi, c’est intégrer dans le conscient collectif, les hommes sont visuels ! Vous le savez, il le sait, il sait que vous le savez, c’est un accord tacite entre vous. Un jour ou l’autre quelque soit le motif ou l’occasion vous allez y venir.

Cela va du coordonné string ou culotte avec son soutien-gorge assorti, le corset, la nuisette ou le déshabillé transparent avec des bas, s’il vous plaît 🙂 résille, soie ou avec une ligne de couture et une nette préférence chez ces messieurs, accompagnés du port de jarretelle.

Dans le domaine, ils savent en général ce qu’ils veulent et le plus fonctionnel n’est pas inclus !

Comment allier leur désir, votre envie de lui faire plaisir et votre mésestime ???

  1. Je dirai de commencer par trouver des matières qui vous séduisent, agréables au toucher.
  2. Des couleurs dans lesquelles vous vous sentez à l’aise. Si d’emblée porter du rouge a le goût amer de ressembler à une pute, ou la mère Noël ce n’est peut-être pas utile de vous l’infliger.
  3. Des formes qui vous mettent en valeur. Si vous n’aimez pas les strings choisir une jolie culotte, si vous avez du ventre, la choisir montante ou avec une ceinture, si vous avez une belle poitrine préférer un corset pour focaliser l’attention sur le décolleter
  4. Il est important de choisir un ensemble qui vous plait d’abord à vous, pour se sentir à l’aise dedans.

Ma proposition pour celles qui restent encore timides !

Celles qui préfèrent se cacher sous la couette et/ou avancer à tâtons dans la chambre parce qu’il n’est pas question de se montrer !

La lingerie est d’abord une option pour soi, pour se réconcilier avec son âme. Il est important même si le corps ou la morphologie ne vous satisfont pas de vous donner du plaisir.

S’offrir de la lingerie à cet effet magique de mettre du baume au cœur. On se sent désirable, coquine attirante aguicheuse, voire sexy.

Porter sur la peau nue, un tissu doux qui vous caresse les épaules, effleure le bout de vos seins, frôle vos hanches, c’est une promesse de tendresse de douceur. On se sent bien. C’est pourquoi pour ce premier test j’ai choisi un peignoir. La mode a très peu d’importance dans mon univers. J’ai dans l’idée que son style on se le créer. J’aime le côté mutin de ce peignoir. Il dévoile sans vous exposer ou déballer votre intimité. Les sens sont exacerbés. Vous serez belle à contempler.

Ce peignoir « beauty night stéphanie  est destiné aux femmes discrètes et sensuelles. Le feu ne demande qu’à émerger ! La chaleur va monter d’un cran dans la chambre. Voilà de quoi réchauffer les cœurs avec l’hiver qui arrive à grands pas

peignoir

Un effet bi matière

  • des pans en satin brillant qui vont donner du punch à la silhouette
  • et de la dentelle au motif floral qui ne dévoilera à votre amoureux le décrocher d’une hanche ou le galbe de votre sein si vous souhaitez le nouer serrer.

Une très belle lingerie qui se tient bien se froisse très peu. À porter nu ou sur une nuisette.

Le tissu est très agréable à porter à même la peau malgré sa composition (97% Polyester, 3% Élasthanne). On ne ressent pas d’échauffement. Ni la dentelle ni les coutures ne grattent. C’est un produit de qualité avec des finitions propres. Lavable en machine et pas de danger de le perdre ou l’abimer, il fournit avec un petit sac.

Des détails qui laissent imaginer le soin apporté à vous satisfaire. Vous trouverez également perdu dans le ton sur ton, un petit string minimaliste.

Le diaporama version Annah

Guide de taille

J’ai choisi la taille L/XL pour me sentir à l’aise.
Je fais un 95D de tour de poitrine avec un tour de taille de 85 et 95 de tour de hanches et il s’est avéré être un peu grand !

Taille : S /M, L/XL et XXL
Taille S /M : (seins : 81-91 cm, BC, Tour de taille : 56-71 cm, hanche : 85-97 cm)
Taille L/XL : (seins : 91- 107 cm, CD, Tour de taille : 71-91 cm, hanche : 97-112 cm)
Taille : XXL (seins : 107-120 cm, DE, Tour de taille : 91-104 cm, hanche : 110-126 cm

Vous pourrez retrouver ce modèle[su_button url= »http://www.kisskiss.ch/beauty-night-fashion-beauty-night-peignoir-string-stephanie-noir-lxl-p-8693.html?language=fr » style= »bubbles » background= »#ef2e2d » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: heart-o » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »peignoir stéphanie »]peignoir stéphanie noir[/su_button]

Il existe aussi couleur or et noir 

MERCI à mon partenaire Kisskiss qui a eu la gentillesse de jouer le jeu.

J’espère que cette première sélection aura réveillé la femme sensuelle qui était restée tapie dans un coin de votre tête.

À très bientôt pour une sélection de bas et une petite douceur à glisser dessous.

Test – Bougie de massage, YES FOR LOVE

Une bougie pour faire fondre de plaisir sa partenaire

bougieCe n’est pas la première bougie que je teste pourtant à chaque fois cela semble affoler mes sens.

Un nouveau parfum que je n’ai pas réussi à définir. Rien d’entêtant, un mélange subtil de fruit et de musc ??

C’est devenu mon parfum, mon filtre d’amour quand j’ai envie d’envoyer un message discret à mon homme.

Je frotte l’huile solidifiée et je dépose un peu de son odeur derrière l’oreille et la base du poignet.

L’odeur est agréable à porter et qui plus est on se voile des délices consumés. Il y a quelque chose de très sensuel qui se passe en interne. On redevient coquine 🙂

Un plaisir qui ne restera pas confiné dans la chambre.

bougieEn revanche pour ceux et celles qui souhaiteraient utiliser  la bougie comme parfum d’ambiance, c’est possible, toutefois la quantité renfermée dans son pot de porcelaine risque de fondre avant vous.

C’est un moment privilégié de partager un massage avec une huile non grasse et parfumée. Il est plaisant de se détendre sous la morsure de la brûlure. Nos nerfs sont a vifs ramenés à fleur de peau.

Il est encore plus agréable de sentir ses doigts venir dénouer l’ensemble pétrir notre peau, rouler sur nos courbes, descendre le long des fesses et poursuivre sa course entre les cuisses. Non coquins on ne stoppe pas là, irritant pour les muqueuses.  On continue la descente le long des jambes jusqu’aux pieds que vous allez malaxer.

Attention on ne peut pas sucer l’huile n’est pas comestible ce plaisir est à réserver pour un autre test à la framboise 🙂

Yes For Love a eu l’intelligence de combiner l’huile de massage, à base végétale (soja, coco, et sésame ) avec des vertus régénérantes. Je le répète c’est bon pour le moral et pour la peau de se faire papouiller ! la peau sera toute douce après la séance!

Bon vous le savez maintenant, je suis une petite gourmande le pot initialement prévu pour une vingtaine de massages est déjà à moitié vidé 🙁

sensual massage men 6

Tout ceci à vrai dire ne peut se loger dans des statistiques suivant que vous souhaitez un massage intégral ou juste la brûler.

Attention on s’entend, ce n’est pas la paraffine d’un cierge, mais bel et bien de l’huile tiède que vous allez couler sur le bout de son téton.

Les amateurs de douleur ne s’y trompent pas, pour vous je dirai que c’est plus l’appréhension. L’idée que l’on se fait de la chaleur qui risque de vous laisser penser que vous avez eu mal, mais très vite la raison reprendra le dessus « finalement ce n’était pas si chaud tu peux revenir » 🙂 voilà, encore une coquine qui s’est réveillée.

Pour ceux qui comme moi, aiment, faire durer le plaisir sans nécessairement aller plus loin, risque de vider les 120grs en 2 séances. Tout ce ci vous regarde, à vous de déterminer vos besoins et votre budget. Pour cette bougie, compter 29.90€

Quelques consignes de précautions si jamais vous sentez que vous commencez à vous assoupir, on se lève pour éteindre la bougie !
On ne sait jamais risque de feu. Le pot trop près de la lingerie une fissure et le pot éclate et met le feu au tapis, etc…et surtout ne la laisser pas brûler des heures sinon que nenni pour la prochaine envie.

Et comme tous vos produits érotiques, celui-ci ne fait pas exception, il n’est pas à mettre à la portée des enfants.

J’ai la peau blanche assez sensible facilement allergique ici pas de rougeur en vue ! Toutefois, je vous recommande de faire un test à l’intérieur du bras. Ce serait ballot de se voir maculée de boutons sur le corps ou avoir des démangeaisons alors que vous étiez parti pour un moment de tendresse.

Maintenant, allez jouer avec le feu, au sens propre comme au figuré. C’est bien parfois de sortir du cadre
vous êtes des adultes qui allez prendre beau….coups de plaisir

Embraser sa peau sous la chaleur de votre désir

Je recommande sans modération la bougie de massage YES FOR LOVE [su_button url= »http://www.yesforlov.com/fr/notre-ligne-plaisir-intime/12-bougie-de-massage-affolante.html » style= »3d » background= »#efb42d » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »bougie de massage »]acheter bougie[/su_button]

donnez vos impressions!

Pour ceux et celles qui gardent des problèmes de communication un solution, votre coach vous attend [su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2defdb » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »coach de vie »]coach de vie[/su_button]

Annah

*crédit photo Yes For Love

Cohabiter avec son corps

Le culte de l’apparence abîme notre corps !

Le travail sur le massage m’amène immanquablement vers la problématique attachée à l’image du corps, celle que l’on pose sur son corps, celle que l’on projette sur le/la partenaire et celle que vous croyez que le/la partenaire à sur vous. Cela fait beaucoup de corps ! 🙂

Nous vivons une époque où le corps est instrumentalisé pour vendre. C’est un levier d’achat pour une voiture même si le mannequin qui la présente ne repart pas avec vous. Elle laisse supposer qu’en l’achetant vous pourriez prétendre à l’attirer idem pour les pubs de voyages.

On nous vend une image idéale pour prétendre au bonheur au bien-être et à la longévité

Cette apparence conditionne notre gestuelle et notre relation à l’autre, que vous le souhaitiez ou non. Il est préférable si on vit en occident, d’être blanc mince et bronzé avec une constance, être d’apparence jeune !

On ne nous apprend pas à nous aimer, mais à correspondre à une image.

corps

Les signes particuliers anodins tels : taches de rousseur, strabisme, grain de beauté, oreilles, décollées, dissymétrie faciale, rougeur, taille et forme du nez évoquent déjà aux jeunes parents des difficultés futures que leur enfant devra relever et surmonter.

En grandissant vient se rajouter les problèmes de surpoids, la blancheur de la peau, la maigreur, et chez les filles l’arrivée précoce ou tardive des seins, reste une problématique, qu’ils soient petits ou gros, ronds, en poire ou en gant de toilette après une grossesse.

La grossesse parlons-en ! Elle met à l’épreuve la résistance de la peau qui 1 fois sur 2 fissure, vergetures au ventre, fesses et cuisses qu’il faudra cacher. La peau est distendue, de jolis bourrelets ont fait leur apparition autour des hanches, le grain de la peau s’est dilaté.

Je sais l’état des lieux n’est pas des plus alléchant, mais voilà, c’est avec ce corps qui vous faudra cohabiter. On ne peut s’en débarrasser comme un voisin parasite. Ce corps est le vôtre quelque soit son apparence, il vous porte, il endosse le poids de votre vie et encaisse les coups.

Mal le traiter, ne va pas arranger votre partenariat ! Se déprécier ne va que rajouter de la tristesse dans votre quotidien et miner votre moral. Cela peut aussi altérer votre relation avec votre partenaire.

Il y a dans ce monde fort heureusement des hommes intelligents et empathiques qui comprennent vos difficultés, mais qui ont aussi la lucidité de comprendre que les cicatrices que vous portez à l’extérieur sont aussi la mémoire d’une vie passée ensemble.

Les bourrelets sont souvent liés à votre gourmandise et le bon petit plat que vous cuisinez pour toute la famille.

Famille qui s’est agrandie grâce à votre dévotion et les diverses cicatrices de césariennes sont la mémoire du passage de chacun de vos enfants, décidés ensemble. Oui, je concède que c’est vous qui portez le plus lourd tribut !

Je sais aussi que la vie serait plus simple si vous aviez la taille mannequin, sans les bouées avec une peau au joli ton ambré, mais ce n’est pas le cas.

Doit-on se morfondre sur ce constat où en tirer parti ?

corps

Pour info, il est amusant de voir les frontières de l’esthétisme se déplacer. A une époque pas si lointaine, la peau blanche était signe de noblesse, les poils également. Ils étaient là pour se démarquer des esclaves à la peau matte et imberbe.

L’utilisation de l’esthétisme est toujours construite au service de… et dans un but social.

Il ne sert pas l’être humain.

Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’individu et la femme.

Pour rencontrer souvent des groupes de femmes, la problématique sur leur image est une constante qui leur pourrit la vie.

C’est pourquoi là encore j’ai décidé de monter au créneau et donner de ma personne.

Je ne suis pas ce qu’on pourrait appeler un canon de beauté, mon corps après plusieurs grossesses est comme celui de beaucoup de femmes, abîmé ! J’ai à ma défaveur d’avoir la peau blanche qui laisse apparente les veines bleues. Beurk 🙂

Très jeune, j’ai le souvenir de devoir me badigeonner d’autobronzant dès les premiers rayons pour espérer pouvoir me mettre en jupe. Ce que j’ai fini par m’abstenir de faire. L’odeur et l’irrégularité de bronzage entre les deux jambes. Il ne me restait plus qu’à bannir de ma garde-robe, les jupes.

En y repensant, c’est beaucoup de souffrance pour rien. Dans un monde plus tolérant, on devrait pouvoir exister pour ce qu’on est ! Ce n’est pas le cas, alors il est important de se poser la question pour qui on se rend malade. Pour plaire à qui et pour correspondre au bien-être de qui, nous sommes obligés de porter atteinte à notre bien-être physique et psychologique.

Les adolescentes ne pourront pas s’opposer à se culte de la beauté et leur besoin d’appartenir à la masse, au groupe sera le plus fort.

C’est donc à vous mesdames que je m’adresse, maman ou non c’est à vous et pour vous qu’il est important de revenir à plus de sincérité et aimer ce corps, votre armure, votre maison, votre cocon, votre outil de séduction.

Les cicatrices, les brûlures, les bourrelets ne sont hideux qu’aux yeux de ceux qui ne connaissent pas votre histoire. Ignorants de ce par quoi vous êtes passés, ce que vous avez enduré pour être là où vous êtes.

Je vous invite toutes à vous masser, vous caresser, vous faire des compliments, remercier vos blessures pour ce qu’elles représentent et montrent tout le chemin que vous avez parcouru.

J’ouvre dès à présent un album sensuel si vous souhaitez m’envoyez vos clichés pour l’enrichir c’est avec le plus grand plaisir.

corps

Je ne poste pas les clichés pour appréciation uniquement dans le but de confirmer l’idée que c’est bien l’angle sous lequel on se regarde qui nous rend belle.

J’encourage ces messieurs à prendre des photos de votre belle, pour collection privée. Montrez leur à au travers de vos yeux comme vous l’aimez.

La femme n’a aucun intérêt à enchaîner les régimes hormis pour mettre en danger sa santé et engraisser une industrie déjà très fructueuse

C’est l’harmonie dans son couple qui l’aidera à aller mieux, votre regard et votre bienveillance

Ces images ont pu voir le jour grâce à mon partenaire Kisskiss  [su_button url= »http://www.kisskiss.ch/lingerie-sexy-c-86.html?language=fr » style= »3d » background= »#ef2d40″ size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »lingerie »]lingerie[/su_button]

Je reviendrai en détail dans la rubrique test produit sur chacun des articles, peignoir, bas, string.

Pénis – La virilité au centimètre près !

La virilité au centimètre près !

pénis

Mon pénis est trop petit

Les maudits vestiaires où les hommes ont la possibilité de comparer leur pénis.

Nous avons beau le clamer haut et fort, ce n’est pas la taille qui compte, mais la manière de s’en servir et l’intention mise pendant l’acte qui permettra à la femme choisie de prendre du plaisir.

Rien à faire………….Vous restez bloqué.

Un pénis à votre image

Il suffit de voir les objets érotiques pour agrandir la taille. Les pilules miracles pour briller dans sa virilité ??? L’engouement étrange pour cette opération (la pénoplastie) extrêmement dangereuse qui consiste à épaissir la tige, avec la graisse de vos cuisses !! Ou cette autre opération qui consiste à couper votre ligament suspenseur.

Voyons, au risque d’endommager les nerfs érectiles, diminuer vos sensations voire à causer une complète impuissance, est-ce que cela en vaut vraiment la chandelle ?

Pour le coup, votre verge trop petite deviendra bosselée, asymétrique avec un angle d’érection plus bas. Et je ne parle pas des risques liés à toutes interventions, infection et problème cardio-vasculaire. Quelle belle couleur d’Ecchymose, au choix noir bleu ou vert ? Hum, séduisant !

Pas de gonflette pour augmenter zizi !

Dans ce cas, ne serait-il pas plus judicieux d’opter pour un petit sexe qui soit dur et vigoureux plutôt qu’un long sexe, faible et mou.

Votre sexe n’est pas un muscle, il est constitué de tissus spongieux. Je me permets de vous rappeler, car dans les vestiaires, il est quand même rare de voir vos pénis en action. C’est aussi l’angle sous lequel vous observez les autres qui va donner une perception surdimensionnée. À cela vient se rajouter l’image psychologique que vous avez de votre phallus, qui tient plus à une représentation symbolique et péjorative de votre virilité.

Commencez par observer votre sexe dans le miroir pour obtenir une comparaison équitable.

Tout se joue dans votre tête ! Pensez à consulter pour votre manque de confiance, au lieu de vous en prendre à votre corps.

[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Un petit pénis grandit plus…, il a une plus grande variation qu’un grand sexe au repos.

La moyenne nationale est de 14 cm. Vous êtes-vous demandé quelle était la taille d’un vagin ? Vous souvenez-vous à quelle distance de l’entrée du vagin se trouvait le point G.

Je dirai dans ce cas, ce sont plus les mouvements et l’angle donnés qui apporteront de bonnes sensations à votre partenaire qu’un manche qui restera au tiers dehors

Un pénis l’art de jouer avec le plein et le vide

Autre point important à prendre en compte. Votre femme est-elle suffisamment excitée ?  A-t-elle appris à se servir de son périnée et enserrer votre verge. Peut-être que si vous collaboriez, cette cavité dans laquelle vous semblez nager vous semblera plus hospitalière tel un fourreau sur mesure chaud et étroit.

À quoi sert votre pénis si ce n’est à prendre du plaisir et en donner ? Dans ce cas, augmenter vos sensations, sa sensibilité, sa force et sa résistance ne serait-ils pas plus intéressant comme objectif ?

C’est le moment que vous devriez penser à étirer et non votre outil !

Qui souhaitez-vous impressionner, vos potes ou votre femme ?

Une meilleure connaissance de soi, de votre partenaire, vos attentes communes à placer devant la taille symbolique (GRANDE).

Annah

 

Le couple et le rituel érotique

Le couple et la sexualité

Si je devais trouver ou me référer à un modèle de couple pour comprendre comment me construire. C’est vers la chine antique que je me retournerai. Ils prenaient le temps de s’aimer!

couple
Anonyme (début du XVIIe siècle) /Rouleau de peinture érotique (shunga). Encre de Chine, couleurs, et poudre d’or et d’argent sur papier, avec application de feuille d’or et d’argent. Tiré d’une série de douze rencontres érotiques. Un homme d’âge mûr et une jeune femme sont étroitement enlacés. À droite, une autre femme ajuste la couverture qui recouvre en partie le corps des amants.

Les Chinois avaient saisi l’essence même du bonheur dans un couple. Ils ne considéraient pas l’activité sexuelle comme tabou, en attestent les nombreuses gravures et estampes érotiques !

Le shunga faisait office de manuel d’éducation sexuelle pour les jeunes couples. L’art de la chambre à coucher était transmis de mère en fille.
Les partenaires avaient le sésame pour tout oser.
Comme les auteurs étaient des hommes la représentation et la place d’un phallus fantasmé était prépondérante.

Hormis cet aparté, vous l’aurez compris la sexualité tenait une place importante dans la vie du couple. La fréquence des rapports était le gage de bonne santé, au vu des très nombreuses postures acrobatiques, il valait mieux:) cela avait au moins le mérite de mobiliser le cerveau pour savoir comment s’y prendre.

Ils avaient l’art et la manière de « manger des cerises sous l’arbre »

couple
Nishikawa Sukenobu (1671-1751) /Estampe érotique (shunga). Impression sur bois rehaussée de couleurs, sur fond vert. (1711-1716)  Scène de séduction entre un homme et une jeune femme

Le 1er reste mon préféré !

  1. Toujours s’assurer de faire jouir la femme en premier, et ce, plusieurs fois avant de la pénétrer.
  2. Préparer un terrain favorable à la femme pour qu’elle puisse jouir de la pénétration. Un vagin gorgé et excité pour ressentir les différents coups
  3. la variation des postures (48)
  4. la multiplicité des coups
    six façons différentes d’introduire le pénis dans le vagin
    neuf façons de l’y agiter
    dix manières de bouger pendant l’accouplement
  5. le sens caché du coït – soigner des maux
  6. la conscience – l’accouplement est utile pour aider la mécanique physique et psychologique de l’être humain
  7. L’importance du Qi (l’énergie vitale), mobiliser cette énergie pour qu’elle remonte vers le haut pour régénérer les cellules du cerveau et ensuite redescendre pour dynamiser tout l’organisme.

dans un couple chacun son utilité

La femme avait besoin de la force yang de l’homme pour contre balancer le côté doux et passif du yin et l’homme plus actif ne devait pas perdre son énergie et répandre son sperme inutilement. Il devait apprendre la patience, gérer le plaisir autrement, gagner en résistance et utiliser sa respiration.

En un mot, il devait faire appel à sa part interne de yin

Cette union permettait de faire les vases communicants. Chacun se servait de son énergie sexuelle pour renforcer et nourrir l’autre

Voilà qui donne du sens à l accouplement et ce n’est pas que pour faire des bébés!

Le bien-être au sein du couple est obtenu grâce au partage !

couple
Kitagawa Utamaro (1753-1806) Utamakura (Poème-oreiller) /Estampe érotique (shunga). Impression sur bois rehaussée de couleurs. (1788) Illustration (n° 10) tirée d’une série de douze estampes réunies dans un album. Chaque estampe est montée séparément. Sur l’éventail que tient l’homme, on peut lire le poème de Yadoya no Meshimori qui figure au début de cet article.

Moi, ça me laisse songeuse et vous ?

Si vous souhaitez partager votre avis sur le sujet, laissez un commentaire si dessous.

si vous avez des difficultés à parler sexualité avec votre partenaire, un conseiller conjugal, un coach ou un thérapeute pourront vous aider .[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

bonne journée

Annah

les image sont issues d’une exposition intitulée Shunga : Sex and Pleasure in Japanese Art, au British Museum de Londres organisé 2013

Devenir Sienne – sélection novembre

Devenir sienne le roman d’eva Delambre

devenir sienne couverture

Pour un premier livre, c’est un sacré coups de pieds dans la fourmilière de nos petites perversités.

L’univers BDSM a trouvé un adversaire de choix. Cette jeune femme a choisi sa plume pour étaler son vice au grand jour et nous plonger sans ménagement dans l’univers particulier de la soumission.

C’est une manière comme une autre d’envisager la relation amoureuse!

tumblr_nuazo1PVPl1uwnlwvo1_540

C’est dernier temps, il s’est imposé à moi l’idée de trouver des biais pour comprendre les relations humaines.

Vous êtes malgré tout assez nombreux à vous véhiculer dans l’amour pluriel. Tentez de trouver des réponses à des problèmes de communication et trahir l’ennui.

Je dirai que la trame du livre parlera à quelques uns d’entre vous.

Le mythe de la secrétaire et de son patron est un lieu commun.

Enfin, c’est surtout l’opportunité de contact et la récurrence de la promiscuité qui favorisent le passage à l’acte. C’est pourquoi je travaille à la maison! 🙂 même pas la tentation du facteur puisque c’est une factrice.

Ceux qui n’ont pas franchi le pas, aimeraient bien, mais n’osent pas encore, tentent de trouver des réponses au travers de la lecture. De quoi s’émoustiller avant de pouvoir rencontrer l’aimé (e) et donner un peu corps à cette monotonie.

Ils caressent l’espoir secret de pouvoir transposer un peu du magnétisme du héros et sortir enfin de la routine.

Avec le livre d’Eva, toutes les images de votre photothèque seront nécessaire pour traduire son univers.

Ainsi, chacun sera torturé à des degrés divers suivant ce que vous mettrez derrière les mots exhibition, échangisme, maître, fouet, punition.

Vous serez et plus ou moins empathique pour l’héroïne qui semble avoir un sérieux penchant maso et de grosses difficultés à se résonner. Elle commet souvent le pêché d’orgueil pour plaire à son maître.

J’avoue avoir eu mal plus d’une fois quant au choix qu’elle prenait.

devenir sienne

La lecture nourrit l’esprit et à cet effet magique de nous transporter dans des mondes fabuleux ou monstrueux.

Ici, j’ai sélectionné pour vous plaire, un cocktail détonant curiosité/passion – peur/douleur

Le style érotique à cette particularité en plus de nous parer de sensualité, de nous déculpabiliser. Il permet de vivre par personne interposée, des fantasmes par encore assumés.

« Après tout si elle le fait, si ce qu’il lui fait et c’est indéniablement, une source de plaisir et d’ailleurs moi-même blotti derrière mes pages je suis stimulée, retournée, excitée mouillée…..
Je ne fais de mal à personne ! Avec mes petits fantasmes, je suis blanche neige. »

On cherche tous à s’amender d’avoir des rêveries érotiques dérangeantes et surtout trouver le sésame de pouvoir passer à l’acte.

Vous, vous interrogez beaucoup sur vos envies.
• Sont-elles fondées ?
• Où prennent-elles naissance ?
• Sont-elles avouables ?

…trop de honte et de culpabilité portées pour réussir à vivre en toute liberté votre sexualité et libérer vos fantasmes.

devenir sienne

Pour la petite histoire, j’ai fait la connaissance D’Eva au travers des réseaux et cette une rencontre totalement fortuite qui m’a amené à vous présenter son livre « devenir sienne » .

Elle s’est inscrite sur mon compte twitter!

Ma première idée…Encore un spam ! Une chienne en chaleur qui au travers de propos inappropriés, vous laisse penser qu’elle souhaite nouer un contact et plus si affinité. Oui twitter et moi ne cohabitons pas bien !

Curieuse, je me rend sur son compte « auteure… soumise dans l’âme » oui, mais encore ! je pousse plus loin et effectivement, c’est une auteure de romans érotiques. Une bonne nouvelle qui s’amorce, peut être trouverai-je  mon bonheur ?

J’avoue avoir fait pas mal le tour des écrits tout public et j’ai même dernièrement repris la collection désir chez Harlequin, c’est vous dire si ma rubrique livre commençait à patiner.

C’est pleine d’enthousiasme et d’espoir que je décide de rentrer en contact auprès d’Éva Delambre. C’est une auteure très accessible, gentille et réactive. Rapidement, elle m’a envoyé une copie de son manuscrit et j’ai plongé tête baissée dans son univers. Pourtant je ne suis pas soumise 🙂

Entre mes derniers romans et Devenir sienne s’est un grand écart réalisé!

Je mets le holà aux petits curieux qui vont s’enflammer. Je ne voudrais pas vous écoeurer.

Ce livre « devenir sienne » est un récit assez cru sur le thème du BDSM.

devenir sienne

Pour les âmes sensibles, rien ne sert de se faire mal, vous pouvez tourner la page et sauter certains passages dérangeants !

J’insiste aussi auprès du jeune public, les moins de 18 ans, ce livre ne vous est pas destiné! Vous risqueriez d’imaginer que c’est envisageable malgré votre inexpérience en sexualité.

Il est question de l’abnégation d’une femme envers un homme pour qui elle nourrit des sentiments et une attirance certaine.

Je ne peux pas dire que tout se passera en douceur. . Dès lors qu’elle accepte de se donner à son patron, aucune ambiguïté ne subsiste quant au type de binôme à venir. C’est une relation de Domination/soumission et rien d’autre !

devenir sienne

J’ai cru à tort que c’était autobiographie, il n’en est rien. C’est bel et bien un roman qui pose les bases du BDSM et nous fait entrer par la petite porte dans un univers fermé, réservé aux initiés, d’une sexualité hors norme pour le quidam que nous sommes !

Si vous souhaitez pimenter votre vie sexuelle et trouver quelques scénarios, vous serez au bon endroit
Rien de banal dans ce roman !

Certes, certains passages sont plus difficiles à vivre et je repense au différentes excursions dans la demeure de Hantz, aux portes de Paris. Ce maître se plaît à recevoir ses homologues allemands férus de soirées glauques et amateurs de plaisirs extrêmes.

Le sadomasochisme tel qu’on se le représente dans son extrémisme, entre les fouets, le latex, la douleur, les piercings, le marquage, les cages, chaînes et diverses entraves pour contraindre et humilier les soumises consentantes et parfois volontaires. Si, si c’est possible, d’où l’appellation masochisme

Beaucoup de brutalité vous attend … balayée par le plaisir et les cris. Vous serez ballottés sans cesse d’un extrême à l’autre douleur/plaisir.

Je vous le présente, non pour porter un jugement sur ces pratiques romancées ou réalistes du monde BDSM mais bien pour savoir ce que ça vous fait et quel endroit de votre corps se met en branle ? 🙂

Et je l’espère vivement avant même sa fin, vous aurez crépité et pris du plaisir avec votre moitié. Mon petit conseil, n’attendez pas que certains passages viennent refroidir la température.

devenir sienne

Je suppose que tout comme pour moi, cela éveillera des sentiments paradoxaux. Il est impossible de rester indifférent, c’est trop aux antipodes de notre petit confort, à la sexualité pépère sans désir parfois. 🙁

Plus question d’ennui. Devenir Sienne est un coup de fouet qui va réveiller vos instincts primaires.

De l’attente, de la peur, de l’intrigue, des récompenses, de la douleur, du dépassement de soi. On imagine bien la soumise dans l’abnégation d avec cette montée en puissance des coups et sa fréquence, que penser du maître, son rôle et son implication ?

Son maître a semble-t-il, un sérieux penchant sadique d’où son choix pour le fouet. Extension de sa toute-puissance ; juste pour le plaisir de marquer le corps et laisser des zébrures.

Il modèle sa soumisse au fur et à mesure qu’il dévoile sa personnalité.

Ensemble, ils vont révéler leur vraie personnalité!

La question qui me brûle les lèvres, quel est son moyen pour nous faire passer la pilule ?

Serait-il possible de faire tout ça sans amour ? Ce roman proposerait alors qu’un enchaînement décomplexé de scènes de baise, dans le but d’ activer votre cerveau reptilien ?

À mon avis, il n’en est rien ! Vous et moi, savons que l’amour peut parfois se montrer sous différents aspects et revêtir un autre visage. L’auteure l’a bien compris et nous a fourni un bel exemple.

Elle écrit sans entrave ni compromis, mais c’est quand même une histoire d’amour qui nous est livrée.

devenir sienne

L’important n’est pas de renvoyer une image de couple idéalisé pour satisfaire l’extérieur, mais de décrire une histoire peu commune, dérangeante de l’extérieur qui ne souffre aucune référence sur la normalité. Et bien, vous me croirez ou non, cette dichotomie fonctionne

Sans aller aussi loin, et le prendre exemple, ce roman reste libérateur à celui qui saura lire entre les lignes!
À vous d’élaborer un nouveau dialogue, jouez de vos corps et partager des moments forts.

Avoir une vie sexuelle à la mesure de vos attentes qui correspond vraiment à vos envies profondes même les plus farfelues

Le jeu réside dans la posture. Vous commencez à comprendre que le désir ne se suffit pas à lui-même. C’est un mot prononcé sur un autre ton, une insinuation bien glissée, un regard soutenu ou une pensée inattendue qui sera l’étincelle du feu qui vous consume.

Il faut parfois aller dans les extrêmes pour se sentir libre et s’affranchir de son éducation oppressante.

Si vous êtes toujours ensemble, c’est que vous avez pressenti de l’autre que vous pouviez avoir confiance pour grandir et vous épanouir. Vous apprenez depuis à repousser chaque jour vos propres limites.

Aujourd’hui, malgré les hauts et les bas, je ne vous demande pas de souffler sur votre couple. Vous mettre en quête du maître ou de la soumisse qui pourraient vous aider à vivre votre petite perversité.
Il ne faudrait généraliser ni dans un sens ni dans l’autre. Vous évoluez dans le monde réel

Le livre fait étale d’un maître respectueux et bienveillant envers sa soumise. Oui d’ailleurs c’est un mot à garder le respect de soi et de l’autre.

devenir sienne

Croire qu’en contrepartie d’orgasmes fabuleux, vous pourriez tout encaisser où que la personne face à vous puisse être un modèle de santé mentale serait un leurre. Nier que des soumisses ne finissent dans la prostitution et la dépression serait voir qu’un seul côté de la pièce. Dans la distribution du rôle de maître, se trouvent également de vrais sadiques, des manipulateurs et/ou psychopathes qui seront à même d’annihiler toute volonté même chez les plus costauds.

Comme dans tout extrême, le danger plane.

Vous êtes bien ensemble pour partager ce type de jeu. De toute manière, vous y avez déjà goûté:)

Soyez conscients que vous avez tous à des degrés divers, expérimentés la soumission /domination.

On se plie à son exigence de porter une tenue sexy ou un ensemble de lingerie à la défaveur du confort, juste pour lui plaire. On a accepté de descendre le sucer, le prendre en bouche sur un simple regard insistant et taquin. On s’est amusé de cette position peu confortable alors qu’il aurait fallu un simple coup de crocs pour lui rappeler qui était vraiment le maître. Savoir que vous êtes passé au-dessus de certaines appréhensions et constater cette petite lueur dans ses yeux, n’avez-vous pas ressenti un peu de fierté ? Savoir que pour lui, vous êtes allez dans un club alors que ce n’est pas votre tasse de thé.

Vous voyez vous aussi, êtes capable de beaucoup pour l’autre, ne serait-ce pas un peu d’abnégation de votre part?

Arrêtez de rêver votre sexualité, c’est le moment de vous lancer. Acceptez vos envies, discutez-en !

Vous le savez maintenant, je ne suis pas critique littéraire et donc pour moi la forme n’a que peu d’intérêt. J’aime les livres qui ne me laissent pas insensible. J’aime entre cueillie, malmenée, bousculée, séduite. Ce fut le cas, j’avoue, avec ce livre d’EVA DELAMBRE « devenir sienne »

Tout l’érotisme de ce livre réside dans l’équilibre des forces.

devenir sienne

Je retiendrai ; ses extrêmes , sa brutalité, sa passion, son attachement entre les divers protagonistes et au-delà de tout le lien humain !

Pour vous donner envie et sans casser le suspens
Voici un extrait :

Il fit pivoter le fauteuil et se trouva presque face à moi, lui assis, moi debout, il glissa sa main le long de ma jambe. Ma respiration s’accéléra d’un coup, je sentis une chaleur merveilleuse m’accaparer tout entière. Après tout ce temps, cela arrivait enfin.
Incapable de bouger ou de parler de peur d’interrompre cette douce caresse, je restais figée.
— Là, tu es censée me dire d’arrêter.
— Je sais oui, je… je vais le faire…
Il glissa sa main plus haut, jusqu’à la dentelle de mes Dim-up.
— Quand ?
Je me pinçais les lèvres, basculant ma tête en arrière dans un soupir.
— Je n’ai pas envie que tu arrêtes…
— Je sais.
Son autre main vint se poser sur moi, sous ma robe, caressant mes cuisses, mes hanches, remontant encore le long de mon ventre. Il se leva tout contre moi, son torse se colla à ma poitrine, je sentis son souffle dans mon cou qu’il commença à embrasser tendrement. Je lâchais un gémissement incontrôlé. J’avais tellement envie de lui, le désir m’envahissait tout entière. Je sentis entre mes jambes les conséquences de ce désir. J’osai finalement, et posai mes mains sur lui, sur ses hanches d’abord, puis je me serrai encore un peu plus contre son corps. Une de mes mains remonta dans son dos alors que l’autre alla caresser ses fesses. Nous nous embrassions enfin, c’était un baiser sensuel, excitant, plein de promesses sur ce qui allait suivre.
Il attrapa le bas de ma robe et la remonta le long de mon corps jusqu’à me la retirer. D’un coup, je perdis mon assurance, je me retrouvai devant lui presque nue. C’était troublant, intense. Il passa sa main dans mes cheveux et les saisit fermement, m’obligeant à rejeter la tête en arrière, il se pencha alors dans mon cou et embrassa ma poitrine. De son autre main, il détacha mon soutien-gorge et me le retira avant de caresser mes seins. Je ne retenais plus mes gémissements de plaisir, je ne contrôlais plus rien. Je frottai mon corps au sien et sentis son sexe dur contre mon ventre. Je tentais de me rapprocher de lui, de lui arracher un nouveau baiser, mais il resserra son étreinte et me parla à l’oreille à voix basse.
— Tu as envie que je continue ?

À vous maintenant de tourner la page, bonne lecture
vous pourrez retrouver « devenir sienne »

sur Amazon, il vous suffit de cliquer sur l’image

ou sur le site D’Eva Delambre  ou suivre son actualité via son facebook

Retrouvez d’autres articles sur le sujet BDSM du blog 

N’ayez pas peur de donnez votre avis, je vous attend.

A bientôt

Annah

photo issu de tumblr sans le nom des photographe

 

La femme et son plaisir

La femme une inconnue, son plaisir une énigme.

Beaucoup de questions en perspective sur le plaisir.

Pour bien comprendre, parlons avant tout de la femme.

Que mettez-vous derrière la représentation de la femme ?

La femme se fait : chatte, câline qui se love près de vous ou chienne, louve aux instincts primitifs qui vous dévore. Elle est vile, orgueilleuse parfois odieuse pourtant si charmante. Une femme est tantôt sèche ou généreuse, aimante et détestable

Un concentré d’émotion dans ce corps si sensuel. Pas si simple d’être dans la peau d’une femme.

Le dilemme plane toujours au-dessus de sa vertu !
Doit-elle choisir entre la mère et la putain, être une femme et/ou une maîtresse. ?

Putain, geisha, dhilo ou skases, selon vos origines, quelque soit cette appellation reste galvaudée et péjorative pour cette femme qui vit son plaisir.

En un mot, elle est une femme du 21e siècle. Elle choisit sa sexualité.

En quoi est-ce mal d’assumer son savoir-faire, porter le plaisir en son corps et le partager avec la personne de son choix ?

Doit-on la punir de vibrer, de jouir et de s’exprimer ?

Qui préférez-vous rencontrer ?  :

  • L’experte qui renvoie l’image d’autosatisfaction pour vous valoriser à grand renfort de jérémiades
  • ou la femme discrète et timide qui se laisse chavirer…… parfois………par surprise
    par un râle sourd venu des profondeurs qu’elle tente d’étouffer par convenance

Maintenant que vous avez fait votre choix.

Comment l’aider à accueillir ses orgasmes et leur laisser de la place pour grandir ?

La jouissance est-elle une question résumée à la connaissance technique de son anatomie ou naît-il dans un espace sécurisé ? Est-il préférable de l’obtenir seule ou de le partager ?

Auriez-vous peur, de votre femme ou de vous !
Peut-être doutez-vous de vos compétences, si elle jouit  supposez-vous qu’elle simule ?

Et si la femme prend du plaisir sa jouissance doit-elle être sonore

  1. un souffle ?
  2. Un grondement ?
  3. Un spasme ?
  4. Un hurlement ?

Dites-moi,  comment jouissez-vous ?

Messieurs, vous qui souhaitez tant lui offrir la jouissance

……Que se passera-t-il si votre femme se libère ?

Êtes-vous prêts à découvrir une autre facette d’elle-même ?

Qu’êtes-vous prêts à lâcher, de vos habitudes sexuelles,  pour l‘y conduire ?

La jouissance fait mal !

  • elle se heurte
  • elle se perd
  • elle se dévoile
  • elle se déploie

Elle se nourrit de votre histoire

Ainsi, elle va, elle vient, elle grossit, avec le temps s’amenuise

Le plaisir tout comme le désir n’ont pas de « bouton on » !

Il est impossible de reproduire deux fois le même contexte pour que la jouissance s’invite et vous donne satisfaction à tous les deux

Il vous faudra vous adapter à chaque fois et donc pas de recette miracle.

C’est facile d’accuser l’autre quand son couple va mal !

Mais ……Quand on voit toutes les interrogations que soulève le plaisir, on comprend mieux que la sexualité n’est pas si naturelle à vivre.

Gardez à l’esprit que cette impression d’échec n’est qu’un résultat non désiré sur l’un des râteaux et non le reflet de votre couple.

Pensez à communiquer, verbalisez vos envies et joignez le geste à la parole. 80% de votre communication passe par votre posture et votre attitude.

Pour nourrir se désir et passer une soirée en bonne compagnie, je vous propose un vieux film de Bertrand bélier (2005) « combien tu m’aimes ? » avec Monica Belluci, Bernard Campan, Gérard Depardieu, Édouard Bert et Jean-Pierre Daroussin admirable dans son rôle du médecin pragmatique qui  n’a que 5 doigts à offrir à l’amour 🙂

retrouvez encore plus d’actu sensuel sur mon facebook et sur ma chaîne youtube

pour ceux et celles qui auraient besoin de conseil [su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Bonnes vacances à ceux qui auront le loisir d’en prendre.

Je vous embrasse tous

Annah

Dessine-moi un M…. – un Minou!

Bonjour à tous et à toutes

Dans le cadre de ma recherche en sexologie, je suis intriguée de savoir quelle image les femmes ont de leur sexe.

Avis aux hommes de traduire ce qu’ils perçoivent de la vulve de leur compagne.

Ne soyez pas timide et peu importe le moyen ou le niveau artistique. (collage, dessin peinture, modelage)

Dessine-moi …………un minou, un abricot, une minette, une voluptueuse, une vulve.

Pour envoyer la photo de votre création, il vous suffit d’utiliser le formulaire ci-dessous

[form form-3]

pour vous aider

la beauté et la diversité du sexe féminin
voici le travail de l’artiste anglais Jamie Mc Cartney

à vos pinceaux!
j’attends de vos nouvelles
Annah

PS: attention ceci n’est en aucun une invitation pour des dessins salaces fait dans le seul but de vous exciter!

La sodomie revisitée par « la Loove »

La sodomie vous connaissez?

et Amélie Etasse ???

Mais si c’est l’actrice déjanté pour les supermarchés Leclerc.

vous ne vous souvenez pas de la pub pour le cochon ou les filles comme moi avant pour parler du dentifrice, elles faisaient comme…

Vous ne voyez pas le rapport entre les deux.

Non, toujours pas!

Et le nouveau couple le soir sur la M6 dans « scène de ménage »???

Attention au choc, cette actrice à se tordre de rire

Ici la chaîne de la loove parce que l’amour avec les mains c’est bien mais ailleurs c’est mieux!

Elle est pétillante, drôle, un vrai bonheur à regarder.

Vous savez que certains sujets sont toujours dur à faire passer, comme celui de la sodomie par exemple. Alors voilà La loove à trouvé une parade qui déridera les plus coincés.

bonne vidéo………….. sur la Sodomie 🙂

d’autres vidéos sur youtube

la sexualité ne doit pas toujours être sérieuse. Un peu d’auto dérision ne fait pas de mal.

Annah

Le poids des mots.

Comment par l’auto-programmation, et l’emploi de mots négatifs, on peut briser son union ?

Se voir accéder au plaisir, être en accord avec son/sa partenaire, aide sensiblement les couples qui seront amenés à rencontrer des difficultés et/ou vivent des moments d’éloignement à glisser dessus, La situation qui se doit d’être vécue pour leur apprentissage, sera rendue moins pesante.

N’oubliez pas cet adage « c’est dans la relation à ‘l’autre que l’on apprend sur soi, c’est l’effet miroir»

La projection mentale de leur désir accompli renforcera leurs liens.

On est heureux ensemble, nous partageons une sexualité épanouie, j’aime ses imperfections, je découvre tous les jours de nouvelles choses sur l’autre, je suis bien à ma place. C’est avec elle que je vieillis.

Évidemment, ces personnes ont des coquilles tout comme vous et des tracas dans leur couple, mais ne perdent pas de vue l’idée que le plus important est d’être ensemble.

Il n’y a pas de manuel ou de recette miracle !
Le couple se travaille, la cohabitation, l’entente, le partage, la parentalité, les familles, la sexualité.

Certains parmi vous, sont plus visuels que verbales cela n’a guère d’incidence sur le résultat projeté. L’important étant de garder à l’esprit que les mots comme les images sont des semences.

A vous de choisir quel type de récolte vous souhaitez.

Les mots pèsent!

Il me semble assez logique d’affirmer que si toute la journée, vous vous répétez en boucle que votre couple va mal. Vous n’arrivez plus à communiquer ensemble. Le désir est tari ! Le soir, au moment de se retrouver ni l’un ni l’autre n’aura envie de faire le premier pas et partager un moment agréable.

De même si vous avez des images péjoratives de son corps, de ses manières ou si vous projeter un idéal du couple à l’opposé de celui que vous avez décidé de former, cela ne va pas aider.

A cela vient se rajouter, les personnes qui se disent bienveillantes mais qui n’attendent que de vous,  la séparation de votre union, et confirmer égoïstement leur avis qu’elles avaient de votre choix.

l’emploi de la négation

Exemple de phrases positives avec les bons mots pour vous et votre couple :
Vous n’avez rien à faire ensemble, elle ou lui n’est pas assez bien, il ne te mérite pas, etc..

Tout ce fatalisme et ses non-dits occuperont une place entre vous et se chargeront de vous éloigner un peu plus chaque jour.

Dans le formulaire que beaucoup d’entre vous ont eu la gentillesse de remplir, beaucoup pensent à tort que la source de leur problème est uniquement liée à la posture de leur partenaire.

C’est elle qui a arrêté , c’est lui qui ne veux pas, c’est elle qui depuis le début n’aime pas, ce n’est pas la peine de lui soumettre de toute manière, il/elle ne voudra pas, nous ne partageons plus rien, etc..

Il serait d’ailleurs amusant de poser les questions au dit conjoint(e) sur ce qu’il pense de vous. Il y a fort a parier qu’il aura sans nul doute les mêmes griefs et vous retournera les reproches.

Il me présente toujours le même scénario, il se sert de moi, il ne m’a jamais sécurisée pour que je me lâche, il s’est moqué de moi après avoir partagé mes sensations, il/elle pensent que mes envies sont anormales alors puisque je ne peux les partager, je préfère ne rien faire. J’évite tous contacts ou situations qui nous conduiraient vers…..

C’est ainsi que le DÉSIR prend ses quartiers d’hiver…. Au fond, bien au chaud, très loin.

Pourtant, c’est bien d’elle ou de lui que vous êtes tombés amoureux ! C’est bien, cet autre qui vous faisait vibrer.

Pas si simple de se battre pour ses idées et de s’affirmer dans le temps !

Comment se fait-il que vous l’ayez laissé partir ?

N’oubliez jamais que vous êtes des êtres désirants !

Pour le moment, il faut juste admettre que la libido s’est déplacée vers un axe qui vous semblait plus utile : le travail pour être performant, dans une activité, dans vos loisirs, avec vos enfants, vous êtes de super parents attentifs toujours à proposer de nouvelles activités ou vers vos amis, toujours disponible pour une épaule réconfortante, une activité ou des soirées.

Si c’est vraiment votre envie de booster votre couple et pas seulement pour qu’elle arrête de faire la gueule parce que cela gâche vous moments en solitaire.

Posez-vous les questions suivantes

  • Qu’ aviez-vous à gagner à vous éloigner de l’autre ?
    Il y a forcement quelque chose qui vous plaît dans cet inconfort
    sinon vous ne pourriez tenir si longtemps sans que cela vous pèse vraiment amorcer le changement.
  • Qu’est-ce qui vous oblige à supporter cette situation ?
  • Pourquoi le bien-être d’un autre serait-il plus important que le vôtre ?
  • De quoi aviez-vous peur en continuant la sexualité.
  • Qu’est-ce qui ne pouvait absolument pas être surmonté que vous avez préféré, laisser glisser.
  • Qu’est-ce que ça implique pour vous la sexualité ?

Il est facile de se plaindre, de rendre l’autre responsable, mais avant, il faut être vraiment sûr de soi.

Si vous le voulez, tentez de répondre sincèrement à ses questions ensuite, proposez à votre binôme, si c’est son envie, d’y répondre.

Ensuite vous aurez une vraie base pour entamer la discussion.

Si vous n’y parvenez pas seul, vous avez toujours une personne neutre à votre écoute .[su_button url= »http://coachdevie-lyon.fr/ » style= »3d » background= »#2deaef » size= »10″ radius= »20″ icon= »icon: gittip » text_shadow= »1px 1px 1px #000000″ title= »votre coach »]coach de vie[/su_button]

Et parce que j’aime bien vous taquiner.
On se répète en boucle, c’est le mantra Annah :

« chaque jour, ma relation s’améliore, ma sexualité va de mieux en mieux  » 

Je ne mets pas l’image de « prendre son pieds » sinon vous allez gagner en souplesse et non en plaisir. 🙂

Annah

comédie – « Comment lui dire » ?

Une comédie décapante !

Cette problématique de verbalisation s’insinue dans le couple à un  moment de l’union et ce quelque soit l’âge. Il faut avouer que notre société très sexualisée pose plus de questions qu’elle ne propose de réponses.

Comment parler à l’autre, la personne désirée, de ce qui nous trouble et nous anime ?

Comment peut-on avoir une bonne manière de dire, ce qui ne se dit pas et réussir à le proposer sans trop de maladresse ????

Enfin, un petit bout de ficelle à dérouler !

Attention ce n’est que mon point de vue, je pense que la finesse d’écriture de son auteure, Violaine Arsac, vous offrira un petit bout de ficelle.

C’est une petite perle de comédie qu’elle a concocté et je sais saura vous toucher.

À la fin de la représentation vous pourrez délier le langage pour enfin aller vers….Qui bon vous semble !

Bien entendu, je me permets d’insister , le sujet est proposé avec beaucoup d’autodérision.Les 16 leçons sont des situations parfois ridicules souvent attendrissantes absolument pas un manuel de bonnes manières.

comédie

C’est sans détour que vous plongerez dans le vif du sujet, sans déballage agressif, voire obscène.

Cette comédie est ludique et très juste avec un lexique qui tourne autour du sujet fondamental «  COMMENT lui DIRE »….. Le désir de. quelques unes des interrogations qui vous hantent. Comment évoquer ses limites et parler de ses tabous sans être ridicule.

Tu me plais, j’ai envie, mais attention à la ligne comme aller ensemble au-delà, comment dire et faire sans paraître coincé, inexpérimenté ou pervers.

Comment poser des mots sur ce qui se passe dans l’intime ?

ça ne se dit pas, on n’a pas appris, on ne sait pas, on n’ose pas

Après cette comédie, ce sera envisageable sans vous tordre (sinon de rire) avec le sourire aux lèvres.

Qu’en est-il des acteurs?

C’est sur leurs épaules que pèse le poids des mots.

Comment permettre au message de passer sans le tourner au ridicule ? Sujet, on ne peut plus difficile et complexe, la sexualité.

Et bien, il aura fallu compter sur le panache et le jeu subtil de ce quatuor, dès plus pétillant

J’ai eu la chance de participer à la représentation et j’avoue m’être délectée.

Ils ont su me captiver au détour de scènes cocasses.

J’ai ri et j’en souris encore à son souvenir.

Si vous avez besoin de prendre du recul et poser un peu d’autodérision sur le sujet, c’est la pièce qu’il vous faut !

Cette comédie se joue en ce moment au MÉLO d’AMÉLIE et restera à l’affiche jusqu’au 9 janvier 2016.

C’est une mise en bouche succulente à qui voudrait passer une bonne soirée.

> Merci aux spectateurs, de nous envoyer leur avis sur la pièce.

Bon spectacle !

Annah

« Comment lui dire ? »

Une comédie écrite par Violaine ARSAC

Mise en scène de Xavier LETOURNEUR assisté de Catherine MARCHAL

Les acteurs Sophie LE TELLIER, Laetitia VERCKEN , Christophe DE MAREUIL et Jérôme PAZA

Théâtre Mélo d’Amélie

Paris 2
4 rue Marie Stuart
Métro Étienne Marcel

  • Du mardi au samedi 20h dimanche 18h • Plein tarif : 22€ • Tarif réduit : 14€
  • Pour les réservations, suivez le lien 
  • Tél. 01 40 26 11 11