La découverte

En arrivant à Cap Nature deux détails ont attiré notre attention. Tout d’abord c’est la sérenité qui règne dans cette station balnéaire : une absence totale de cris ou des pleurs d’enfants. Ils sont quasiment absents de jour, et très honnêtement déconseillés en soirée où on peut rencontrer des situations peu banales. Ensuite quand on arrive au village Cap Nature, ce qui est frappant, c’est que tout le monde à la banane (sans mauvais jeux de mots) ! Les hôtesses, les vigiles, les commerçants, les barmen, les serveurs … même les passants, tout le monde a le sourire facile ! Il faut croire que l’ambiance qui y règne rend heureux ! Ou bien, tout simplement que les gens redeviennent agréables parce qu’ils peuvent s’affranchir des problèmes quotidiens qui n’ont plus d’emprise sur eux !

Notre expérience ne se résume pourtant pas au Cap d’Agde.

Il était une étape nécessaire mais pas une fin en soi. Le Cap d’Agde était le premier étage d’une série de marches à gravir, le premier palier d’une série d’évolutions.

C’est aussi le fruit d’une réflexion et de nouvelles envies, celles de notre couple formé presque 30 ans plus tôt. Quelque part c’est aussi l’histoire de notre couple qui vient s’amuser dans une ambiance coquine constamment renouvelée, tout le temps différente, quasi-inépuisable. Un couple qui a fait ses premiers pas et découvert et appris ensemble la variété des jeux sexuels. Un couple uni et soudé, où la confiance dispute sa place à la complicité, où le dialogue rivalise avec le partage.

Un couple fort qui vient jouer avec les limites de la vie en couple. Ce jeu doit nécessairement être conscient. Venir au village Cap Nature, c’est aussi s’exposer et accepter de voir et d’être vu. C’est voir les autres, voir que son compagnon ou sa compagne voit les autres et que les autres nous voient …

S’exposer c’est accepter de mettre son couple en danger et accepter de jouer avec les limites. S’exposer et savoir que le lien conjugal sera plus fort, que la jalousie ne l’emportera pas sur la confiance. Que le jeu ne doit pas devenir une compétition.

Comme tous les jeux dangereux, cela représente un risque. Notre couple n’aurait pas été aussi fort, aussi lié, nous n’aurions pas joué.

Dès que nous avons découvert Cap Nature, nous avons adoré ! En couple et avec notre complicité magique c’était un grand moment. Les bulles temporelles venaient d’apparaître.

Aller à la plage naturiste, se dénuder, s’allonger, se baigner nu … autant de marches à gravir avant de se sentir à l’aise sur le palier du naturisme.

Manger en tenue de soirée très sexy c’est aussi un palier, qui plus est au milieu d’une foule en tenues de soirée très dénudées ! Aller en bar musical où la nudité et l’exhibition sont monnaie courante c’est aussi une étape. Aller en boîte de nuit libertine c’est aussi autant de marches à gravir avant de se sentir à l’aise dans le gratte ciel que constitue le milieu libertin, ce monde assez « inhabituel ».

Nous sommes retournés en Aout 2017 à Cap Nature et sur la route du retour, tout en essayant de faire le tri dans cette avalanche d’images et d’émotions, j’avouais à ma femme que je me sentais enfin prêt à la voir « coquiner » avec un autre homme, d’autres hommes ou des femmes. Ce n’était pas une chose facile à annoncer et pour elle ce n’était pas une chose facile à entendre, mais elle l’a entendu et m’a fait remarquer que de son côté elle n’était pas prête à accepter l’idée que d’autres femmes me touchent.

J’allais devoir patienter, chose que j’ai acceptée, sans condition. La suite des épisodes nous a montré que celà nous a pris des mois, là où d’autres pourraient y mettre quelques jours ou quelques années, … chacun son rythme pourvu que personne ne sorte du jeu.

Pendant toute l’année qui a suivi, nous en avons profité pour visiter quelques clubs libertins de notre région, par curiosité, par envie de nous maintenir en apesanteur, pour prolonger la magie. Les bulles commençaient à nous manquer. Etre tous les deux, là, était follement envoutant ! Une connaissance me faisait remarquer que généralement on y trouvait des couples très amoureux dans ces clubs, je confirme que c’est exactement notre cas. Il faut reconnaitre que le sexe constitue aussi un formidable booster d’énergie pour le couple, … à moins que ce ne soit l’inverse ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.