Mon parcours

Bonjour à toutes et à tous !

J’ai décidé de partager avec vous mon parcours pour arriver à l’épanouissement.:)

Je ne prétends pas détenir des vérités applicables à tout à chacun.
Je ne suis pas une professionnelle de la santé. Je ne me soustrais pas à l’accompagnement par un thérapeute.

Mon objectif au travers du blog,

vous déculpabiliser et vous montrer que quelque soit l’handicape de départ, les peurs et les préjugés ont peut y arriver !
Je partage avec grand plaisir toutes mes trouvailles qu’elles concernent des jouets des articles de l’actualité des avancées médicales. Je ne suis que le canal qui relaie l’information

J’espère vous sensibiliser aux ravages des violences sexuelles!

Les chiffres continus chaque année de m’effarer malgré les nombreuses campagnes d’informations et l’accès à l’éducation. Prendre connaissance de chiffres toujours croissants en dit loin sur notre humanité. Si l’on se réfère aux chiffres de l’institut national des hautes études de sécurité et de la justice, il est commis en France pas moins de 12 000 viols et 13 000 harcèlements/an.

Alors que de son côté, l’INSEE-ONDPR, c’est plus de 95 000 violences sexuelles hors ménage et 65 000 viols et tentatives. Ne sont pas totalisées toutes les victimes anonymes encore amnésiques ou trop honteuses pour avoir accepté de répondre au sondage ou porter plainte !!!

Les résultats sont discordants entre les de force de l’ordre et les organisateurs de la manifestation.
Et pour plus de sérieux retrouver mes sources ici

Mon souhait

Permettre aux lecteurs que vous êtes de vous exprimer en terrain protégé. D’avouer l’inavouable d’avoir une écoute qui ne vous mettra pas, mal à l’aise. Vous faire comprendre que vous n’êtes pas seul et qu’une issue heureuse est possible.

Utopiste ? Je ne le crois pas surtout quand on accepte de partager avec moi l’issue heureuse après 20 ans de frigidité ou la personne dépressive qui aperçoit de la lumière au bout du tunnel ou la grand-mère qui se voyait bonne pour la maison de retraite et retrouve un souffle de plaisir .(histoires vraies de mes lectrices)

J’insiste sur cette vérité, je ne suis pas une professionnelle de la santé. Pourtant,je reste persuadée que nous avons tous un rôle à jouer aussi minime soit-il au bien-être de nos congénères et ma contribution aussi insignifiante au regard des grandes institutions, n’est pas totalement un coup d’épée dans l’eau !

• je suis libre dans ma parole.
• Je m’amuse souvent,
• parfois je pousse un coup de gueule quand la digestion des informations m’est intolérable.
• Je donne des techniques pour améliorer et augmenter le plaisir dans votre sexualité.
• Je parsème de petites souris à qui veut bien regarder de plus près.
• Il m’arrive de vous expliquer pourquoi vous ressentez de la honte
• et comment elle est entretenue par l’entourage.

À qui profite le crime ?

Je ne porte pas de jugement sur votre situation, ni sur vos connaissances en matière de pratiques sexuelles. Je me permets juste de vous suggérer d’autres plaisirs . La solution est parfois à portée de mains . Un petit rien peut déverrouiller une porte et permettre de passer à l’étape suivante.

Je pointe du doigt les tabous pour vous aider à comprendre l’origine de votre culpabilité et de replacer les légendes urbaines.

Il est primordial de comprendre que nous ne sommes pas des obsédés,
mais des personnes mal informées sur notre droit à l’usage de notre corps ainsi que son réel potentiel.

Difficile à comprendre quand on veut consciemment changer les choses. Nous n’arrivons pas toujours au résultat escompté. Ce travail peut prendre beaucoup de temps. J’allais même jusqu’à me punir (inconsciemment bien sûr) si jamais je fleuretais avec le plaisir. C’est vous dire à quel point cette quête a été difficile passant par des hauts et de bas.

Il m’aura fallu près de 10 ans pour réussir à m’épanouir. Aujourd’hui, je ne boude pas mon plaisir et chaque échange me révèle un peu plus.

Je continue toujours de travailler sur moi après 7 années en sexothérapie ! Le travail ne s’arrête jamais pour celui qui veut comprendre et pas seulement guérir.
Mon couple reste le terrain de jeu de mes expériences. La sexualité est le râteau sur lequel, j’ai choisi d’évoluer. Si mes mots sont vos maux et vis et versa, au moins, les abus dont je fus la victime auront pris un sens positif.

Je ne crois pas au hasard et les raisons qui m’ont fait vivre ce calvaire ont pris tout leur sens quand j’ai compris que l’éducation parentale et sexuelle tenait un rôle important !

Je suis adepte de cet adage « Il est préférable de prévenir que de guérir » !

Surtout après avoir été enfermée dans tout un tas de pathologies : l’amnésie, l’anorgasmie, la dépression, la fibromyalgie, les mutilations physiques et morales, l’anorexie, la boulimie, la perte d’équilibre, alitée et être obligée de réapprendre à marcher à 40 ans A cela s’ajoute sont lots de bobos cystites mycoses fibromes et j’en passe.

Cette colère, il faut bien l’évacuer quelque part à commencer par la reporter sur soi. Forcément tout ce qui est arrivé était de votre faute.

Dans ce combat qui oppose l’enfant VS l’adulte, il n’y a pas de gagnant, mais un grand perdant : l’enfant.

Je vous rassure, on en guérit pour ne garder que la cicatrice de moins en moins douloureuse.

Sur le chemin de la reconstruction, les rencontres seront décisives. Ce fût mon cas et le point de départ du changement.
Une thérapeute sexologue de sa fonction. Elle a su trouver l’angle d’attaque. Elle m’a éduqué, rassuré et enfin déverrouillé mes multiples blocages, comme un oignon que l’on pèle.

La parole et l’écriture sont des outils thérapeutiques que je me suis appropriés pour soulever cette chape de plomb qui me lestait et m’empêchait d’avancer. J’espère qu’au travers de ce blog, vous trouverez encore cette année de quoi vous redonner le sourire et suffisamment d’espièglerie pour aller de l’avant.

Il faut beaucoup d’humilité et de courage aux victimes pour oser parler et mener le combat vers la guérison !

Aujourd’hui, j’aimerais par ce blog redonner confiance à ceux et celles qui souffrent dans l’ombre. Leur dire qu’ils ne sont pas seuls et qu’au bout du tunnel, il y a la lumière.

À ceux qui ont accepté de partager leur parcours, je vous remercie.
Vous m’avez permis de grandir, trouver du sens. Je n’ai pas encore trouvé l’issue pour vous être le plus utile, car je ne pense pas qu’une méthode ou un spécialiste puisse avoir la solution ultime, mais que la solution réside dans une réponse collégiale.

L’aventure continue , à cause ou grâce à vous, j’ai décidé de me professionnaliser . Je reprends le chemin de l’école au centre de formation indigo d’Alain Héril. Soyez patient, je vais devoir bûcher dur ces 4 prochaines années !

Je vous dis à très bientôt
Portez-vous bien !

Annah< est le prénom que j’ai choisi pour me devoiler. Merci à ceux et celles qui me reconnaissent de respecter mon anonymat.

4 Comments so far. Feel free to join this conversation.

  1. Alain Héril 22 août 2014 at 17 h 40 min - Reply

    Bravo pour ce blog! De tout cœur avec vous Annah! Si je peux vous aider… Peut-être un article un de ces jours sur mon blog à psychologies.com « Les carnets du désir »
    Bien à vous,
    Alain Héril

    • annah 23 août 2014 at 8 h 30 min - Reply

      Merci Alain, c’est avec plaisir que nous pourrions échanger des articles sur nos blogs respectifs.
      Quand l’inspiration viendra, je vous laisserai avec plaisir un page vierge pour coucher quelques mots sur le désir et le plaisir au féminin.
      L’invitation est lancée
      Bien à Vous
      Annah

  2. helene 28 juillet 2015 at 10 h 50 min - Reply

    Merci Annah , j’ai lu attentivement je comprend mieux, et oui il faut du temps pour que les cicatrices s’atténue mes sens vont jamais.
    Ton blog est extra sa aide beaucoup .
    bisous

    • annah 24 août 2015 at 9 h 50 min - Reply

      bien heureuse pour toi si le blog répond à tes questionnements intérieurs
      tu peux toujours me contacter via http://coachdevie-lyon.fr/
      bonne semaine

Leave A Response