Je remercie ce couple que je nommerais MR et MME F pour la générosité de leur récit.

J’espère que ce texte vous donnera une forme d’autorisation ou un déclic afin de vivre la singularité de votre sexualité de couple. Je m’adresse aux quelques couples qui tentent de sortir du rôle de parents pour s’offrir ces bulles érotiques ou l’homme et la femme peuvent s’exprimer dans leur sensorialité. Du plaisir au libertinage, il n’y a qu’un pas à franchir, du butinage aux pratiques BDSM un demi pas.

De quoi avez-vous envie ?

  • relancer le désir après quelques années à vous endormir l’un à côté de l’autre?
  • avez-vous envie de recevoir un adonis dans votre lit ?
  • ou peut être se donner rendez-vous à l’hôtel pour un 5 à 7 coquin
  • envie d’explorer certains de vos fantasmes
  • tenter l’expérience de vous rendre au sauna libertin
  • expérimenter une nouvelle pratique dans un club
  • à qui pensez-vous être le plus infidèle, à lui/à elle ou à vous ?

 ni jugement, ni tabou, profitez, sortez de votre zone de confort, osez exprimer le côté salope :

Mise en garde

Deux choses sur lesquelles je me permets d’insister :

> être vigilant sur le choix de la structure dans laquelle vous allez faire vos premiers pas
> être au clair avec votre partenaire car si vous êtes déjà fragilisé (rancœur, manque de sécurité, manque d’honnêteté, sentiment d’abandon, difficulté à savoir poser des limites et dire le non) vous risquez non seulement d’exploser votre couple mais de vous perdre.

En dessous, il sera question, vous vous en doutez, de libertinage.
merci de ne pas jouer la carte de la vertu, « MOI non jamais ne tromperais mon/ma partenaire. »
Nous sommes des êtres désirants et par définition la tentation qui flotte autour de nous en permanence donne envie de s’abandonner pour découvrir une autre facette de soi et braver l’interdit est très excitant.

Dans ce cas, le consentement des deux partis est attribué, donc techniquement il n’y a pas tromperie. Je vous rappelle, la fidélité est un choix par engagement dans votre dynamique de couple. L’autre ne saurait pas être votre propriété. A quoi, s’engage t-on ? Jusqu’où il est possible d’aller ? Quel est le risque ? Ce récit ne nous donne pas de fin mais un chemin entrepris. Ce couple a accepté de se laisser surprendre, chacun redevient autonome de son plaisir avec la possibilité que cela affecte à terme la cellule du couple initiale.

Alors vous ouvrez la porte ou pas ?? 🙂

L’envie

Nous les avons vite appelées nos « bulles temporelles ».

Ce sont ces périodes éphémères pendant lesquelles le temps n’a plus d’emprise sur nous, pendant lesquelles le temps s’arrête car l’évasion est totale, le cerveau est ailleurs, l’esprit s’abandonne et profite de l’instant présent sans notion d’avant ou d’après, juste le plaisir de l’instant présent. Juste sentir, ressentir et profiter. Juste s’évader.

Ces bulles ont commencé en Juillet 2017, précisément pendant le week-end prolongé du 14/07/2017.

En 2016 j’avais déjà proposé qu’on fasse le truc le plus fou de notre vie : partir à Cap Nature, au Cap d’Agde dans l’Hérault, capitale mondiale du naturisme libertin.

Ça n’avait pas été possible parce que tous les hôtels étaient pleins, il fallait réserver au moins en décembre pour le mois de juillet.

Pour que la magie puisse opérer la première fois, je voulais une valeur sûre : l’hôtel Eden semblait parfait, loin des plages et des coins festifs, on pouvait y trouver une suite avec jacuzzi, … en cas d’intolérance au lieu, on aurait pu se retrancher dans un coin tranquille, loin des regards et de tous ces gens qu’on rencontre … là bas, dans ce village un peu particulier !

Tant mieux après coup, qu’on ait laissé passer une année car nous avons pu nous préparer. Nous préparer à nous exposer, mais pas au soleil ! … Non, quelque chose de plus blessant : le regard des autres !

Ce foutu regard des autres qui juge et compare, qui dénigre ou qui moque, celui qui vous rappelle que notre société est aussi bâtie sur notre apparence.

Ce regard n’existe pourtant que dans notre société, car dans le village … il disparait complètement ! Grands, gros, petits ou maigres, jeunes, vieux … tout le monde tolère tout le monde, même si c’est peut être un peu moins facile pour celui qui est petit, gros et vieux ! 🙂

Là bas, pas un regard en coin, aucun jugement, aucune réflexion, personne pour se moquer ou venir critiquer un vêtement, une apparence, une attitude. Tout le monde regarde tout le monde, sans détour, les regards sont souvent légers, parfois admiratifs, rarement insistants. Bien sûr certains sont lancés pour tenter d’accrocher le regard des autres et déclencher des rencontres mais rien n’est lourd et la gêne du début disparait très vite.

On s’en faisait tout un monde du regard des autres, pourtant on a tout oublié très vite, nous mêmes en nous prêtant au jeu de l’observateur observé.

Tant mieux qu’on n’y soit pas allé de suite, cela nous a aussi permis, fruit du hasard, de parler avec une couple d’amis qui revenait de là bas et qui nous a rapporté quelques anecdotes. Cela a permis à mon épouse d’assimiler l’idée de se promener dans des tenues qui contiennent plus de trous que de tissu, de savoir qu’on allait rencontrer des gens qui se lâchent le soir en tenue SM, ou parfois quelques drag queen, ou des hommes tout juste habillés en casquette/noeud papillon/rangers, des femmes qui tiennent des hommes en laisse, des hommes avec deux femmes sous les bras, des groupes d’hommes en slip ou des femmes habillées d’une simple chaîne de taille. De jour, à part la nudité d’une partie de la population fréquente dans le village et systématique à la plage, l’ambiance est quasi familiale. Par contre la nuit, le visage du village bascule et on voit apparaître alors un univers à part, mélange de fêtes, d’excentricité et d’ambiance coquine provocante. C’est très souvent chic et parfois un peu trash, il faut l’avouer.

Cette période d’attente nous a aussi permis de devenir plus matures sur la place de la jalousie au sein de notre couple, de se rassurer, de se rappeler que nos vies sont liées et entremêlées et que ce lien demeure le joyau à protéger. Nous ne nous mentons jamais, nous sommes fidèles, la confiance est le ciment de notre union et nous avons pris conscience que tous ces éléments n’étaient pas incompatibles avec tout le reste.

vous en voulez plus, ça vous intrigue….la suite demain
bise Annah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.