AUTRE PAYS, AUTRE MŒURS ; Quand les petites lèvres s’allongent.

Posted on Sep 2 2013 - 10:00 by annah

vulve Quand en Europe et aux Etats Unis, il est de bon ton de se faire raccourcir les petites lèvres dans certaines régions d’Afrique, c’est tout le contraire !

Le Gukuna (lire Goukouna) est une pratique traditionnelle observée au Rwanda. Elle consiste, pour les filles, à étirer les petites lèvres vaginales pour les rallonger.

Pour qu’une femme soit prête pour son mariage, dès l’âge de 13 ans elle est initiée par leur mère, tante. Elles trouvent une partenaire (une amie) pour se faire étirer les petites lèvres.

D’après elles, les hommes apprécient davantage que leurs lèvres englobent leur phallus. Comme une caresse autour de leur sexe et garde la chaleur lors du coït !

Ces petites lèvres allongés avaient pour principe de protéger  le sexe « une parure intime » une sorte de rideaux pour voiler la porte d’entrée  et marquait la transformation de la petite fille en femme

Cette pratique du « GUKUNA » toujours usitée dans les campagnes et les régions plus recluses  pour des raisons de respect de coutume,  se veut  pour autant pratiquée en ville par les femmes afin d’affirmer leur émancipation mais avec modération !

Je peux le faire un peu seulement. Ça me paraît joli lorsqu’il y a un peu de volume sur les petites lèvres. Pas trop. Si ça devient énorme, cela dérange parfois quand on porte le pantalon, surtout en tissu. Ça gène!» Pour les opposantes c’est signe de moquerie

Une chose revient tout de même, c’est que la jeune génération prend de plus en plus ses distances avec cette pratique pour des raisons esthétiques.

tradition rwandaise

etirement des petites lèvres

En dehors de cette pratique, il aussi question de transmission de savoir et de liens très forts qui vont unir ces femmes à leur partenaire et confidente. C’est une amitié solide tissée au fil des ans, au cœur de leur intimité. C’est aussi un moyen de socialisation pour les filles qui sont intégrées parmi les grandes personnes qui leur en parlent

Il n’est pas question pour moi, de juger les motivations de chacune, mais serait-il possible pour nous, femmes Européennes de trouver un compromis entre la « Gukuna » et la « labiaplastie » afin d’accepter notre corps ?

Si au Rwanda le rallongement des petites lèvres « Gukuna » est synonyme de plaisir plus intense pour l’homme et la femme. La femme en se caressant les petites lèvres a ainsi augmenté le volume du clitoris plus sensible lors de l’acte sexuel. Elles jouissent plus facilement. Il est dit aussi qu’elles mouillent davantage !!.

Peut être devrions nous, nous poser la question de l’utilité de nos petites lèvres aussi différentes qu’il existe de femmes

1 Comment so far. Feel free to join this conversation.

  1. Eugene 22 avril 2014 at 13 h 55 min - Reply

    Tout a fait le genre d’idee que je me fesait sur le sujet, merci grandement pour ce succulent billet.

Leave A Response