L’attirance

Cette étape des clubs libertins a été un palier monumental à franchir. Un palier sur lequel nous sommes restés environ un an et demi à nous divertir et nous amuser à deux, juste en couple, quasiment tout le temps isolés ou derrière une porte souvent fermée, ensuite entre-ouverte, et aussi derrière des rideaux. C’était un palier d’excitation permanente car les soirées qu’on y trouve sont toujours très sexy. C’était aussi une période pendant laquelle nous avons repris goût à faire varier nos pratiques sexuelles, à envisager de faire des découvertes sur nous mêmes et les recoins de nos corps, à prendre plaisir en observant des couples en action et à nous habituer à être observés, avec plus ou moins de discrétion d’ailleurs. Nous avons ainsi découvert que l’exhibition était une pratique qui non seulement ne nous dérangeait pas mais en plus nous stimulait. J’avoue être ravi de m’apercevoir que des hommes ou des couples viennent nous regarder, parfois jusqu’à la fin de nos ébats. C’est très valorisant, celà flatte notre ego. Certains entamaient la conversation par la suite pour nous questionner sur nos pratiques de s/m soft, d’autres pour savoir s’ils pouvaient venir participer, parfois pour nous faire des compliments. A chaque fois nous avons ressenti beaucoup de tact et de respect de la part de ces personnes.

L’été 2018, nous sommes retournés à Cap Nature, pendant une semaine en appartement. Une semaine complète où nous avons pu à nouveau nous familiariser avec l’ambiance excitante, si différente et tellement unique, grandiosement magique de ce lieu. Une semaine pendant laquelle nous avons pu nous rendre compte que les boîtes libertines du Cap n’ont pas le charme qu’on trouve dans certains clubs et que nous recherchons maintenant. Mais au Cap d’Agde, il y a au bout de la plage naturiste, une plage où tout est permis ! Une plage où les couples coquins font absolument ce qu’ils veulent, au milieu de tout le monde. Nous étions devenus très à l’aise en public, et nous avons pu nous épanouir tous les deux à faire l’amour devant des dizaines de personnes. Nous avons vécu une très belle séance de rapports sexuels intenses et sans retenue, dans une atmosphère excitante où mon épouse s’est retrouvée les lunettes de travers, le visage plein de sable, son grand chapeau blanc un peu applati et moi, assez agréablement surpris d’être applaudi à la fin par quelques spectateurs gratifiants.

Les grands sauts

Depuis le 27 octobre 2018 nous avons goûté au multi partenariat en couple. C’est une sensation très étrange à laquelle il ne faut jamais goûter car on est englouti !!! Nous avons trouvé cette soirée aussi forte et aussi bouleversante que notre « toute première fois » presque 30 ans auparavant. Quelle émotion ! Nous avons passé la semaine qui a suivi à littéralement planer. Depuis quelques semaines déjà nous cherchions à nous rapprocher de certains couples, ou bien laisser les hommes seuls des clubs nous observer de plus en plus près. Forcément quand on se rapproche, on fini par toucher ou se faire toucher. Sans savoir comment nous y prendre, nous étions avides de nouvelles sensations mais néanmoins tétanisés à l’idée d’être touchés par des mains inconnues, des mains qui n’étaient pas familières. Peu de temps avant, alors que nous étions en pleine action dans un box équipé d’une balançoire en cuir, porte ouverte, un couple est venu se mettre à côté de nous. Pourquoi ? C’est toujours difficile de comprendre ce qui déclenche ces rapprochements. Ils ont dû ressentir une certaine attirance pour nous, la même alchimie qui attire 2 personnes entre elles probablement. Ils ont commencé à faire l’amour à côté de nous et se rapprochant petit à petit ont fini par toucher mon épouse. Les 2 femmes ont échangé quelques baisers et caresses, et l’homme est très naturellement venu caresser le sexe de ma femme. Je l’ai laissé diriger la suite du rapport et ce premier orgasme qu’elle a eu avec un autre homme a été celui qui a révélé tout son nouveau et véritable potentiel de femme fontaine.

Quelques semaines après cette rencontre inouïe, le hasard nous a encore apporté dans la chambre que nous occupions un couple demandeur de venir se joindre à nous. Cette fois nous étions prêts tous les deux à les accepter comme partenaires coquins, et à admettre l’idée que nous allions avoir tous les deux un rapport sexuel avec une personne différente. La soirée a finalement duré plusieurs heures, nous avons eu deux belles séances d’échange avec ce couple et au cours desquelles la sensualité, le plaisir et l’intensité des sensations étaient tout simplement merveilleux. Nous avons mis quelques jours avant de redescendre de notre vol en planeur !

Un matin, au café, un collègue m’a interpellé et m’a dit : « c’est bizarre, toi, on dirait que tu n’as jamais de problème, que tout roule pour toi  » … J’ai sourit naivement, je n’ai pas su quoi dire, je voyais défiler toutes ces belles soirées, ces mélanges de rires, de sourires, de respect, de courtoisie, de plaisirs sexuels partagés, toute cette extase donnée et reçue. Je repensais à ces week-ends qui commencent le vendredi après-midi et finissent presque le lundi, très tôt. Et je songeais à ces quelques soirées parfois en semaine, … Je n’ai rien dit, il valait mieux … je l’aurais choqué je crois 🙂

Depuis 2 ans nous vivons sur un petit nuage ponctué d’orgasmes, d’expériences s/m soft, de soirées passées à rigoler, boire (un peu), fumer (pas trop), séduire, sourire, se retrouver à 2 pour se masser, accepter d’être vu, voir, toucher, se faire toucher, accepter 1 personne dans notre couple, 2, 3, 4 … C’est une avalanche de sensations et de plaisir maximal au travers de pratiques sexuelles libres et sans tabou, de jeux multi orgasmiques, du talent appris sur le tard de l’éjaculation féminine, du plaisir de domination ou de soumission, de la joie de voir mon épouse se donner entièrement à d’autres hommes en ma compagnie et de l’extase fantastique à donner et recevoir du plaisir avec d’autres femmes. Mon épouse découvre, au hasard de nos rencontres, les plaisirs de la bisexualité qui est monnaie courante en milieu libertin. Moi j’ai trouvé l’occasion d’y goûter quelques fois, en soirée privée chez nous et plus rarement en club. C’est une expérience extraordinaire qui prendra du temps à murir car autant la bisexualité féminine est très répandue, autant la bisexualité masculine semble cantonnée aux soirées spéciales ou clubs gay-friendly.

Le 25 juin 2019, à l’occasion d’un de mes déplacement sur Paris et alors qu’elle rongeait son frein de ne pouvoir avoir des relations sexuelles, elle m’a fait comprendre avoir besoin de mon accord pour avoir chez nous et en mon absence, son coquin préféré. J’ai accepté, sans condition. Nous le connaissions depuis 6 mois, il était déjà venu coquiner avec nous en club et aussi en soirée privée à notre domicile.

9 mois après notre 1er échange, elle avait un rapport sexuel sans moi à ses côtés. J’avais un peu le sentiment que je la jetais dans la gueule du loup et j’avoue avoir été incapable de m’endormir car j’avais besoin de son message me disant que c’était fini. Elle a adoré, ils ont savouré goulument tout le plaisir gourmand de cette belle aventure. Nous revoyons régulièrement ce coquin, elle aussi seule, et avec beaucoup d’humilité il est très conscient de notre histoire personnelle et de la place qu’il occupe.

Nous sommes heureux et épanouis … il faut dire que nous faisons tout pour rester en orbite ! Nous sommes retournés dans l’Hérault cet été, nous y avons rencontré un couple magnifique par leur approche et leurs attentes du libertinage. C’était une nouvelle aventure exaltante, elle est venue se rajouter aux autres, sans prendre la place des autres. Nous avons bien conscience que chaque aventure dure tant que le plaisir dure, et que chaque aventure est unique.

D’autres coquins sont venus voir mon épouse en mon absence, et moi même à mon tour j’ai aussi eu l’autorisation de rencontrer des coquines car aucune situation n’est jamais vraiment figée !

L’histoire que nous vivons est en perpétuelle évolution et tant que les bulles temporelles apparaîtront ces aventures feront désormais partie notre vie.

Alors, dites-moi ce que vous en avez pensez.
Comment cela agite votre désir ?
Laissez vos commentaires

bise
Annah

2 thoughts on “Cap d’Agde – La bulle intemporelle – partie 3”

  1. Merci pour ce partage. Passer du fantasme à la réalité…en douceur. C’est super. La complicité et la sensualité sont de mise. Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.